1. #1

    Messages
    11
    Likes reçus
    0
    Hello all !!

    Je voulais avoir vos impressions sur les colocations à Montréal.

    En fait je suis assez casanier de nature ... Et cette aventure de pvt représente quelque chose de tout nouveau pour moi, autant dans l'aspect du moyen de transport, que le changement de continent, de vie etc etc etc !!!

    Que de nouvelles choses me direz vous !! Oui !! Et donc je voulais en profiter pour eventuellement chercher une colocation, ce qui serait encore une nouvelle étape dans ma vie .

    Tout ça pour dire que je voulais avoir vos avis sur la colocation, on a tous cette image en tête de l'auberge espagnole !! Mais est ce aussi bien que dans le film ???!!! Quels sont les inconvients et éléments auxquels on ne pense pas forcément sur le coup.

    J'ai assez peur en fait de partager ma vie de tous les jours avec quelqu'un que je connaitrais ni d'Adam ni d'Eve, bon, une bonne expérience en soit !!


    A vos plumes !!! Partagez vos vécus sur les colocations, et aussi, trouve t'on facilement une colocation à Montréal ?

    ++

  2. #2

    Messages
    138
    Likes reçus
    14
    Coucou

    Bon je ne suis pas encore arrivée à Montréal... mais dans quelques jours ça sera bon! Mais j'ai vécu en coloc en Australie et c'est très différent d'une coloc à l'autre... Soit c'est l'auberge espagnole, soit c'est chacun sa chambre, soit c'est bon enfant avec coloc pépère.

    Moi je vivais avec un couple et une autre française... et franchement c'est pas très fun ... à 22h tout le monde au lit... heureusement que je sortais de mon côté et que je suis partie vivre en auberge de jeunesse après parce que j'en pouvais plus même s'ils étaient adorables! (et que la maison était à 40 min en train de Sydney)

    Mais un pote à moi vivait avec trois autres personnes du plusieurs nationalités et c'était super cool comme ambiance avec plein de soirée (mais là du coup un peu trop parfois quand tu bosses la semaine).

    Enfin tout dépend de ton caractère, de ce que tu recherches et sur qui tu tombes... bien se mettre d'accord dès le début pour les soirées, le ménage, les courses si il y a des trucs en communs, les charges à payer s'il y a en plus etc. Suffit de vivre dans le respect de chacun... moi toute seule je fais la vaisselle que le soir en laissant tout dans l'évier et bien en coloc, à par de rare fois, je nettoie au fur et à mesure ! lol

    Mais en général, les personnes vivant en colocs sont assez ouvertes donc pas de soucis !

    Pis sinon moi j'arrive vendredi... si quelqu'un a des plans de colocs je suis preneuse !

    Tu arrives quand toi ???

  3. #3
    Avatar de Cé2811
    Céline

    Location
    Verdun QC
    Messages
    572
    Likes reçus
    136
    Salut !
    La coloc ça change vraiment d'un appart à l'autre.
    Tu peux aussi rechercher ta coloc en fonction de ce que tu souhaite.
    Si tu arrives pour visiter une coloc et que le "gars" te dis : "c'est la fête tous les 2 jours, on est des gros bringueurs, c'est super tu verras etc etc..." et que toi t'es plutot casanier et que ce n'est pas ce que tu recherche, il suffit de dire non.
    En revanche, j'ai des amis qui sont en coloc, qui font des barbecs régulièrement, qui sortent souvent, mais qui sont quand même pépéres. Qui ont chacun leur chambre, et chacun leur vie.. ça peut marcher aussi. A toi de voir et de chercher ce qui te correspond le mieux.
    En + à Montréal les colocations c'est pas ce qui manque !!

    ++

  4. #4
    Avatar de Dolly54
    Audrey 38 ans

    Location
    Sallanches, France
    Messages
    859
    Likes reçus
    64
    Salut Dominique !

    Bon, je ne suis pas en coloc' à Montréal, mais à Toronto, mais la coloc', c'est du pareil au même partout !
    Perso, je suis en coloc' avec mon copain dans une maison avec 3 autres personnes, un autre couple d'allemands et une canadienne. Ca fait maintenant 2 mois qu'on vit dans cette maison et ça se passe plutôt bien, mais avant ce couple d'allemand, on a connu 3 autres colocataires différents. Un autre couple d'allemands, qui étaient plutôt sympas, je discutais assez souvent avec eux, on est resté plus ou moins en contact, bref, c'était cool. Ensuite, il y a eu un couple de néo-zélandais qui les a suivi, avec eux c'était pas la joie : ils nous parlaient quasiment jamais, restaient enfermés dans leur chambre même pour manger, descendaient jamais dans le salon ou la cuisine pour se mélanger aux autres, enfin bref, limite associaux. En plus, notre autre coloc' est partie dans sa famille tout le mois d'août, du coup c'est comme si on était seuls à la maison, ça a ses bons côtés, mais on a aussi choisi la coloc' pour pouvoir échanger, et avec eux, c'était pas gagné !
    Enfin, le dernier couple a l'air plutôt sympa. Ils se sont installés jeudi, sont repartis vendredi pour le week-end, on est à nouveau tout seuls, mais quand ils vont revenir, la maison va revivre je pense, car ils ont l'air plus sociaux que les derniers. Et notre dernière coloc' canadienne va bientôt revenir, donc fini la tranquilité ! Mais en n'ayant pas de boulot, le mois d'août passés seuls à la maison a parfois été difficile, surtout que la ville de Toronto est chère, mais bon, ça c'est une autre histoire !

    Sinon, dans la vie de tous les jours, chez nous c'est plutôt cool : il n'y a pas de règles spécifiques par rapport au ménage, aux tâches communes, etc, chacun fait sa vie. Niveau ménage, on est s'est toujours tout tapé tout seuls, pas toujours sympa, mais bon, on n'est là que pour quelques mois, on s'en va dans 20 jours, on s'en fout un peu maintenant ! La canadienne n'est pas une accro au ménage, quand elle cuisine, ça se voit tout de suite, ça avait tendance à m'agacer au début, maintenant je fais avec, ou plutôt sans, puisqu'elle n'est pas là depuis plus d'1 mois..la cuisine propre va me manquer à son retour, si elle rentre avant qu'on parte, ce qui est moins sûr..bref !
    Mais si jamais on était resté plus que quelques mois, on en aurait parlé avec les autres, ou on serait partis tout simplement, car la coloc' était aussi le moyen le plus simple de se trouver un chez nous rapidement, car ici à Toronto, trouver un appartement juste pour nous, bien situé et meublé relève du casse-tête, à Montréal c'est plus simple, Cé pourra te confirmer la chose !

    Voilà pour mon expérience, maintenant à toi de faire le choix ! Je pense que c'est une expérience à vivre, c'est notre première à nous, on ne va en garder que les bons côtés, même si ça n'était pas la joie tous les jours, mais ça fait parti des aléas du voyage ! Maintenant, on sait à quoi on peut s'attendre ailleurs, on aurait pu tomber sur pire !
    Dernière modification par Dolly54 ; 06/09/09 à 17:32.

  5. #5
    Avatar de tagazok
    Jérémy 37 ans

    Messages
    36
    Likes reçus
    7
    personnellement je vais checker régulièrement ce post, parce que sa m'intéresse aussi beaucoup pour mon arrivée l'an prochain


  6. #6
    Avatar de Pmithrandir
    Pierre 40 ans

    Messages
    682
    Likes reçus
    170
    La coloc, ca peut être super sympa, ou vraiment la merde.

    Déjà, sans vouloir faire de généralité outrageante, les canadiens sont des crades, donc c'est assez dur à vivre. Si tu ne veux pas te taper le ménage tous le temps, il faut faire un planning, et qu'ils l'acceptent, ce qui n'est pas toujours gagné.

    Après, c'est l'occasion de parler, d'échanger, de s'amuser tous ensemble, de faire des barbeuc et d'échanger les cultures de chacun.

    Si tu pense pouvoir mettre de coté tes envie de meurtre à chaque différence ca peux le faire.

    Un truc aussi il faut comprendre que l'on est pas chez soit, mais chez "nous", et ca c'est pas toujours facile a faire comprendre à certain qui ne sont la que pour l'argent.

  7. #7
    Avatar de Dolly54
    Audrey 38 ans

    Location
    Sallanches, France
    Messages
    859
    Likes reçus
    64
    Message de Pmithrandir
    Déjà, sans vouloir faire de généralité outrageante, les canadiens sont des crades, donc c'est assez dur à vivre.
    Je te rejoins sur ce point..pas facile à vivre tous les jours et pas évident d'imposer un planning à une personne qui a toujours réussi à faire passer cet état de fait aux précédents colocataires..nous on a pris sur nous, on fait le ménage quand on estime qu'il y a besoin, toute façon on part dans 20 jours, alors maintenant, on s'en fout !

  8. #8
    Avatar de Ceinwen
    Aurélie 42 ans

    Location
    Roberval, QC, Canada
    Messages
    785
    Likes reçus
    217
    Moi je suis en coloc pas à Montréal mais au Saguenay! Et ca se passe bien! Quand tu sais concilier les choses. Parce que c'est un peu ça le maitre mot dans une coloc. On est toutes différentes. Je suis avec 2 québécoises une que je connaissais de l'année dernière et une inconnue avant mon arrivée. Et ca se passe bien! La vaisselle se fait en commun donc y'en a une qui se décide et on va toute la faire. Le ménage pareil c'est bon : Bon cet aprem ménage ! et c'est partit! On est séparé mais en groupe, les courses chacun pour soi mais tout le monde peut piocher dans la partie de l'autre quand y'a besoin.

    On aime les soirées à l'apart comme ça chacun rencontre les amis des autres Mais on aime aussi nos moments à soi chacun dans sa chambre. Ca arrive plutôt rarement mais quand tu as besoin il faut respecter ça.

    J'aime la coloc parce qu'on a des conversations intéressantes et que quand tu rentres tu as au moins ta journée à raconter à quelqu'un. Ca nous arrive souvent de discuter le soir sur la banquette tard et de partager nos journées!

    Pour moi j'aime la colocation! Moi qui ait vécu seule pendant 7 ans j'aime rentrer et dire je suis lààààà et qu'on me réponde et pas me jeter sur le pc ou la télé en arrivant !

  9. #9
    Avatar de Damien111
    Devinez

    Messages
    89
    Likes reçus
    0
    Message de doume13
    En fait je suis assez casanier de nature [...]J'ai assez peur en fait de partager ma vie de tous les jours avec quelqu'un que je connaitrais ni d'Adam ni d'Eve, bon, une bonne expérience en soit !!
    Geek inside ?
    trouve t'on facilement une colocation à Montréal ?
    Easyroommate.com, en moins d'une semaine, c'est plié.

    Pour répondre à la grande question, je n'en ai jamais fait, hormis un covoisinage très poussé pendant un an et demi avec des étudiantes, ce qui m'a donné envie d'aller voir au-delà et opter pour la colocation : c'est pas cher, t'es pas tout seul quand tu débarques, tu confrontes ta culture à une autre et ça t'offre tes premières pistes pour te construire un réseau socio-pro... donc sur le papier, c'est que du bon.

    J'ai une coloc' qui m'attend à Montréal avec deux québécoises et l'une d'elles a spécifié en gras qu'elle refusait d'office les gens incapables de tenir une maison proprement (empilement de vaisselles, linges qui traînent, poussières cuisine craspouille, baignoire avec la crasse au fond, dépot de calcaire à la limite du raisonnable etc... je vous renvoi à la pub TV semi-caricaturale d'une marque de céréales - probablement Golden Grahams - dans un appart' apocalyptique).

    Donc l'aspect crade (que j'abhorre), je devrais en principe l'éviter...

    D’s©
    Dernière modification par Damien111 ; 07/09/09 à 17:47.

  10. #10

    Messages
    11
    Likes reçus
    0
    Message de Damien©
    Geek inside ?

    Erf je suis démasqué ...


    Merci beaucoup pour vos témoignages, ça donne envie en tout cas de vivre çà au moins une fois quoi.

    Plus qu'à attendre l'ouverture des quotas 2010 !!

    A bientôt

  11. #11
    Avatar de archambault
    Greg 46 ans

    Messages
    14
    Likes reçus
    6
    Je remonte un peu ce fil pour raconter une sale expérience que j'ai eu, mais qui avec le recul m'en a appris beaucoup sur mon intégration..

    Arrivant en février et donc au coeur de l'hiver dans une ville que je ne connaissais pas du tout, je m'étais mis en tête de prendre une coloc histoire de ne pas sombrer dans la déprime au bout d'une semaine le soir en rentrant du taf sans amis ni rien.. J'ai donc prospecté un mois en avance sur www.easyrommate.com histoire de trouver un plan sympa. Je n'avais jamais fait de coloc avant ca, juste des expériences de vie à deux avec mes copains de l'époque, mais je sais que je suis assez ouvert de nature donc a priori pas de problème.. J'ai donc trouvé un type qui avait l'air super, de mon âge, dans un appartement nickel (avec même piscine dans le jardin).. Le contact prend tres bien, deal, et je suis tout excité à l'avance d'avoir réglé le problème.

    La lune de miel dure une semaine. J'ai réussi à rencontrer du monde très vite et effectivement je passe pas mal de temps dehors le soir, mais lui est un masso qui a son cabinet dans l'appart meme avec pas mal de clients qui viennent apres les heures de travail, donc finalement, on ne fait que se croiser au départ. Mais je fais des efforts pour aller vers lui, lui proposer de sortir.. Et puis tres vite, drole d'ambiance.. de plus en plus je me heurte à un mur. Sachant que je ne mets pas le bordel, que j'invite personne sans lui en avoir parlé et que je suis euh.. gentil?? je ne comprends pas le souci..
    Du coup on assiste à des scenes surréalistes à deux dans la cuisine avec moi qui me fait à bouffer en essayant de faire la conversation alors que lui est scotché sur youtube et facebook non stop. Il m'ignore completement! Pourtant le gars a des amis, a l'air assez sociable, rigolo meme - avec les autres. Et puis ca dégénère franchement quand il fait des sauteries à la maison en gueulant bien fort avec ses potes, limite en me narguant, et que JAMAIS il ne me propose de me joindre à eux. A chaque fois que des gens arrivent il a juste un sourire hypocrite mais reste muet sans me présenter à qui que ce soit (euh je suis quand même chez moi et je passe pour un étranger?).. Toutes les semaines ca devient pareil, j'ai l'impression qu'il fait tout pour m'exclure et j'en viens soit à fuir la maison pour éviter de le voir, soit à me terrer dans ma chambre la porte fermée. Sur le moment je l'ai très mal vécu, mais au bout de deux mois j'ai littéralement fui pour prendre un studio tout seul, où je suis beaucoup beaucoup mieux Je peux recevoir du monde, j'ai des chats et des écureuils devant ma fenêtre, et pour le même prix qu'une chambre limite luxueuse mais à l'ambiance glaciale. Et je l'ai juste prévenu la veille pour qu'il comprenne sa douleur.

    Là où je voulais en venir, à part raconter ma life, c'est que pour un nouvel arrivant, on l'a déjà dit, les codes sociaux ne sont pas les mêmes que chez nous. J'ai pas mal discuté de ca et j'ai finalement compris que ce n'était pas de l'exclusion à proprement parler, mais juste qu'un québécois ne va pas faire forcement ami ami avec toi juste parce que vous habitez sous le même toit. Ils fonctionnent beaucoup par groupes, et ne pas t'inviter à une soirée qui aura lieu à la maison (hormis le fait que c'est potentiellement un gros c$nn$rd qui ferait mieux de ne pas prendre de coloc) c'est juste pour signifier qu'il y a une barrière culturelle naturelle, comme boire son propre alcool en party, ce genre de choses. Après c'est toujours fonction de personnalités et il y aura toujours des contre exemples.. mais je voulais dire simplement, si vous n'avez pas fait de colocations avant, n'en attendez pas forcément beaucoup d'emblée, vous risquez de boire la tasse.

    mais je suis sur que vous aurez de bonnes expériences..

  12. #12
    Avatar de JMlescastors
    Emilie 41 ans

    Messages
    1 013
    Likes reçus
    319
    Je comprends que tu veuilles prévenir les autres sur le fait que la colocation c'est pas toujours évident. Mais là je crois que t'es tombé sur le cas extrême, malheureusement pour toi. Effectivement, je pense aussi que les codes sont différents, cependant même si la personne qui vit avec toi ne veut pas être ta meilleure amie, elle peut avoir un minimum de savoir vivre, être respectueuse et polie.

  13. #13
    Avatar de floriandg
    Florian 40 ans

    Messages
    119
    Likes reçus
    9
    Creg : je viens de lire ton experience et c'est pas si pire que ca, je comprend son point qu'il ait p.e. pas envie d,etre toi ami, je veux dire, il met une annonce pour un colocataire, pas un ami... ce que tu décris est trés fréquent et n'a rien de traumatisant.

  14. #14
    Avatar de archambault
    Greg 46 ans

    Messages
    14
    Likes reçus
    6
    Je peux comprendre ca en effet. Besoin de quelqu'un pour payer un loyer, etc.. Mais dans ce cas, si tu acceptes d'avoir quelqu'un sous ton toit avec des parties communes, tu ne m'enlèveras pas de l'idée que le minimum c'est de dire bonjour le matin ou de répondre quand on te parle.
    Sinon tu mets les choses au clair dès le début sur l'état d'esprit souhaité (en l'occurence j'avais eu droit à une tout autre version), ou tu ne prends pas de coloc.

  15. #15
    Avatar de lapoire
    Mathieu 43 ans

    Messages
    474
    Likes reçus
    690
    Message de Pmithrandir
    Déjà, sans vouloir faire de généralité outrageante, les canadiens sont des crades, donc c'est assez dur à vivre. Si tu ne veux pas te taper le ménage tous le temps, il faut faire un planning, et qu'ils l'acceptent, ce qui n'est pas toujours gagné.
    Euh... C'est limite outrageant pour les Canadiens en tout cas! Sans vouloir partir un débat stérile, je trouve que c'est assez gros comme commentaire quand même... Déjà, une coloc ça se choisit! Des commentaires comme ça, je trouve que ça ne rend pas le site positif aux Canadiens et que ça fait peur aux pvtistes qui ne sont jamais venus. Je comprends que tu ais pu vivre des expériences éprouvantes dans différentes colocations, mais ce serait sûrement plus intéressant si tu nous partageais ce que tu as vécu plutôt que de dire "les Canadiens sont des crades".

    J'ai pas l'habitude de réagir directement contre ce genre de chose, mais j'avoue que là je me suis senti personnellement offusqué pour moi, mes amis et mes concitoyens. Beaucoup de Canadiens disent que les Français ne se lavent pas, ça me semble être du même acabit et tout aussi réducteur.

    Message de archambault
    Je peux comprendre ca en effet. Besoin de quelqu'un pour payer un loyer, etc.. Mais dans ce cas, si tu acceptes d'avoir quelqu'un sous ton toit avec des parties communes, tu ne m'enlèveras pas de l'idée que le minimum c'est de dire bonjour le matin ou de répondre quand on te parle. Sinon tu mets les choses au clair dès le début sur l'état d'esprit souhaité (en l'occurence j'avais eu droit à une tout autre version), ou tu ne prends pas de coloc.
    Malheureusement Greg, je crois que soit tu as habité avec quelqu'un qui voulait ton argent et pas ta présence, soit sur quelqu'un qui finalement s'est aperçu qu'il ne t'appréciait pas tant que ça (ça arrive, c'est pas grave) et qui te la démontré en t'ignorant, assez classique au Québec (pas très agréable). Selon les codes sociaux habituels, il essayait peut-être de te faire sentir que tu n'étais pas le bienvenu sans avoir à te le dire directement. Seule solution pour peut-être avoir la vérité : le confronter poliment. En tant qu'ancien chercheur de colocataires pour mon appartement, je sais bien que c'est pas facile d'aller parler à quelqu'un pour lui dire que, même si c'est pas contre lui, tu ne le "feeles" pas. Perso, ça ne m'a jamais empêché de tenter d'inclure ces personnes, mais j'ai toujours fini par craquer et leur demander de partir (avec un délai d'un mois quand même). Ça m'est arrivé deux fois en 5 ans et une quinzaine de colocataires. Cela dit, tu as très bien fait de tenter de t'inclure dans l'appartement, comme tu as bien fait de partir! Et oui, c'est plus qu'un strict minimum d'habiter avec quelqu'un qui te dit bonjour, qui te demande comment tu vas et qui ne fait pas comme si tu étais un robot servant à payer une part de loyer et qui doit rester caché le reste du temps.


  16. #16
    Avatar de FloraGougeon
    Flora 34 ans

    Location
    Montpellier, France
    Messages
    11
    Likes reçus
    4
    A en croire vos post, la Coloc c'est un peu comme la roulette russe... ça peut très bien se passer ou l'inverse.
    De mon côté j'arrive à Montréal en Janvier 2012, je connais déjà deux personnes qui sont dans une coloc sur place. La question que je me pose c'est es ce que j'intègre leur coloc, ou bien es ce que je trouve une autre coloc pour rencontrer d'autres personnes... etc


  17. #17
    Avatar de geekz
    landry

    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    des coloc pour ma part j en est fait tout dépend de ce que tu recherche a toi de savoir et de trouver le juste milieu sa peut être un avantage comme un inconvenant

  18. #18
    Avatar de beatitude
    39 ans

    Messages
    18
    Likes reçus
    4
    Salut !

    J'ai l'intention de faire un voyage à Montréal ! d 'ici un an environ .
    J'ai jamais fait de coloc mais je me dis que c'est la meilleure des possibilités pour faire des rencontres rapides et pas être dans l'isolement
    je suis assez sociable et ouverte d'esprit, je voudrais travailler un an à Montréal avec mon diplôme d'éducatrice de jeunes enfants en établissement petite enfance.
    Je voudrais tomber dans une coloc où les gens aiment bien sortir un peu (le weekend) , avec un bon état d'esprit. le chacun pour soi j'ai un peu de mal !

    Comment s'est passée ton expérience ?

  19. #19
    Avatar de beatitude
    39 ans

    Messages
    18
    Likes reçus
    4
    salut !

    Est ce que tu es encore sur Montréal en coloc on revenu en Farnce ?
    Avais tu trouvé ta coloc avant d quitter la France ou bien une fois la bas ?
    Je suis intéressée pour venir à Montréal vers janvier /fevrier 2014.
    question budget : tu avais prévu combien pour le loyé ?

    Merci bonne soirée !

  20. #20
    Avatar de Delphine37
    Delphine

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    1 142
    Likes reçus
    658
    Message de beatitude
    salut !

    Est ce que tu es encore sur Montréal en coloc on revenu en Farnce ?
    Avais tu trouvé ta coloc avant d quitter la France ou bien une fois la bas ?
    Je suis intéressée pour venir à Montréal vers janvier /fevrier 2014.
    question budget : tu avais prévu combien pour le loyé ?

    Merci bonne soirée !
    Salut
    Je te conseille de citer la personne à qui tu t'adresses car on ne comprend pas forcément à qui tu "parles" et en plus, tout le monde ne revient pas relire toutes les discussions souvent donc citer les gens est utile