1. #1
    Avatar de VictoriaG5
    Victoria

    Location
    Canada
    Messages
    2
    Likes reçus
    1
    Bonjour!

    Je suis canadienne salariée en France en CDI. J’ai travaillé pendant 11 mois en CDD et je viens de signer un CDI pour début 2019. Mon PVT était valide de janvier 2018 à janvier 2019. Je suis revenue au Canada en décembre 2018 afin de faire une demande de visa travail hors accord bilatéral pour les jeunes. Je dépose ma demande de visa le 4 janvier et j’ai réalisé que j’aurais dû faire approuver ma demande d’autorisation de travail par la Dirrecte. J’ai un cdi, une promesse d’embauche et tout le reste. Je vais tout de même déposer ma demande mais je pense qu’elle sera refusée. Je vais tenter de postuler pour un jeune pro en attendant la validation de la Dirrecte. J’ai mon appartement et tout en France. Mon but est de m’installer pour au moins 2-3 ans en France. J’habite à Marseille mais le bureau de l’entreprise est à Lyon.

    Est-ce que certains d’entre vous on eu des retours positifs de la Dirrecte? Comment s’est passé votre démarche? Est-ce que c’est problématique que je sois en CDI si je veux postuler pour le Jeune Pro en attendant une autorisation de travail de la Dirrecte?

    Merci pour votre aide


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
  3. #2
    Avatar de Marie
    Marie 33 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    33 005
    Likes reçus
    9 569
    Salut Victoria,
    Il s'agissait de ton premier PVT ou de ton deuxième PVT ?
    S'il s'agissait de ton premier PVT, tu as le droit de demander un deuxième PVT (bon ensuite, la question du CDI est compliquée...).

    Ensuite, pour la DIRRECTE, il me semble que c'est à ton employeur de faire ces démarches.

  4. #3
    Avatar de yasou00
    Jazz 28 ans

    Messages
    6
    Likes reçus
    0
    Bonjour !

    Je suis canadienne en PVT France.
    J’ai obtenu au cours de mon PVT un CDI. L’employeur a fait toutes les démarches administratives.
    J’aimerai savoir où je dois deposer ma demande pour obtenir un visa salarié ? Auprès de la préfecture de mon lieu de résidence en France où suis-je obligée de revenir au Canada pour faire ma demande (sachant que je travaille déjà pour mon employeur en CDI) ..
    Si il y a une solution pour que je puisse faire ma demande à. partir de la France 🤞🏼
    Un gros Merci pour votre aide !

  5. #4
    Avatar de NadirM
    nad 36 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    15
    Likes reçus
    2
    Message de yasou00
    Bonjour !

    Je suis canadienne en PVT France.
    J’ai obtenu au cours de mon PVT un CDI. L’employeur a fait toutes les démarches administratives.
    J’aimerai savoir où je dois deposer ma demande pour obtenir un visa salarié ? Auprès de la préfecture de mon lieu de résidence en France où suis-je obligée de revenir au Canada pour faire ma demande (sachant que je travaille déjà pour mon employeur en CDI) ..
    Si il y a une solution pour que je puisse faire ma demande à. partir de la France 🤞🏼
    Un gros Merci pour votre aide !
    bonjour yasou00,
    es que ta eux des réponses a ta demande .
    merci.

  6. #5
    Avatar de katrina92
    Katrina 27 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    27
    Likes reçus
    12
    Message de yasou00
    Bonjour !

    Je suis canadienne en PVT France.
    J’ai obtenu au cours de mon PVT un CDI. L’employeur a fait toutes les démarches administratives.
    J’aimerai savoir où je dois deposer ma demande pour obtenir un visa salarié ? Auprès de la préfecture de mon lieu de résidence en France où suis-je obligée de revenir au Canada pour faire ma demande (sachant que je travaille déjà pour mon employeur en CDI) ..
    Si il y a une solution pour que je puisse faire ma demande à. partir de la France 🤞🏼
    Un gros Merci pour votre aide !
    Bonjour !

    J'ai reçu mon visa salarié récemment (j'ai eu un PVT avant). Si votre employeur à déjà fait toutes les démarches administratives et a eu le validation de la DIRECCTE et d'OFII pour vous embaucher, vos documents seront envoyer au consulat français à Montréal par OFII. Vous serez obliger de revenir au Canada pour faire votre demande - vous ne pouvez pas faire la demande pour un visa salarié en France. VFS (l'organisme que traite toutes les demandes visas français en Canada) vais vous envoyer une invitation pour prendre un rendez-vous avec eux dans l'un de leurs centres, un fois que le consulat à leur transmettre le permis de travail que l'OFII/la DIRECCTE a validé et envoyé au consulat.

  7. #6
    Avatar de etolarian
    35 ans

    Messages
    56
    Likes reçus
    26
    Message de katrina92
    Bonjour !

    J'ai reçu mon visa salarié récemment (j'ai eu un PVT avant). Si votre employeur à déjà fait toutes les démarches administratives et a eu le validation de la DIRECCTE et d'OFII pour vous embaucher, vos documents seront envoyer au consulat français à Montréal par OFII. Vous serez obliger de revenir au Canada pour faire votre demande - vous ne pouvez pas faire la demande pour un visa salarié en France. VFS (l'organisme que traite toutes les demandes visas français en Canada) vais vous envoyer une invitation pour prendre un rendez-vous avec eux dans l'un de leurs centres, un fois que le consulat à leur transmettre le permis de travail que l'OFII/la DIRECCTE a validé et envoyé au consulat.
    Je suis dans une situation semblable. Je suis à mon 1er PVT et il me reste 3 mois et demi à la fin de cette 1ère année. Je trouve ça ridicule le fait de devoir retourner à Montréal quand je suis établi ici pour de bon. Normalement si on a les documents requis pour avoir une carte de séjour de salarié incluant l'autorisation de travail de la Direccte et l'attestation de l'ofii, et que mon pvt n'est pas expiré ça reste un VLS en cours de validité, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas faire ma demande en préfecture. Sinon je vais devoir renouveler mon PVT pour éviter de retourner à Montréal une autre année mais bon avec un PVT, pas de chômage si je perds mon emploi c'est pas super avantageux.

  8. #7
    Avatar de katrina92
    Katrina 27 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    27
    Likes reçus
    12
    Message de etolarian
    Je suis dans une situation semblable. Je suis à mon 1er PVT et il me reste 3 mois et demi à la fin de cette 1ère année. Je trouve ça ridicule le fait de devoir retourner à Montréal quand je suis établi ici pour de bon. Normalement si on a les documents requis pour avoir une carte de séjour de salarié incluant l'autorisation de travail de la Direccte et l'attestation de l'ofii, et que mon pvt n'est pas expiré ça reste un VLS en cours de validité, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas faire ma demande en préfecture. Sinon je vais devoir renouveler mon PVT pour éviter de retourner à Montréal une autre année mais bon avec un PVT, pas de chômage si je perds mon emploi c'est pas super avantageux.
    Bonjour,

    Oui je sais que ça na pas de sens, d'être obliger de retourner en Canada quand vous avez un PVT en cours de validité, mais le PVT est un visa temporaire avec aucun possibilité de le transformer en quelque chose d'autre. Avant de lancé mes démarches avec la DIRECCTE, j'ai parlé avec plusieurs travailleurs chez la préfecture, des avocats d'immigration, le consulat de France à Montréal, l'ambassade de Canada à Paris, et ils m'ont tous dit la même chose : les PVTistes sont obliger de retourner dans leur pays d'origine s'ils veulent une visa salarié, c'est impossible de faire le transformation en France. Cela fait partie de l'accord - PVT ne devrait pas être traité comme un moyen d'obtenir un visa de travail. Même si vous utilisez les formulaires CERFA pour une étrangère en France dans votre dossier pour la DIRECCTE, un fois qu'ils voient que vous avez un PVT, ils vont le traiter comme quelqu'un hors de France et transmettre vos documents à Montréal.

    Mais c'est pas mal - dans mon cas, je n'ai quitté la France qu'auprès avoir obtenu l'approbation de la DIRECCTE et l'OFII, et l'invitation de VFS. Je me suis rendu à mon rendez-vous chez VFS le lendemain de mon arrivée à Montréal, et mon visa salarié a été délivré la semaine suivante. Je suis resté seulement deux semaines au Canada.

  9. #8
    Avatar de etolarian
    35 ans

    Messages
    56
    Likes reçus
    26
    Message de katrina92
    Bonjour,

    Oui je sais que ça na pas de sens, d'être obliger de retourner en Canada quand vous avez un PVT en cours de validité, mais le PVT est un visa temporaire avec aucun possibilité de le transformer en quelque chose d'autre. Avant de lancé mes démarches avec la DIRECCTE, j'ai parlé avec plusieurs travailleurs chez la préfecture, des avocats d'immigration, le consulat de France à Montréal, l'ambassade de Canada à Paris, et ils m'ont tous dit la même chose : les PVTistes sont obliger de retourner dans leur pays d'origine s'ils veulent une visa salarié, c'est impossible de faire le transformation en France. Cela fait partie de l'accord - PVT ne devrait pas être traité comme un moyen d'obtenir un visa de travail. Même si vous utilisez les formulaires CERFA pour une étrangère en France dans votre dossier pour la DIRECCTE, un fois qu'ils voient que vous avez un PVT, ils vont le traiter comme quelqu'un hors de France et transmettre vos documents à Montréal.

    Mais c'est pas mal - dans mon cas, je n'ai quitté la France qu'auprès avoir obtenu l'approbation de la DIRECCTE et l'OFII, et l'invitation de VFS. Je me suis rendu à mon rendez-vous chez VFS le lendemain de mon arrivée à Montréal, et mon visa salarié a été délivré la semaine suivante. Je suis resté seulement deux semaines au Canada.
    Je crois que pour m'éviter un retour inutile à Montréal, je vais renouvellé mon PVT pour ensuite me pacser et régler mon problème pour de bon.....et ainsi éviter l'autorisation de travail à la DIRECCTE et les montants que l'employeur doit payer à l'OFII lors d'une carte de séjour salarié.

  10. #9
    Avatar de katrina92
    Katrina 27 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    27
    Likes reçus
    12
    Message de etolarian
    Je crois que pour m'éviter un retour inutile à Montréal, je vais renouvellé mon PVT pour ensuite me pacser et régler mon problème pour de bon.....et ainsi éviter l'autorisation de travail à la DIRECCTE et les montants que l'employeur doit payer à l'OFII lors d'une carte de séjour salarié.
    Oui c'est un possibilité mais parler avec la prefecture avant, j'ai parlé avec plusieurs personne qui ont PACSé avec leur copain/copine pendant un PVT et ils ont été obligés de retourner quand même, pour faire une demande pour une visa longue durée avant d'être capable de faire une demande pour un CDS vie privée-familiale.

  11. #10
    Avatar de etolarian
    35 ans

    Messages
    56
    Likes reçus
    26
    Je crois surtout que les gens ne savent pas ce qui font et qu'ils se font désinformés par d'autres et que les préfectures/sous-préfecture ont l'air pas mal mélangés et que si on croit le premier qui te dit quelque chose, effectivement revenir au consultat de France à Montréal semble toujours la solution facile.

    Change from a PVT (WHV) to VPF - Carte de Sejour Visa Privée et Familiale

    Carte de séjour "vie privée et familiale" d'un étranger en France | service-public.fr

    Pièces à fournir :

    Votre visa de long séjour (ou visa Schengen) ou titre de séjour

    Si vous êtes entré sans visa de long séjour, vous devez payer 340 € de droit de visa de régularisation par timbres fiscaux (dont 50 € à régler lors du dépôt de la demande et non remboursables en cas de refus de délivrance du titre).

    Même pas besoin d'avoir un visa de long séjour....

  12. #11
    Avatar de yasou00
    Jazz 28 ans

    Messages
    6
    Likes reçus
    0
    Message de katrina92
    Bonjour,

    Oui je sais que ça na pas de sens, d'être obliger de retourner en Canada quand vous avez un PVT en cours de validité, mais le PVT est un visa temporaire avec aucun possibilité de le transformer en quelque chose d'autre. Avant de lancé mes démarches avec la DIRECCTE, j'ai parlé avec plusieurs travailleurs chez la préfecture, des avocats d'immigration, le consulat de France à Montréal, l'ambassade de Canada à Paris, et ils m'ont tous dit la même chose : les PVTistes sont obliger de retourner dans leur pays d'origine s'ils veulent une visa salarié, c'est impossible de faire le transformation en France. Cela fait partie de l'accord - PVT ne devrait pas être traité comme un moyen d'obtenir un visa de travail. Même si vous utilisez les formulaires CERFA pour une étrangère en France dans votre dossier pour la DIRECCTE, un fois qu'ils voient que vous avez un PVT, ils vont le traiter comme quelqu'un hors de France et transmettre vos documents à Montréal.

    Mais c'est pas mal - dans mon cas, je n'ai quitté la France qu'auprès avoir obtenu l'approbation de la DIRECCTE et l'OFII, et l'invitation de VFS. Je me suis rendu à mon rendez-vous chez VFS le lendemain de mon arrivée à Montréal, et mon visa salarié a été délivré la semaine suivante. Je suis resté seulement deux semaines au Canada.
    Le consultat n’a rien remarqué ? Car il est clairement dit que le demandeur ne doit pas résider sur le territoire français au moment du traitement .. j’hésite à faire comme vous .. le traitement est long .. 3 mois d’attente au moins ..
    vous connaissez les délais à partir du moment où la Direccte donne son accord et que le consulat nous convoque ?

  13. #12
    Avatar de katrina92
    Katrina 27 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    27
    Likes reçus
    12
    Message de yasou00
    Le consultat n’a rien remarqué ? Car il est clairement dit que le demandeur ne doit pas résider sur le territoire français au moment du traitement .. j’hésite à faire comme vous .. le traitement est long .. 3 mois d’attente au moins ..
    vous connaissez les délais à partir du moment où la Direccte donne son accord et que le consulat nous convoque ?
    Bonjour,

    Non, ils ont rien dit. Je sais qu'il dit que le demandeur ne doit pas résider sur le territoire français, mais nous avons utilisés le formulaire CERFA pour étranger hors de France, et dans le lettre d'accompagnent ont été 100% honnête que je travaillais en France et que j'y vivais. Nous avons inclus des copies de mon PVT et de mes deux APS, et avons expliqué que j'avais un visa expirant qui ne pouvait pas être transformé en France et que j'aurais besoin rentrer au Canada pour faire une nouvelle demande. Il n'y a eu aucun problème, j'ai reçu l'approbation de la DIRECCTE deux mois après qu'on a fait la demande. OFII l'a validé aussi. Même dans ma demande pour une visa salarié, j'ai mis que j'ai vécu en France jusqu'à quelques jours avant mon rendez-vous avec VFS, et que j'ai toujours un contrat de location à Paris, que j'ai déjà inscrit avec le sécu, etc. ... Ni VFS ni le consulat n'ont eu une problème, car j'ai eu mon visa dans les 5 jours après mon rendez-vous.

    Et maintenant de retour en France et passant par OFII, tout le monde considère comme très normal que j'ai eu un PVT et que je suis maintenant sponsorisé en tant que salarié. Je pense que c'est très courant pour les gens de faire ça.

    Dans mon expérience, j'ai reçu l'approbation de la DIRECCTE mi-février 2019 (j'ai fait ma demande mi-décembre, normalement ça prendre 2 mois pour avoir une réponse). J'ai reçu l'approbation d'OFII début mars 2019, et dans leur courrier ils m'ont informé qu'ils ont transmis mon dossier au consulat à Montréal. C'est pas le consulat que me convoqué mais VFS - ils m'ont contacté par courriel le 21 mars 2019. J'ai pris mon rendez-vous avec eux début avril, et 5 jours après mon rendez-vous j'ai reçu mon visa salarié. J'ai parti pour Paris quelques jours après.