1. #1
    Avatar de Lilou
    Julie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    14 481
    Likes reçus
    4 777
    Je vous propose une série de 6 articles retraçant mon expérience dans un temple bouddhiste en Thaïlande. Je devais y rester 10 jours, je suis partie le matin du 6eme jour, tout de même enrichie et pleine de souvenirs de ma retraite silencieuse ayant pour but de m'initier a la méditation.

    31 juillet - Ce qui ne devait être que la veille de l'entrée au temple...

    … avec tout ce que ça inclue, à savoir : festin le soir avec Olivier, Camille et Naomi qui partagent l’expérience avec moi et allumage incessant de cigarettes pour ces trois fumeurs professionnels !
    Sur les coups de huit heures du matin, nous arrivons à Suan Mokkh, minuscule ville à 50km de Surat Thani, Thaïlande. La dame présente à l’accueil du temple nous fait signe à Camille et moi, de recouvrir nos épaules… Oups, nous sommes chez des moines et nous avons de toute évidence oublier, le temps d’un instant, que les débardeurs n’étaient pas très en vogue par ici

    On inscrit nos noms sur la fiche d’inscription, c’est fait ! C’est sûr, nous allons enfin la vivre cette aventure dont on parle depuis plus de six mois, qui nous semblait si loin et que l’on touche maintenant du bout des doigts.
    « On y va ! » - « Pardon ? On va où ? Non, mais quand je disais toucher des doigts, je voulais dire qu’on s’en approchait, pas qu’on devait y aller, là, maintenant ». Je ne me sens pas de commencer maintenant, allez savoir pourquoi… On s’apprête à faire une retraite silencieuse pendant dix jours, dans un contexte très différent de celui qui est le nôtre depuis des mois, avec des règles assez strictes et des occupations très limitées... Un minimum de préparation psychologique n’aurait pas été de refus, mais bon, on y est, on y va et on verra bien…

    Pas de cyber café, aucun moyen, donc, de prévenir la famille que l’entrée au temple se fait immédiatement et que pendant onze jours, nous ne pourrons donner aucune nouvelle. On a quand même le temps de s’acheter un pantalon ample pour les nombreuses séances de méditation à venir. Après avoir lu des pages et des pages de règlement intérieur, de bouddhisme, de respiration, de Dhamma, de « souffrance », de bonheur, de silence, de yoga, de bannissement de toute drogue – cigarettes comprises évidemment - de nourriture hors des repas, de pensée ou d’activité sexuelle, de lecture, d’écriture (aïe aïe aïe), de luxe sous quelque forme que ce soit, nous devons passer un entretien en tête à tête avec un moine ou un de nos futurs professeurs.
    « Pourquoi êtes-vous venue ici ? » - « J’ai entendu dire que vous aviez la recette du bonheur, je suis assez intéressée, alors je viens découvrir votre secret… ». Quelques minutes plus tard… Admise !

    On profite de nos dernières heures ensemble avec Camille, on se dit que le silence complet risque de ne pas être facile, que c’est comme si on se quittait pour dix jours, nous qui vivons 24h sur 24 ensemble depuis plus d’un mois (oui 24h sur 24 car la majorité de nos nuits ont eu lieu dans un van et dans des voitures).

    Il faut dire que depuis le jour où on s’est retrouvées à Sydney, il n’y a pas un jour, PAS UN SEUL, sans que l’on ait ri au moins une fois, la plupart du temps d’ailleurs c’était bien plus qu’une fois et souvent – c’est ça qui est remarquable – on a ri à en pleurer, à en avoir mal au ventre et aux joues…
    On discute avec Olivier de nos projets, de nos voyages, de nos questionnements et de nos attentes de cette retraite. On n’est pas vraiment d’accord, ce qui en soi, n’est pas un souci. Ce n’est pas nouveau que tout le monde n’a pas la même opinion sur tout, mais quelque chose me dérange... J’ai le sentiment qu’il se place un peu au dessus de nous, qu’il se sent plus en condition que nous pour vivre ce que l’on s’apprête à vivre, tout ça, je pense, parce qu’à quelques heures de ne plus pouvoir en placer une, Cam’ et moi rigolons et nous comportons comme nous le faisons depuis des semaines, c'est-à-dire en déconneuses hors pair. Selon moi, cela ne nous empêchera pas de nous immerger dans la pratique de la méditation dés demain.

    Revenons-en à mes attentes… Et si je remontais exactement un an en arrière !?! Un coup dur, de la colère, de la haine, de la tristesse, du désespoir, une claque pour se relever, un apaisement, un début de pardon, de nouveaux projets, un billet d’avion pour l’Australie, une avancée dans le pardon, une sérénité loin de toute cette colère et cette haine passées, les huit mois les plus beaux de ma vie, un pardon parfait, des voyages à travers le pays, un amour, deux amoureux, du fruit picking, des rencontres magiques, la Tasmanie, la Nouvelle Zélande, la traversée du désert, Singapour, la Thaïlande, le temple de Suan Mokkh…

    Si je suis ici, en plus, bien évidemment, d’assouvir la soif de curiosité qui me pousse à vouloir découvrir la vie des moines, le rythme de vie dans un temple bouddhiste, à vouloir apprendre un peu les fondements du Bouddhisme et vivre à la dure, c’est aussi pour donner une certaine continuité à la réflexion qui a été la mienne cette dernière année et qui sait, peut-être clore ce chapitre avec des acquis précieux, à savoir, notamment, que la colère et la haine sont parmi les pires sentences que l’on puisse s’infliger, et que le pardon est libérateur, bien plus que ce que l’on peut croire, bien plus que ce que je ne pouvais le croire avant d’avoir – question de vie ou de survie – à l’appliquer moi-même. Pas baptisée, pas croyante pour un sou, je suis un peu sceptique en venant ici, je me dis qu’il me sera peut-être difficile d’être en accord avec ce qui ressemble de près ou de loin à des cours de religion, prêchant le pardon, l’amour de l’autre, de la nature etc. Mais, toujours partante pour de nouveaux challenges et tout de même consciente que ma venue ici a une certaine cohérence avec mon état d’esprit de cette dernière année, je suis heureuse de vivre enfin cette expérience !

    A 16h, direction la salle de méditation # 1, en extérieur, où nous avons disposé, au préalable, deux coussins, un épais, l’autre fin, à l’emplacement qui sera le nôtre jusqu’au dernier jour. Je ne comprends pas un traître mot de ce que le moine nous explique, le fond de son discours n’est pas le problème – du moins pas encore, puisque je n’ai pas la chance de savoir de quoi il s’agit, tellement son accent lorsqu’il parle anglais, est fort. Je me demande comment je vais bien pouvoir faire pour assimiler des notions, des idées, des pratiques si elles sont abordées ainsi. On fait une visite du temple, des dortoirs, des salles de méditation et plus personne ne parle. Pour ne pas être tentées ou se sentir mal à l’aise, Cam’ et moi ne marchons pas l’une à côté de l’autre. Je la regarde, elle suit le groupe, comme moi, je n’ose même pas la regarder quand, en rond, on se retrouve l’une en face de l’autre.

    Ça peut sembler risible mais tout est si sérieux ici et notre motivation de mener à bien cette retraite est telle que l’on se retrouve directement plongées dans l’ambiance et il ne nous vient pas à l’esprit d’en rire ou de vouloir dés maintenant transgresser les règles.
    Je crois entendre pendant la visite que l’on ne devra plus parler après 19h seulement. Je demande confirmation à celle à qui nous pourrons poser des questions d’ordre pratique pendant la retraite, « oui, 19h ». Je me tourne vers Cam’, « on a le droit de parler »… Déjà, pendant près d’une heure, ça nous a semblé bizarre de quasiment s’ignorer, de ne pas suivre nos pulsions qui consistent à venir se voir lorsqu’on voit, entend, pense quelque chose, alors dix jours… Profitons-en encore quelques heures ! J
    Cette fois, on embarque Olivier pour une séance déconnade au bord de l’étang, on tape dans nos mains pour attirer les poissons (Camille s’est laissée dire un jour que ça fonctionnait ), on s’imagine tous les moyens de frauder pendant les dix jours, aller aux toilettes pour parler, manger, fumer, même si on n’a pas du tout l’intention de le faire… On se retrouve comme à Melbourne, le trio d’enfer !
    La cloche sonne… On y est… A dans dix jours les copains
    J’arrive dans ma chambre d’un peu moins de 9m². Sur la gauche, un fil étendu en hauteur sur lequel sont disposés des cintres et des pinces à linge. A droite, un bout de béton plat, un peu plus haut que ce qui représente généralement… un lit ! Dessus, une natte en osier et ce qu’ils appellent « un oreiller en bois ». Moi, j’aurais plutôt dit un bout de bois épais d’environ 30cm, légèrement creusé sur le dessus pour pouvoir y poser sa tête. Je fais un test, je me mets en position allongée, ce n’est pas bien confortable mais ça a l’air faisable…
    Ce soir, on fait une première tentative de méditation, mais l’absence de consigne s’ajoutant au raffut fait par les grenouilles, me fait dire qu’une bonne nuit de sommeil s’impose avant que je me lance vraiment à la recherche de ma paix intérieure...
    Dernière modification par Lilou ; 24/02/08 à 11:03.

  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
  3. #2
    Avatar de Zifnab Hydre
    Arthur 34 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    802
    Likes reçus
    300
    Expérience fortement enrichissante pour toi et ton amie, même si je n'ai pas tout de suite compris l'intérêt pour toi de cette initiative. Mais nous avons chacun besoin un jour de faire le point sur nous-même, et de nous comprendre.

    Tu as plongé dans un autre univers et dans une société / culture bien différente du monde occidentale. Et je me doute que le choc a du être assez rude et dérangeant au départ.

    J'ai vécu un peu ça en Inde et au Vietnam : dans le premier, on vivait dans un village de hors-castes (mission de solidarité internationale), dans le second je vivais avec ma famille restée là-bas (et forcément pas "riche"). Mais bien sûr, nos 2 expériences restent très différentes.

    Je suis moi-même "bouddhiste" laïc (c'est à dire en gros : ben tu suis les préceptes sans vraiment "te prendre la tête"). Dans la religion bouddhiste, il y a plusieurs "factions" importantes mais très peu "d'extrémistes", et aucun chef spirituel global (le dalaï-lama représente peut-être 3% de tous les bouddhistes ^____^). En fait, à toi de choisir ton chemin en respectant à ta façon les principes bouddhistes (plus contraignant que cela en a l'air en fait). Personne ne t'énonce de "vérités" ou de trucs à respecter sans raison, tu vas à ton rythme car tous les chemins sont bons. C'est pourquoi je pense que le moine n'a pas été "explicite".

    En vérité, il n'est pas interdit de consommer de "drogues" (mais chaque cercle religieux peut l'interpréter à sa façon bien sûr ^____^), en fait, il ne faut jamais tomber dans la dépendance (qui peut se cacher n'importe où).

    Si je devais résumer le plus rapidement possible le bouddhisme à ma façon, ce serait en 3 points :
    - S'ouvrir aux autres (tolérance, compréhension) et rechercher l'harmonie (l'équilibre intérieure)
    - Contrôler ses désirs (car dans le bouddhisme, il s'agit d'un cercle vicieux)
    - Avancer à son propre rythme (et si l'on croit à la notion de "réincarnation", sur plusieurs vies).

    Je suis certain d'une chose : l'expérience te marquera toute ta vie (même inconsciemment), et c'est un beau témoignage courageux de ta part.

    ------------------------------------------------------

    Note : Certains considèrent le bouddhisme comme une religion, d'autres comme une philosophie. Tout dépend comment on la vit... Il n'y a pas de "dieux" dans le bouddhisme, bien qu'il puisse exister un "culte"... Il y a une multitude de bouddhas (car chaque être vivant est censé pouvoir parvenir à ce stade) même si on a tendance à toujours penser au même ^____^

    En gros, le bouddhisme s'est intégré à d'autres cultures / religions sans chercher à les écraser. De fait, dans chaque pays, il y a une interaction très forte avec les religions / philophophies locales. Bien sûr, il y a déjà eu des tensions avec les grandes Religions.

    A ma connaissance, il ne me semble pas que le bouddhisme ait lancé de "croisades", cela n'aurait pas eu de sens. Par exemple, lors de la destruction en 2001 des statues des bouddhas en Afghanistan (statues datant du 2ème et 5ème siècle), il n'y a pas eu de réactions violentes, voir même de réactions du tout en fait. Pour moi, cela est triste mais pas réellement important (ce ne sont que des statues finalement). C'est une perte pour l'Histoire, mais pas une fin en soi. Cette façon de voir les choses est assez "dérangeante" pour beaucoup, et ça se comprend parfaitement. Les bouddhistes donnent souvent l'impression de tout accepter sans rien dire, comme s'il s'agissait d'une "fatalité".


  4. #3
    Avatar de Bouille
    Mélanie 35 ans

    Messages
    409
    Likes reçus
    7
    Lilou lilou je veux la suite !!! A quand le 2eme episode ? Wahou ca m'a l'air une experience super experience et j'ai l'impression de la vivre a travers ton recit...

    Merci Zifnab Hydre pour ton temoignage aussi.

  5. #4
    Avatar de Sateen
    Christelle 39 ans

    Messages
    3 048
    Likes reçus
    33
    Ton récit est vraiment passionnant..
    J'attends la suite moi aussi!

  6. #5
    Avatar de Neva
    Gaëlle 39 ans

    Messages
    44
    Likes reçus
    0
    He beh t'as pas parlé pendant 11 jours mais tu viens de te rattraper
    C'est super intéressant! Ca fait rêver (même si le lit un peu moins...) !
    Tu es restée combien de temps en Thaïlande en tout?

  7. #6

    Messages
    263
    Likes reçus
    2
    vraiment une expérience qui sors de l'ordinaire. Ca doit pas être facile de s'y faire un début, il doit y avoir un certain décalage.
    on attend la suite avec impatience

  8. #7

    Messages
    144
    Likes reçus
    1
    Mais c'est vraiment de plus en plus incroyable tes aventures !
    Je vais faire comme tout le monde et accroître un peu cette pression : vivement la suite !!!!

  9. #8
    Avatar de Lilou
    Julie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    14 481
    Likes reçus
    4 777
    Merci beaucoup a tous
    Un moine nous a meme dit que le Bouddhisme etait une science...
    La je suis en thailande depuis pres de deux semaines, je vous ecris de Bangkok ou je reste quelques jours avant d'aller dans le nord, a Chiang Mai d'ou je rejoindrai le Laos
    Si vous voulez voir quelques photos sympas de la Thailande (habitants, vie quotidienne et iles paradisiaques), de Singapour ou meme de l'Australie ou de la Nouvelle Zelande, faites un ptit tour sur mon blog (non non je suis pas en mode pub mais je sais que les photos ca fait toujours rever, alors...)
    La suite vietn juste d'etre mise en ligne, les jours suivants arrivent des que possible...

  10. #9
    Avatar de Mélanie
    Mélanie 40 ans

    Location
    Gatineau, QC, Canada
    Messages
    1 084
    Likes reçus
    64
    Hummm quel bonheur de te lire. C'est toujours un plaisir ! Quelles aventures !

    Bonne continuation !