1. #1
    Avatar de Erwanntwothree
    Erwann 35 ans

    Location
    Auckland, Nouvelle-Zélande
    Messages
    18
    Likes reçus
    16
    Salut à tous!!

    Comme le titre l'indique, le ton de ce message ne sera pas forcément très positif.
    Je tiens à préciser que les opinions exprimées n'engagent que moi, ma (courte) experience et ne sont valides que pour Auckland et sa région.

    Donc me voila, PVTiste francais de 30 ans (bientôt 31) arrivé depuis le 26 Février 2016 sur Auckland avec ma copine British (prononcé Bri-ish).
    Ayant vécu en France, à Chypre, en Angleterre, en Ecosse, au Canada, et en Australie, on peut dire que je commence à être un habitué des PVT/immigration et tout ce que ça apporte.

    Alors commencons par le commencement: Je n'ai jamais vécu de telles galères au niveau de la recherche d'emploi et de l'adaptation a la vie locale en 10 ans.

    Je pourrais citer comme premier exemple, qui est assez criant du mode de fonctionnement Néo Zelandais (tout du moins sur Auckland), Le fameux numéro IRD. Pour les profanes, le numéro IRd est le numéro de taxe dont vous avez besoin pour bosser. En théorie, vous pouvez bosser sans, mais vous serez taxé a 49% je crois, ca tente quelqu'un??
    Bon, pour obtenir ce numéro, il faut un compte en banque, mais pour avoir un compte en banque, il vous faut une adresse permanente. Mais comment avoir une adresse permanente (une coloc par exemple) si vous n'avez pas de compte en banque pour payer votre loyer et caution et pas de revenus? Donc en gros pas d'adresse permanente= pas de compte en banque= pas de numéro IRD= pas de revenus pour payer un appart et c'est reparti pour un tour.
    Du coup pour casser le cycle, il faut s'accrocher. Nous sommes (moi et ma copine) allés dans une banque (ASB pour ne pas la nommer) ou on nous a dit qu'il serait impossible d'ouvrir un compte sans adresse permanente, nous sommes allés dans la banque d'en face (et quand je dis en face, c'est vraiment en face) on nous a ouvert le compte en 10 minutes.
    Voila le sérieux administratifs auquel vous devrez faire face, et ce ne sera très probablement un début.

    Attention, la plupart des exemples, critiques, opinions suivants ne seront pas appliquables si:
    -Vous avez comme projet le fameux road trip en van en faisant des petits boulots par ci par la (cueillette, etc...)
    -Vous avez une compétence particulière, et je pense particulierement a l'IT (développeur web, etc...)

    Pour le reste, je pense être en mesure de vous faire partager mon experience personnelle, et celles que j'ai pu glaner auprès de personnes rencontrées ici.
    Vous vous rendrez vite compte que la vie à Auckland n'a rien d'une sinécure (en tout cas le temps de mettre le pied a l'étrier).

    Voici donc la recherche d'emploi. Perso, je suis détenteur d'un CAP pâtissier et j'ai eu de nombreuses experiences dans plusieurs domaines (call centre, admin/office based roles) et d'autres trucs plus excentriques.

    J'ai donc commencé par essayer de trouver un job comme pâtissier. Premières galères. Déjà, pâtissier à Auckland, c'est minimum wage donc 15.15$ de l'heure soit 12.70 net je crois. Je suis pâtissier plutôt spécialisé en dessert à l'assiette (en restaurant) et la les jobs se font des plus rares. Si vous ajoutez à ça le fait qu'on vous demandera un essai de deux semaines en général (non payé bien sûr), pour se rendre compte qu'en fait on est plus commis que pâtissier, le découragement commencera à pointer le bout de son nez.

    Du coup me voici reparti dans la recherche d'un job de bureau. Admin officer, Customer service representative, Data entry, office support etc...
    Première bonne nouvelle (et probablement la seule) si vous arrivez a décrocher un job dans ces domaines, vous serez bien (tres bien) payés. Au minimum 20$ de l'heure, n'incluant pas le holiday pay.
    J'ai donc écumé la plupart des agences de recrutement d'Auckland (Madison, Randstad, Manpower, Beyond, Emergent, Adecco, H2R, Metro, et d'autres...). Cela fait 7 semaines que j'ai commencé une recherche active d'emploi, aujourd'hui 24/05/2016 a 16:32 heure d'Auckland, je n'ai toujours rien.
    Voici un exemple assez parlant du professionalisme auquel il faut faire face. Je précise à toutes les agences de recrutement que je dépends des transports en commun, une horreur à Auckland mais j'y reviendrai plus tard, et que donc je ne peux pas accepter des jobs à l'autre bout de la ville. PAr ailleurs je tiens a préciser que j'habite à Grafton, et que je suis à 30 minutes a pied maximum de toutes ces "suburbs": CBD, Ponsonby, Grafton, Eden Terrace, Parnell, Newmarket, Mount Eden et Grey Lynn.
    Bref, une agence m'appelle pour me dire que j'ai un entretien pour Hyundai dans le quartier Mount Wellington, à 55 minutes (théoriques) de chez moi en transport. Je me demande donc qu'est ce qu'elle a pas compris quand je lui ai dit que je ne prendrais pas de jobs trop loin mais bon, je vais à l'entretien quand même. J'arrive là bas, le mec avec qui j'étais censé passé l'entretien (manager générale du call centre) se pointe et m'annonce direct, "salut, écoute je peux pas rester du coup c'est quelqu'un d'autre qui te fera passer l'entretien". Donc pour un entretien planifié une semaine a l'avance, le mec est pas prêt. Arrivent donc deux nanas, qui me font passer ce qu'on pourrait appeler un entretien, je dis pourrais parcequ'objectivment, celle qui menait l'entretien lisait pour la première fois mon CV DURANT l'entretien. Du coup c'était hyper étrange parcequ'elle avait pas l'air de savoir quoi me dire. Je rentre chez moi, en 1h30 au lieu de 55 minutes, merci Auckland Transport, j'appelle ma conseillère à l'agence pour lui dire que ca va pas être possible et basta.

    Un autre exemple, ma copine, Anglaise, ayant travaillé pendant 5 ans en Angleterre dans un service de "collection" pour General Electric (pas mal comme multinationale), à qui on a quand même eu les c*****es de répondre à sa demande d'emploi "vous n'avez pas assez d'experience comme collection agent"!!!!!!
    Elle a finalement trouvé un job, tres grassement payé, mais non sans difficultés. Elle a du passer 5 entretien, pour s'entendre dire au bout de 2 smeaines "ton visa nous parait bizarre" on sait pas si on va t'embaucher.
    Euh excusez moi mais quand vous désirez embaucher quelqu'un, vérifier qu'il ou elle a le droit de travailler légalement n'est pas la première chose que vous faites?? Bah apparemment en NZ non... Elle a quand même réussi a les convaincre mais je vous passe les galères pour y arriver.

    Une amie avec qui j'ai vécu à Chypre, qui est en NZ depuis 1 an et avec qui j'ai échangé dernierement me racontait exactement le même genre de galères. Elle a quand même réussi a me sortir cette phrase qui bizarrement m'a fait me sentir mieux: "j'ai vécu 1 an et demi à New Delhi, j'ai jamais connu de telles galères"... Je crois que tout est dit.

    Pour conclure sur le marché du travail, J'ai eu l'opportunité de discuter de ça avec un néo zélandais rencontré par l'intermédiaire de ma copine. Ce type est ingénieur, kiwi, a la 40aine, a vécu de nombreuses années au UK et m'a dit que même lui ca lui avait pris 5 mois avant de trouver un job après être revenu. Donc pour toutes les personnes qui partagent ma galère, il semblerait que ce soit "normal" à un certain niveau.

    Les conseils que je pourrais donner afin d'éviter cette situation aux potentiels futurs arrivants, et certains sont déjà présents dans l'excellent dossier sur la NZ fait par Marie.

    1-Arriver avec un CV en béton armé destiné à votre recherche d'emploi. Travailler le longuement, mettez bien les postes effectués correspondants au poste demandé en tête de liste, quitte a modifier les dates.

    2-Avoir au moins 2 referees récents et anglo saxons, pareil au besoin inventez les, par la je veux dire, n'hesitez pas a demander à un pote ou quelqu'un que vous connaissez d'être votre référence. Ils les demandent systématiquement, et le reference check ça rigole pas avec eux. Il s'agit en général d'un questionnaire d'une 15aine de questions à développer au maximum. Un de mes referees me l'a envoyé, franchement j'avais l'impression de demander un job a la NASA. Question du genre "comment Erwann s'est il intégré à l'équipe?" ou "Si vous deviez décrire l'intégrité professionnelle d'Erwann, que diriez vous?"., "Devrions nous être au courant de certaines choses quant à l'honneteté d'Erwann?".
    Et ce qui est rageant, c'est qu'ils vous demandent de montrer patte blanche quand eux se permettent de ne pas être pro du tout, enfin bon...

    3-Avoir un anglais au top du top, j'ai passé un entretien pour fundraiser (les relous qui vous harcelent dans la rue pour de bonnes causes). Le manager de la boîte m'a quand même dit "Normalement je prends pas de français parce que le niveau d'anglais est inexistant".

    4-Magré tout ça, armez vous de patience, le marché de l'emploi a l'air d'être saturé sur Auckland, une réponse que j'ai eu apès avoir postulé pour un job sur Seek: "nous avons eu 70 demandes, malgré vos compétences etc.." Donc si pour chaque job c'est 70 demandes, et que vous ajoutez à ça notre visa qui a l'air d'être un frein majeur, on part de très très loin.

    Voilà pour le marché de l'emploi. Maintenant succintement, sur le reste de la vie à Auckland.

    Comme dit plus haut, si vous n'avez pas de voiture, les transports en communs, c'est une horreur. C'est un système de bus, qui coûte les bras de la tête 2.5$ pour un tres court trajet, et tres vite 4 ou 5$ si vous allez plus loin. Et si vous devez prendre plusisurs bus, vous payez à chaque fois. Le service est pas fiable, les bus jamais à l'heure. Du coup tout le monde prend sa voiture, du coup Auckland est une des villes les plus embouteillées du monde, du coup les bus sont dans l'embouteillages, du coup je pleure la face collée a la fenêtre du bus.

    Ensuite la vie nocturne, la je parle en tant que Parisien, Souser, Glaswegian, Torontonian et Sydneysider, c'est d'une pauvreté assez consternante. Un exemple? Mais bien sûr. K-road, décrit dans le guide de la NZ comme l'endroit de sortie des étudiants. Et bien mettez un étudiant français (et même européen) dans cette rue, il a plus de chance de finir déprimé que bourré. K-road c'est en gros 6 bars si vous enlevez les strip clubs et les cafés. Ponsonby pareil, Parnell et Newmarket c'est quasi uniquement des cafés/restaus. non pas que ça change radicalement l'appréciation d'une ville mais ça compte quand même.

    Pour les points positifs (il y en a quand même), les Aucklanders sont d'une extrême gentillesse, et la régions d'Auckland est superbe (baie de Coromandel, Muriwai Beach, etc...).

    Voilà, j'espère que ça pourrait éventuellement servir.

    Ciao

    Erwann


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Pour vous permettre de partir à l'étranger bien assuré, Globe PVT vous couvre pour la maladie, l'hospitalisation et le rapatriement !
  3. #2
    Anonyme
    on vous demandera un essai de deux semaines en général(non payé bien sûr)


    J'ai pas cherche de boulot sur Auckland, mais le jour ou un mec me demande 2 semaine d'essai non paye je lui ris au nez.

    J'ai apprecie la ville mais je ne suis pas reste aussi longtemps que toi.

    Pour les demarches banque/IRD, j'imagine qu'il faut bien tomber je n'ai pas eut les memes difficultes (ou de difficultes du tout ) l'adresse du backpack a suffit pour la banque l'IRD j'ai fait par mail.

    On s'est installes a Wellington avec ma copine, ou le boulot a ete plutot simple a trouver pour elle (en temps que chef, ya ptete de la demande pour des patissier aussi).

    Je te rejoins sur le fait qu'ils ont l'air un peu frileu pour engager des gens en PVT pour des boulots "qualifies", mais ca peut se trouver.

  4. #3
    Avatar de Marie
    Marie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    32 939
    Likes reçus
    9 946
    Message de Erwanntwothree
    Salut à tous!!
    Salut Erwann et merci pour ce retour d'expérience.
    Je me suis permis de déplacer ton message dans la section Impressions vu que tu parlais plus généralement de tout Auckland plutôt que l'emploi seul.

    Je vais te répondre sur quelques points
    Message de Erwanntwothree
    Salut à tous!!
    Salut Erwann et merci pour ce retour d'expérience.

    Je vais te répondre sur quelques points. J'ignore si ça te filera quelques éclaircissements ou non, mais sait-on jamais.



    Message de Erwanntwothree
    Du coup pour casser le cycle, il faut s'accrocher. Nous sommes (moi et ma copine) allés dans une banque (ASB pour ne pas la nommer) ou on nous a dit qu'il serait impossible d'ouvrir un compte sans adresse permanente, nous sommes allés dans la banque d'en face (et quand je dis en face, c'est vraiment en face) on nous a ouvert le compte en 10 minutes.
    Voila le sérieux administratifs auquel vous devrez faire face, et ce ne sera très probablement un début.
    En fait, chaque banque a sa propre politique en matière d'ouverture de compte en banque. Les banques sont plus ou moins reloues par rapport à ça, mais ça ne veut pas dire que ça ne soit que des branques (ça peut être des branques, mais ça n'est pas la raison...), c'est juste qu'ils suivent les règles édictées par leur compagnie.

    Et l'ASB, pour ces papiers, bah ils sont évidemment relous : https://www.asb.co.nz/story_images/2...Cust_s6351.pdf
    Genre dans les papiers qu'ils acceptent : le "bank statement" (en effet, hyper pratique...) ou encore des factures de gaz, d'électricité, un contrat de location ou la lettre d'un établissement scolaire (ça c'est pour les étudiants...).
    Mais d'autres banques sont moins relou, comme l'ANZ et la BNZ qui acceptent toutes les deux des factures d'auberges de jeunesses ou des factures d'hôtel.
    On en parle justement dans ce dossier : Ouvrir un compte en banque en Nouvelle-Zélande - Page 5 de 6 - PVTistes.net

    Pour le job de pâtissier, en effet, ça peut bloquer que tu sois "trop" spécialisé. T'as testé SkyCity et t'as fait un peu le tour des resto de fine dining de la ville (car clairement, dans les autres types de resto, il est évident que tu vas avoir vraiment beaucoup de mal à trouver un place) ?
    Ensuite, ça m'étonne que le boulot de pâtissier soit au salaire minimum. Quand tu montes en gammes dans la restauration, les salaires suivent aussi un peu. Genre une de mes collocs (françaises) était serveuse en fine dining en NZ, et à l'époque, alors que le salaire minimum était à 13.50, elle était plutôt à 16 dollars de son côté.

    Autrement, t'es allé voir les agences de placement pour le monde de l'hospitality genre Hospoworld ou Providore ?

    La question de l'expérience : oui, je suis d'accord, c'est extrêmement énervant. C'est souvent un moyen pour te refuser un emploi pour X ou Y raisons qui n'ont pas grand chose à voir avec l'expérience. Ils mettront en avant le fait qu'elle n'ait pas assez d'expérience "en Nouvelle-Zélande".
    Je ne sais pas si tu as vu, mais ils demandent très souvent de l'expérience, mais beaucoup d'expérience "en Nouvelle-Zélande", genre 5-6 ans d'expérience en Nouvelle-Zélande, un bon moyen d'écarter ensuite les PVTistes ou les migrants récents de ces offres d'emploi.

    Pour les agences de placement : tu les rappelles quotidiennement ou presque pour leur demander si elles n'ont pas un emploi, relativement accessible en transport ? S'ils ont beaucoup d'inscrits, elles ne vont pas volontairement te contacter, parce qu'elles ne savent pas si t'es motivée ou pas.

    Pour l'histoire du CV non lu par la personne qui te fait passer l'entretien : je t'avouerais que ça ne me choque pas plus que ça.. Non pas que ce soit normal ou quoique ce soit (c'est assez irrespectueux pour toi), mais je l'ai déjà vu moi-même, mais pas seulement en Nouvelle-Zélande non plus. Mon copain a passé des entretiens à Hong-Kong et très souvent, le manager découvrait son CV au moment où il arrivait (alors que c'était un rendez-vous de prévu, avec le CV refilé au manager par les RH).
    Il faut aussi savoir que beaucoup d'employeurs ne lisent pas vraiment les CV ou ce genre de chose. Enfin si, ils les lisent, mais très très peu de temps, le temps de jeter un coup d'oeil et d'avoir une vision générale. Si c'est trop long, il n'iront pas jusqu'en bas... Surtout, pour ceux qui en lisent beaucoup, et bien ils ne s'en rappellent pas.. Donc je ne suis pas trop surprise qu'ils arrivent à l'entretien et qu'ils aient l'air de découvrir un CV. Mise à part le CV de la mort qui tue tout avec un parcours de folie furieuse tout ça tout ça, si tu as un CV normal, pas folichon mais pas mauvais, et bien ils ne vont pas le retenir ou s'en souvenir directement en te voyant.

    Message de Erwanntwothree
    3-Avoir un anglais au top du top, j'ai passé un entretien pour fundraiser (les relous qui vous harcelent dans la rue pour de bonnes causes). Le manager de la boîte m'a quand même dit "Normalement je prends pas de français parce que le niveau d'anglais est inexistant".
    J'ai eu la même pour un boulot de serveuse à Auckland. Je suis d'accord, c'est extrêmement énervant et frustrant.



    Message de Erwanntwothree
    Ensuite la vie nocturne, la je parle en tant que Parisien, Souser, Glaswegian, Torontonian et Sydneysider, c'est d'une pauvreté assez consternante. Un exemple? Mais bien sûr. K-road, décrit dans le guide de la NZ comme l'endroit de sortie des étudiants. Et bien mettez un étudiant français (et même européen) dans cette rue, il a plus de chance de finir déprimé que bourré. K-road c'est en gros 6 bars si vous enlevez les strip clubs et les cafés. Ponsonby pareil, Parnell et Newmarket c'est quasi uniquement des cafés/restaus. non pas que ça change radicalement l'appréciation d'une ville mais ça compte quand même.
    Ah bah non, tu peux pas retirer les strip clubs et les cafés :P. C'est ce qui fait le charme de K'road.
    J'ai eu beau vivre là-bas pendant mon PVT, à vrai dire, je ne sortais pas trop dans ce coin là. Ensuite, ils n'ont pas vraiment la culture du petit bar de rue comme on peut l'avoir en France. On va avoir soit le gros bar un peu impersonnel, soit le restaurant qui peut servir des coups, mais où l'on est moins détendu ou ce genre de chose. Perso, j'avais trouvé que c'était assez similaire par rapport à Toronto en fait.
    En semaine, c'est la mort, ya pas grand monde qui sort. Pas mal de bars sont ouverts mais vides. Le week-end, c'est quand même un peu plus animé.
    Perso, j'aimais bien Vulcan Lane parfois..., et sinon, je kiffais Danny Doolans sur le Viaduct où, qu'importe le jour de la semaine, il y avait toujours un peu de monde tard le soir et des gens qui voulaient faire la fête avec de la musique live.
    Il y avait aussi dans une certaine mesure cassette 9 (pas le week-end, mais plutôt en semaine) : en week-end, les clients sont hyper jeunes, c'est un peu moins le cas la semaine (mais ça reste jeune, on passe juste d'une moyenne d'âge de 18-19 ans à 23-24 ans...).

    Merci en tout cas pour ton retour et bon courage pour la suite ! Vient nous dire ce qu'il en est !
    Dernière modification par Helene ; 26/05/16 à 06:09. Motif: message en double

  5. #4
    Avatar de Erwanntwothree
    Erwann 35 ans

    Location
    Auckland, Nouvelle-Zélande
    Messages
    18
    Likes reçus
    16
    Salut à vous deux et merci pour vos réponses.

    Tout d'abord Baptiste, oui comme partout, j'imagine que le facteur chance a un effet important. Et jusqu'à ce que je commence à partager mon experience, je me disais même que ca devait être moi le prolême lol. Mais au vu des retours que j'ai pu avoir, il semblerait que ce soit plus communs que dans d'autres pays apparemment...

    Et Marie, pour ce qui est des différences au sein de la même banque, il y en a quand même des flippantes. Donc ANZ nous a ouvert nos comptes au mall St Lukes, mais la veille on était allé sur queen street pour les ouvrir et là on nous avait dit non. Donc je sais pas si ca dépend de ce que la personne en face de toi a mangé, si elle s'est engueulée avec son partenaire la veille ou quoi mais ça m'avait relativement décontenancé.

    Ensuite pour ce qui est du job de pâtissier, effectivement la spécialisation a l'air de poser problême. Maintenant, clairement les kiwis n'ont pas une culture du dessert. Tu vas au countdown du coin, mis a part des yaourts aux fruits, y'a rien. Et je pense que ca se ressent forcément au niveau des restaus, ou la partie dessert est franchement limitée et va se réduire a des glaces et une tarte.

    Du coup, et ca explique en gros la petite experience que j'ai pu avoir, il n'y a pas de chef de partie dédié aux desserts. Le mec qui s'en charge se retrouve a tourné partout dans la cuisine. C'est l'experience que j'ai eu au French Café, qui est supposé (je dis supposé car je n'y ai pas mangé lol) être le meilleur restaurant d'Auckland et un des meilleurs de l'hemisphere Sud.

    Ensuite pour te répondre Marie, oui j'ai essayé hospoworld et providore, mais encore une fois peu, voire pas de jobs pour moi. Ils recherchaient par contre énormément de chef de salle, manager et compagnie. Donc plus dans le service que derriere les fourneaux...

    Pour les agences de placements, je vais pas te mentir, y'en a un paquet avec lesquelles je peux plus vraiment bosser. La raison est simple, moi comme un couillon, pensant que j'allais pas demander un job comme Chirurgien cardiaque en chef de l'univers, j'avais pas plus bossé mon CV que ça, au bout de quelques semaines, voyant les difficultés, je me suis résolus a le "réorganiser", en gros des expériences "relevant" que j'avais sur mon CV il y a 10 ans, je les ai déplacées pour les faire apparaître plus récentes. Du coup, je me vois mal me retourner vers les agences et leur balancer un nouveau CV avec des dates différentes et compagnies. Ca ferait pas très pro je pense.

    Du coup, en fait je bosse avec 2 agences principalement maintenant, qui sont très pro. Beyond et Emergent pour ne pas les nommer. Si ca peut aider quelqu'un je les conseille vraiment. Surtout Emergent. Ils sont spécialisés dans les office jobs, et quand ils disent qu'ils veulent te découvrir pour mieux te vendre, ils plaisantent pas. Mon entretien de pré embauche chez eux a duré 3h30 (contre 1h maxi chez la concurrence, tests de frappes et de connaissance de MS office inclus). Et c'est eux qui m'appellent quotidiennement. J'ai passé un entretien hier avec ANZ grâce à eux, et demain c'est avec une compagnie d'assurance grâce à Beyond. Donc j'ai bon espoir que ça se débloque rapidement.

    Message de Marie
    J'ai eu beau vivre là-bas pendant mon PVT, à vrai dire, je ne sortais pas trop dans ce coin là. Ensuite, ils n'ont pas vraiment la culture du petit bar de rue comme on peut l'avoir en France. On va avoir soit le gros bar un peu impersonnel, soit le restaurant qui peut servir des coups, mais où l'on est moins détendu ou ce genre de chose. Perso, j'avais trouvé que c'était assez similaire par rapport à Toronto en fait.
    Alors là Marie, je m'offusque, je m'émeus (pas l'animal), je trépigne. Franchement, Toronto, c'est 8792,85 fois (c'est assez précis je sais) plus vivant qu'Auckland. Déjà rien qu'entre Spadina et Bathurst sur King steet, t'as que des bars (ou des boites). Pareil sur queen, je parle pas de l'Annex ou de bloor street. Franchement moi on m'a dit va a Ponsonby, c'est LE quartier qui bouge. Bah tu déboules, là bas, y'a 4 bars ou tout le monde s'entasse (endroits un peu prétentieux d'ailleurs) et c'est fini.

    Chose amusante pour K-road, j'invite tout le monde a taper dans un moteur de recherche "best bars in K road", comme je disais en enlevant les strips clubs et les café, y'a 4 bars qui apparaissent...
    Enfin bon ca c'est un débat sans fin sur les goûts et les couleurs de chacun :-)

    Je vous tiendrai informé des évolutions et de mes possibles futurs changements d'avis.

    D'ailleurs Marie, j'aimerais savoir, comment ca se passe pour toi à Hong Kong?


  6. #5
    Avatar de Marie
    Marie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    32 939
    Likes reçus
    9 946
    Message de Erwanntwothree
    Alors là Marie, je m'offusque, je m'émeus (pas l'animal), je trépigne. Franchement, Toronto, c'est 8792,85 fois (c'est assez précis je sais) plus vivant qu'Auckland. Déjà rien qu'entre Spadina et Bathurst sur King steet, t'as que des bars (ou des boites). Pareil sur queen, je parle pas de l'Annex ou de bloor street. Franchement moi on m'a dit va a Ponsonby, c'est LE quartier qui bouge. Bah tu déboules, là bas, y'a 4 bars ou tout le monde s'entasse (endroits un peu prétentieux d'ailleurs) et c'est fini.
    C'est sûr qu'il y a un peu plus de bars à Toronto . Il y a aussi un peu plus d'habitants... Mais dans le rapport habitants / bars, bah je trouvais que ça se valait (ensuite, Toronto, j'y étais il y a 10 ans, donc les choses ont probablement bien changé...).
    En fait, pour moi, beaucoup de choses en Nouvelle-Zélande s'expliquent par la petite population : quand la plus grande ville du pays (et en plus, toute la région aux alentours) compte genre
    Perso, j'avais été étonnée de voir autant de resto et bars (enfin resto surtout) à Auckland. Attention, je ne dis pas qu'il y en a tout plein tout ça tout ça, mais par rapport à la population, bah je trouve qu'il y en a quand même pas mal.

    Et je suis d'accord pour Ponsonby, je trouve aussi que c'est assez prétentieux.

    Pour Hong-Kong : j'adore ! Pour le coup, il y a énormément de bars. Ça ne bouge pas toujours, mais tu peux aller boire des verres sur des rooftop, des bars un peu planqués, des gros trucs, des bistrots... Tu as plein de choix. L'expérience est absolument géniale. En revanche, la vie là-bas coûte excessivement excessivement cher... Le logement coûte les yeux de la tête, et les bières (je n'en vois pas) et les cocktails coûtent pas mal les yeux de la tête... Donc c'est génial, mais faut avoir les moyens de sa politique et trouver des boulots qui rémunèrent bien.
    Je connais une chef ici qui avait juste besoin de quelqu'un avec ton profil (et prêt à bosser sur autre chose que les desserts quand même un peu), mais elle a trouvé quelqu'un.

  7. #6
    Avatar de Erwanntwothree
    Erwann 35 ans

    Location
    Auckland, Nouvelle-Zélande
    Messages
    18
    Likes reçus
    16
    Haha dommage, j'aurais pris un vol de suite.

    Et du coup tu bosses dans quoi (si c'est pas indiscret)?
    L'anglais suffit pour vivre la bas ou ca limite quand meme pas mal?

    Sinon je voulais juste éclaircir un point sur Auckland. Malgré ce qui peut paraître je ne hais point cette ville (en tout cas pas encore). Je remarque juste des galères auxquelles j'ai rarement (voire jamais) eu à faire face.
    Et c'est justement la raison de ma frustration. Si Auckland (et la NZ plus généralement) n'avait rien à offrir, je m'en foutrais franchement. Mais là, je sens le potentiel, mais j'y ai pas accès et c'est saoulant.
    Par exemple, demain je passe un entretien pour une compagnie d'assurance située a Newmarket. Si j'ai le job, ce sera payé 21$ de l'heure, plus holiday pay plus uncapped commission. Donc potentiellement un excellent salaire, le tout situé a 8 minutes a pied de chez moi. Et la effectivement, je chanterai surement une autre chanson lol.


  8. #7
    Avatar de Marie
    Marie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    32 939
    Likes reçus
    9 946
    Message de Erwanntwothree
    Et du coup tu bosses dans quoi (si c'est pas indiscret)?
    L'anglais suffit pour vivre la bas ou ca limite quand meme pas mal?
    Moi je bosse pour PVTistes.net donc ma situation est un peu différente .
    Mais sinon mon copain et serveur et parmi les PVTistes que je côtoie : du cuistot, des serveurs / sommeliers / une graphiste, une prof d'anglais, une nana qui bosse dans la finance et une autre qui bosse dans l'administratif.

    En effet, la Nouvelle-Zélande a plein de choses à offrir. Vraiment ! C'est un pays que j'ai adoré, et j'ai aussi énormément aimé Auckland.
    On me demande souvent parmi les pays lesquels j'ai préféré entre le Canada, la Nouvelle-Zélande et Hong-Kong, mais ils sont tous les trois très différents, mais intéressants.
    Ensuite, pour moi le plus beau, c'était clairement la Nouvelle-Zélande, une véritable tuerie.

    MEs premières semaines à Auckland n'étaient pas top. J'avais une bonne impression sur la ville, je n'avais pas eu de difficulté administratives donc de ce côté là, tout allait bien. C'était petit certe, pour la capitale économique, c'est étonnant, mais je trouvais ça charmant, ça faisait petite ville qui essaye d'être une grande et ça me faisait marrer.
    Pour le boulot, il m'a fallut 3-4 semaines de recherche active de boulot, et, ne voyant pas de réponse, ou ayant des faux plans (genre tu viens pour un essai parce que les gens t'ont appelé, et là, ils te disent que non, en fait, ils ont trouvé - sans prendre la peine de te rappeler), bah ça me minait bien le moral (tu penses qu'à ça, c'est relou). Dès que j'ai eu le boulot, déjà, le fait de ne plus penser à ça toute la journée, bah ça allait vachement mieux. Et puis gagner des sous et rencontrer des gens, ça facilite la vie rapidement.

    Le fait que tu cherches un boulot de bureau pour un PVTiste est assez rare, mais ça l'est encore plus pour les Français !
    Parmi mes colocs anglophones, la plupart bossait dans la restauration et le service, mais j'avais deux Irlandaises qui avaient réussi à trouver des tafs de bureau. Donc le fait que ton profil étonne ou décontenance certains employeurs, c'est compréhensible. Ils ne sont pas habitués à voir des gens comme toi.

    Petit truc important qui peut te servir (on ne sait jamais) en entretien :
    - Contrairement à d'autres nationalités, tu n'as pas de limite de temps pour travailler avec un même employeur en Nouvelle-Zélande. Par exemple, les Italiens sont limités à 3 mois avec un même employeur. Ce type de situation ne s'applique pas aux Français.
    Ainsi, si on te dit "ce qui nous embête, c'est que vous n'avez pas le droit de travailler plus de 3 mois / 6 mois pour nous", dis leur que cette restriction ne s'applique pas aux Français.
    La restriction, c'est que tu ne peux pas vraiment prendre un emploi "permanent". Mais rien n'empêche ton employeur de te signer un contrat de 10-11 mois par exemple.
    Et s'il veut te garder, il y a toujours des options de visas (surtout s'il a des difficultés à trouver des personnes avec ton profil...).

  9. #8
    Avatar de Erwanntwothree
    Erwann 35 ans

    Location
    Auckland, Nouvelle-Zélande
    Messages
    18
    Likes reçus
    16
    Oui en Effet, en Australie y'avait (et y'a toujours je crois) 6 mois de limite pour le même employeur, mais pourtant j'avais trouvé sur Sydney super vite fait parcequ'ils en avaient en gros vraiment rien a foutre. Ici c'est tout l'inverse. J'ai un an de visa sans restriction et tout devient impossible. Pourtant les jobs que je recherche y'a quand meme un sacré turnover, office assitant, admin officer, call centre, les gens s'eternisent pas trop longtemps en général donc 1 ans c'est généralement pas mal déja...
    Enfin bon, comme tu le dis si justement, pas avoir de jobs, ca m'attend franchement moralement, et une fois ce poids enlevé, je suis persuadé que je verrai moins les choses en gris :-)

    Après tout Auckland fait régulierement partie des villes les plus sympas à vivre au monde, donc je ne doute pas que ça doit être excellent une fois installé.

    Après honnêtement j'avais jamais eu le sentiment que mon profil de pvtiste était particulier, (jusqu'à Auckland) et c'est le fait de le réaliser qui m'a poussé à poster ce message. Je me dis qu'il doit bien y en avoir d'autre des pvtiste comme moi qui ont , soit "passé l'âge" du trip en van, soit tout simplement pas envie de le faire, et qui chercheraient peut être a se poser pour économiser, voyager après ça.

    Sinon ca paie bien du coup de bosser pour pvtiste.net hein?? hehehe

    Je plaisante j'avais rencontré Mat (créateur du site je crois) à Toronto y'a 5 ans et on avait un peu échangé la dessus. J'avais eu aussi des retours sur ses méthodes pour faire fonctionner le site. Et franchement il gère ça super bien.
    En tout cas c'est cool que ca te permette d'avoir une rentrée d'argent, cça fait un "souci" en moins ;-)

  10. #9
    Anonyme
    Je rebondis et vous rejoins egalement sur la recherche d'emploi "qualifie" ou dans les bureaux.
    Egalement pas tente par le "petit boulot" (J'ai eut ma dose en Australie).

    La recherche peut etre des plus deprimante au vue de la quantite de refus et surtout la maniere "copier/coller" des reponses qui montrent clairement qu'ils ne sont pas alles jusqu'qu de la candidature. (pas assez de competences pour des boulots ou on me dirait "surqualifie" en France)

    Je me demande si c'est le working holiday visa qui les refroidissait.

    Ca frustre et le compte en banque qui retrecit ajoute un certain stress...

    M'enfin bon a force j'ai finis par trouver dans mon domaine(ish) et c'est surtout indescemment bien paye...

    Bref content de lire que ca a l'air de se debloquer pour toi sur Auckland, au plaisir si tu passe par Wellington

    Edit: dsl pour le manque d'accent mais clavier QWERTY oblige :/


  11. #10
    Avatar de Erwanntwothree
    Erwann 35 ans

    Location
    Auckland, Nouvelle-Zélande
    Messages
    18
    Likes reçus
    16
    Message de Baptiste65
    Je rebondis et vous rejoins egalement sur la recherche d'emploi "qualifie" ou dans les bureaux.
    Egalement pas tente par le "petit boulot" (J'ai eut ma dose en Australie).

    La recherche peut etre des plus deprimante au vue de la quantite de refus et surtout la maniere "copier/coller" des reponses qui montrent clairement qu'ils ne sont pas alles jusqu'qu de la candidature. (pas assez de competences pour des boulots ou on me dirait "surqualifie" en France)

    Je me demande si c'est le working holiday visa qui les refroidissait.

    Ca frustre et le compte en banque qui retrecit ajoute un certain stress...

    M'enfin bon a force j'ai finis par trouver dans mon domaine(ish) et c'est surtout indescemment bien paye...

    Bref content de lire que ca a l'air de se debloquer pour toi sur Auckland, au plaisir si tu passe par Wellington

    Edit: dsl pour le manque d'accent mais clavier QWERTY oblige :/
    100% d'accord. C'est ce que je mentionnais dans mon message initial, les raisons invoquées pour leur refus frôlent régulierement le foutage de gueule. Mais en discutant de ça avec le kiwi ingénieur, il m'expliquait que c'est juste un moyen d'être sûr que tu pourras pas te retourner contre eux en gros. Je pourrais faire une liste des raisons invoquées pour les refus (que ma copine et moi avons reçu):

    -Apres réflexion, nos besoins pour ce rôle semblent finalement limités. nous avons mis en pause le recrutement, désolé.
    -Merci d'avoir suivi le processus de recrutement (4 interview) mais finalement nous avons opté pour une promotion interne, désolé.
    -Vous n'avez pas assez d'experience, désolé (alors que si, de l'experience y'en avait).
    -Nous ne pensons pas que vous pourriez vous intégrer a notre équipe, désolé (celle la c'est une copine de ma compagne qui l'a eu, gonflé quand même)

    Et j'en oublie certainement...

    Et pour en avoir discuté avec plusieurs de mes agences de recrutement, effectivement Baptiste, tu as raison, le Visa est un énorme problême pour les recruteurs.

    Après, j'ai aussi la certitude qu'il existe une certaine forme de "racisme" ou en tout cas de stéréotypes attachés à nos profils de français qui rendent la tâche d'autant plus ardue. Car il faut bien l'avouer, dans la culture anglo saxonne, les francais c'est un peu les meilleurs ennemis...

    Pour la visite a Wellington, si t'es encore la bas en fin d'année, j'y passerai immanquablement.

    Content aussi de lire que tu as trouvé, ca a l'air de rouler pour toi et ta copine et tant mieux!!


  12. #11
    Avatar de TheDoctor
    Christophe 26 ans

    Location
    Quelque part en France
    Messages
    8
    Likes reçus
    1
    Salut, @Erwanntwothree .

    Petite question, qu'entends-tu par :
    Attention, la plupart des exemples, critiques, opinions suivants ne seront pas appliquables si:-Vous avez une compétence particulière, et je pense particulierement a l'IT (développeur web, etc...)
    Il existe une spécificité pour le domaine IT en NZ, ou plus particulièrement à Auckland ? Plus, moins de recrutement, peut-être ?

  13. #12
    Avatar de Erwanntwothree
    Erwann 35 ans

    Location
    Auckland, Nouvelle-Zélande
    Messages
    18
    Likes reçus
    16
    Message de TheDoctor
    Salut, @Erwanntwothree .

    Petite question, qu'entends-tu par :


    Il existe une spécificité pour le domaine IT en NZ, ou plus particulièrement à Auckland ? Plus, moins de recrutement, peut-être ?
    Salut Christophe, Ton message va me permettre de pouvoir faire un petit récapitulatif de ces derniers mois.

    Donc pour commencer et te répondre rapidement Christophe, je n'ai pas beaucoup plus d'infos que ca. Tout ce que je peux t'affirmer c'est que tu ne devrais pas trop t'en faire au sujet de la recherche de boulot. Si ton anglais est correct sans etre excellent, tu trouveras sans trop de soucis je pense.

    Maintenant pour récapituler mon experience a Auckland depuis mes derniers messages et donc fin Mai.

    J'ai donc bossé dans la vente dans un centre d'appel pour une compagnie d'assurance (asurance vie et funéraille, c'est gai hein?). Boulot bien payé (20$ de l'heure + 8% de holiday pay et commissions illimitées). J'ai rencontré des gens super cool, mais qui dit boulot commissionné, dit performance, et dans ce genre de situation on sait tres bien que ca devient vite la jungle.
    C'etat ma premiere experience dans un métier de la vente, et je n'y retournerai jamais. L'ambiance s'est tres vite dégradée quand j'ai réalisé que certains agents détournaient le systeme pour augmenter leur commission et rendre plus difficile le travial des autres, deux mecs se sont meme battus un jour au taf, bonjour l'ambiance. Du coup j'aidémissioné après deux mois la bas.

    Me voici donc fin juillet, revenu a la case départ. Sans emploi. Et la grosse surprise, j'ai eu besoin de 2 jours chrono pour retrouver un job. Je suis persuadé que le fait d'avoir une premiere experience en NZ change énoooooormément les choses pour les recruteurs. Et aussi certainement le fait que j'ai démissioné mais quitté le job en excellents termes avec ma manager (je lui ai en gros révélé ce que les agents faisaient pour augmenter leurs commissions avant de me barrer). Du coup elle a accepté d'être ma "referee" et elle m'a fait des références d 'enfer.
    Du coup depuis fin Juillet je bosse pour goodman fielder (énorme boite, un genre d'unilever sur la région asie pacifique), boulot bien payé aussi, meme chose 20$ de l'heure + 8% holiday pay. je fais principalement du data processing. Boulot chiant a mourir s'il en est, mais pour le coup dans une boite ou ils te rendent la vie facile. L'ambiance est cool, je choisis mes horaires, en gros je peux arriver quand je veux entre 6h et 11h et partir une fois que j'ai fait mes 8h30. Et pour vous donner une idée de l'ambiance, j'ai ma responsable qui m'a dit l'autre jour de bosser MOINS vite!!!! Le genre de trucs qu'on ne dit jamais, ou en tout cas que j'avais jamais entendu dans aucuns de mes tafs. Enfin bref niveau job j'ai donc pas a me plaindre.
    Donc pour résumer les ami(e)s, si vous galérez un peu à trouver du boulot au début (et encore une fois je parle de boulot autres que serveurs et compagnie), ne désespérez pas, votre premiere experience une fois décrochée va vous ouvrir énormément de portes.

    Pour ce qui est du logement, je vais malheureusement devoir déménager, j'adorais mon appart, mon gym dans li mmeuble d en face, ma vue sur le mont Eden, maisun site de construction a ouvert juste à coté de mon appart et les salauds bossent du lundi au samedi inclus. Du coup avec l'été qui arrive, j'ai pas envie de passer mes jours la fenetre ouverte avec les bruits de marteau piqueurs toute la journée...

    Bon maintenant, sur la vie à Auckland, je vais malheureusement confirmer mes premières impressions, c'est la ville la plus chiante où vivre au monde, propos mesurés n'est ce pas? (Désolé Marie, je sais que t'avais apprécié Auckland). Du coup le point super positif, c'est qu'il est assez difficile de dépenser son argent, donc vivent les économies!!!
    A la liste des choses que je pourrais reprocher à Auckland. Le pire réseau de transport public du monde (et je l'utilise tous les jours pour aller au boulot). Hyper cher, jamais mais alors jamais à l'heure. Tout déplacement à Auckland devient une expédition. Mais je dois pas êter fou car 1.5Milliard de $ ont été débloqués et ils ont commencé des travaux pharaoniques dans le centre (Victoria street) pour améliorer tout ca.
    Comme déja dit auparavant, la pire vie nocturne que j'ai jamais vu de ma vie (et j'ai vécu a Nicosie, à Chypre).
    Pour ce qui est des expos ou trucs du genre oubliez aussi, prix prohibitifs, et c'est souvent minuscule.
    Et j'aurais des tonnes d'autres trucs à ajouter, mais ce serait trop long. Je vous invite juste à aller visiter cet article paru sur le telegraph il y a quelques années: The world's 10 best cities to live in - Telegraph
    Et je vous invite à lire les commentaires tout particulierement. Vous verrez que visiblement je suis très loin d'être le seul à trouver Auckland chiante a mourir comme ville. Ca me rappeller énormément Calgary ou Vancouver au Canada pour les connaisseurs.

    Voila pour le petit update, J'attends l'arrivée du printemps (dans 3 jours) et de l'été avec impatience si ça améliore les choses.

    Ciao for now


  14. #13
    Avatar de Marie
    Marie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    32 939
    Likes reçus
    9 946
    Message de Erwanntwothree
    (Désolé Marie, je sais que t'avais apprécié Auckland)
    Je le prend pas trop mal :P. C'est vraiment selon les goûts. Et même si je n'ai jamais mis les pieds à Vancouver, je suis effectivement persuadée que Vancouver ressemble beaucoup à Auckland dans l'ambiance générale de la ville.
    En tout cas, c'est cool que tu aies trouvé un job qui paye bien (j'ai pas dit intéressant parce que tu le dis toi-même :P).

  15. #14
    Avatar de TheDoctor
    Christophe 26 ans

    Location
    Quelque part en France
    Messages
    8
    Likes reçus
    1
    Merci pour l'info et le récit, Erwan, bon courage pour la suite !

  16. #15
    Avatar de NellyL
    Nelly 30 ans

    Messages
    6
    Likes reçus
    1
    Salut Erwann, merci pour ce retour d'expérience je suis arrivée depuis lundi et je confirme tout n'est pas facile et je pense qu'à Auckland le marché commence par être saturé.
    Je dois moi aussi obtenir un compte bancaire et un n°IRD. Peux-tu me dire dans quelle banque tu es allé ?
    A+

  17. #16
    Avatar de Erwanntwothree
    Erwann 35 ans

    Location
    Auckland, Nouvelle-Zélande
    Messages
    18
    Likes reçus
    16
    Salut Nelly, je suis allé chez ANZ, mais je pense que le fait que j'y sois allé avec mon coloc qui est client chez eux a du aider. Du coup je te souhaite bon courage!!!

    Ensuite je tiens aussi a faire une petite précision par rapport à ça:

    Message de NellyL
    et je pense qu'à Auckland le marché commence par être saturé.
    J'ai entendu cette phrase depuis mes premiers jours comme pvtiste, et je suis content que tu en aies parler. Ca va me permettre de donner mon avis la dessus et peut être que ca aidera certains autres pvtistes.

    Donc comme je le disais, depuis mon premier PVT, que j'ai passé au Canada, j'entends cette phrase. D'aller dans des villes moins grandes pour chercher un travail parce que le marché serait saturé dans les villes économiquement importantes du pays.
    Donc en gros pour le Canada, fuyez Montréal et Toronto pour aller a Winnipeg Calgary, Edmonton, Vancouver, Halifax et compagnie.
    Pour l'Australie, fuyez Melbourne et Sydney pour aller a Perth, Adelaide, Brisbane etc...
    Pour la NZ Fuyez Auckland pour aller a Wellington, Christchurch, Hamilton, etc...

    Par experience personnelle, et je pense avec un minimum de bon sens, c'est probablement un des pires conseils a donner à ceux qui cherchent des boulots type office jobs et compagnie...

    Alors oui, automatiquement aller dans une ville de taille plus réduite, a tendance a réduire la concurrence, mais soyons logiques, ça réduit aussi dans des proportions bien différentes les possibilités aussi. (Ca semble logique non?)
    Petit test interressant pour ceux qui auraient du mal à me croire, allez sur SEEK, chercher un emploi dans un call centre par exemple, sur Auckland, puis apres dans les autres villes du pays, vous verrez les résultats de recherches. Donc si vous vous sentez le courage d'aller tenter votre chance dans ces conditions avec toutes les personnes qui auront eu la même intuition que vous (d'aller dans de plus petites villes pour trouver un job), j'en resterais a vous souhaiter bonne chance (et il en faudra certainement lol).

    Par nature j'ai tendance à me fier a ce que les locaux font (qui suis je en temps que pvtiste pour décider de ce qui fonctionne dans un pays que je découvre n'est ce pas?).
    Et dans les exemples que j'ai pu citer, quand les canadiens quittent leurs villes respectives pour aller à Toronto, je pense que ca veut dire quelque chose. Et le même processus marche pour l'Australie et la Nouvelle Zélande.

    Je t'assure Nelly qu'entre mes deux jobs et les kiwis que j'ai pu y rencontrer, je dirais que facilement 40% ne venaient pas d'Auckland mais d'ailleurs dans le pays (Christchurch, Dunedin, Invercargill, Napier, Nelson, etc...)
    Donc si moi je peux te donner un conseil, oublie que t'as aucune chance vas y fonce, on sait jamais sur un malentendu ca peut marcher (T'as trouvé la référence ou pas?).
    Plus sérieusement, tu vas trouver à Auckland, ca prend juste plus de temps qu'attendu visiblement :-)

    Voili voilou pour ce petit point travail, maintenant, me concernant, je quitte l'appart dans lequel j'etais en coloc la semaine prochaine pour emmenager dans une maison, avec un backyard grand comme un terrain de football. L'été arrive, j'ai enlevé une veste pour aller au boulot, les étudiants vont a leur remise de diplome, les kiwis ont ressorti les pantacourts et les tongues, donc ca commence a sentir le burger sur barbecue...

    Erwann


  18. #17
    Avatar de NellyL
    Nelly 30 ans

    Messages
    6
    Likes reçus
    1
    Message de Erwanntwothree
    Salut Nelly, je suis allé chez ANZ, mais je pense que le fait que j'y sois allé avec mon coloc qui est client chez eux a du aider. Du coup je te souhaite bon courage!!!

    Ensuite je tiens aussi a faire une petite précision par rapport à ça:



    J'ai entendu cette phrase depuis mes premiers jours comme pvtiste, et je suis content que tu en aies parler. Ca va me permettre de donner mon avis la dessus et peut être que ca aidera certains autres pvtistes.

    Donc comme je le disais, depuis mon premier PVT, que j'ai passé au Canada, j'entends cette phrase. D'aller dans des villes moins grandes pour chercher un travail parce que le marché serait saturé dans les villes économiquement importantes du pays.
    Donc en gros pour le Canada, fuyez Montréal et Toronto pour aller a Winnipeg Calgary, Edmonton, Vancouver, Halifax et compagnie.
    Pour l'Australie, fuyez Melbourne et Sydney pour aller a Perth, Adelaide, Brisbane etc...
    Pour la NZ Fuyez Auckland pour aller a Wellington, Christchurch, Hamilton, etc...

    Par experience personnelle, et je pense avec un minimum de bon sens, c'est probablement un des pires conseils a donner à ceux qui cherchent des boulots type office jobs et compagnie...

    Alors oui, automatiquement aller dans une ville de taille plus réduite, a tendance a réduire la concurrence, mais soyons logiques, ça réduit aussi dans des proportions bien différentes les possibilités aussi. (Ca semble logique non?)
    Petit test interressant pour ceux qui auraient du mal à me croire, allez sur SEEK, chercher un emploi dans un call centre par exemple, sur Auckland, puis apres dans les autres villes du pays, vous verrez les résultats de recherches. Donc si vous vous sentez le courage d'aller tenter votre chance dans ces conditions avec toutes les personnes qui auront eu la même intuition que vous (d'aller dans de plus petites villes pour trouver un job), j'en resterais a vous souhaiter bonne chance (et il en faudra certainement lol).

    Par nature j'ai tendance à me fier a ce que les locaux font (qui suis je en temps que pvtiste pour décider de ce qui fonctionne dans un pays que je découvre n'est ce pas?).
    Et dans les exemples que j'ai pu citer, quand les canadiens quittent leurs villes respectives pour aller à Toronto, je pense que ca veut dire quelque chose. Et le même processus marche pour l'Australie et la Nouvelle Zélande.

    Je t'assure Nelly qu'entre mes deux jobs et les kiwis que j'ai pu y rencontrer, je dirais que facilement 40% ne venaient pas d'Auckland mais d'ailleurs dans le pays (Christchurch, Dunedin, Invercargill, Napier, Nelson, etc...)
    Donc si moi je peux te donner un conseil, oublie que t'as aucune chance vas y fonce, on sait jamais sur un malentendu ca peut marcher (T'as trouvé la référence ou pas?).
    Plus sérieusement, tu vas trouver à Auckland, ca prend juste plus de temps qu'attendu visiblement :-)

    Voili voilou pour ce petit point travail, maintenant, me concernant, je quitte l'appart dans lequel j'etais en coloc la semaine prochaine pour emmenager dans une maison, avec un backyard grand comme un terrain de football. L'été arrive, j'ai enlevé une veste pour aller au boulot, les étudiants vont a leur remise de diplome, les kiwis ont ressorti les pantacourts et les tongues, donc ca commence a sentir le burger sur barbecue...

    Erwann
    Merci pour ta réponse.
    Justement je recherche une coloc, tu peux peut-être me passer ton contact ???

  19. #18
    Avatar de Erwanntwothree
    Erwann 35 ans

    Location
    Auckland, Nouvelle-Zélande
    Messages
    18
    Likes reçus
    16
    Salut à tous,

    Un petit message pour un petit update sur ma (notre devrais je dire) situation.

    Alors comme j'ai pu aller le poster dans d'autres conversations, mes impressions sur Auckland et la NZ ne font que se renforcer, et je dois dire qu'apres 10 mois ici, ca restera tres probablement mon avis définitif.

    Donc pour les faits personnelles, comme je l'avais dit dans mes messages précédents, j'ai déménagé dans cette maison avec un énorme backyard, et ça a été une super bonne décision, les nouveaux colocs sont super cool et le jardin fait son effet durant les quelques belles journées qu'on a pu avoir. Ca reste assez sympa de rentrer du taf et de pouvoir aller se poser faire bronzette en sirotant une biere dans le jardin non?
    Niveau job, ca va la routine, mon contrat a été prolongé jusque la fin de mon pvt, et j'ai bougé dans un autre département ou je gagne plus d'argent, donc tout roule à ce niveau la.

    Pour ce qui est de l'impression générale de la vie en NZ et à Auckland en particulier, je confirme donc mes imprressions. Auckland et la NZ resteront, et de loin, l'endroit ou j'ai vécu que j'ai le moins apprécié.

    La vie au quotidien est assez dure, pour toutes les galères quotidiennes que j'ai pu énumérer précédemment. Les transports, les kiwis qui savent pas conduire, la vie qui est chere, la vie nocturne catastrophique, les restos d'un niveau tres moyen, les kiwis qui sont aussi racistes que leurs voisins australiens, la recherche d'emploi qui s'était avérée compliquée, le cercle social extremement difficile à développer, etc...

    Donc voila si il y a des questions je serais ravi d'yrépondre, et sinon, je vous laisse la, car je pense que mon prochain message sera tres probablement quand je serai sur le point de quitter la NZ apres mon road trip.

    Ciao for now!!!

    Erwann