1. #1
    Avatar de GuillaumeLe12
    Guillaume 36 ans

    Location
    Vancouver, BC, Canada
    Messages
    5
    Likes reçus
    6

    Parmi toutes les décisions qu'un nouvel immigré devra faire, certaines seront rapides, heureuses et simples, d'autres seront compliquées, longues ou potentiellement catastrophiques pour la suite du projet.

    Pour choisir les options qui favoriseront le bon déroulement de vos premiers pas en Colombie Britannique, voici selon l'experience vecue ici, 5 erreurs à éviter pour bien démarrer votre PVT à Vancouver.









    1- Prendre un logement à distance

    Dans une ville où le taux de logements vacant ne dépasse pas les 2%, juste le temps de relouer en fait, où l'augmentation des prix est de 25% par an, le business du logement locatif est un des secteurs les plus lucratif. Ainsi tout se loue à tous les prix, dans des délais très courts. A moins de réserver à travers une personne ou un organisme de haute confiance, prendre une colocation ou un appartement à distance, c'est l'assurance de s'installer là où personne ne veut aller. Sachez qu'ici on loue des chambres humides, des sous sols sans lumière naturelle, des appartements plein de courant d'air... Avec le principe du "one year lease", ce bail qui vous engage pour une année, c'est le meilleur moyen de démarrer dans les pires conditions...


    2- Ne pas avoir préparé une réserve d'argent suffisante

    A moins d'arriver avec un travail qui vous attend, un appartement prêt à vous accueillir, il est plus que probable que vous arriviez sur Vancouver sans job et sans toit. Cette situation que tout arrivant connait, à la particularité d'être particulierement onéreuse. Sans job, pas de rentrée d'argent, et en location court terme, le coût de chaque nuit est plus cher... Sachant que vous devez également vous nourrir, vous déplacer, et vous socialiser dans des bars ou des restaurants, avoir un budget suffisant est indispensable pour démarrer dans les meilleures conditions. Pour en savoir plus sur le budget nécessaire pour arriver dans de bonnes conditions, retrouver l'article Quel budget pour arriver?


    3- Décider de ne pas fréquenter la communauté Française

    Souvent une réaction très Franchouillarde, est de considérer que l'aventure Canadienne se fera au contact des Canadiens, et puis c'est tout ! Or, attention, c'est le meilleur moyen de se priver de l'expérience, Oh combien utile, de tous les Francais passés par votre situation avant vous, et ayant une foule de conseils à vous donner ! Sans compter sur le fait que les Canadiens ne font pas partis des peuples les plus chaleureux du monde, et que se faire un réseau Canadien est bien plus difficile que de rencontrer les gens de votre patrie! S'appuyer sur le réseau de sa communauté, c'est avancer plus vite dans ses papiers, c'est trouver des pistes de job plus rapidement, c'est éviter les erreurs que d'autres ont faites avant vous... C'est ce que font les communautés qui réussissent ici...


    4- S'installer trop longtemps en auberge de jeunesse

    Comme beaucoup de choses à Vancouver, les auberges de jeunesse sont bien différentes de celle que l'on a pu connaître dans d'autres pays. Si elles sont avantageusement situées en plein centre ville, elles sont fort onéreuses par une qualité d'hébergement peu propice aux challenges qui attendent un Pvtiste. Bruit, drogue, alcool, sorties. C'est grisant, mais c'est aussi la meilleure facon de cramer son budget en deux semaines sans résultats...


    5- Arriver à l'automne

    Cela peut paraître incongru de déconseiller d'arriver en ville à la rentrée, mais Vancouver n'est définitivement pas une ville comme les autres, même au niveau du calendrier pour s'installer ! En effet, arriver en septembre / octobre, c'est s'installer à l'aube d'un hiver pluvieux qui va durer plus ou moins 6 mois... c'est chercher du travail dans le début de la basse saison, là où le rythme des entreprises ralenti doucement... c'est chercher un appartement pendant la pire periode pour les futures locataires puisque tous les etudiants sont à la chasse à l'appartement ou à la colocation... c'est arriver après l'été que tous ont attendu pendant des mois, et où se sont forger les rencontres et les amities, avant que la ville s'endorme de longs mois...