1. #1
    Avatar de MowR
    Mowrose 30 ans

    Location
    Montreal, QC, Canada
    Messages
    15
    Likes reçus
    3
    Bonjour,

    Voilà 4 ans que je suis à Montreal. J’étudie à l’Université, je viens de France.
    Plus le temps passe, plus il est très difficile pour moi de rester ici. J’attends avec impatience de finir mes études dans 2 ans et de m’en aller.

    Je viens partager avec vous afin de savoir deux choses:
    - Comment certains français arrivent à s’adapter et d’autres pas ? (Parce que je me trouve bizarre de pas arriver à m’adapter au bout de 4 ans)

    - Ailleurs qu’au Québec, ont-il la même mentalité et le même style de vie ?

    Je suis actuellement malade depuis trois semaines, j’ai consulté 2 médecins qui m’ont dit “je ne sais pas” et m’ont dégagé 3 minutes après. Ils me prescrivent un médicament bien évidemment que la RAMQ ne couvre pas (en 4 ans je n’ai jamais pu profiter d’un seul médicament remboursé haha).
    Pour moi il y a un gros soucis dans le domaine de la santé et quand tu cherches à en parler avec un québécois là reponse est “c’est pire aux USA”. Ha ! C’est sûrement pour ça qu'ils se laissent faire alors, si c’est pire chez le voisin...

    Sinon, en 4 ans je n’ai que des amis français, arabes, chinois etc, mais pas de québécois. Dans les écoles que j’ai fréquenté, tu peux passer 3 semaines à faire un projet avec l’un, et une fois finit, il ne te dit pas salut en se croisant comme si tu n’avais jamais existé haha. Puis hyper difficile de se faufiler dans un groupe de québécois quand on est français.

    Sans vouloir généraliser également, ceux que j’ai croisé ne sont pas très intelligents et ont beaucoup de lacunes de français.
    Au lieu de s’ouvrir au monde et de prendre les conseils des autres pour s’ameliorer, ils s’enervent et préfèrent rester dans leur grotte.

    Pour finir, niveau emploi, sur 4 travails que j’ai eux (déclaré etc) j’ai pas été payé pour 3 et j’ai dû porter plainte 3 fois aux normes. Actuellement je suis en attente de passer au tribunal pour le dernier travail que j’ai eux. Le patron m’a licencié via Facebook et ne m’a pas payé. On dirait qu’ils profitent quand tu n’es pas canadien oO.

    M’enfin, la mentalité me blesse plus qu’autre chose. On dit que le peuple québécois est gentil, je les trouve plutôt méchants quand il s’agit d’ouverture d’esprit. N’importe quelle critique qui peut leur apporter du positif, ils le prennent mal. Rien ne va dans leur système, et si tu te permets de dire quelque chose c’est “rentre chez toi”.

    Ils pensent qu’ils vivent dans la meilleure région du monde apparement.
    Dernière modification par MowR ; 09/04/18 à 18:18.


  2. #2
    Avatar de murielj
    Muriel

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    20 324
    Likes reçus
    9 579
    Salut,
    Message de MowR
    - Comment certains français arrivent à s’adapter et d’autres pas ? (Parce que je me trouve bizarre de pas arriver à m’adapter au bout de 4 ans)
    C'est, en grande partie, un mystère
    Probablement plusieurs facteurs : question de caractère, de tolerance aux petites vexations, d'attaches et de mal du pays et puis aussi, tout bêtement, d'entourage et d'expérience locale. Dans mes connaissances, je vois bien que toutes ne réagissent pas pareil à des événements identiques. Je prends l'exemple de se faire refiler les bagels de la veille parce qu'on a un accent français : pour certains, ils le savent et s'en foutent et d'autres n'arrivent pas à passer outre. Les deux attitudes sont tout aussi légitimes mais l'accumulation de petites choses comme ça peuvent faire la différence entre quelqu'un qui arrivera à se sentir bien et quelqu'un qui préfèrera repartir.
    Message de MowR
    - Ailleurs qu’au Québec, ont-il la même mentalité et le même style de vie ?
    C'est toujours difficile de faire des généralités. Il est probable qu'en tant que français ce soit un poil moins difficile. La question de la langue et de la culture francophone est tellement sensible au Québec que ça peut parfois compliquer plus que simplifier les choses dans les rapports franco-québécois.
    Mais si tu as l'occasion de tenter ailleurs, ce serait dommage de s'en priver.


    Pour toutes tes autres remarques, essaie de ne pas t'enfermer dans tes impressions, parce qu'une fois que tu es enfermé dedans, c'est difficile de voir les choses autrement. Essaie de te concentrer sur d'autres aspects que tu trouves positifs, il y en forcément. Et si tu sais que tu n'arriveras pas à passer outre, ne t'acharnes pas, tu en resortirais juste aigri


  3. #3
    Avatar de MowR
    Mowrose 30 ans

    Location
    Montreal, QC, Canada
    Messages
    15
    Likes reçus
    3
    Message de murielj
    Salut,

    C'est, en grande partie, un mystère
    Probablement plusieurs facteurs : question de caractère, de tolerance aux petites vexations, d'attaches et de mal du pays et puis aussi, tout bêtement, d'entourage et d'expérience locale. Dans mes connaissances, je vois bien que toutes ne réagissent pas pareil à des événements identiques. Je prends l'exemple de se faire refiler les bagels de la veille parce qu'on a un accent français : pour certains, ils le savent et s'en foutent et d'autres n'arrivent pas à passer outre. Les deux attitudes sont tout aussi légitimes mais l'accumulation de petites choses comme ça peuvent faire la différence entre quelqu'un qui arrivera à se sentir bien et quelqu'un qui préfèrera repartir.

    C'est toujours difficile de faire des généralités. Il est probable qu'en tant que français ce soit un poil moins difficile. La question de la langue et de la culture francophone est tellement sensible au Québec que ça peut parfois compliquer plus que simplifier les choses dans les rapports franco-québécois.
    Mais si tu as l'occasion de tenter ailleurs, ce serait dommage de s'en priver.


    Pour toutes tes autres remarques, essaie de ne pas t'enfermer dans tes impressions, parce qu'une fois que tu es enfermé dedans, c'est difficile de voir les choses autrement. Essaie de te concentrer sur d'autres aspects que tu trouves positifs, il y en forcément. Et si tu sais que tu n'arriveras pas à passer outre, ne t'acharnes pas, tu en resortirais juste aigri
    Merci pour ta réponse ! Et en faites, je n'ai jamais vraiment remarqué une forme de racisme des québécois envers les français sauf dans quelques situations. Le reste je n'y prêtais pas attention. Moi on va dire que ce qui me choque le plus, c'est la fermeture d'esprit et intellectuellement c'est pas ça... sans généraliser encore une fois, je parle des gens qui m'entourent.

    Je posais aussi la question si le Canada était pareil que le Québec c'était surtout pour savoir si je pouvais être mieux ailleurs, car moi j'aimerais vraiment découvrir le restant du Canada (surtout l'Alberta :3) Mais j'hésite beaucoup a faire un roadtrip au Canada et investir de l'argent par peur de rencontrer la même mentalité. (T'sais autant que j'aille ailleurs quoi).

    Sinon je ne m'enferme pas dans mes impressions, je suis très ouverte. J'ai même rencontré des québécois dans ma classe qui m'ont dit qu'ils avaient hâte d'être diplômé juste pour quitter le Québec car ils n'en peuvent plus haha.

    En tout cas pour moi cette région est quand même assez spéciale et j'ai du mal à trouver du positif à part mon université qui est bonne. Encore 2 ans ici, j'en ressortirai + forte c'est sûr !
    Dernière modification par MowR ; 09/04/18 à 20:01.

  4. #4
    Avatar de murielj
    Muriel

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    20 324
    Likes reçus
    9 579
    Message de MowR
    Moi on va dire que ce qui me choque le plus, c'est la fermeture d'esprit et intellectuellement c'est pas ça...
    Certains ça va être une forme de xénophobie qui va leur peser, d'autres comme toi ça va être un sentiment d'inculture. Peu importe finalement, on a tous nos sensibilités
    Sache aussi qu'il y a un mouvement naturel dans les courbes de sentiment des immigrés : la phase lune d emiel où le nouvel arrivant trouve que tout est mieux que chez lui, suivi par une phase descendante où, petit à petit, il se rend compte de toutes les choses qui ne sont pas si bien que ça. Cette phase là se termine par le fond du trou où tout le repousse, il en a marre de toutes les caractéristiques culturelles et de vie quotidienne locales. Et s'il arrive à passer cette phase là, les choses finissent par se stabiliser avec bien sûr des hauts et des bas mais globalement plus de recul.
    Quasiment tous les immigrants passent par là, avec des sentiments plus ou moins forts et à des échéances de temps qui ne sont pas forcément les mêmes, mais c'est un classique.


  5. #5
    Avatar de Ellybis
    Elly 34 ans

    Location
    France
    Messages
    167
    Likes reçus
    112
    Pour moi, pour s'adapter il faut 2 choses primordiales:
    1- Le positif doit primer sur le négatif: tu peux t'adapter à des choses/comportements qui t'agacent si tu te plais vraiment dans un pays, et que le positif qui en ressort est plus important que les côtés négatifs
    2- Comprendre la communication dans le pays: et ici je ne parle pas de la langue.
    Au Canada en général (j'ai l'impression), la critique est mal vue. Ca ne veut pas dire qu'il ne faut pas critiquer, mais qu'il faut le faire à la façon Canadienne: de façon détournée, cernée de commentaires positifs pour mieux faire passer la pilule.

    L'adaption se jouera également là: ta compréhension des clés de communication et ta volonté à les employer.
    Si tu trouves ça ridicule, que tu penses que tu les critiques pour leur bien et que tu veux continuer à le faire à la française, c'ets ton choix. Mais ce n'est pas s'adapter, et ça risque de poser problème. Dans ce cas à toi de voir si ça vaut le coup ou pas.

    Aussi, le québécois est différent du français. C'est un fait. Personnellement l'absence de subjonctif me hérisse toujours les poils, mais c'est pas pour ça que je vais leur dire qu'ils ne savent pas parler français.
    Tu parles très certainement de gens que tu as connus quand tu dis ""pas très intelligents et ont beaucoup de lacunes de français", mais quand même, pour quelqu'un qui prône l'ouverture d'esprit et qui est blessé par certains commentaires négatifs, c'est un peu dur.

    Et puis surtout, c'est super de vouloir améliorer les choses, changer les gens, tout ça, mais c'est toujours mieux de commencer par soit-même ; )


  6. #6

    Messages
    11
    Likes reçus
    8
    Dire des Québécois qu'ils ne sont pas très intelligents, qu'ils parlent mal parce qu'ils ne parlent pas comme vous et avoir la prétention de leur dire comment ils doivent vivre explique le rejet dont vous êtes victime.

    Vos commentaires sur les Québécois parlent plus de vous en réalité que des Québécois. Faudrait vous remettre un peu en question ou alors, partir, car le Québec n'est pas pour vous.

    Les Français manquent souvent de tact et de diplomatie. C'est ça que les Canadiens détestent, et non la critique.