1. #1
    Avatar de QuentinSchlesser
    Quentin 25 ans

    Location
    France
    Messages
    3
    Likes reçus
    1
    Je viens d'arriver à Montréal ce lundi 17 Juillet 2023, et aujourd'hui je souhaite vous partager mon état d'esprit. Cela fait un an que je prépare mon projet d'expatriation. À l'origine, je voulais réaliser un stage coop international, mais j'ai préféré partir en PVT car le stage ne m'aurait pas permis de vivre pleinement et de profiter du pays.


    Cela fait quelques jours que je suis à Montréal et j'ai l'impression d'avoir le moral en baisse... Jusqu'à présent, je n'ai pas rencontré de véritable obstacle depuis mon arrivée ici. Le passage à l'immigration s'est déroulé rapidement, j'ai obtenu mon NAS rapidement, ainsi que l'ouverture de mon compte bancaire, etc.


    Comme beaucoup d'autres, je recherche un logement, ce qui n'est pas du tout chose facile. J'ai rencontré des problèmes avec des marketplace qui fonctionnent à moitié ou pas du tout, et des sites qui proposent des logements qui ne sont pas du tout à jour, même sur les sites officiels des résidences. De plus, j'ai la crainte de ne pas réussir à assumer les frais, car pour le moment, je n'ai pas encore d'emploi. J'ai des économies, cependant, j'ai peur de les perdre entièrement, que ce soit pour subvenir à mes besoins quotidiens ou en les dépensant tous dans un logement temporaire en attendant de trouver un véritable pied-à-terre.


    Il faut savoir que je suis quelqu'un de très stressé, j'appréhende beaucoup de choses et j'imagine toujours plusieurs scénarios x_x. Il y a quelques années, j'ai entrepris un projet d'études à Paris. C'était la première fois que je partais loin de chez moi, seul. Cependant, cette expérience n'a pas du tout été glorieuse. Les études ne me convenaient pas, j'avais le moral en dents de scie, suivi d'un cambriolage dans ma chambre d'étudiant, et j'en passe... Ce fut un échec cuisant !


    À l'heure actuelle, j'ai comme l'impression que j'ai encore une fois fait le mauvais choix (j'ai l'habitude de prendre les mauvaises décisions..., ça devient lassant à force eheh).
    Ma famille, mes amis commencent à me manquer, même si je dis souvent que j'aime bien être seul, c'est tout de même compliqué d'être à l'autre bout du monde sans mes repères…


    Je n'ai rien contre la ville de Montréal où l'on sent tout de même une belle différence comparée à la mentalité des personnes en France. Cependant, certaines petites choses me font quand même regretter mon choix. Par exemple, un détail tout bête : j'avais l'habitude de me déplacer en voiture 24h car j'habitais en campagne (cela ne me dérangeait pas, j'aime bien conduire), mais ici à Montréal, il y a beaucoup de marche et de métro, et cela commence à m'énerver et à être très fatigant…


    Je pense petit à petit à retourner chez moi, mais avec la crainte et l'angoisse d'affronter le regard et le jugement de mes proches. Tout le monde m'a fait des éloges par rapport à ce projet. Je ne suis pas quelqu'un de vantard ou qui se met en avant en disant genre "regardez-moi, je suis le meilleur". Lors de la préparation de ce projet, j'ai bien sûr dû en parler à mon entourage, mais à vrai dire, j'aurais préféré ne rien dire du tout. Car là, je me demande ce que vont-ils tous penser de moi si je rentre prématurément, surtout au bout de seulement 4 jours…


    J'ai actuellement une chambre dans une résidence étudiante à Montréal pour 15 jours. J'ai pour le moment obtenu un seul rendez-vous pour visiter un logement, mais bon, rien n'est joué, hein, vu que je n'ai pas d'emploi, pas de cote de crédit, etc., juste des économies...


    Enfin bref, je ne sais plus trop où j'en suis. On va me dire de sortir, de voir du monde, de contacter d'autres PVTistes, mais au fond, ça n'a rien à voir avec la vie que j'avais en France.
    D'autant plus qu'il y a quelques mois de cela, ma maman est tombée malade. C'était beaucoup de stress, d'angoisse, etc. Heureusement, elle s'en est remise, même si beaucoup de choses ne seront plus comme avant…


    M'enfin bref, c'est un peu confus et brouillon mon histoire, mais je voulais vous partager ce que je ressentais du mieux que je le pouvais et avoir votre avis.


  2. #2
    Avatar de Nanot02
    Charlotte

    Messages
    90
    Likes reçus
    55
    Désolée pour toi de lire ça ..
    Essaie de repenser à tout ce qui t’a donné envie de venir ici, si tu as réfléchi ce projet d’expat depuis un an il doit bien y avoir des raisons, fais toi une liste!
    Tu peux peut être également aller ailleurs qu’à Montréal, c’est la ville « facile » mais peut être aller voir à Québec ville ou encore plus loin en région, voire même changer de province!
    Par rapport au manque je pense que c’est inévitable mais le temps va te permettre de te créer de nouveaux repères et n’avoir de nouveaux ami•es..

    Seul toi peut savoir si c’est vraiment trop dur pour toi mais je te conseillerais quand même d’essayer un peu plus longtemps en changeant quelques paramètres..!

    Bon courage

  3. #3

    Messages
    11 562
    Likes reçus
    3 989
    Bonjour Quentin,

    Ce sont des phases normales d’un processus d’immigration/expatriation. Tu es sous le choc de te retrouver dans un nouveau pays et tu as perdu tous tes repères et ca, c’est déstabilisant Si tu es de nature anxieuse, cette perte de repères est exacerbée!

    Tu viens d’arriver, prend le temps de t’installer et te familiariser avec ton nouvel environnement, vas-y un jour à la fois, focalise sur ce qui doit être fait en priorité et n’oublie pas de t’occuper aussi à faire des activités, il y a plein de festivals, d’activités à Montréal, profites en on a un bel été

  4. #4
    Avatar de QuentinSchlesser
    Quentin 25 ans

    Location
    France
    Messages
    3
    Likes reçus
    1
    Merci beaucoup à tous pour votre soutien ça fait plaisir !
    Aujourd’hui j’ai visiter un appartement il est plutôt chouette 1200$ avec electro / laveuse-sécheuse (le propriétaire m’a dit que l’électricité était d’environ 30$ par mois)


    Il est disponible le 1re août mais je peux l’avoir avant si je le souhaite je dois lui donner une réponse dans les jours qui suivent.


    J’essaye de faire le point sur ma situation j’ai appelé mes proches ils ont bien vue que je n’étais pas au top du top. Je pense que j’ai peur de devoir m’engager ici à Montréal. Surtout quand on est seul sans l’appui de ses proches sur place en cas de besoin.


    Ce qui m’effraie c’est le fait de devoir m’engager pour 1 an avec un logement bien qu’il puisse y avoir la possibilité de céder le bail je ne suis pas assez informé à mon goût pour ce genre de procédure administrative.
    Je vais me laisser encore le temps de réfléchir avant de me positionner 😊

  5. #5

    Messages
    11 562
    Likes reçus
    3 989
    Message de QuentinSchlesser
    Ce qui m’effraie c’est le fait de devoir m’engager pour 1 an avec un logement bien qu’il puisse y avoir la possibilité de céder le bail je ne suis pas assez informé à mon goût pour ce genre de procédure administrative.
    Oui, un bail est un engagement d'un an. Mais comme tu le sais, tu as toujours la possibilité de sous-louer ou de céder le bail si tu souhaites bouger avant la fin de ce dernier.

    Dans la vie, rien n'est jamais permanent, tu as toujours le choix de changer de direction, il suffit de suivre les règles et les procédures

  6. #6
    Avatar de Nanot02
    Charlotte

    Messages
    90
    Likes reçus
    55
    Je suis d’accord avec Larousse!!!

    Tout est interchangeable, tu peux changer certains paramètres et les appartements à Montréal sont tellement courtisés que tu trouveras sans aucun mal quelqu’un pour reprendre ton bail !

    Et pour pallier à ton sentiment de solitude et t’engager de manière moins importante tu as pensé à la colocation ?

    Allez courage ! Quoique tu décides de faire ça restera une de tes plus grandes expériences de vie!


  7. #7

    Messages
    67
    Likes reçus
    14
    Salut Quentin,

    Tout d'abord, je te félicite d'avoir sauté le pas et de t'être lancé dans l'aventure avec le PVT Canada. Ce n'est pas évident de tout quitter, amis, famille, parfois un emploi stable pour deux années avec des facteurs inconnus dans l'équation. Quand tu parles de stresser, je comprends tout à fait, je suis aussi comme ça. Ces deux années sont encore floues au tout début, mais dès que tu te fixes des objectifs et dès que tu as mis quelques fondations et "planté ton drapeau", cela va aller mieux!

    Courage, c'est pas facile au début mentalement, financièrement et socialement. Un PVT ça reste un déracinement, surtout si tu étais proche de ta famille et de ton cercle en France. En tout cas, ce qui m'a aidé à tenir le coup ici, c'est me trouver des hobbies et un travail.

    Les hobbies ont une place très importante ici (je trouve) comparé à la France, que ce soit pour faire des rencontres ou encore se sentir bien et s'épanouir. Le travail va te permettre de payer ton loyer et de te faire une petite expérience canadienne et de mettre un pied dans le marché. Puis, avec le travail, tu as aussi l'impression de faire quelque chose! Si dans un premier temps tu n'arrives pas à trouver de travail, essaie le bénévolat (je conseille Santropol Roulant). Cela va t'apporter un côté social et puis c'est quand même valorisé sur un CV.

    Comme dit plus haut, si ton sentiment de mal-être continue, tu peux toujours changer de direction dans la vie, comme tu l'a très bien fait en venant en PVT au Canada.


  8. #8
    Avatar de Roxas84
    34 ans

    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    Ton témoignage est très similaire à mon expérience qu'on pourrait presque croire que c'est moi qui l'ai ecrit XD

    J'espère que tu va mieux depuis Juillet.

  9. #9
    Avatar de Constancehg
    Constance 26 ans

    Location
    Coume, France
    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    Je vis exactement la même chose, j'ai l'impression de lire un truc que j'aurais pu écrire...