1. #1
    Avatar de Lauraki
    Laure 43 ans

    Messages
    2 616
    Likes reçus
    886
    Le 15 décembre 2009, après plus de 6 mois de retard sur notre objectif initial, nous mettons les pieds à Montréal. L'excitation est grande, nous attendions cet instant depuis trop longtemps (deux ans tout de même que ce projet mûrissait).
    Bref, mon homme et moi, notre chat avec nous, nous arrivons le sourire au bord des lèvres : deux mois plus tôt nous quittions définitivement Athènes pour un retour aux sources familiales et entre amis durant deux mois et en attendant aussi l'achèvement d'un diplôme pour moi.

    L'avion se pose, il neige... Que demander de plus ? Nous quittions un pays où aujourd'hui on compte en moyenne 40°C d'écart alors nous sommes ravis d'avoir de la neige ! En plus, il y a toujours les restes de la première tempête.
    Donc, l'immigration sans souci, direction les bagages, le chat, la déclaration des douanes et un taxi : deux heures après notre arrivée, nous arrivons sur le Plateau où un ami va nous loger les premiers temps.

    Puisqu'il neige et que nous n'avons pas de chaussures, direction immédiatement dans l'après-midi à La Cordée, histoire de pouvoir marcher dans la neige (merci le Père Noël en avance !).
    En 48h, nous aurons fait notre NAS, trouver un appart et des électro. On ne déménagera que 8 jours plus tard, le temps de récupérer des meubles achetés d'occas et histoire de compléter avec le passage chez le géant du meuble suédois. Le 31 au soir, c'est dans un vrai chez nous que nous serons et partirons fêter la nouvelle année sur le Vieux-Port en famille (j'ai de la famille ici).

    Le lendemain, en rentrant d'une longue balade, nos estomacs hurlant famine, nous nous arrêtons dans un diner près de chez nous pour nous restaurer et là une annonce "Cherche hôtesse, lundi-vendredi". Ni une ni deux, je pose deux-trois questions, je reviens le lendemain avec mon CV, voit le patron le surlendemain, fait une journée d'essai le lundi et le mardi, je commence. Cela fait à peine trois semaines sur place. J'ai toutes mes après-midi, mon patron sait que je ne m'éterniserai pas ici, mais il a été super sympa de me faire confiance.

    La rentrée de janvier se fait et là, les choses sérieuses débutent : la véritable recherche d'emploi, même si j'ai quelque chose qui me permet de ne pas trop "taper" dans les économies. Les CV avaient déjà été remaniés à la mode locale avant de quitter la Grèce, grâce à nos amis québécois que nous avions à Athènes. Donc, chacun de notre côté, nous attaquons diverses stratégies.

    Pour moi, c'est le milieu culturel - je sais qu'il faudra être patiente ; j'épluche les sites des musées et du milieu, j'envoie des demandes, je candidate librement (déjà 15 candidatures en 3 semaines) et j'ai réussi à décrocher 2 entretiens. Certes, ça n'a pas abouti, mais c'est encourageant, surtout dans ce domaine et en si peu de temps. De plus, on m'a demandé de recandidater sur un poste qui a été de nouveau pourvu, là où j'avais eu un entretien.

    Pour lui, c'est le milieu informatique - développement web, logiciels PHP - en une semaine il décroche 2 entretiens. Le premier ne donne rien, le second enchaîne sur un entretien en audio-conférence avec les développeurs de la succursale de Seattle. Une troisième agence le contacte après avoir déposé son CV sur Monster. Suite à l'audio-conférence avec Seattle, il décroche une 3e et dernière entrevue téléphonique avec le big boss (toujours au États-Unis). Bien évidemment, ces deux étapes se sont faites uniquement en anglais. Il a un anglais courant, mais qui permet de se faire comprendre et de comprendre.
    Au final, il a appris qu'il a réussi toutes ces étapes et il vient de décrocher un emploi permanent en trois semaines de recherche intensive à éplucher l'ensemble des annonces sur son secteur.

    Donc, bilan, à un mois et demi ici et trois semaines uniquement consacrées à l'emploi, on a une activité professionnelle. Un dans son domaine, l'autre non mais en ayant déjà eu des entrevues et pris d'autres contacts.
    Il ne faut pas avoir peur de relancer, démarcher et y aller avec la "niack" !

    Question vie sociale : entre les connaissances québécoises que l'on avait, des retrouvailles avec des anciens collègues de promo pour lui, ma famille (enfin ma cousine), on est bien occupé. On se promène beaucoup le week-end, on s'est mis au patin et on est fan ! La ville nous plait énormément, notre quartier aussi.

    Effectivement, l'approche est différente avec les gens au premier abord : par exemple, sur la patinoire ce week-end, deux personnes se sont arrêtées chacune pour nous donner des conseils - ça se voyait bien que nous débutions. Question "relations superficielles" avec des Québécois, comme on peut le lire dans des discussions, pour moi c'est biaisé, car nous sommes arrivés en ayant déjà des amis, plus que connaissances et qui donc nous ont intégré aussi à leurs bande d'ici.
    Question activités, la ville en regorge et on ne sait où donner de la tête, rien qu'avec les activités de plein air. Ce qui fait que l'on peut faire plein de trucs à moindre frais ou gratuitement.

    Donc, le bilan de ces 45 jours est ultra positif. Un sur deux de placé, moi ayant quand même une activité professionnelle où je vois beaucoup de monde, ce qui ma foi, n'est pas négligeable ; un appart ultra vite ; des sorties ; des amis, des copains...

    Nous ne regrettons absolument pas notre choix et profitons de chaque instant ! C'est donc un PVT qui s'annonce sous les meilleurs auspices (plus une RP en cours).

    Je ne saurais que vous dire de foncer et de garder espoir et surtout motivation, parce que ça paye ! C'est sûrement le fait que je ne regardais pas sur le type de job auquel j'ai postulé au restaurant que ça a marché, malgré ma "trop qualification" comme me l'a dit le gérant. Mais il m'a fait confiance et ça, je l'en remercie. Soyez donc motivé, souriant et foncez, ça finit toujours marcher d'une manière ou d'une autre ! Et c'est ce que je me dis pour trouver dans mon domaine, même si ça sera dur ! Mais ça je le savais d'avance.
    Dernière modification par Lauraki ; 28/01/10 à 13:28.


  2. #2
    Avatar de tib0
    thibault 42 ans

    Messages
    135
    Likes reçus
    13
    superbe récit on a l'impression d'être avec vous, bon courage a vous deux ans votre aventure, et a toi dans la recherche d'emploi


  3. #3

    Messages
    32
    Likes reçus
    6
    Très beau témoignage merci! Bon courage pour tes recherches d'emploi :-) Et continuez de profiter à fond de cette aventure fantastique!


  4. #4
    Avatar de Belange
    Sonia 42 ans

    Messages
    66
    Likes reçus
    6
    Superbe récit de vos débuts qui nous mettent du baume au coeur... en tout cas pour nous qui n'y sommes pas encore. Merci Laure et bonne continuation à vous deux.


  5. #5
    Avatar de Delph
    Delphine 43 ans

    Location
    Saint-Hubert, QC, Canada
    Messages
    4 099
    Likes reçus
    74
    L'intégration se passe apparemment très bien, je suis très contente pour vous et je suis sûre que niveau emploi, avec un peu de patience tu décrocheras quelque chose dans ton domaine! Ah le charme de Montréal...


  6. #6

    Messages
    18
    Likes reçus
    4
    merci !

  7. #7
    Avatar de viviane
    viviane 44 ans

    Messages
    7 616
    Likes reçus
    2 482
    salut
    votre parcours des premières semaines ressemble au notre : cool ! je suis bien contente pour vous : ca commence bien !
    bonne continuation, ce n'est que le début !


  8. #8

    Messages
    4
    Likes reçus
    1
    Moi et ma femme nous avons quasiment vecu la meme chose c est tres touchant et merci de donner espoir.............


  9. #9
    Avatar de pepitoman
    Guillaume 37 ans

    Messages
    105
    Likes reçus
    5
    Toujours très intéressant de lire tes sujets.
    Bon courage et bon PVT, à bientôt peut être sur Montréal.


  10. #10
    Avatar de purplemagy
    Magali 41 ans

    Messages
    437
    Likes reçus
    66
    C'est génial, ça donne vraiment envie, j'espère que ça se passera aussi bien pour nous mais bon avoir de la famille sur place, c'est clair que ça aide pas mal.

    Comment avez-vous fait pour trouver un appart aussi facilement?


  11. #11
    Avatar de Lauraki
    Laure 43 ans

    Messages
    2 616
    Likes reçus
    886
    Message de purplemagy
    C'est génial, ça donne vraiment envie, j'espère que ça se passera aussi bien pour nous mais bon avoir de la famille sur place, c'est clair que ça aide pas mal.

    Comment avez-vous fait pour trouver un appart aussi facilement?
    Pour l'appart, on a pris les petites annonces sur internet, posé des rendez-vous et entre on s'est baladé dans les autres rues du quartier qui nous plaisaient et c'est ainsi qu'on a trouvé : une pancarte sur la façade.

    Quant à avoir de la famille sur place, ça aide, pour nous non. Il est clair que j'étais super ravie de revoir ma cousine et les retrouvailles sont vraiment géniales surtout après pr`s de 10 ans, après elle nous a conseillé, filé des tuyaux et emmené chez Ikéa. Le reste - NAS, internet, portable, etc. - on avait préparé tout avant de partir les endroits où l'on devait aller. Ensuite, on a effectivement recoupé nos infos avec ses points de vue et retours d'expérience.
    Pour le boulot, n'étant ABSOLUMENT pas dans le même domaine, elle n'a rien pu faire, si ce n'est revoir nos CV une dernière fois et réajuster avec elle les bases salariales auxquelles on pouvait prétendre selon les types de jobs. C'est juste du retour informatif qu'on a eu avec elle, pas de concret (en même temps c'est déjà pas mal).

    On s'est pris en main tous seuls et c'est allé super facilement. Et pour ça, j'ai épluché toutes les discussions pour prévoir tout ce que l'on aurait à faire en arrivant sur place. Merci donc aussi au forum et aux membres qui postent depuis plusieurs années !
    Dernière modification par Lauraki ; 29/01/10 à 13:28.

  12. #12
    Avatar de purplemagy
    Magali 41 ans

    Messages
    437
    Likes reçus
    66
    Ah ok, je comprends.
    Il faut donc partir en étant positif et ne pas se décourager, c'est ça le plus important après bon il y a aussi le facteur chance qui joue...
    C'est vrai que le forum aide beaucoup et dès que j'ai 5 min, je viens m'informer, lire les témoignages...par contre, il n'y a pas beaucoup d'info pour les petits belges...mais à quelques détail près en générale, c'est similaire à la France.

    Encore merci pour ton témoignage.

    Magali

  13. #13
    Avatar de Lauraki
    Laure 43 ans

    Messages
    2 616
    Likes reçus
    886
    Trois mois plus tard, je reviens faire un nouveau petit point sur cette expérience. On peut dire que tout se passe pour le mieux. Nous sommes ravis de découvrir cette nouvelle ville et avec les beaux jours du mois d'avril, nous nous baladons énormément.

    Niveau rencontre, nous en avons fait quelques unes et nous développons progressivement aussi des relations avec nos collègues respectifs, et ce en dehors des horaires de travail. L'ambiance est vraiment bonne.

    Et puis, depuis l'acquisition de nos vélos, la ville prend une toute autre dimension. On essaie de découvrir petit à petit les lieux, on prend notre temps. Nous ne sommes pas encore sortis de Montréal, mais ce n'est pas grave, on a le temps, puisque notre demande de RP est sur le point d'être finalisée. On attend donc l'été pour pouvoir bouger et faire des petites sorties.
    On a juste un seul regret : c'est que l'hiver n'ait pas été aussi terrible. Nous n'avons connu encore aucune vraie tempête de neige digne de ce nom ! On espère donc en "baver" un peu plus l'hiver prochain pour voir de quoi il en retourne !

    Niveau boulot, mon homme s'éclate dans celui qu'il a trouvé et a bien posé ses marques. Moi, je continue à postuler à droite à gauche et de partout dans le milieu culturel. J'ai quand même réussi à décrocher un stage de 15 semaines au Musée d'archéologie et d'histoire de Montréal de Pointe-à-Callière. Ce n'est pas rien puisqu'il s'agissait tout de même du musée "idéal" pour moi, ayant une formation en partie archéologique. Je m'y éclate à mi-temps - c'est non rémunéré - et l'autre moitié de la semaine je continue dans le restaurant où je travaille depuis début janvier. Ce stage est une véritable opportunité : j'y rencontre du monde, réseaute et me fait connaître. Et les résultats sont encourageants ! On verra mi-juin ce que cela va donner !
    J'ai aussi des pistes qui se dessine, mais je n'en saurais davantage avant la fin de l'été.

    Je suis donc super contente, car au bout de 4 mois, j'ai réussi à mettre le pied dans une institution relevant de mon domaine et ça, c'est un très gros point positif et encourageant ! De plus, d'autres rencontres professionnelles ont confirmé aussi mon approche dans la recherche d'emploi dans la Culture : il semblerait que je ne me sois pas trompée dans mes démarches et qu'il me faut encore un tout petit peu de patience pour transformer l'essai !

    Quant aux relations à distances avec la famille et les amis, rien n'a changé par rapport à notre vie sur Athènes. On a toujours nos amis au téléphone, sur internet et autres. On ne perd pas les liens !

    Je peux donc dire qu'après 4 mois et demi ici, nous avons posé de bonnes fondations à notre nouvelle vie : professionnelles et relationnelles. Nous avons même immédiatement trouvé des activités pour l'un et l'autre où nous agrandissons notre cercle de connaissances.

    Et il est vrai que de s'inscrire dans un club (sport et photo) aide beaucoup. Ensuite, un conseil, se forcer à aller au plus grand nombre d'activités extra proposés au sein de nos clubs : genre, au club photo, à chaque fois que quelqu'un organise un truc en dehors des sorties club à titre perso pour avancer le projet photo que l'on doit rendre le mois prochain, et bien je me porte volontaire. Mine de rien, se rencontrer à 2 ou 3 dans le cadre de sorties ciblées, ça permet aussi de mieux connaitre les gens et aussi de découvrir des endroits et de passer de bons moments.

    Bref, faut se forcer - peut-être davantage plus qu'à ses habitudes - mais c'est comme ça qu'on se crée un cercle de connaissances et qu'on ne reste pas seul dans son coin !
    Un conseil, bougez-vous, sortez et ne soyez pas timide ! Il y a vraiment moyen de faire de ce séjour (ou plus selon les cas) des souvenirs vraiment géniaux !

    Et preuve que nous sommes vraiment bien, nous commencerons cet automne à prospecter pour trouver un véritable home sweet home à nous et rien qu'à nous !
    Dernière modification par Lauraki ; 01/05/10 à 16:04.


  14. #14
    Avatar de Eazy187
    Jermain 31 ans

    Messages
    18
    Likes reçus
    2
    Tant mieux pour vous, franchement. SIinon effectivement que cet hiver n'était pas mordant puisque c'était le plus chaud depuis 63 ans.
    Ce que je trouve bien c'est que vous essayez toujours de trouver le côté positif des choses et non se lamenter comme certains, donc continuez et je pense que ça va super bien se passer.


  15. #15
    Avatar de Lauraki
    Laure 43 ans

    Messages
    2 616
    Likes reçus
    886
    Six mois plus tard, un petit retour à presque 11 mois de PVT.
    Depuis notre arrivée en décembre, des tas de choses se sont passées... mais des tas de choses qui ont largement dépassées des attentes que je n'aurais peut-être jamais osées imaginer.

    11 mois après notre arrivée, nous sommes désormais résidents permanents depuis hier... Un CSQ en poche avant notre arrivée, il nous fallait lancer le processus fédéral une fois sur place et quelques 8 mois plus tard de démarches, nous sommes devenus résidents.
    Comme je l'avais déjà dit, côté vie quotidienne, vie matériel, points de repère, marques, sociabilité, gestion de l'éloignement, pas de souci. On avait déjà un "réseau" d'amis et nous avons même réussi à le développer.
    Côté pro, une stabilité pour mon homme depuis la fin janvier, quelques semaines après notre arrivée dans un boulot où il se plait et s'éclate dans son domaine.

    Côté pro pour moi, ça a été plus long, avec plus de patience, mais j'ai fini par faire mon trou. Avec une jobine d'hôtesse dans un resto, puis un stage au musée Pointe-à-Callière en philanthropie, poursuivi par des heures cet été pour faire un peu d'accueil et billetterie, puis un poste dans une galerie jusqu'en septembre... je n'ai pas chômé, c'est le moins qu'on puisse dire.

    Et puis depuis début septembre, je faisais grâce à une amie - comme quoi le réseautage est important ici - quelques heures en plus dans une agence de communication pour soutenir quelques gros dossiers urgents en prévision d'évènements. Et puis et puis et puis, à la galerie le contrat s'est terminé plus tôt que prévu, j'ai récupéré d'autres heures immédiatement à l'agence de communication pour finalement me voir proposer la semaine dernière un poste permanent en évènementiel, communication et administratif.

    Une surprise de taille pour moi sachant que ce n'était absolument pas mon domaine de formation initiale. Pourtant ce que j'y fais depuis début septembre me plait énormément... alors, je n'ai pas mis longtemps à me décider et j'ai donné ma réponse le lendemain avec un grand sourire de satisfaction !
    J'avoue avoir été surprise car ce n'est pas mon domaine de formation et je n'avais aucune expérience pro en communication. Pourtant, j'ai su creuser mon trou et montrer mes capacités d'adaptation pour que le patron me propose un tel poste à ce niveau d'entrée. Certes, ma formation - longue, longue et très longue - m'a appris plein d'autres choses et méthodes de travail que je peux transposer, mais je ne pensais pas me voir offrir un tel poste et surtout, pas en bas d'échelle, mais comme quelqu'un du domaine au niveau junior.

    La surprise a donc été de taille, mais sans me déplaire... sans compter que nous avons reçu nos visas le même jour ! Deux bonnes nouvelles pour le prix d'une !

    Alors, onze mois après notre arrivée, j'ai eu de bien belles surprises. Nous avons retrouvé des amis, nous nous en sommes fait de nouveaux, j'ai des amis avec qui je partage ma passion dans un club photo. Nous avons désormais tous deux une situation très correcte d'un point de vue professionnel, une vie en place.

    Je dirais que finalement, moi qui ne croyait absolument pas au concept de "rêve américain", j'ai presque pris une "claque dans la figure" la semaine dernière avec une expérience qui est venue à l'encontre de se que je me refusais de croire. J'ai fais mes preuves et on m'a proposé quelque chose d'inespéré et j'avoue ne même pas être déçue de changer de domaine ! Au contraire, c'est un superbe défi à relever où je vais pouvoir apprendre plein de choses. C'est en fait extrêmement stimulant !

    Alors, oui, on peut dire que j'ai goûté des miettes de ce "rêve américain" auquel je ne voulais pas croire, peut être pour ne pas avoir de désillusions trop grandes. Alors oui, onze mois de vie à Montréal nous contentent : on tente de voir tous les aspects positifs que l'on peut y trouver. On profite et on prend notre temps !
    Alors non, nous n'avons toujours pas vu Québec, les baleines, le Lac St-Jean, mais petit à petit nous prenons le temps de découvrir. Tout d'abord Montréal, qui est une ville où nous nous sentons chez nous. Et progressivement depuis cet été, nous avons pu aller découvrir quelques coins comme dans les Laurentides où nos amis québécois nous ont amenés dans leur chalet perso au bord du lac, nous avons profité des couleurs de l'automne, de petites sorties. etc. Alors, non, nous n'avons pas couru par monts et par vaux pour découvrir tout le Québec et les coins les plus proches comme Niagara, New York, mais nous prenons notre temps.
    De toute façon, nous sommes là pour un bout, donc nous allons à notre rythme.

    Donc un an après avoir quitté la Grèce, nos amis et nos repères de 5 ans de vie à Athènes, nous avons pris le temps de nous recréer un autre chez nous où nous nous sentons parfaitement bien. J'ai même eu l'occasion de retourner à Athènes en juin dernier pour régler des derniers détails de diplôme universitaire et bien, ce séjour m'a parfaitement permis de prendre conscience que j'avais tourné une page, que la tranche de vie grecque avait été très importante pour moi, pour nous, mais que celle que nous sommes en train de composer l'est tout autant.

    Alors maintenant que nous sommes permanents, nous sommes encore plus prêts à profiter durablement du cadre de vie que nous offre Montréal et le Québec, et sans regret sur nos choix. Nous assumons nos décisions et ainsi nous pouvons aller de l'avant un peu plus chaque jour !
    Maintenant, on va donc pouvoir passer à l'étape prospection achat d'appartement et plein d'autres projets !
    Dernière modification par Lauraki ; 08/11/10 à 01:44.


  16. #16
    Avatar de Zamo
    Maud 46 ans

    Messages
    482
    Likes reçus
    325
    Le moins qu'on puisse dire c'est que ça fait plaisir de te lire ! Félicitations pour ta RP et ta job !

    Toi non plus tu n'as pas encore exploré tout le Québec ? et bien je suis dans le même cas, je m'entraine au quotidien à Montréal, j'aime ma ville, j'"assure" pour l'instant mes arrières au niveau job pour avoir mon JP (hop le contrat est signé, tout va bien !), pour ensuite lancer la résidence. Quant à visiter le reste du Québec, voire du pays, je me dis que j'aurai le temps puisque je compte rester ici ! Et comme toi j'espère qu'on va avoir un bon hiver bien rude, histoire de rencontrer le mythe !

    En tout cas ça fait plaisir de voir que tu réussis (enfin vous) dans ce rêve de vie ici, que vous projetez d'acheter un chez vous etc...

    Bon bah que vous souhaitez maintenant que la résidence est acquise, que tu as trouvé un job qui te plait autant ? un joli chez vous rien qu'à vous ?!!


  17. #17
    Avatar de lacanadienne
    Titelle 39 ans

    Messages
    206
    Likes reçus
    28
    Merci de me faire rever voir esperer! bon témoignage pour les futurs de Montréal
    surtout avec l'ouverture imminente du pvt 2010!!
    Dernière modification par viviane ; 09/11/10 à 01:00.