1. #1
    Avatar de Cedric
    Cedric 37 ans

    Messages
    3 349
    Likes reçus
    2 825
    Le journal d'un PVTiste, Volume 2

    Voici donc le second volume des aventures néozélandaises, qui va parler cette fois-ci de l'arrivée à la douane et du choix de l'auberge.

    Attention ! Les infos que je diffuse ici ne font pas office de loi absolue et ne sont que des "pistes".
    Vous en trouverez d'autres sur le forum (les miennes ne sont d'ailleurs souvent qu'une mise à jour de celles déjà disponibles).


    L'arrivée en avion et le passage à la douane

    istock_000000356125small.jpg


    Nos amis pvtistes en savent quelque chose: le passage à la douane pour faire valider son PVT est souvent une angoisse sans nom: ai-je bien tous les papiers ? Mon justificatif d'assurance va-t'il être accepté ? N'ai-je rien oublié ?

    Bref, c'est souvent une source de tracas invraisemblable et parfois une prise de chou monstrueuse.

    Pour ma part, je suis arrivé (très) légèrement dans le gaz après mes deux jours de vol et les 18 000 bornes dans la tronche mais prêt psychologiquement pour cette (supposée) dure épreuve.


    Dans l'avion déjà, un petit papier très américain m'a mis directement dans l'ambiance: je dois déclarer ce que j'amène, les pays où je suis allé récemment, tout en prenant connaissance du fait qu'une déclaration mensongère peut me coûter (très) cher (cf: New Zealand Customs Service : On your arrival)

    Première surprise en arrivant dans la zone de douane: tout le monde a le sourire, des passagers aux douaniers, ceux-ci venant s'enquérir de vos éventuelles demandes et vérifier si vous avez bien tous vos papiers.

    Après une courte attente dans la file, je me présente enfin devant l'agent chargé de mon cas, une ravissante demoiselle qui s'est occupée de moi en... 3 minutes:


    Bonjour
    Bonjour, bienvenu en Nouvelle Zélande
    ... (Checkage de passeport, coup de tampon)
    J'ai un WHV...
    Oui, il faudra le montrer quand vous chercherez du travail, au revoir et encore bienvenu.



    Et voilà.


    Rien de plus: aucun contrôle, aucune demande et j'ai mon PVT validé sans rien avoir demandé ni montré alors que j'avais tous mes beaux papiers prêts dans la pochette et que je ne demandais qu'à justifier de la légalité de mon nouveau statut local.


    (Attention à ce propos: je ne fais que donner mon exemple; une histoire entendue aujourd'hui à l'auberge où je campe me fait dire que cela ne se passe pas tout le temps comme ça).


    La seconde partie du processus d'entrée sur le territoire est par contre plus exotique: vérification de votre fiche préremplie, inspection de votre sac aux X-Ray et nettoyage de tout ce qui doit être nettoyé (chaussures, tentes...). Comme disait un PVTiste, il est plus compliqué des fois de ramener du matériel de camping que d'avoir son PVT ! Cela dit, rien de compliqué non plus et être de bonne foi suffit à s'éviter beaucoup d'ennuis ( New Zealand Customs Service : Screening & baggage search pour plus d'infos)

    Une fois sorti de l'aéroport, c'est dans un tonnerre venteux que je pose le pied sur le sol de cette ile devenue ma terre d'adoption pour l'année à venir, rien à dire Windy Welly mérite son surnom !


    Du côté des infos pratiques, plusieurs solutions pour rejoindre le centre-ville, du plus au moins onéreux:


    - Le taxi (de 20 à 70 dollars)
    - Les navettes des hôtels (environ 20 dollars)
    - Le bus: 8 dollars et départ toutes les 15 minutes (avec wifi gratuit dedans !) et dont l'arrêt est juste à droite en sortant.

    Le site de l'aéroport


    La première nuit


    Le plan Csing dont je vous causais la dernière fois s'est avéré être un plan semi-foireux: en dépit de bons contacts, une suite d'événements malheureux m'ont obligé à me rabattre sur une AJ.


    Heureusement, et pour ne pas me retrouver sans toit pour ma première nuit locale, j'ai pré-réservé en ligne un lit en dortoir dans une auberge recommandée par des contacts locaux: la Nomads Backpackers de la chaine éponyme. Ça m'a coûté 6 euros mais j'étais sur de ne pas me faire avoir dans tous les cas de figure.

    Nom : aj.jpg
Affichages : 2460
Taille : 15,7 Ko


    Aucune surprise: le GPS du téléphone couplé au mail imprimé m'amène sans difficulté dans ce charmant lieu situé en plein cœur de Wellington. Les 3 nuits me coûtent 72 dollars locaux, ce qui est un rapport qualité/prix honnête.

    [PLAN]118 wakefield street wellington[/PLAN]


    Les locaux sont agréables, propres et safe. Le coin cuisine est bien foutu et on a même le droit à un freemeal dans le pub d'à côté tous les soirs (taille snack par contre...) et le staff est vraiment sympa. On y trouve également pas mal de documentation, la possibilité d'investir dans une carte MAD (la carte de la chaine, avec des réductions un peu partout) et beaucoup d'offres d'excursions dans la région (jusqu'aux Fidji !)


    Un regret: le wifi payant (4 dollars de l'heure) mais le Pvtiste malin se rendra vite compte que certains réseaux sont accessibles gratuitement non loin de là (et sans sortir de l'auberge).


    Autrement d'autres auberges sont notées (et recommandées) mais sans que je ne puisse émettre d'avis dessus:

    - Wellywood Backpackers - Homepage
    - Wellington Base Backpackers - New Zealand. Hostel in Wellington.
    - WORLDWIDE BACKPAKERS WELLINGTON NEW ZEALAND
    - YHA Wellington Backpacker Hostel - YHA Backpacker Hostel Accommodation New Zealand


    Voila pour aujourd'hui !

    A suivre dans pas longtemps, quelques infos sur les banques et le téléphone portable sur place
    Dernière modification par Cedric ; 20/08/11 à 09:07.


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !
  3. #2
    Avatar de Helene
    Hélène 2 ans

    Location
    Vancouver, BC, Canada
    Messages
    14 061
    Likes reçus
    7 611
    Oh bah ça alors! Tu me faisais déjà voyager quand t'étais au Yukon et que je préparais mon départ pr le Canada, et te revoilà, en NZ cette fois-ci! Je suis trop jalouse!!
    J'ai passé l'âge pour le WHV là-bas mais je me dis que 6 mois en visa touriste ça le fait aussi, avec helpexchange. On verra!

    J'ai hâte de continuer à te lire!!

    ENJOY!