Article publié le 24-02-2016.

En étant l'une des toutes premières PVTistes à s'envoler pour la Colombie, Clémence est une véritable pionnière de cette destination ! Après vous avoir raconté ses démarches d'obtention du visa, elle vous propose aujourd'hui un retour d'expérience sur la recherche de logement. Quels types de logements sont possibles ? A quels prix ? Où chercher ? Clémence partage avec vous ses trouvailles.

Vous passerez certainement vos premiers jours dans un hôtel ou une auberge de jeunesse. C’est un bon moyen de rencontrer des voyageurs mais aussi de rencontrer des personnes avec des problématiques identiques aux vôtres. Les personnes travaillant dans les auberges de jeunesse ont parfois de bons plans notamment en ce qui concerne le logement.

La chambre chez l’habitant

En Colombie, il est très commun de louer une chambre chez l’habitant. Il vous en coûtera environ 200-250 euros par mois, souvent avec le couvert et les lessives.
Vous trouverez des annonces pour ce type d’offres dans les journaux ou auprès des écoles.
Vous serez totalement immergés dans une famille colombienne et partagerez des moments uniques. C’est aussi idéal pour apprendre la langue et manger local. Les hôtes aiment prendre le temps de vous conseiller et de vous faire découvrir le quartier et les activités à ne pas manquer.

La colocation

Si vous ne souhaitez pas vivre chez l’habitant mais dans un appartement avec un local, vous trouverez des annonces sur le site internet Fincaraiz. Les prix varient entre 250 et 350 euros en fonction du bien.
Renseignez-vous également auprès des écoles.

Louer un appartement

En Colombie, il n’est pas encore très fréquent de trouver des studios ou appartements meublés. De plus, si vous souhaitez louer un studio (apartestudio) ou un appartement (apartamento), on vous demandera des garants colombiens dans tous les cas.
Vous trouverez des offres de logements sur Espacio urbano ou encore Fincaraiz.

N’hésitez pas également à rejoindre les groupes Facebook :

Ces groupes sont très actifs. Il y a toutes sortes d’annonces dont certaines pour louer des appartements ou pour des colocations.

Vous pouvez également vous rendre dans les agences immobilières, il peut y avoir de bonnes surprises. Notez également que si vous vous inscrivez dans une école pour apprendre l’espagnol par exemple (comme je l’ai fait), ces dernières vous proposent souvent de vous aider à vous loger.

Mon expérience personnelle

J’ai la chance d’avoir des amis colombiens qui m’ont beaucoup aidée pour trouver un logement. Je suis passée par le site Espacio Urbano, nous avons appelé pour un appartement et avons eu un rendez-vous dans la journée. Comme je ne suis pas colombienne, on m’a demandé de payer la totalité des loyers en une fois. Si j'avais voulu payer mon loyer tous les mois, j’aurais dû donner l’argent à mes amis qui auraient payer pour moi chaque mois.
L’agent nous a ensuite demandé de fournir quelques informations : renseignement d’identité, travail, contacts en France, autant pour moi que pour la personne qui se porte caution.
Eh oui, même si on verse la totalité des loyers, le propriétaire souhaite avoir un contact local, ce qui est compréhensible.
Pour vous donner un ordre d’idée, je vis à Medellin dans le quartier de Bellen, qui est très typique et sécurisé, avec tous les commerces possibles. Mon studio fait 35m², entièrement fourni (draps, machine à laver, micro-ondes, couverts...) pour 300 euros par mois TTC.
La majorité des étrangers vivent à El Poblado, le quartier riche de la ville, mais qui dit argent dit aussi danger. De par la fréquentation touristique et la population étrangère dans ce quartier, la police porte un intérêt particulier à ce quartier. Ce quartier est vivant, avec de nombreux restaurants et bars, idéal pour sortir le soir. Cependant, si vous souhaitez vraiment vous immerger et vivre à la Colombienne, je vous conseille d’aller hors d'El Poblado.

Je souhaite ajouter qu’en plus du loyer et parce qu’il y a souvent un agent immobilier derrière une location, j’ai payé une commission pour l’agent (70 euros) et une caution (60 euros). Avant la réception des clés, je suis allée dans une agence notariale avec l’agent immobilier pour authentifier les documents et j’ai payé 5 euros.  Entre le moment où j'ai visité l'appartement et celui où j'ai emménagé, il a fallu 7 jours ouvrés : le propriétaire a mis un jour à accepter ma candidature. Puis l'agent s'est occupé des papiers et quelques jours après, j'ai emménager.  

Lors de l'emménagement, on retrouve l'agent immobilier et le propriétaire pour faire l'échange des clés (l'agent reçoit sa commission à ce moment-là). Pour le paiement, j'ai fait un virement international vers le compte du propriétaire. Lors de l'inventaire, j’ai eu pas mal de surprises, en apparence l’appartement est super mais quand on ouvre les tiroirs, c’est sale et gras. On a dû faire un gros ménage.

Pour cette raison, je vous conseille de demander un inventaire très précis (porte qui ferme mal, vérifier que le matériel prêté fonctionne tels que les plaque électrique, fer à repasser, cafetière..etc, internet, la télévision) et vérifier à la fin de l’inventaire que tout est bien noté. L’agent immobilier avec lequel j’étais prenait un peu tout à la légère pour aller vite, il ne faut pas laisser faire. 

Pendant les visites d’appartements, notamment d’un appartement meublé, il faut bien ouvrir le réfrigérateur, les tiroirs, sortir le matériel et le vérifier, de même pour les draps car les miens étaient très sales, les oreillers jaunes. J’ai dû en acheter et je me suis fait rembourser certaines des choses que j’ai acheté par le propriétaire. Par contre on a fait le ménage à sa place, ce qui a nécessité l’achat de nombreux produits mais ces derniers n’ont pas été remboursés.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

Les démarches pour obtenir son PVT Colombie

[Interview]

Charlotte : explorer seule l’Amérique du Sud pendant des mois

[Récit de voyageur]

On a testé un tour de l’Argentine, du Chili et de la Bolivie

[News]

PVT Canada 2019 : où en sommes-nous ? (quota, rondes d’invitations…)

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Hélène
14.1K 7.6K
#1062894

Merci pour ton témoignage Clémence, je suis sure que ça va aider pas mal de monde.
Vive les pionnières !!

{{likesData.comment_1062894.likesCount}}
tiphaine
6.4K 2K
#1063129

merci pour ton retour Clémence

{{likesData.comment_1063129.likesCount}}
Annaïk
3.8K 1.9K
#1065186

Merci pour les infos Clemence!

{{likesData.comment_1065186.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre