On a testé : travailler dans l’hôtellerie en Argentine

Article publié le 17-07-2017.

Bonjour Morgane, peux-tu nous parler un peu de toi ?

Je viens de Dole dans le Jura situé à l'est de la France, j'ai grandi là-bas et j'ai toujours voulu partir et voyager à l'étranger. Je suis allée aux États-Unis avec le lycée et après ça, je n'ai plus jamais voulu rester en France trop longtemps.

J'ai fait une licence LEA (anglais-espagnol) à Besançon (toujours dans ma région d'origine) : mes deux premières années en France et la troisième année dans le Montana, aux Etats-Unis. Ensuite, j'ai fait un master de relations internationales à Barcelone.

Après ça, j'ai travaillé deux ans comme professeur particulier pour une famille espagnole. Ils habitaient officiellement à Paris mais voyageaient régulièrement en Espagne, en Suisse et en Angleterre.
Par la suite, j'ai habité deux ans à Paris avant de retourner en Franche-Comté où j'ai travaillé dans le tourisme mais aussi dans une université où je m'occupais des étudiants étrangers en échange.

C'est à ce moment que j'ai décidé de reprendre mes études : j'ai été acceptée en master management du tourisme à Chambéry en septembre 2015. J'y suis restée jusqu'en décembre et en janvier, je suis partie en Erasmus en Suède !
Difficile de rentrer en France après avoir vécu dans un pays scandinave. J’ai donc transféré mes crédits et j'y suis retournée en septembre 2016. J'y suis restée jusqu'en Mars 2017, date à laquelle je suis rentrée en France avant de partir en Argentine ! Je n'avais pas de cours au second semestre, seulement des recherches à faire pour mon mémoire.
J’ai voyagé pendant trois semaines (Canada, États-Unis, Pérou et Chili) avant d'arriver à Buenos Aires le 29 mars 2017.

pvt-argentine-morgane-buenosaires-vue

Pourquoi as-tu choisi l’Argentine pour partir en PVT ?

Je voulais partir en PVT à la fin de mes études mais je pensais plus aller en Australie ou au Canada.
En Suède, j'ai rencontré une étudiante française, également en échange Erasmus, qui partageait ma passion pour les voyages. L'Argentine, c'était son idée ! Comme c'est plus facile de partir à deux et qu'elle avait prévu de n'y rester que 2 ou 3 mois, je me suis laissée entraîner dans l'aventure.
L'idée était de rester avec elle et ensuite de partir ailleurs, mais forcément, rien ne s'est passé comme prévu !
J'ai lu plein de témoignages de gens qui rêvaient de venir en Argentine depuis toujours, pour moi ce n'était pas du tout le cas mais finalement c'est une belle surprise ! Je n'avais aucune attente particulière et je suis tombée amoureuse de Buenos Aires.

pvt-argentine-buenosaires-plaza-mayo

Comment ça se passe niveau boulot ?

Tout s'est passé très vite : au bout d'une semaine, j'ai trouvé du travail en tant que serveuse dans un restaurant. Pendant ce temps, je continuais à envoyer des CV et après trois semaines, j'ai démissionné de mon premier emploi car j'en commençais un nouveau à l'Alvear Palace.

Maintenant je travaille comme assistante du manager / réceptionniste dans le restaurant de l'hôtel qui s'appelle La Bourgogne ! Créé en 1931, L'Alvear Palace est un des plus vieux hôtels de Buenos Aires et l'un des plus connus. Son nom vient de Carlos María de Alvear, un personnage important de l'histoire de la ville.
Le groupe dont fait partie le Palace possède également deux autres hôtels à Buenos Aires, qui vont ouvrir dans quelques semaines, une tour au centre du quartier d'affaires, un centre commercial et j'en passe.
Il y près de 400 personnes qui travaillent uniquement au Palace et l'établissement compte plus de 200 chambres. Je n'ai jamais travaillé pour une entreprise de cette taille !
Il y a des dizaines de services : marketing, entretien, sécurité, conciergerie, deux restaurants, trois bars, un spa etc... Il y aussi des services qui ne s'occupent que des employés comme la cantine ou le services des uniformes...
Même si l'on pourrait croire que c'est l'usine, l'ambiance est très sympa et tout le monde se connait.

Parle-nous un peu de ton poste !

Au restaurant, mes tâches sont différentes en fonction du moment de la journée :

  • Entre 16 heures et 19 heures, je gère les réservations, je réponds aux emails et au téléphone, j'aide le manager à faire les commandes, à organiser les événements, etc. J'aide aussi mes collègues à préparer la salle pour le service. Ça dépend vraiment des jours, du nombre de résa qu'on a et de la taille de l'équipe.
  • À partir de 20 h, quand le restaurant ouvre, je m'occupe de l'accueil des clients et j'aide mes collègues au service. Nous avons 20 tables et nous sommes 10 rien qu'en salle : un responsable, un maître d'hôtel, un sommelier, 3 serveurs, trois runners et moi.

J'ai énormément de chance car mes collègues sont géniaux. Il y a une super ambiance de travail ! Au début, c'était un peu compliqué car ils travaillent tous ici depuis plus de 10 ans et même si certains ne sont pas beaucoup plus vieux que moi, ils ont tous une famille avec des enfants. Nos vies sont complètement différentes.

Mais tout se passe vraiment bien, c'est un plaisir de venir travailler tous les jours (et quand on fait des semaines de 60 heures, ça aide). On s'entend aussi très bien avec les gens de la cuisine et de la plonge. J'ai cru comprendre que ce n'était pas forcément comme ça dans tous les restaurants mais je n'en ai vraiment aucune d’idée, car c'est la première fois que je travaille pour un restaurant de ce niveau, ou même pour un palace.

pvt-argentine-morgane-buenosaires-collegues

Ici, les hôtels de luxe recherchent des gens qui parlent plusieurs langues car les Argentins (tout comme les Français) parlent très peu anglais. Et c'est définitivement un avantage de venir d'Europe.
Sans expérience, on peut se faire embaucher facilement. Je ne suis pas la seule à qui c'est arrivé, il faut tenter sa chance !

Concernant les conditions de travail, il faut savoir qu'en Argentine tout le monde travaille énormément, en moyenne plus de 50 heures par semaine.
Je travaille du lundi au samedi de 16 heures à 1 heure du matin (sachant que je finis plus souvent à 2 heures). Mes jours de congés sont le dimanche et un lundi sur deux ! On est loin des trente-cinq heures en France !
Ici, le salaire minimum est de 8.000 pesos (environ 450 euros), mais j'ai de la chance : je gagne 20.000 pesos par mois. C'est un salaire correct pour l'Argentine. Et en plus de ça, je touche entre 5000 et 10.000 pesos de pourboire par mois !

Je ne suis pas riche mais je vis beaucoup mieux qu'en France ! Je travaille beaucoup mais je me fais plaisir : je vais au restaurant, je sors, je m'achète des habits qui me plaisent sans faire forcément très attention aux prix.
Et je crois que je n'ai jamais autant pris le taxi de toute ma vie !

Des conseils à donner aux gens qui veulent travailler pendant leur PVT en Argentine ?

Pour ce qui concerne le travail, nous avions très peur de ne rien trouver car c'est souvent ce qui se dit sur le forum PVTistes, mais je pense avoir eu plus d'entretiens ici en 3 semaines que toute ma vie en France !
Nous avions envoyé des CV avant de partir, nous étions inscrites sur tous les sites de recherche d'emploi et nous avons envoyé plein de candidatures spontanées.

La première semaine, nous n'avons fait que ça : répondre à des offres, faire la liste des entreprises qui nous intéressaient, envoyer des CV, c'était un travail à temps complet. Mais finalement, ça a payé assez rapidement.
Par contre, il ne faut pas se réjouir trop vite, beaucoup d'entreprises te reçoivent en entretien alors qu'elles n'ont pas de poste. Aussi, beaucoup te promettent plein de choses mais ça ne se concrétise pas forcement.
Après, les entretiens sont souvent très sympa, on te fait la bise quand tu arrives, on te demande de parler de toi et il n'y a pas de question piège (citez-moi trois qualités, trois défauts, etc…). La personne en général a réellement envie de te connaître ! Mon entretien pour l'hôtel était un des plus faciles de ma vie alors que j'y suis arrivée sans mon CV imprimé (alors qu'on m'avait demandé de le faire), en jean et ballerines (alors que tout le monde était en costume) et que j'avais demandé à décaler la date ! Quand j'y repense, ça ne se présentait pas très bien ! Mais la personne qui faisait l'entretien nous a tous mis à l'aise rapidement, et ça change tout. Donc pas de stress, les entretiens c'est cool ! Pas besoin de s'habiller très classe non plus (sauf pour les hôtels, bien sûr), mais j'ai vu des gens aller en short et tee-shirt à des entretiens … c'était mes premiers jours en Argentine ça me choquait encore !

Il faut aussi que le CV soit aux normes argentines : Numéro de CUIL, photo, petit descriptif... Il nous a fallu du temps pour que nous ayons enfin toutes les informations requises.

Pensez à aller à la réunion organisée par la Chambre de commerce (avec une pièce d'identité pour pouvoir rentrer dans le bâtiment … j'ai failli rester dehors parce que je n'avais pas la mienne !) : ils donnent pas mal de conseils et ça permet de rencontrer d'autres PVTistes.
Si vous voulez plus d'infos, j'ai fait un blog où j'essaye de poster des informations sur le PVT en Argentine. Depuis que je travaille à l'hôtel, je n'ai pas trop eu le temps de le mettre à jour mais je vais m'y remettre.

Comment se passe ta vie à Buenos aires ?

En arrivant en Argentine je ne pensais pas rester ici, je voulais partir travailler en station de ski. En général, je n'aime pas les grandes villes, mais je suis tombée amoureuse de Buenos Aires ! La ville est très européenne, certains quartiers font penser à Paris, d'autres à Madrid ou à Barcelone.
Les Français et beaucoup d'expatriés vivent à Palermo, c'est le nouveau quartier cool de Buenos Aires, c'est très bobo.
San Telmo est aussi un quartier très prisé par les étrangers : c'est un des plus vieux de la ville, très touristique mais aussi un peu plus pauvre.

pvt-argentine-morgane-buenosaires- mafalda-santelmo

Je vis à Balvaneras, pas très loin de San Telmo, c'est un quartier résidentiel où vivent surtout des Argentins.
En arrivant, nous avions loué une chambre sur Airbnb et nous adorions la maison, nous nous sommes donc arrangées avec le propriétaire pour prolonger notre séjour.
C'est assez compliqué de louer un logement directement surtout pour les étrangers, du coup beaucoup de monde passe par AirBnb ou bien trouve une chambre grâce à la dizaine d'offres de collocation postées chaque semaine sur le groupe les Français à Buenos Aires, il faut absolument le rejoindre il y a plein d'infos et si vous avez une question, il y a toujours plein de gens prêts à y répondre).
La mauvaise nouvelle, c'est que les loyers sont très chers, environ 7.000 pesos par mois pour une chambre dans une maison partager à Palermo. On peut trouver un peu moins cher à San Telmo ou dans d'autres quartiers mais ça reste cher pour les expats.
L'avantage avec ce genre de location, c'est que généralement tout est compris donc il n'y a pas besoin de souscrire un abonnement pour l’électricité, l'eau etc. Je n'ai pas beaucoup d'informations sur ce sujet mais si c'est comme tout le reste en Argentine, ça doit être compliqué. Dans la plupart des colocations (casa compartida), il y a aussi souvent une femme de ménage qui vient toutes les semaines. Je dois avouer que je m'y suis habituée (très facilement) !
Mon quartier n'est pas très prisé par les expatriés européens mais je m'y plais. J'ai tout ce qu'il faut à 5 minutes de chez moi : il y a une boulangerie et un magasin de fruit et légumes à 20 mètres, un supermarché à 50 mètres et le métro à 4 cuadras (c'est l'unité de mesure officielle, comme les blocks aux Etats-Unis). Les commerçants du quartier me connaissent, c'est sympa !
Je travaille à Recoleta qui est le quartier le plus riche de Buenos Aires, mais j'y suis en 15 minutes en Subte (le nom du métro ici), c'est parfait !

J’imagine que tu as tes petites adresses et habitudes dans la ville, maintenant ?

J'aime sortir à San Telmo car les bars sont ouverts jusqu'à très tard et quand on a un travail comme le mien c'est un avantage ! Il y a aussi plein de restaurants : mon préféré est la Pulperia Quilapan. Avec ma coloc, on y va au moins une fois par semaine !
Même si je n'aime pas du tout Palermo, j'y vais de temps en temps car c'est un quartier qui bouge beaucoup. Plaza Serano est un coin sympa pour sortir avec pleins de bars qui ferment tard !

Mon activité préférée du weekend : Les Ferias !

  • Celle de San Telmo est la plus connue : on y trouve à manger, des artisans qui vendent habits, sac, bijoux, chaussures et plein d'autres stands. J'y vais pratiquement toutes les semaines !
  • Celle de Mataderos est un peu éloignée du centre mais beaucoup moins touristique et beaucoup plus grande ! Il y a de la musique, des assados (barbecues) géants ! Parfait pour passer un vrai dimanche argentin !

La ville de Buenos Aires organise aussi plein de choses : il y a des visites guidées gratuites tous les jours, c'est parfait pour découvrir la capitale. Il faut suivre les différentes pages Facebook de la ville, qui proposent beaucoup d'activités toutes les semaines.

pvt-argentine-morgane-buenosaires-tango

Au niveau de la sécurité, il y a définitivement des quartiers à éviter : Constitución, La Boca, Retiro (la nuit) etc... Mais en règle générale la police est assez présente surtout dans les quartiers du centre.
Depuis que je suis arrivée, je travaille de nuit, je prends le bus à 3h du matin et je n'ai jamais eu de problème !
Apres, il faut faire attention, c'est une grande ville et il y a beaucoup de pauvreté. Je sais que beaucoup de gens se vont voler leur téléphone, leur portefeuille, etc.

Pour le moment, je n'ai pas eu le temps de visiter le reste de l'Argentine. J'ai passé une journée à Tigre qui est une ville à une heure de Buenos Aires où l'on peut se baigner, faire du bateau, du kayak... C'est très sympa en été. Je pars en Uruguay ce weekend. La première ville, Colonia, est à une heure de ferry et les billets ne coûtent pas cher !
Mon projet est d'aller faire du ski deux trois jours au mois de septembre. J'aimerais beaucoup aller à la Leñas qui est une des plus grandes stations de ski d'Argentine ou sinon vers Bariloche. Je suis en train d'organiser tout ça mais ça coûte assez cher. Sinon je vais peut-être aller au Chili : il y a un vol low cost jusqu'à Santiago et ensuite il y a des stations de ski à une heure de la capitale.
L'Argentine est un pays immense, j'ai du mal à me rendre compte des distances !

D'autres petites infos sur le travail en Argentine à nous donner ?

Tout le monde se fait la bise ici, personne ne se sert la main à moins qu'on rencontre le Président. Je travaille dans un des meilleurs hôtels de la ville et tout le monde s'appelle par son prénom. L'ambiance est très relax, je n'ai jamais vu ça. Pas de vouvoiement même avec les clients ! Il n'est pas rare que les clients me fassent la bise en quittant le restaurant !
Sans parler de mon chef qui m'appelle « Corazón », mes collègues « mi amor » ou « mi vida » … Je ne sais pas comment je vais faire si je rentre en France pour me réhabituer aux conditions de travail là-bas !
Mais bon, pour le moment je ne pense pas encore au départ. Tout se passe bien à l'hôtel, la vie ici me plait beaucoup et il y a d'autres postes qui m'intéresseraient ici au service marketing ou événementiel par exemple. En étant déjà employée, j'ai accès à toutes les offres d'emploi en interne !

Après, l'Argentine est loin de la France et je suis très proche de ma famille, je ne sais pas comment ça va se passer sur le long terme. J'ai beaucoup vécu à l'étranger, mais en Europe ça ne compte pas vraiment, il y a toujours Easy jet ou Ryan Air pour rentrer un weekend à la maison.
Depuis ici, le voyage est déjà un peu plus long et surtout hors de prix ! Les billets pour l'Argentine sont très chers, environ 1000 euros A/R. Pour le moment je ne m'avance pas trop, je profite du moment.
Mon PVT se termine fin mars 2018, j'ai le temps de me décider.

pvt-argentine-morgane-buenosaires-uruguay

Retrouvez toutes les infos dans notre dossier sur Trouver du travail en Argentine
Pour suivre les aventures de Morgane, c'est ici : Taking over the Americas

AUTEUR : Morgane alias MorganeS3

28 ans
Buenos Aires, Ville Autonome de Buenos Aires, Argentine

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
#1131230

Encore merci pour avoir partagé ton expérience avec nous

#1131231

Merci pour ton témoignage! C’est super intéressant, on sent que tu aimes beaucoup la ville et ton travail Profites-en bien!

#1131266

Hola !
Merci pour ton témoignage, c'est super intéressant !
Etant moi aussi actuellement en Argentine, je me demandais si, lorsque tu as mentionné le groupe Facebook des Français à Buenos Aires à rejoindre, le lien inséré n'était pas erroné ? En effet, moi j'utilise le groupe suivant : https://www.facebook.com/groups/46728894402/. Il m'est très utile et apporte pleins d'informations géniales à tous les Français qui sont ou vont aller en Argentine
Bonne continuation !

#1133405

Citation Message de Helene Voir le message
Encore merci pour avoir partagé ton expérience avec nous
Coucou Helene,

En effet Julie a raison il y a plusieurs groupes et c'est pas le bon lien qui était dans l'article. Celui dont je parle c'est celui la: Log into Facebook | Facebook

#1133889

Citation Message de MorganeS3 Voir le message
Coucou Helene,

En effet Julie a raison il y a plusieurs groupes et c'est pas le bon lien qui était dans l'article. Celui dont je parle c'est celui la: Log into Facebook | Facebook

c'est bon, c'est changé

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App