1. #1

    Messages
    3
    Likes reçus
    0
    Chère communauté PVTiste,

    Je suis en train de regarder les démarches pour éventuellement me lancer dans un an de PVT au Japon début 2020 et (comme beaucoup) j'ai quelques questions liées au programme à rédiger.

    Ma situation :
    J'habite depuis 10 ans an Suède, j'ai la double nationalité et je vais donc utiliser mon passeport français pour obtenir le PVT (car la Suède n'a pas l'accord, sinon je ne m'embêterais pas).
    Je suis à mon compte depuis 6 ans avec donc une entreprise suédoise (freelance en voix off/doublage principalement) et des clients partout dans le monde.

    Mon idée :
    J'ai déjà testé à plusieurs reprises la possibilité de faire tourner ma boite depuis l'étranger et ça fonctionne bien donc mon idée était de financer l'année au Japon avec ma boite.
    En gros j'ai surtout besoin du PVT pour rester un an sur place (par rapport à des sessions de 90 jours en touriste).
    Même si je décide de me lancer dans des boulots sur place (pour rencontrer du monde par exemple), l'idée est de facturer avec mon entreprise plutôt qu'avoir le statut d'employé (ce qui me permet aussi de passer outre les limitations imposées par le PVT dans le type d'emploi).

    Questions :
    -
    Au niveau du programme à rédiger, est-ce une bonne idée d'indiquer mon revenu mensuel actuel comme source de revenus (en ajoutant par exemple "25h/semaine dédiées à mon boulot freelance" histoire que le temps investi à générer ce revenu soit comptabilisé) ? Il est largement suffisant pour financer ma vie sur place (on parle du niveau d'un salaire classique) et ça m'évite des recherches bidons sur des petits boulots et d'inventer tout un système pour financer le voyage.
    - Si c'est jouable, est-ce qu'il me faut des documents additionnels ? Par exemple les rapports comptables de l'année écoulée qui prouvent combien je gagne ?
    - Enfin est-ce un problème si la source des revenus est une entreprise suédoise et non française ? J'ai lu par exemple qu'ils veulent un relevé de compte français alors que tout mon argent est en Suède (heureusement il me reste un compte français et mes parents peuvent faire un virement que je leur rends après, juste histoire de démontrer les fonds). Et tout le voyage sera de toute façon financer par mon compte et ma carte suédoises.


    Voilà. Tout retour d'expérience et conseils sont les bienvenus !
    --
    David

  2. Bon plan Air Transat

    Vous partez bientôt au Canada ? Air Transat offre 23 kg de bagages aux pvtistes, stagiaires, Jeunes pro et étudiants s

    Plus d'infos...
  3. #2
    Avatar de Megy
    29 ans

    Messages
    15
    Likes reçus
    3
    Coucou !
    Alors je peux me tromper mais je ne pense pas que ça soit judicieux de parler de ton entreprise et ton travail dans ta démarche de pvt. Je te conseille de mettre des trucs bateaux pour être sûre d'être prise car sinon il risque de te demander : pourquoi avoir un ce type de Visa et pas un autre
    Idem pour le relevé bancaire je pense... il vaudrais mieux avoir une certaine somme sur ton compte fr :s
    Ca me paraît être la solution la plus pratique et rapide...
    Après je peux me tromper

  4. Mat

  5. #3
    Avatar de EnzoV2
    Enzo 24 ans

    Location
    Niort, France
    Messages
    48
    Likes reçus
    18
    Salut !

    Comme dit dans un précédent post, le PVT est fait pour VOYAGER, le travail n'est là que pour financer le voyage.
    Etant donné que tu es freelance, tu peux le mentionner je pense, à condition que ton temps de travail ne dépasse pas un tiers de ton temps de PVT total. ( Donc 3 mois ). Tes revenus mensuels ne sont pas nécessaires, tout ce qu'ils veulent c'est un relevé de compte qui prouve que tu as assez d'argent pour vivre le temps du séjour. Si jamais tes économies sont faibles, tu peux mentionner ton salaire. Mais la question du travail est assez délicate avec l'ambassade et ce visa.

    Je t'invite à lire mon post page 61 ici, je détaille tout ce qu'il faut / ne pas faire pour être assuré d'obtenir le visa. Lettre motivation/ programme PVT Japon - Page 61
    Dernière modification par EnzoV2 ; 18/11/19 à 18:01.

  6. Mat

  7. #4

    Messages
    3
    Likes reçus
    0
    Merci à vous deux pour vos réponses et pour le lien Enzo (beaucoup de conseils utiles et d'exemples de lettres et programme desquels s'inspirer).

    Vu vos conseils je pense que je vais laisser tomber toute la partie freelance/digital nomad : c'est tendre le bâton pour me faire battre vu comme c'est compliqué. Je vais créer un programme bidon et m'assurer d'avoir un max de fric sur mon compte au moment d'imprimer le relevé de sorte que je n'ai en théorie pas besoin de travailler. Faut que je m'assure que les budgets indiqués soient réalistes mais qu'au total ça reste dans mes économies.

    Question de suivi directement liée à ça : ne serait-ce pas une bonne idée de prévoir un programme de quelques mois plutôt qu'un an histoire de diminuer les dépenses (et donc de plus facilement tout faire rentrer dans le montant présenté sur le compte, en plus de rédiger plus rapidement le programme puisque moins de temps à couvrir) ?
    En gros est-ce que ça peut poser problème de prétendre partir 6 mois et rédiger un programme en fonction, même si je compte rester là-bas un an ?

  8. #5
    Anonyme
    Salut,

    En un mot, je te déconseille de faire ton dossier de cette façon pour 2 raisons :

    - le PVT n'est pas fait pour ça. Pour le postulant, il est plutôt à voir comme un "visa touriste de longue durée avec possibilité de travailler en temps partiel pour ajuster les finances". Ce serait dommage de "gaspiller" cette chance que tu as a priori de pouvoir venir et voyager au Japon pour te focus sur ton boulot (même si c'est rentable, et que ça te fait plaisir etc...). L'idée est de "voir du pays". Après, tu as le droit de ne pas être en phase avec ça, mais :

    - Ton dossier a de très grandes chances de ne pas passer. Au regard de l'administration, c'est un visa touriste longue durée avec possibilité de travail à temps partiel en cas de besoin. Il est relativement clair que des dossiers qui sont orientés activités professionnelles sont refusés d'entrée aux consulats et ambassade. Aussi, ton business plan ne marche pas, il faut avoir et prouver avoir des économies pour financer le voyage.


    Mes conseils :

    Ton planning :

    Un bon planning c'est un planning où tu as un budget solide. Un compte français avec des économies est nécessaire. Tu peux "tricher", mais c'est hautement déconseillé. tu n'as pas mentionné si tes économies étaient suffisantes en Suède, mais si c'est pas le cas et que tu veux faire un aller-retour de fonds comme tu l'as dit plus haut, il faut que tu sois sûre de ton business plan histoire de ne pas finir à sec ici. Au Japon tu peux utiliser tes fonds suédois comme français, aucune différence. garde quand même en tête qu'en général, le financement du PVT, pour l'administration, doit se faire via économies en France et revenus d'emplois à temps partiels, et non des revenus professionnels.

    Tu dois rédiger un planning de voyage qui tient la route en fonction de ton budget, comme dit plus haut, l'idée est de voir du pays. Dans ce planning, il est très risqué d'évoquer ton intention de faire un travail similaire à celui en Europe car ils mettent l'accent sur le fait que le PVT n'est pas fait pour être un marche-pied pour l'emmigration. En revanche, annoncer vouloir utiliser tes compétences pour un autre travail ne me semble pas être un gros problème, tant que ça reste des petits boulots. Beaucoup font des cours de langues privatifs ici, si tu es billingue en suédois ou anglais, c'est typiquement un truc qui passe, surtout dans les grandes villes.


    Sur place :

    Une fois sur place, t'as pas de menottes, tu fais ce que tu veux, donc soit tu profites de cette occasion pour voyager/visiter/vivre, soit tu en fais une expérience semi-professionnelle.

    Si tu veux faire facturer à ta boîte en Suède, à mon sens c'est pas un problème (sauf si t'as un conflit de statut avec ta boîte et ton visa, je n'y connais rien), mais ça suppose que tu te fasse payer en Suède en EUR, et pas en JPY sur place en liquide ou sur un compte perso, car ouvrir un compte pro ici à mon avis c'est difficile dans ton cas. En gros, l'idée c'est de facturer à distance le travail sur place... pourquoi pas?

    Cordialement,

    Kevin

  9. #6
    Anonyme
    Message de bindou74
    Merci à vous deux pour vos réponses et pour le lien Enzo (beaucoup de conseils utiles et d'exemples de lettres et programme desquels s'inspirer).

    Vu vos conseils je pense que je vais laisser tomber toute la partie freelance/digital nomad : c'est tendre le bâton pour me faire battre vu comme c'est compliqué. Je vais créer un programme bidon et m'assurer d'avoir un max de fric sur mon compte au moment d'imprimer le relevé de sorte que je n'ai en théorie pas besoin de travailler. Faut que je m'assure que les budgets indiqués soient réalistes mais qu'au total ça reste dans mes économies.

    Question de suivi directement liée à ça : ne serait-ce pas une bonne idée de prévoir un programme de quelques mois plutôt qu'un an histoire de diminuer les dépenses (et donc de plus facilement tout faire rentrer dans le montant présenté sur le compte, en plus de rédiger plus rapidement le programme puisque moins de temps à couvrir) ?
    En gros est-ce que ça peut poser problème de prétendre partir 6 mois et rédiger un programme en fonction, même si je compte rester là-bas un an ?
    Salut,

    Ton visa est valide un an à partir du tampon à l'immigration, que ton programme soit écrit pour 6 ou 9 ou 11 mois, c'est pareil.

    Par contre si tu mets ton billet d'avion scanné pour justifier le fait que t'as moins de 4500€ d'économies sur ton compte ou alors spontanément, fait gaffe à la date

  10. #7

    Messages
    3
    Likes reçus
    0
    Merci Kevin pour ces réponses détaillées.

    En effet, j'aurais dû préciser que j'ai de quoi financer un tel voyage grâce à mes économies (environ l'équivalent de 30 000€ épargnés en Suède).
    Je compte en fait poursuivre la gestion de mon entreprise sur place car 1/il est hors de question que je dépense toutes mes économies pour un voyage touristique, et 2/arrêter de bosser = perdre tous ses clients et reprendre à 0 en revenant, ce qui n'est pas une option.
    Mais comme vous le faites tous remarquer, le consulat n'a pas besoin de savoir tout ça ! ;-)

    Bref, je vais partir sur un important virement sur mon compte français pour afficher un gros montant sur le relevé que je présente, un programme de 6 mois réaliste mais qui rentre dans ce budget et ne nécessite donc en théorie pas de travail sur place, j'ajouterai quand même que je peux toujours enseigner le français sur place si besoin (j'ai quand même formé des employés Volvo à la langue et à la culture française pendant 3 ans comme indiqué sur mon CV !) et sinon je déclare être sans emploi à l'heure actuelle et ayant envie d'un break au Japon de 6 mois avant de décider quoi faire quand je rentre en France.

    De cette manière je ne mentionne rien de la Suède ni de mon statut freelance et je rentre en théorie dans le profil du touriste longue durée qui veut voir du pays avant de rentrer chez lui.


    NB : concernant la facturation (pour ceux que ça intéresse), il est effectivement plus facile de bosser avec des entreprises prêtes à faire des virements bancaires. Suffit de leur donner une facture en JPY et ils envoient l'argent sur mon compte pro suédois (la banque s'occupe du change - perso c'est la solution la plus économique mais à voir avec vos banques respectives).
    S'ils payent en liquide je dirais soit ça reste des petits montants pour des petits boulots et je peux tout simplement vivre avec ça sur place (au black quoi), soit ça devient des montants importants et il est toujours possible de créer une facture et d'être payé en liquide. C'est juste que l'opération n'apparait pas sur le compte bancaire.

  11. #8
    Avatar de Nicolas132
    Nicolas 32 ans

    Location
    Nashville, Tennessee, États-Unis
    Messages
    35
    Likes reçus
    14
    Message de bindou74
    Merci Kevin pour ces réponses détaillées.

    En effet, j'aurais dû préciser que j'ai de quoi financer un tel voyage grâce à mes économies (environ l'équivalent de 30 000€ épargnés en Suède).
    Je compte en fait poursuivre la gestion de mon entreprise sur place car 1/il est hors de question que je dépense toutes mes économies pour un voyage touristique, et 2/arrêter de bosser = perdre tous ses clients et reprendre à 0 en revenant, ce qui n'est pas une option.
    Mais comme vous le faites tous remarquer, le consulat n'a pas besoin de savoir tout ça ! ;-)

    Bref, je vais partir sur un important virement sur mon compte français pour afficher un gros montant sur le relevé que je présente, un programme de 6 mois réaliste mais qui rentre dans ce budget et ne nécessite donc en théorie pas de travail sur place, j'ajouterai quand même que je peux toujours enseigner le français sur place si besoin (j'ai quand même formé des employés Volvo à la langue et à la culture française pendant 3 ans comme indiqué sur mon CV !) et sinon je déclare être sans emploi à l'heure actuelle et ayant envie d'un break au Japon de 6 mois avant de décider quoi faire quand je rentre en France.

    De cette manière je ne mentionne rien de la Suède ni de mon statut freelance et je rentre en théorie dans le profil du touriste longue durée qui veut voir du pays avant de rentrer chez lui.


    NB : concernant la facturation (pour ceux que ça intéresse), il est effectivement plus facile de bosser avec des entreprises prêtes à faire des virements bancaires. Suffit de leur donner une facture en JPY et ils envoient l'argent sur mon compte pro suédois (la banque s'occupe du change - perso c'est la solution la plus économique mais à voir avec vos banques respectives).
    S'ils payent en liquide je dirais soit ça reste des petits montants pour des petits boulots et je peux tout simplement vivre avec ça sur place (au black quoi), soit ça devient des montants importants et il est toujours possible de créer une facture et d'être payé en liquide. C'est juste que l'opération n'apparait pas sur le compte bancaire.
    Je serais pas forcément aussi catégorique sur le besoin de ne pas mentionner ton activité de freelance. ça dépend de comment tu formules ça. En réalité beaucoup de personnes partant en PVT à l'étranger exercent sur place une activité de freelance, c'est par exemple le cas des personnes qui travaillent en donnant des cours de français à des particuliers. Pour le Japon, quand ils font leur programme ils précisent alors qu'ils vont donner des cours et pensent gagner une certaine somme d'argent. Si je me souviens bien, au Japon tu n'as pas de démarche à faire si tu es freelance mais puisque tu es sur place plus de 180 jours, tu payes tes impôts au Japon selon les règles fiscales en vigueur. C'est là qu'est le problème de ton activité. Légalement tu ne peux pas travailler un an depuis le Japon mais payer tes impôts en Suède et si tu indiques que tu as une boite là-bas, au niveau de l'immigration ça ne passera pas. Dans ton cas puisque tu es freelance il suffit de préciser l'activité que tu comptes exercer, le nombre d'heure et l'argent que tu penses percevoir par ce biais mais de ne pas mentionner ton entreprise. Tu parles de ce que tu vas faire au Japon et non de ce que tu as fait précédemment. Bien sûr ça dépend de l'activité en question. Si tu as des employés en Suède et que tu diriges une boite en tant que CEO de l'étranger ça ne paraîtra pas très cohérent mais imaginons que tu indique que tu vas travailler comme photographe, graphic designer ou programmeur à ton compte ça montre juste que tu es un nomade digital. Ce qui compte pour une personne travaillant à l'immigration c'est que tu ne sois pas en train d'utiliser un Visa non permanent pour immigrer dans le pays et que tu respectes les règles en matière de fiscalité, etc. Les activités de freelance ne sont donc pas en contradiction en théorie avec le PVT à condition que ta situation professionnelle soit cohérente vis à vis du visa que tu demandes. Après, pourquoi ne pas tout simplement poser la question à l'ambassade? ça te donnera une réponse claire et ça t'évitera de devoir faire un programme bidon.

Préparez sereinement votre PVT en bénéficiant d’avantages exclusifs grâce à nos bons plans.