1. #1
    Avatar de CyrielleD4
    Cyrielle 32 ans

    Location
    Toulouse, France
    Messages
    3
    Likes reçus
    1
    Bonjour,

    Avant de vous exposer ma question / ma recherche, voici mon parcours (comme ça, on se comprendra mieux ! ) :

    Je suis titulaire d'un master et d'un doctorat en sciences biologiques car j'adore la recherche scientifique et notamment la biologie médicale. Jusqu'ici, je vivais en Angleterre mais, avec ce cher Brexit, je suis de retour en France le temps de me trouver un autre foyer anglophone (car la langue anglaise, c'est ma seconde passion ! ).

    Je me suis donc dis que le Canada serait bien sympa, surtout qu'ils semblent vouloir des travailleurs francophones qualifiés comme moi, mais le soucis, c'est que, certes "le gouvernement canadien veut de moi", mais les entreprises (industries pharmaceutiques et de biotech) n'ont pas l'air de suivre ! Il y a pourtant PLEIN d'offres d'emploi me correspondants, et je passe mes journées à y répondre, à envoyer des CV en spontané, et même à essayer de contacter des inconnus sur LinkedIn pour me forger un réseau... et rien. Dur de trouver une entreprise qui pourrait me prendre en permis Mobilité Francophone ou même Jeune Professionnel quand je n'arrive même pas à décrocher un entretien (même si j'insiste bien que c'est super facile, rapide et pas cher, sur ma lettre de motivation).
    D'après tous les retours que j'ai eu, le soucis ici, c'est clairement le manque de réseau. On dirait que si tu ne connais pas personnellement quelqu'un qui travaille déjà dans la boîte, c'est mort pour toi...

    Mon plan B, c'était le fameux PVT pour être sur place et postuler "en vrai", mais non seulement la chance n'est pour l'instant pas de mon côté, mais en plus j'ai vu des retours ici et sur la page Facebook comme quoi, même pour un boulot d'assistante de laboratoire (donc loin du titre de chercheur scientifique que j'ai...), c'est la croix et la bannière pour trouver du travail sans... ce satané réseau qui ouvre toutes les portes au Canada !

    Donc je me demandais si j'étais toute seule à me casser les dents dans cette recherche pour l'instant vaine ? (Si on est plusieurs, peut-être qu'on peut unir nos forces et nos réseaux pour atteindre nos objectifs ?) Et je veux aussi lire vos témoignages, que vous ayez réussi ou pas à vous faufiler entre les mailles du réseau de la biologie au Canada ! Tous les conseils sont les bienvenus !

    - Cyrielle

    PS - Pas d'Entrée Express ou de RP pour moi pour le moment : je n'ai ni le budget, ni la motivation d'invertir dans ce permis sans avoir la certitude que je pourrais continuer ma carrière dans la recherche en biologie au Canada. Parce que l'idée ici, c'est pas de trouver un job alimentaire (je sais faire et je l'ai déjà fait plus d'une fois), mais de poursuivre ma carrière...

  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Vous vous demandez si d'autres pvtistes seront dans le même avion que vous ? Vous cherchez des compagnons de voyage pour un road trip ? Notez vos dates de voyage dans notre calendrier !
  3. #2
    Avatar de larousse
    40 ans

    Messages
    4 340
    Likes reçus
    2 046
    Il y a pourtant PLEIN d'offres d'emploi me correspondants, et je passe mes journées à y répondre, à envoyer des CV en spontané, et même à essayer de contacter des inconnus sur LinkedIn pour me forger un réseau... et rien.
    Lorsque tu envoies des candidatures, est-ce que tu fais un suivi par la suite?

    Les employeurs reçoivent souvent plein de CV, et n'ont pas le temps de tous les consulter. Le mieux est de les contacter (par téléphone idéalement) pour faire un suivi.

  4. #3
    Avatar de CyrielleD4
    Cyrielle 32 ans

    Location
    Toulouse, France
    Messages
    3
    Likes reçus
    1
    Message de larousse
    Lorsque tu envoies des candidatures, est-ce que tu fais un suivi par la suite?

    Les employeurs reçoivent souvent plein de CV, et n'ont pas le temps de tous les consulter. Le mieux est de les contacter (par téléphone idéalement) pour faire un suivi.
    Comme en France, je fais toujours un suivi dans les 1-2 semaines, mais par mail - j'ai lu plusieurs fois sur les sites FR et CA que les HR aimaient pas forcément être recontactés par téléphone, c'est trop disruptif dans leur job. (Et souvent on ne sait pas exactement...).

  5. #4
    Avatar de larousse
    40 ans

    Messages
    4 340
    Likes reçus
    2 046
    Message de CyrielleD4
    Comme en France, je fais toujours un suivi dans les 1-2 semaines, mais par mail - j'ai lu plusieurs fois sur les sites FR et CA que les HR aimaient pas forcément être recontactés par téléphone, c'est trop disruptif dans leur job. (Et souvent on ne sait pas exactement...).
    Moi j'appellerais. Qu'est ce que tu as à perdre?

  6. #5
    Avatar de CyrielleD4
    Cyrielle 32 ans

    Location
    Toulouse, France
    Messages
    3
    Likes reçus
    1
    Oui, je peux tenter cela. Cela rentabilisera mon achat d'un numéro de téléphone canadien sur une appli ^^
    Merci !