1. #1

    Messages
    2 608
    Likes reçus
    106
    Je vais essayer de vous faire profiter de mon expérience en tant que recruteur afin de vous donner des conseils sur les entrevues d’embauche au Canada. La majorité des entrevues que j’ai pu faire en tant que recruteur ici a été faite au Québec (Montréal) et quelques-unes en Ontario (Toronto/Ottawa). Ces conseils ciblent en majorité les personnes au Québec (pour le passage de l’anglais) mais les autres conseils (sur la tenue, le déroulement…) sont applicables à toute entrevue.
    Ça y est vous avez eu un appel, vous avez passé les étapes de la sélection de CV et de l’entrevue téléphonique. Vous avez ENFIN un entretien d’embauche !!!
    Mais d’un coup vous être pris de panique… Comment devez-vous vous habiller ? Que devez-vous dire ? Votre anglais sera-t-il suffisant ?
    Relax… Pvtistes.net s’occupe de tout et vous coache pour cette grande étape de votre aventure à l’étranger…

    L’habillement :

    Pour la tenue, on entend souvent dire qu’ici c’est plus « casual » (comprenez décontracté).
    Je vous l’accorde mais à chaque poste sa tenue.
    Je vous déconseille le jean/teeshirt/basket pour un poste de chargé de projet tout comme le costume 3 pièces pour un poste de machiniste dans un entrepôt…Vous devez à tout prix faire bonne impression le jour J sinon priez pour que le recruteur croit au dicton qui dit que « l’habit ne fait pas le moine ». Vous aurez toujours la possibilité de calquer la culture de l’entreprise lorsque vous aurez l’emploi mais avant cela essayez de viser juste.

    Pour les hommes
    Je vous conseille les classiques la bonne chemise, avec un pantalon. Arrivez quand même avec une veste si le recruteur est sur son 31 vous pourrez la garder ou la retirer s’il est décontracté.
    Vous pouvez conjuguer le classique chemise/pantalon avec une petite touche personnelle : les classiques pantalon/veste de couleur noire avec une chemise bleue ou verte (du vert qui vous plaît, libre à vous). Les costumes gris, marron ou blanc sont de bons choix alternatifs qui vous permettent de vous détacher tout en restant classique. Si vous voulez oser un haut avec des motifs essayez de mettre un bas uni pour adoucir le tout. Le rasage de près est un « must » !

    Pour les femmes
    On évite le très court, et le décolleté plongeant. Si vous voulez profiter de l’été pour sortir vos petites robes pensez à la petite veste ou au boléro par-dessus (et en plus ils font fureur en ce moment !!). Sinon en hiver une belle chemise ou un pull par-dessus une jupe ou un pantalon feront l’affaire. Le même conseil pour les couleurs et les motifs s’applique. Si vous voulez porter votre belle parure rose bonbon, mariez-la avec une jolie petite robe noire. Même chose pour les chaussures. Si on ne voit qu’elles il se peut que le recruteur soit tellement absorbé par elles qu’il ne puisse plus se concentrer sur ce que vous avez à dire.
    Pour la coiffure, le mot d’ordre est toujours la sobriété donc on essaie de les attacher, de les remonter en un beau chignon (que l’on adoucira avec des petites anglaises), ou encore la classique queue de cheval (plutôt basse pour couper le côté vieille fille). On peut aussi les lâcher en les repeignant juste avant de prendre l’ascenseur ou aux toilettes avant l’entrevue.

    A éviter : les couleurs « flashy », les bijoux voyants, le parfum trop fort. On évite aussi l’haleine qui sent la cigarette fumée juste avant pour contrer le stress. Même chose pour le café, pensez au bonbon à la menthe juste avant ça devrait aider.
    A votre arrivée

    Dites-vous que vous êtes en entrevue dès que vous passez la porte de l’immeuble. Ne sait-on jamais qui serait dans l’ascenseur avec vous. Donc soyez agréable avec la réceptionniste et lorsque le recruteur arrive donnez-lui une bonne poignée de main. Vous savez celle entre l’écrasement de la main et la poignée de main du dépressif qui lâche sa main dans celle de son interlocuteur.
    Si vous êtes en retard pensez à vous excuser de votre retard ou même de votre avance.

    Plus : cela peut arriver que vous ayez votre entrevue un jour de grippe ou de rhume. Pas de souci pensez au gel anti-bactérien et n’hésitez pas à le sortir en entrevue. Vous en remettre juste avant la fin de l’entrevue, le recruteur appréciera.
    L’entrevue :

    Apportez avec vous un exemplaire de votre CV.
    Le stress aidant, il se peut que vous ayez du mal avec les mois et ce que vous avez écrit sur votre CV.
    Attention, la personne en face de vous ne repassera peut-être pas à travers tout votre CV. Ne vous offusquez pas si le recruteur ne repasse pas à travers toutes vos expériences (surtout si vous avez un profil senior !).
    Nous autres français nous avons tendance à faire de belles phrases longues qui nous font tourner autour du pot. Tout comme il vaut mieux éviter les phrases monosyllabiques.
    Exemple à la question « Travaillez-vous dans le domaine bancaire ? ».

    * On évite les Oui ou Non.
    * Ainsi que les « En effet j’ai d’abord été diplômée en 2004 puis j’ai fait un stage dans le département de comptabilité … puis j’ai travaillé 3 mois en centre d’appel etc etc…
    Faites court un sujet, un verbe, un complément.
    * « Je cumule effectivement 2 années d’expérience dans le domaine bancaire acquises dans des banques d’investissement et de détails ».
    Pour les fameuses questions qualités/défauts.
    Ne paniquez pas. Le but est de vous vendre. On essaie de cibler les défauts et qualités du poste. Aucun défaut n’est un défaut ou une qualité en soi c’est un trait de personnalité et le devient dans un contexte. Être une personne introvertie n’est pas un problème si vous devez travailler seul, par contre cela le devient si vous devez travailler en contact direct avec la clientèle.
    On évite les sempiternels « jeune, dynamique, l’envie d’apprendre ». On mise plus sur la persévérance, la recherche de défis etc.. Et pour le prouver on trouve un exemple pour illustrer.
    Par exemple : « je suis une personne persévérante, lors de mon dernier emploi je suis restée 15minutes supplémentaires au téléphone avec une cliente afin de l’aider à régler un problème administratif ».

    A éviter : raconter sa vie dans les détails.
    On évite de dire du mal de son ancien employeur et de ses anciens collègues, cela va de soi !
    On évite aussi de s’affaler sur le bureau, garder les bras croisés. Si vous avez tendance à bouger les mains vous pouvez amener un bloc notes et prendre des notes afin de canaliser votre énergie.
    Pour ceux qui parlent vite faites l’exercice de vous écouter parler ça peut aider. Pour les femmes le fait de croiser les jambes nous force à redresser le buste et à se tenir droite. Profitons-en !

    L’anglais

    Nous y voilà, la fameuse question de l’anglais. Tout d’un coup votre interlocuteur vous demande comment vous vous en sortez en anglais, ou pire il se met à vous parler en anglais !
    Je vous conseille de préparer votre entrevue bien avant en recherchant le vocabulaire dont vous pourrez avoir besoin. Encore mieux ! Prenez votre interlocuteur de court. Il vous dit « comment est votre anglais ? » Vous répondez » Well, I do speak English. It’s not perfect and I know I have to work on it but in my former employment I used to talk to customers all day long in English…”
    Ou vous détaillez votre expérience précédente en anglais…

    A éviter : refuser de parler anglais. Ou encore pire sembler trop confiant alors que la moitié de vos mots sont faux.
    Ou encore on évite de dire que l’on prend des cours d’anglais et que l’on compte être bilingue d’ici 1 mois. !!

    Le départ

    Ça y est l’entrevue est terminée. Le recruteur vous raccompagne. La moindre des choses en lui serrant la main est de le remercier du temps qu’il vous a consacré. C’est juste une question de politesse, même si c’est son travail. Ensuite un autre classique (mais que beaucoup oublie), profitez-en pour confirmer votre intérêt pour le poste. Une phrase courte suffit.
    « Je vous remercie du temps que vous m’avez consacré et je tiens une fois de plus à vous assurer de mon intérêt pour cette opportunité ».

    Le suivi

    On se demande toujours si nous devons rappeler le lendemain ou une semaine plus tard ou encore envoyer un mail. Nous voulons faire un suivi mais nous ne voulons pas harceler le recruteur, ni paraître désintéressé.
    Je vous conseille de poser tout simplement la question au recruteur. « Permettez-vous que je vous contacte dans quelques jours/une semaine afin de faire un suivi de ma candidature ? » Et s’il dit oui, vous n’avez plus aucune raison de vous sentir gêné ! Vous pourrez même commencer votre conversation par « Comme nous nous en avions précédemment discuté, je me permets de faire un suivi avec vous ».
    Vous pouvez aussi envoyer un courriel le lendemain ou deux jours plus tard.

    A éviter : les suivis quotidiens. Envoyer deux courriels et appeler 3 fois le même jour.
    Les Plus :
    Les Nord-Américains sont en général, des personnes qui accordent beaucoup d’importance aux apparences et n’aiment pas le conflit. Ils sont plus axés service à la clientèle donc auront moins une attitude distante et froide contrairement à nos amis recruteurs français. Certains auront même tendance à nous tutoyer afin de nous mettre à l’aise. Mais ne soyez pas dupes, cela reste une entrevue et vous restez évalués. Il est plus dur de faire une entrevue informelle qu’une entrevue formelle car nous avons tendance à relâcher notre garde. Donc restez vigilant.
    Il est relativement rare que les entrevues se passent très mal. Sans pour autant que cela signifie que vous allez avoir l’emploi. Donc ne vous basez pas que sur le contact positif avec le recruteur. Et évitez d’aller refaire votre garde robe juste en sortant de l’entrevue !

    Ceci était une liste non exhaustive de mes conseils. Libre à vous de personnaliser le tout car ceci est juste des atouts que je vous donne à mettre à votre sauce. Le but n’est pas d’effacer votre personnalité car elle ressortira tôt ou tard. Et si elle n’est pas celle qui convient à la compagnie, ce n’est qu’une question de temps avant que vous soyez malheureux.
    Bonnes entrevues à tous !


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Besoin d'effectuer des virements rapides et fiables bancaires à l'étranger ? Notre partenaire Transfermate est la solution idéale ! En savoir plus...
  3. #2
    Avatar de Phala
    Phalakone

    Messages
    216
    Likes reçus
    31
    Respectez aussi la mécanique de l'entretien de Question - Réponse - Argument

    Le principe du QRA ou QRD ?
    Tout simplement pour Question – Réponse – Argument ou Question - Réponse - Disquette

    Le schéma classique étant Question – Réponse, rendant l’entretien très ennuyeux pour les 2 personnes, mettez vous à la place d’un recruteur, qui doit poser ces même questions pendant toute une année.
    Beaucoup de candidats se plaignent de leur entretien en disant: »le recruteur etait un robot avec sa feuille de questions« .Il en existe oui, mais pas toujours.

    Si c’est vraiment le cas à chaque entretien, vous êtes vous posé la question si cela venait toujours du recruteur?

    Soyez pro-actifs
    Facilitez lui le travail et simplifiez l’entretien en prenant les devants.Ne l’oubliez pas, c’est une conversation entre 2 acteurs, cette communication doit être en mode « active-active » et non « active-passive ».

  4. #3

    Messages
    65
    Likes reçus
    19
    Je rajoute mon grain de sel pour les questions classique à préparer pour l'entrevue:

    * Comment vous décririez-vous?
    * Quelles sont les qualités personnelles requises pour réussir dans votre domaine?

    * Pourquoi désirez-vous travailler pour notre entreprise?

    * Quel salaire attendez-vous?

    * Pourquoi devrions-nous vous embaucher plutôt qu’un autre candidat?

    * Qu’est-ce qui vous attire dans le poste que vous convoitez?

    * Comment travaillez-vous en équipe? Et seul?

    * Quelles sont vos faiblesses et vos forces?

    * Comment vos expériences et formations vous ont-elles préparé pour ce poste?

    Et suivez les conseils de Tania, ils sont excellents!!!

  5. #4
    Avatar de Madmaxx
    Maxime 34 ans

    Messages
    5
    Likes reçus
    4
    Je souhaitais mettre à disposition un document (en anglais, voir pièce jointe) que l'on m'a passé d'une agence de recrutement. Cela s'adresse surtout aux emplois type CSR et on y trouve tout ce qu'il faut savoir pour arriver bien préparé à son entretien. Il y a notamment une liste assez exhaustive des questions typiques des recruteurs qui rejoint pas mal les entretiens que j'ai moi-même passé. Le fait de passer un entretien en anglais étant déjà un défi en soi, je pense que cela vaut le coup de préparer et rédiger à l'avance des réponses à ces questions.

    Bonne recherche à tous !

    Interview Tips for candidates (1).doc


  6. #5
    Avatar de amande17 PVTiste
    amandine 35 ans

    Messages
    173
    Likes reçus
    76
    Salut

    je vais commencer ma recherche de job (domaine secrétariat) en plein hiver (neige à gogo etc ...) à Montréal.

    Lors de mes futurs entretiens avec des agences d’intérim ou des sociétés,

    est il envisageable de se présenter avec des MOON BOOTS aux pieds ou faut il prévoir un sac dans lequel on y mettra les moon boots et cinq minutes avant, on fait le changement avec de superbes ballerines?

  7. #6
    Avatar de Izeut Vip
    Tristan 30 ans

    Messages
    435
    Likes reçus
    297
    Les Nord-Américains sont en général, des personnes qui accordent beaucoup d’importance aux apparences et n’aiment pas le conflit. Ils sont plus axés service à la clientèle donc auront moins une attitude distante et froide contrairement à nos amis recruteurs français. Certains auront même tendance à nous tutoyer afin de nous mettre à l’aise. Mais ne soyez pas dupes, cela reste une entrevue et vous restez évalués. Il est plus dur de faire une entrevue informelle qu’une entrevue formelle car nous avons tendance à relâcher notre garde. Donc restez vigilant.
    Il est relativement rare que les entrevues se passent très mal. Sans pour autant que cela signifie que vous allez avoir l’emploi. Donc ne vous basez pas que sur le contact positif avec le recruteur
    C'est ici le point le plus important je trouve. J'ai eu plusieurs entretiens au Québec (5 boulots en un an ) et il est vrai que les entretiens se passent toujours merveilleusement bien, limite à commander des bières. Tellement bien que vous aurez tendance à vous relacher et à laisser entrevoir quelques failles au recruteur.
    J'ai toujours eu l'impression que j'allais commencer le lendemain de chacun de mes entretiens tellement l'ambiance était chaleureuse et souriante, ça a parfois été le cas, parfois non.
    Bref, tout ça pour vous dire que les entretiens peuvent parfois s'avérer déroutants quand on a connu les recruteurs Français qui sont pour la plupart distants et glacials.

    J'ai remarqué que les recruteurs Québecois sont très sensibles à la motivation, à la personnalité...Ils privilégient quelqu'un avec qui ils ont un bon feeling même s'il est moins diplômé qu'un autre. Bien sur, vous n'aurez pas de postes d'ingés non plus, mais les opportunités peuvent facilement s'ouvrir si le recruteur croit en vous


  8. #7

    Messages
    59
    Likes reçus
    14
    Salut,

    Moi, j'ai appelé directement l'entreprise qui m'a recruté, et ça a marché! Ca change vraiment de la France où cette attitude est mal vue... N'hésitez pas à passer des coups de fil, ça montre que vous êtes motivé


  9. #8
    Avatar de Jorine Vip
    Jorine 33 ans

    Messages
    501
    Likes reçus
    162
    Petite question technique et très nana, comment s'habiller pour un entretien de recrutement en hiver? je 'imagine mal me pointer avec mes moonboots pleines de neige et je m'imagine tout aussi mal par des températures polaires porter ma petite paire d'escarpin spécial entretien Des idées, retours d'expériences?

  10. #9

    Messages
    159
    Likes reçus
    62
    Citation Message de Jorine Voir le message
    Petite question technique et très nana, comment s'habiller pour un entretien de recrutement en hiver? je 'imagine mal me pointer avec mes moonboots pleines de neige et je m'imagine tout aussi mal par des températures polaires porter ma petite paire d'escarpin spécial entretien Des idées, retours d'expériences?
    S'il y a de la neige je te suggère de transporter une paire de chaussures dans ton sac à main et d'y aller avec des bottes classe (pas des moonboots ). La plupart des entreprises ont un vestiaire où tu poseras ton manteau et tes bottes..


  11. #10

    Location
    Paris, France
    Messages
    17
    Likes reçus
    7
    Salut je remonte ce sujet pour rebondir sur un point évoqué :

    Le recruteur peut se mettre à nous tutoyer. Mais alors comment réagir ? On le tutoie en retour ou on continue à le vouvoyer ? Ça peut paraître bête mais j'ai mis longtemps avant de tutoyer ma chef sans avoir honte, et j'ai bien du me forcer pour ne pas la vexer, alors imaginez la même situation avec un inconnu...

  12. #11

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    4
    Likes reçus
    1
    Citation Message de yondas Voir le message
    Salut je remonte ce sujet pour rebondir sur un point évoqué :

    Le recruteur peut se mettre à nous tutoyer. Mais alors comment réagir ? On le tutoie en retour ou on continue à le vouvoyer ? Ça peut paraître bête mais j'ai mis longtemps avant de tutoyer ma chef sans avoir honte, et j'ai bien du me forcer pour ne pas la vexer, alors imaginez la même situation avec un inconnu...
    Yondas,

    Je pense que tu pourras t'ajuster au recruteur s'il te tutoie, mais bon on ne sait jamais : ça se trouve il l'a fait par mégarde.
    Tu peux toujours demander son approbation avant de le faire aussi : "je peux vous tutoyer ça ne vous dérange pas..."avant de donner ta réponse. Après s'il te dit "non" ça la fou mal mais tu pourras tout de même conserver le vouvoiement !


  13. #12
    Avatar de PierreL27
    Pierre 31 ans

    Location
    33600 Pessac, France
    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    Citation Message de JPI Voir le message
    Yondas,

    Je pense que tu pourras t'ajuster au recruteur s'il te tutoie, mais bon on ne sait jamais : ça se trouve il l'a fait par mégarde.
    Tu peux toujours demander son approbation avant de le faire aussi : "je peux vous tutoyer ça ne vous dérange pas..."avant de donner ta réponse. Après s'il te dit "non" ça la fou mal mais tu pourras tout de même conserver le vouvoiement !
    Bonjour,

    Je pars dans un mois pour travailler à Montréal j'aimerai poser une question au sujet du rasage

    Dans le premier post, la personne a indiqué que pour les hommes, le rasage est un must, cependant, c'était en 2011 et depuis, la mode ayant quelque peu changé, la chose n'est plus perçue de la même manière qu'à l'époque, en tout cas en France (dans la banque, le fait de porter la barbe était mal vu quand j'y suis entré mais tout a fait habituel ces dernières années).

    Donc j'aimerai savoir si aujourd'hui, il est toujours mal vu de porter un barbe (bien évidemment entretenu et correctement taillée) y compris dans le secteur tertiaire, administratif ou financier, ou en contact avec la clientèle.

    D'avance merci de vos retours d'éxpérience.

    PIERRE

  14. #13
    Avatar de CSJ
    CSJ est déconnecté
    CSJ
    Julie

    Messages
    8
    Likes reçus
    2
    Mille pardon pierre, j'ai été sous ta question :s

  15. #14
    Avatar de DamienB18
    Damien 36 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    L'apparence et porter une barbe au Québec n'est pas mal vu, garder la barbe taillée et rasée clean au cou.

    La tenue vestimentaire est moins importante qu'en France.

    Dans les 2 cas toujours rester propre. Évidemment questionner l'employeur pour savoir si cela répond à la politique de son entreprise.

Télécharger notre App