Résultats du sondage : Comment décririez-vous vos expériences de colocation ?

Votants
125. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Excellente !

    36 28,80%
  • Bonne

    47 37,60%
  • Correcte, sans plus

    26 20,80%
  • Mauvaise

    10 8,00%
  • Lamentable...

    6 4,80%
  1. #21
    Avatar de Zifnab Hydre
    Arthur 39 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    774
    Likes reçus
    290
    Il est certain que les 2 réels avantages de la coloc sont très simples :
    - raison économique
    - raison intégration / communication

    Pour ma 1ère coloc, je trouve le concept très sympathique, même si j'y vois vite les limites. Honnêtement, je ne crois pas être clairement fait pour ça ; mais je m'adapte aussi très bien car je sais que c'est passager.

    Au départ, j'ai un peu cherché mes marques, car la relation coloc (homme / femme) est assez étrange au départ (pour moi) : ce n'est pas un inconnu, mais pas non plus une excellente connaissance, et évidemment, ce n'est pas votre petite amie (qui elle, vous comprend sans probleme, et vous pardonne presque tout ^^).

    Après... Bien que j'envisage pas de changer de coloc, je me demande parfois si je n'aurais pas pu trouver "mieux", dans le sens de personnes dont les goûts et activités sont plus proches des miennes. Actuellement, tout va bien, c'est sympathique, cordial, parfois amusant, mais pas réellement proche.

    Mais après tout, ce n'est peut être pas ce que l'on attend d'une colocation !

  2. #22

    Messages
    22
    Likes reçus
    0
    Pour moi c'est un peu mitigé mon impression sur la collocation.
    En fait pour ma première expérience, c'était une grosse collocation, on était 8 au maximum sans compté les invités des différends colocataire...
    Sur les 8, il y avait 5 filles!!! Et bon au début ça allait, on faisait tout ensemble ou presque ^_^, les soirées, les courses, la bouffe, excursion bref j'ai vécu 3 mois génial mais bon au bout d'un moment c'est un peu partit en sucette et l'atmosphère est rapidement devenu invivable.
    Donc voilà j'ai trouvé que c'était bien mais à petite dose. Je suis content maintenant d'être juste dans un appart avec un seul coloc et ami Depuis qu'on est juste deux je me sens plus chez moi en fait. Parce que j'avais limite l'impression d'être dans une colonie de vacance des fois enfin voilà bref

    Longue vie à PVTISTES.NET très bon site!!

  3. #23

    Messages
    54
    Likes reçus
    0
    Bonjour a tous pareil j'en rajoute une couche la coloc a 3 oui mais a petite dose...mdr Tous ce passer super bien au début les courses les sorties les bouffes et puis du jour au lendemain je me suis retrouver a manger tous seul sortir tous seul et faire les courses tous seul sauf que c'est pas moi qui l'ai manger (les courses) et la c'est partie en sucette Fois 10...et j'ai hate de ravoir mon apparte a moi..!pouvoir inviter qui tu veux ,mettre la musique que tu veux..bref de la liberté quoi!

  4. #24
    Avatar de ptitenenette
    Stéphanie

    Messages
    1 839
    Likes reçus
    60
    De mon coté , nous sommes que deux a partagé un appartement de quatre et demi ..,cela fait un ans que je suis en colocation ,ma coloc est Québecoise .. J'y suis encore repartie pour mes 18 mois de JP ..actuellement . Par la suite ,j'aimerais ça me prendre mon propre logement sur Montréal ,pour ça j'attends l'agencement de ma procédure de RP .

    Pour ce qui est de l'ambiance de la colocation , j'avoue n'avoir aucun problème ..on a vraiment une bonne entente , on fait pas mal de chose ensemble ,quelques chicanes parfois ,mais vraiment rien qui pourrait dire que l'ambiance est pas évidente .

    Niveau tache , on fait chacune comme bon nous semble ,on ne se donne pas d'obligation ni de roles ,
    on fait cela par nous meme , pareil pour les courses ,ect...



  5. #25
    Avatar de Zifnab Hydre
    Arthur 39 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    774
    Likes reçus
    290
    Pour ma 2nde expérience de colocation (avec 2 québécois entre 27 et 29 ans), le bilan au bout de 2 mois est "correcte sans plus".

    L'appartement est fonctionnel mais un peu vétuste, quant à l'ambiance, elle est sympathique. Par contre, pas plus d'affinités que cela avec mes 2 colocs bien qu'on s'entende bien.

    Mais surtout, un gros défaut, l'un deux fume énormément. Il enchaîne clopes sur clopes rendant les salles communes parfois à la limite du supportable (même pour un fumeur comme moi ^___^). Autre soucis, le ménage est euh... tout relatif. On est que 2 à vraiment le faire 1 fois par semaine (histoire de garder un appart vivable).

    Comparé à ma 1ère colocation avec 2 québécoises, c'est un peu le jour et la nuit ^_________^. Mais, ça me permet d'expérimenter autre chose et d'apprendre aussi (il faut voir les bons côtés des choses).

    Ceci dit, je savais que cette colocation serait provisoire dès le départ, car juste pour me poser les premiers temps, et donc je n'attendais rien de spécial. Cependant, plus j'y réfléchis, et plus je me dis qu'ils auront vraiment du mal à trouver un autre coloc pour me remplacer (s'il n'y a pas quelques changements).

  6. #26

    Messages
    4
    Likes reçus
    1
    Si je comprend bien, moi qui n'est jamais vécu en collocation, les raisons majeur qui font qu'une collocation se passe mal sont les suivantes :

    1- y en a un qu'a un animal mais qui l'assume pas,
    2- y a ceux qui aime vivre dans la crasse,
    3- y a ceux qui fume et qui se fiche de la santé des autres,
    4- et ceux qui font la bringue en se fichant de ceux qui dorment (je suppose que se sont les meme que ceux qui vive dans la crasse).

    Bon en ce qui me concerne, je recherche une collocation sur Quebec pour la mi fevrier. Non fumeur a l'interieur, sans animaux et avec des gents qui font la bringue dans les bars. Nous sommes un couple et nous travaillerons dans la restauration.

    Merci et à bientôt ^^

  7. #27

    Messages
    139
    Likes reçus
    19
    J'ai voté " bonne " en hésitant avec " excellent " , ma coloc est vraiment sympathique et m'a fait découvrir du monde. On est plutôt sur la même longueur d'onde sauf côté ménage où j'aurais tendance à être un peu plus exigente.

    Autrement je me sens vraiment libre et je n'aurais pas pensé que ça aurait été si rapide et facile, donc je pense avoir eu vraiment de la chance pour cette 1ère coloc au Canada.

  8. #28

    Messages
    4
    Likes reçus
    1
    Est ce qu'il existe un site pour des recherches de collocations ?

  9. #29

  10. #30
    Avatar de mayumae
    Roxane 39 ans

    Messages
    289
    Likes reçus
    68
    Ma première et unique expérience de colocation à ce jour fut dans la banlieue de Washington durant un mois. C'était une maison super sympa avec jardin, terrasse, barbeuc etc et si je ne me trompe pas on est monté jusqu'à 8. Pour ma part, c'était un peu spécial car en fait je rendais visite à une amie d'enfance, bref un ptit mois de vacances où je "m'incrustais" dans la colloc. Du coup, j'essaiyais d'être discrète et de ne pas trop m'imposer... Les deux collocs américains étaient un peu réservés mais lorsqu'on se retrouvait tous sur la terrasse à boire une bud ils devenaient beaucoup plus loquaces ^^ Au niveau de la bouffe, tout le monde se servait un peu comme il voulait dans le frigo, sauf un qui marquait son prénom sur les produits qu'il voulait garder ^^ Après, c'est vrai que pour ma part, ca allait plutôt bien car tout le monde partait bosser en journée et moi bein... sois je glandais des heureus devant des desperates housewives soit je partais me balader dans Washington Du coup, je ne voyais le reste des gens que le matin et le soir.
    Le seul gros hic fut un des colloc, très gentil, mais qui avait une copine ABUSEMENT expressive lors de leurs ébats sexuels et franchement, quand on dort dans le pièce d'à côté c'est vraiment pas cool... (j'ai déjà été réveillée par ses "beuglements" à 5h du mat... sans compter que ceux qui dormaient à l'étage l'entendait aussi du rez de chaussé...) On a fini par en rire mais faut avouer que parfois c'était vraiment pénible... et va expliquer au coloc américain que tu es génée par les bruits de jouissance de sa copine...! Surtout quand tu n es là que pour un mois en mode invitée...
    Heureusement, mon amie qui est totalement bilingue à su trouver les mots justes et pleine de tact elle a réussi à faire passer le message !

  11. #31
    Avatar de virginie777
    Virginie 36 ans

    Messages
    777
    Likes reçus
    475
    Je commence une colocation avec mon copain et ma grande sœur. En fait, ça fait un an et demi que je vis juste avec mon copain ici à Toronto, mais ma grande soeur venant d'arriver pour un an de PVT, on a déménagé pour prendre un logement plus grand. Certes, niveau financier, c'est super, car on peut se payer une maison avec jardin, deux chambres, basement, ce qu'on n'aurait pas pu avoir juste à deux. Et bien sûr, les factures sont divisées par trois donc ça allège!
    Après, pour ce qui de l'entente, il y a des hauts et des bas. Surtout entre ma sœur et moi à vrai dire! On n'a pas le même rythme de vie (horaires bureaux pour Guillaume et moi et ma sœur sera dans la restauration...) ni le même style de vie (cocooning pour nous deux et assez fêtard pour elle).

    Bref, chacun doit s'ajuster, faire des efforts et respecter autrui. Je me dis que ce n'est que pour un an, c'est l'occasion de réapprendre à connaître ma soeur (tellement différente de l'époque où on se dirait les cheveux et se dénonçait mutuellement aux parents...)

    La colocation, je pense que ça peut être très sympa, mais que ça peut vite tourner à l'horreur ! Je vous en dirai un peu plus dans quelques temps!

  12. #32
    Avatar de Bebop
    Florian 40 ans

    Messages
    56
    Likes reçus
    6
    alors moi je donne vote fait mon avis. je suis arrivé fin janvier, et j'ai trouvé ma colloc très rapidement. Je suis a montréal, du côté de jean-talon (fabre en fait), le gars avait l'air cool même s'il avait eu des soucis avec son ancien coloc, chose qu'il ne m'a dit que lorsque je suis arrivé pour emménager
    Donc au début je prenais mes marques à montréal, j'en ai profité pour tourner dans le quartier puis faire un we à québec avec des amis pvtistes. Mais le temps passant vite j'ai pas trop fais grand chose pour chercher un taf que ce soit dans ma branche ou un job alimentaire.
    Mais les choses ont empiré ce mois-ci car avec mon coloc on ne se parle plus sf pour se dire bjr ( et encore), faut dire qu'il travaille le soir ds un resto. A chaque fois qu'il est là, il me fait chier en me demandant lourdement a chaque fois si c pas moi qui lui prend ses affaires ou en restant toute la journée/soirée à regarder la télé à fond.
    En plus le gonze se permet de me juger sur la façon dont je mène ma vie.

    Bref c'est une expérience ratée, je cherche un taf là et après je lui dis bye bye. Je vais tenter une autre expérience dans une coloc puis si mes revenus me le permette( avec un nouveau taf), je me mettrais dans mon propre appart pour être tranquille.

  13. #33

    Messages
    98
    Likes reçus
    48
    hello,

    alors, cela fait maintenant un peu plus d'une semaine que je suis arrivé à Montreal.

    J'avais trouvé ma colocation avant même d'arriver, ce qui m'a fait un bon pieds à terre.
    Nous sommes 4 colocataires dans une maison sur le plateau. Le prix est plus que raisonnable je trouve.

    Un des 3 colocataires qui étaient là quand je suis arrivé est parti. Et un autre part bientôt. Tous les deux retournent dans leur pays après leurs études/stages.
    Nous sommes donc plus que trois, deux français et un belge, un qui travaille en tant que pvtiste, un qui fait ses études et moi qui commence bientôt mon stage. Lundi exactement.

    Généralement, chacun vit sa vie, on s'entend bien, sans plus. On discute quand on se croise,on passe souvent des soirées devant la télé et les matches de Hockey. Ben oui, faut bien s'intéresser au sport local !

    Autrement dit, une ambiance sans plus, sans moins non plus. Bien que le règlement intérieur de la proprio est assez stricte, mais ce n'est pas plus mal je trouve, ça évite justement les mauvaises expériences de plus haut ! Genre interdiction de fumer dans la maison, de laisser de la vaisselle sales trainée, ni de faire des soirées tard le soirs dans la maison.

    Bref, une bonne première expérience, je verrai bien si j'y reste six mois dans cette maison où si je bouge dans quelques temps!
    A voir !

  14. #34
    Avatar de go_canada_go
    Chloé 38 ans

    Messages
    18
    Likes reçus
    1
    Ca fait plus d'un an que je vis avec la meme colloc, on a commence a 4 dans une maison, nous sommes maintenant deux dans un appartement et j'en peux plus...
    Il y a d'abord l'opposition de caracteres qui fait qu'elle me sort par les yeux, mais rassurez-vous, le sentiment est tres reciproque...
    Puis une difference culturelle qui fait qu'on ne partage pas grands choses (les repas pour commencer, les series tv, la nourriture, les references culturelles, les discussions, la langue tout simplement...).

    Au depart j'ai laisse aller les choses, la laissant faire ses caprices de collocs en me disant qu'elle me ficherait la paix... mais ca ete l'erreur car maintenant le respect n'est plus la ni la confiance, et deja que je n'avais pas grand chose a lui dire mais maintenant j'ai juste rien envie de chercher a lui dire.

    mais bon je demenage dans moins d'un mois avec mon copain (canadien aussi) mais la il n'y a pas de risques que je laisse aller les choses (c'est fou comme on est plus intransigeant avec ceux qu'on aime...)

  15. #35

    Messages
    5
    Likes reçus
    0
    Je suis en colocation à Toronto depuis 2 mois avec 2 autres français, que ont la RP depuis 1 an. Nous avons signé en même temps un contrat de coloc avec un bail d'un an, nos 3 signatures sont donc sur le contrat. Au début de ma coloc, ça se passait bien, mais depuis 2 semaines, l'une de mes coloc fait la guerre à mon autre coloc et moi. En fait, il refuse toute communication et nous a demandé de faire une lettre individuelle pour que l'on résilie touts ensemble le bail. Le lendemain on lui a dit qu'on refusait de partir et nous a dis que de toute façon il venait d'envoyer la lettre de résiliation (à nos 3 noms) au propriétaire.
    Je souhaiterai donc savoir si quelqu'un a déjà eu le cas. Notre coloc nous dit juste que selon la loi ontarienne il a le droit de la faire sans l'accord des autres coloc.
    Demain j'essaie d'aller à la fédération des associations des locataires,à Toronto, pour m'assurer de la procédure. Mais si quelqu'un peut m'aider ou me donner des conseils ce sera avec plaisir!!!

  16. #36
    Avatar de Aurel1709
    Aurélie

    Messages
    1 567
    Likes reçus
    596
    A priori, comme vous avez un bail avec une durée fixe, il faut l'accord du bailleur pour résilier le bail avant la fin. Après pour le fait qu'il résilie en votre nom, je n'ai rien vu dessus. Y a-t-il des choses indiquées sur votre bail à ce propos, du genre, la résiliation d'un des locataires vaut pour les autres locataires?
    Tu auras un peu plus d'infos sur ce site : Brochure - Comment un locataire peut résilier une location - Commission de la location immobilière

  17. #37
    Anonyme
    A mon tour je raconte mon experience de coloc a Montreal. La premiere de fevrier a juin c'est tres bien passee. On etait 3 dans l'appart. Au debut peu d'activites ensemble mais jamais de probleme. Puis ayant perdu mon travail j'ai decide de quitter cette coloc qui etait un peu chere.
    En juillet je reprends une nouvelle coloc. Tout l'ete se passe bien jusqu'a mon retour en France pour 10 jours de vacances. Retour sur Montreal et la plus je n'ai plus du tout l'impression d'etre chez moi. Deja elle m'annonce que mon copain ne pourra pas venir plus de 5 jours (alors que des le debut je lui en avais parle et elle m'avait dit qu'on s'arrangerait - surtout que je dois garder ses chats pendant ces 2 semaines de vacances). Puis j'ai eu droit a des remarques sur mes frequentations, elle rale chaque fois qu'un ami vient a l'appart, de meme si je rentre vers minuit.
    Donc c'est decide je prends mon propre appartement. Et si je dois refaire une coloc ca ne sera qu'avec des gens de mon age.

  18. #38

    Messages
    51
    Likes reçus
    3
    Cally c'est comme partout il y a des gens bien et des gens frustré ne perd pas espoir, choisi bien et tout s'arrangera.

  19. #39

    Messages
    16
    Likes reçus
    13
    Mon conseil général pour une collocation: moins y'a de filles mieux c'est. Sans faire sexiste ou quoi que ce soit, les hommes règlent les problèmes plus vite entre eux, sont moins maniaques et plus ouvert sur les habitudes différentes des autres coloc'.
    Après biensur, je dit ca aussi pour taquiner ces dames, Bien sur qu'il n'y a pas de règles et des exceptions partout.

    Donc comme Néo, ne désespérez pas et essayez de vous fier a votre feeling et vos premières impressions.
    [Experience de 5 colocations dont une de 3 ans a 3, toutes en France]

  20. #40
    Anonyme
    Message de Néo
    Cally c'est comme partout il y a des gens bien et des gens frustré ne perd pas espoir, choisi bien et tout s'arrangera.
    Malheureusement la coloc est juste devenue un peu plus folle. Je vais d'ailleurs reporter ca dans https://pvtistes.net/forum/arnaques/...-montreal.html . Elle me menace, m'a coupé internet, me laisse des posts it ou envois des mails pour me gueuler dessus.
    Je respirerais de nouveau demain quand je quitterais cette coloc de m...

Page 2 sur 3 1 2 3