1. #1
    Avatar de mep
    mep
    mep est déconnecté
    25 ans

    Messages
    2
    Likes reçus
    0
    Bonjour, j’ai 23 ans, je suis français et j'ai pour projet d’aller au Canada cet été en tant que touriste (avec une AVE donc) pour une durée de 4 à 6 mois. Sur la page "Pendant combien de temps puis-je rester au Canada à titre de visiteur ?" du ministère de l’immigration du Canada il est énoncé que : "La plupart des visiteurs sont autorisés à séjourner au Canada pendant un maximum de 6 mois. Au port d’entrée, l’agent des services frontaliers pourrait déterminer que vous pouvez rester pour moins ou plus de six (6) mois."

    Par conséquent, la durée de mon séjour va principalement être déterminé par l'avis de l'agent des services frontaliers. Mais sur quoi va-t-il se baser pour déterminer la durée ?
    - sur la durée de l'assurance-maladie à laquelle j'ai souscrit pour venir au Canada ? Je peux souscrire pendant toute la durée du voyage que je veux.
    - sur mes ressources financières ? J'ai plus de 15 000 euros sur mon compte bancaire.
    - sur mon état sanitaire ? Je suis en bonne santé.
    - sur mon passé judiciaire ? J’ai un casier judiciaire vierge.
    Personnellement, je pense réunir toutes les conditions pour que l’on m’accorde les 6 mois sans soucis.

    Autres questions : à-t-on l’obligation de prendre un billet aller-retour avant d’arriver sur le territoire canadien ? Mais si je ne sais pas combien de temps m’accordera le douanier sur le territoire, quelle date puis-je choisir ? Je n'ai vraiment pas envie d'arriver à l'aéroport au Canada et que le douanier me dise que je ne peux rester que 2 ou 3 mois pour je ne sais qu'elle raison. Comment puis-je mettre toutes les chances de mon côté pour que la durée de mon voyage soit optimisée au maximum ?
    Si vous êtes allé au Canada en tant que touristes, quelle est la durée maximale du séjour que vous a accordée l’agent ?
    Merci d’avance.

  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Retrouvez toutes les informations les plus à jour possible au sujet du COVID-19 et de ses répercussions sur les pvtistes !
  3. #2
    Avatar de Marie
    Marie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    33 735
    Likes reçus
    9 907
    Message de mep
    Bonjour, j’ai 23 ans, je suis français et j'ai pour projet d’aller au Canada cet été en tant que touriste (avec une AVE donc) pour une durée de 4 à 6 mois. Sur la page "Pendant combien de temps puis-je rester au Canada à titre de visiteur ?" du ministère de l’immigration du Canada il est énoncé que : "La plupart des visiteurs sont autorisés à séjourner au Canada pendant un maximum de 6 mois. Au port d’entrée, l’agent des services frontaliers pourrait déterminer que vous pouvez rester pour moins ou plus de six (6) mois."

    Par conséquent, la durée de mon séjour va principalement être déterminé par l'avis de l'agent des services frontaliers. Mais sur quoi va-t-il se baser pour déterminer la durée ?
    - sur la durée de l'assurance-maladie à laquelle j'ai souscrit pour venir au Canada ? Je peux souscrire pendant toute la durée du voyage que je veux.
    - sur mes ressources financières ? J'ai plus de 15 000 euros sur mon compte bancaire.
    - sur mon état sanitaire ? Je suis en bonne santé.
    - sur mon passé judiciaire ? J’ai un casier judiciaire vierge.
    Personnellement, je pense réunir toutes les conditions pour que l’on m’accorde les 6 mois sans soucis.

    Autres questions : à-t-on l’obligation de prendre un billet aller-retour avant d’arriver sur le territoire canadien ? Mais si je ne sais pas combien de temps m’accordera le douanier sur le territoire, quelle date puis-je choisir ? Je n'ai vraiment pas envie d'arriver à l'aéroport au Canada et que le douanier me dise que je ne peux rester que 2 ou 3 mois pour je ne sais qu'elle raison. Comment puis-je mettre toutes les chances de mon côté pour que la durée de mon voyage soit optimisée au maximum ?
    Si vous êtes allé au Canada en tant que touristes, quelle est la durée maximale du séjour que vous a accordée l’agent ?
    Merci d’avance.
    Salut,

    Les agents des services frontaliers vont se baser sur plusieurs éléments, parmis lesquels ceux que tu as cités.
    Par ailleurs, dans les éléments utilisés pour tenir compte de la durée maximale autorisée, les agents des services frontaliers peuvent aussi regarder la date de ton billet retour. Même si tu n'es pas obligé d'en avoir un, ça peut être un élément de preuve supplémentaire dont l'agent peut tenir compte pour prouver que tu comptes bien repartir à la fin de ton séjour (car il doit aussi être convaincu de ça).
    Par ailleurs, il est souvent plus intéressant pour toi de prendre 1 aller-retour plutôt que deux allers-simples qui reviennent souvent plus chers.
    Les autres preuves possibles : si tu as actuellement un emploi et que tu bénéficies d'un congé sans solde pour partir, la preuve de cet emploi pourrait être apportée. Idem, si tu as des engagements à ton retour en France (une opportunité d'emploi ou autre).

  4. #3
    Avatar de mep
    mep
    mep est déconnecté
    25 ans

    Messages
    2
    Likes reçus
    0
    Message de Marie
    Salut,

    Les agents des services frontaliers vont se baser sur plusieurs éléments, parmis lesquels ceux que tu as cités.
    Par ailleurs, dans les éléments utilisés pour tenir compte de la durée maximale autorisée, les agents des services frontaliers peuvent aussi regarder la date de ton billet retour. Même si tu n'es pas obligé d'en avoir un, ça peut être un élément de preuve supplémentaire dont l'agent peut tenir compte pour prouver que tu comptes bien repartir à la fin de ton séjour (car il doit aussi être convaincu de ça).
    Par ailleurs, il est souvent plus intéressant pour toi de prendre 1 aller-retour plutôt que deux allers-simples qui reviennent souvent plus chers.
    Les autres preuves possibles : si tu as actuellement un emploi et que tu bénéficies d'un congé sans solde pour partir, la preuve de cet emploi pourrait être apportée. Idem, si tu as des engagements à ton retour en France (une opportunité d'emploi ou autre).
    Merci de ta réponse.

    Non je ne suis actuellement pas en emploi.

    Le fait de prendre 2 billets simples plutôt que 1 allé-retour ne me pose pas de problèmes. D'autant plus que je ne sais pas combien de temps précisément je voudrai rester au Canada (entre 3 et 6 mois je pense mais je n'ai pas prévu de jours précis), surtout que je ne sais pas où je vais aller au Canada donc si je prend un billet retour Montreal-Paris alors que je suis du côté de Vancouver, il va falloir que je refasse le trajet Vancouver-Montreal... donc bon ça sera guère un gain d'argent de prendre directement le billet allé-retour, au final.

    D'autres avis ? Des gens qui ont déjà été confronté à cette situation à l'arrivée au Canada ?