1. #1

    Location
    France
    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    Bonjour à tous

    J'ai une petite question au sujet de l'arrivée au Québec en couple et le passage des douanes et j'espérais que certains d'entre vous soient déjà passés par là.

    Mon copain et moi arrivons au Québec le 14 janvier en passant d'abord par une escale à Toronto. J'ai un permis d'étude valide et lui a fait sa demande de permis de travail ouvert en tant que conjoint le 29 novembre. Hormis les données biométriques, sa demande n'a pas encore été traitée et nous ne savons toujours pas si nous l'aurons d'ici notre départ... En attendant, nous pensions donc faire un AVE tourisme sur le début de son séjour en attendant d'obtenir le permis de travail. Au cours de cette période, il ne prendra pas le risque de chercher de travail.

    Apparemment, cette justification est assez bancale aux yeux des douaniers et ils peuvent lui refuser l'entrée car rien ne prouve qu'il ne cherchera pas de travail illégalement (sauf sa bonne foi!). Des amis nous ont dit de ne pas parler de la demande de permis de travail et de juste dire qu'il venait pour m'aider à m'installer. Toutefois, dans la demande d'AVE, il faut préciser si une demande de permis a déjà été réalisée et nous ne préférons pas mentir sur cette question car les dossiers sont tout les deux traités par le service d'immigration...

    Qu'en pensez-vous ? Avez-vous des conseils sur ce que nous pourrions répondre aux questions des douaniers pour que son entrée sur le territoire soit acceptée ? Comment faire pour éviter qu'ils pensent que mon conjoint cherchera du travail illégalement sur place ? Nous sommes assez anxieux à l'idée que son entrée sur le territoire soit refusée arrivé sur place.

    Merci d'avance !

  2. #2

    Messages
    11 586
    Likes reçus
    3 986
    Bonjour,

    Oui c’est un risque et l’entrée peut être refusée.

    Quand il y a une demande de permis en cours, il faut attendre la lettre des autorités avant de venir ici. C’est d’ailleurs écrit sur le site des autorités de ne pas se présenter avant d’avoir eu la lettre.

    Si ton copain peut démontrer qu’il a les fonds nécessaires pour son séjour, etc. ça peut passer, comme ça peut ne pas passer. Cette décision est à l’appréciation de l’agent des services frontaliers.