Du tourisme hors du Canada ?


Vous souhaitez discuter tourisme en dehors du Canada (aux Etats-Unis par exemple) ?
Rendez-vous dans la section Tourisme du forum général !

  1. #1
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    En ce dimanche 9 mai, il neige sur Montréal. Tellement excitée par ma petite escapade, j'arrive bien (trop?) à l'avance à la gare centrale. Une file d'attente s'étend de la porte d'embarquement 17 au magasin Bureau en gros. C'est assez impressionnant, les personnes sont bien rangées comme pour monter dans le bus mais à l'échelle d'un train. Je regarde alors le tableau d'affichage, elles se dirigent vers Toronto.
    J'emprunterai la même porte mais pas de suite, j'ai donc le temps de me poser, d'observer l'agitation de cet endroit.
    Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous... les agents de Viarail poinçonnent les tickets de chacun, toujours avec un grand sourire et un petit mot. Les voyageurs s'enfoncent « dans la fosse aux lions », ils descendent les escaliers mais où vont-ils ? Qu'y a-t-il ensuite ? Je ne le sais pas encore, patience !
    Les voilà partis, la foule a disparu, le calme est revenu. J'ai encore du temps alors au lieu de rester assise, j'arpente la gare, je photographie, je fais mes exercices ;-). L'heure approche, çà va être à mon tour de découvrir l'envers du décor. « Les personnes en direction d'Ottawa, faites une ligne droite s'il vous plaît. » Çà y est, çà y est, c'est à moi d'y aller. Alors en fait ce n'est pas un simple trou qu'ils font mais une étoile, trop la classe !
    Je descend, je descend... et là malgré l'obscurité je vois deux trains, le mien c'est celui de droite. « Bonjour, quelle voiture ? La 4 ok prochaine porte, bon voyage ! » Wow merci madame, décidément c'est toujours agréable d'avoir des mots de politesse à son égard. Je ne cours pas, restons mature... mais je hâte mon pas pour pouvoir découvrir l'intérieur de ce train tant attendu.
    Alors rien de bien extraordinaire, à l'entrée un espace est réservé pour les bagages trop volumineux, ensuite arrivent les sièges alignés deux par deux de chaque côté du couloir, bien plus large que ceux des avions. On trouve des compartiments à bagages au-dessus des sièges. Y'a bien un espace sous le siège réservé également à cet effet mais aucun de mes sacs n'y rentre. Tant pis, de toute façon il y a largement de quoi mettre celui que je veux devant moi. L'espace qui sépare les rangées est large, mes genoux ne touchent pas le siège de devant; je peux même croiser les jambes, chose qu'il m'est impossible de faire dans certains avions (je suis plutôt grande pour ceux qui ne me connaissent pas).
    Voilà le wagon se remplit et on peut avoir de bonnes surprises , un homme pas du tout reposant au contraire très agréable à regarder s'installe à mes côtés. Au moins si le paysage ne me plaît pas je saurai vers qui me tourner ! :
    Welcome Aboard !
    Le train démarre, on sort de la noirceur, j'aperçois Montréal, il neige de plus en plus. On avance au ralenti, je traverse des quartiers plutôt inconnus pour ma part, puis l'ouest de l'île. Deux arrêts pour embarquer d'autres personnes et c'est reparti mon kiki ! Les hôtesses passent pour vendre la nourriture. Je ne teste pas j'ai prévu mon sandwich.
    Tout au long du trajet et des intersections avec des routes, je peux entendre le train siffler « tchoutchou », si si c'est vraiment ce son là qu'il fait !
    La vitesse du train n'est pas constante, parfois on file et parfois on passe en mode tortue. Parfois même on s'arrête au beau milieu de nulle part pour laisser passer un train de marchandises.
    La lenteur a ses avantages: on profite plus de ce que Mère nature nous offre, à savoir sur ce trajet-ci des cultures, des forêts, quelques maisons. Je me réjouis de découvrir une colonie de bernaches du Canada tranquillement installée dans un champ. C'est magnifique quand il y en a plusieurs qui volent au ras du sol.
    Par contre d'où vient cette légende que les vaches regardent passer les trains ? Moi toutes celles que j'ai croisées étaient couchées paisiblement mais dos aux rails !
    Mais voilà déjà la gare d'Ottawa qui se profile devant nous. À peine l'annonce faite, les passagers se lèvent pour rassembler leurs affaires. Et oui la différence avec l'avion c'est qu'il ne faut pas rester attaché pour l'atterrissage ! Différence bien venue également: l'absence de perturbations pendant le voyage !!!
    Je débarque donc à Ottawa, la gare est lumineuse mais je m'y attarderai lors du prochain voyage.

    Petite aparté pratique: pour vous rendre au centre-ville plusieurs options s'offrent à vous, le taxi, le bus ou la marche. Ceux qui veulent se laisser tenter par la marche je vous conseille de longer la piste cyclable qui longe Rideau River (à gauche à la sortie de la gare). Très agréable mais bon il vous faut plus d'une heure pour rejoindre le parlement...

    À suivre donc...


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
  3. #2
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    Voilà en ce mardi 11 mai il est temps de reprendre le train direction Niagara Falls. Le trajet se découpe en deux tronçons : le premier Ottawa-Toronto et le second Toronto-Niagara Falls. Je vais donc moi aussi suivre cette coupure et vous parler dans ce message du train qui m'amène à Toronto.


    Comme je vous l'ai dit, je ne m'étais pas attardée dans la gare d'Ottawa. Je me rattrape ce matin. Il y a de grandes baies vitrées, du côté des quais cela permet de faire entrer davantage la lumière. À l'entrée quatre présentoirs vitrés exposent des modèles réduits de différents trains avec leur historique. Un grand panneau expose un ode au train dont le slogan final est: « Prendre le train Prendre la vie ». Bien entendu le même panneau en anglais est situé de l'autre côté de l'entrée. Les « sièges d'attente » ne sont pas tous de la même couleur. Et à différents endroits il y a des postes de télé avec chaînes en anglais ou en français. Ce sont les chaînes d'information. Une zone wifi est bien identifiée sur le côté gauche, non loin du salon panorama.


    Arrivée une nouvelle fois à l'avance, je prends le temps d'écrire ma première partie de voyage en train. Tellement absorbée par l'écriture, je ne vois pas la file qui se forme devant le panneau Toronto. Pourtant je sais qu'il faut être dans les premiers car contrairement au premier trajet où j'avais une place désignée, là c'est premier arrivé premier servi. Bon je ne suis pas dans les premiers mais c'est pas si pire, je réussis à dégoter une place convenable. Par contre pas de bel homme cette fois-ci, le paysage a intérêt à être attractif !!!


    En ce qui concerne le train, c'est le même type que le précédent. Petites précisions supplémentaires: les sièges s'inclinent et il y a des tablettes cachées dans l'accoudoir du milieu. Celles-ci sont très pratiques pour poser l'ordinateur, la nourriture...


    Ah oui tiens c'est l'heure du dîner, allez cette fois-ci je teste la nourriture vendue à bord. Dans le magazine installé dans le siège de devant, oui vous savez comme dans l'avion avec en prime la brochure d'évacuation et le sac pour malaise, on trouve la liste des choses que l'on peut se procurer. Mon choix s'arrête sur le combo sandwich comprenant un sandwich, un morceau de fromage et des légumes avec trempette. D'après la photo ce sera un sandwich pita, mais que nenni ! Ne jamais se fier aux images. Je découvre dans la boîte un croissant au jambon. La première fois que j'étais venue au Canada j'avais eu également ce genre de snack dans l'avion, je m'étais alors demandée comment c'était possible de faire une chose pareille. Un croissant avec du jambon ? Sacrilège ! Et bien 10 ans plus tard j'ai eu à peu près la même réaction. Pourtant il y a bien des choses auxquelles je me suis habituée mais çà non , c'est plus fort que moi ! Bon la faim aidant çà passe mais quand même, je m'interroge toujours.


    Me voilà repue, admirons donc le paysage maintenant. Il change du premier trajet, les champs sont remplacés par des zones marécageuses avec des arbres morts plantés en plein milieu, j'aime beaucoup cette ambiance. Ce voyage doit être magnifique à l'automne, toutes sortes d'arbres forment une très belle forêt de différents verts. En arrivant vers Port Hope on se croirait au bord de la mer. Décidément de nombreux paysages variés entre Ottawa et Toronto. Tiens des trains blanc et vert apparaissent, sont sympas avec leur forme pas commune et leur double étage.
    La luminosité disparaît, le train s'enfonce dans la gare de Toronto de la même façon que j'étais sortie de celle de Montréal.


    Te be continued...


  4. #3
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    Je descends donc de mon train, je suis la foule (ah oui je vous ai pas dit que le train était complet !), on emprunte des escalators pour descendre... encore une fosse aux lions, que vais-je découvrir ?

    Oh my god ! Je suis tombée sur une fourmilière ! Çà court dans tous les sens, à droite, à gauche, et au milieu de cette frénésie des files d'attente sont déjà formées. Je ne sais pas où regarder tellement il y a de l'agitation ! Je n'ai que 45 min d'attente entre les deux trains, c'est bien peu quand on sait que l'embarquement se fait dans trente minutes. J'ai donc juste le temps de chercher ma porte d'embarquement, de m'enfoncer un peu dans la gare, parce que juste la salle des arrivées et départs c'est vraiment moche. Je slalome à travers les gens pressés, oui c'est la sortie des bureaux et ils ne veulent sûrement pas rater leur train. Je me demande si le métro ne passe pas par là aussi tiens ?! Enfin bref je me dirige vers la gauche après avoir observer l'immense hall, et là au bout du couloir, à travers la fenêtre (très sale) je découvre la fameuse CN Tower de Toronto. Si je continue sur la gauche j'arriverai au Skywalk. Mais je rebrousse chemin, le temps passe vite à contempler l'environnement qui m'entoure. Je me mets dans la file destination Niagara Falls.

    Redirection donc l'espace sombre pour monter à bord du nouveau train. De l'extérieur il ressemble aux deux précédents. Mais à l'intérieur il est tout autre, le décor change, les sièges sont teintés de rouge, il y a des rideaux aux fenêtres, l'espace entre les sièges est plus grand. C'est la grande classe ! D'ailleurs à propos de classe, deux italiens me demandent: « Is it the first class ? » euh non non mon gars ou alors moi aussi je me suis trompée de wagon ! Mais je suis comme eux, très agréablement surprise par ce train. Du luxe au prix de l'économique !
    En plus il y a peu de monde donc large choix des places, je m'installe stratégiquement, face à la fenêtre, rien qui gène ma vue. Comme une grande télé ayant pour seule chaîne la nature ontarienne ! La lenteur du train me permet d'en profiter à fond d'ailleurs. Je découvre les vignes, les arbres fruitiers (cerisiers ?), encore quelque chose de différent.

    Arrivée à Niagara Falls dans une gare « miniature », quelques sièges pour le pré-embarquement, la billetterie, un stand de nourriture/boissons, les toilettes, that's it that's all ! Des taxis jaunes attendent les voyageurs, il me semble avoir aperçu des bus, mais je préfère la marche !


    5H45, nous sommes le vendredi 14 mai, je n'ai pas beaucoup dormi et me voici devant la gare, qui est fermée !!! Elle ouvre dans 15 minutes. En attendant mon train est là et malgré le brouillard j'en profite pour le prendre en photo. Voilà j'embarque dans le même train qu'à l'aller, qu'est-ce qu'il est bon de retrouver des sièges inclinables presque en position allongée !!! Surtout à cette heure-ci de la journée !!! Alors pour pouvoir profiter à fond de tous les paysages, je garde le même côté que les deux voyages précédents, comme çà je verrai ce que je n'ai pas vu.

    L'agent de bord passe, récupère les tickets et je crois que je viens de comprendre quelque chose, ils mettent des post-it sur la soute pour signaler le fait que le billet est récupéré, ou quelque chose du genre en tout cas !
    Sur le chemin, je découvre une écluse, à l'intérieur un gros bateau, c'est impressionnant de voir le peu d'espace entre celui-ci et les bords ! Le sifflet du train retentit toujours à chaque croisement de route. Autant je trouvais çà cool de loin, autant là étant plus près de la locomotive et étant fatiguée, le tchoutchou me gonfle !!!
    Je teste le wifi, çà fonctionne ! Dans les trains du Corridor il est gratuit.
    Me revoilà revenue à la gare de Toronto. Toujours la même agitation ! La file est déjà formée, je prend mon tour, elle s'allonge de plus en plus derrière moi.


    Embarquement pour Montréal. Je retrouve le même type de train que les deux premiers. Quel choc dans ce sens-là, j'étais si bien dans le luxueux !!! Le train est complet, je n'ai pas de place près de la fenêtre mais je m'arrange pour ne pas avoir la vue obstruée.
    La journée va être longue, des gens qui parlent fort, la clim qui souffle, la fatigue... tout cela me donne mal à la tête, alors je ferme les yeux. Je les ouvre de temps en temps pour voir le paysage mais comme c'est en majorité le même trajet que Ottawa-Toronto, je n'insiste pas, ils se referment. Et puis de toute façon je sais que je referai Montréal-Toronto en septembre donc c'est pas grave si je manque des choses, je me rattraperai la prochaine fois.


    Voilà pour mon exploration des trains du Corridor, il y en a d'autres mais je ne les utiliserai pas. Le prochain récit concernera l'Océan (Montréal-Halifax). Mais patience...


  5. #4
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    Lundi 31 mai

    Voilà voilà çà y est ! Il est temps pour moi d'expérimenter un autre trajet ferroviaire: l'Océan. Et comme promis je partage avec vous mes impressions. Même gare, même joueur joue encore...! Le rendez-vous est pris, mon train est à 18h30. C'est reparti mon kiki! Comme les autres fois j'arrive à l'avance. Non pas pour découvrir la gare car celle de Montréal je commence à la connaître, mais pour plusieurs raisons: premièrement parce que cette fois-ci je dois enregistrer mes bagages, on est limité à bord et çà doit être fait au moins une heure avant, et deuxièmement parce que de toute façon j'aime l'effervescence de l'intérieur de cette gare.

    Une fois l'enregistrement effectué, je m'installe pour observer. C'est l'heure de pointe, entre les gens qui courent pour ne pas rater leur train de banlieue, ceux qui marchent vite en direction du métro, les personnes qui débarquent du train sans trop savoir où aller, j'ai de quoi m'occuper. Çà s'agite dans tous les sens, les files d'attente se forment et se défont au fur et à mesure, des départs pour Québec, Toronto ou Ottawa se font. C'est au tour de celle d'Halifax (et plusieurs autres arrêts en cours de route) de se constituer. Je suis surprise de voir autant de personnes, et comme le principe du premier arrivé, premier servi prévaut, vite je me glisse dans la file. Encore un peu d'attente et l'embarquement commence. Toujours cette même « fosse aux lions », que vais-je découvrir cette fois-ci ?

    Oh mais c'est pas du tout le même type de train. Celui-ci est vert et jaune. En me dirigeant vers mon wagon (classe économie), je vois les voitures-lits, le wagon restaurant et des salons ! Hum intéressant ! EN ce qui concerne la classe économie, ce sont des rangées de trois sièges (2+1). Pas beaucoup d'espace de rangement, je comprends donc mieux pourquoi là c'est obligatoire d'enregistrer ses bagages ! Les sièges s'inclinent et pas seulement le dossier, c'est tout le siège qui bouge. Par contre lorsqu'on a goûté au train Toronto-Niagara Falls, on trouve que çà s'incline pas tant que çà ! Et en plus là il va falloir y passer une nuit... Enfin bon on verra bien.

    À la prise du billet même principe, l'agent (et quel agent ce jour-là: crâne rasé, barbichette, deux grosses boucles d'oreille, un tatouage... sûr que j'en trouverai pas des comme çà en France !) écrit sur un petit papier notre destination et insère celui-ci sur l'espace de rangement au-dessus de notre tête.

    « Ladies and gentlemen, your attention please » Tiens y'a des annonces dans ce train-ci, en français et en anglais, l'appel pour le service restaurant est lancé. Pour ceux qui n'ont pas de réservation, il y a le service « cantine », c'est le même principe que dans les autres trains, mêmes choses à acheter sauf que là les agents ne passent pas dans l'allée, il faut se rendre dans le wagon salon.

    Il fait froid! Mais qui a eu cette idée folle, un jour d'inventer la clim' ?! Bbrrrrrrrr....... J'enfile ma polaire et installe la couverture fournie sur mes jambes. Bien calée avec l''oreiller (fourni lui aussi, comme dans les avions), je regarde les paysages défiler. De grands champs alternent avec des villes. C'est toujours amusant de voir leur maison style mobil-home, ou alors les quartiers entiers avec maisons identiques comme dans les films, mieux vaut avoir les idées claires pour retrouver la sienne ! Quelques fermes jalonnent les terres parcourues.

    Le soleil se couche, je suis du mauvais côté pour en profiter, je ne fais que deviner les couleurs, en plus les personnes installées à côté de moi ont laissé leur store fermé du début à la fin du voyage ! Ah oui j'avais oublié de préciser qu'il y avait des stores. J'ai fermé le mien seulement une fois le noir installé dehors. Pour admirer le coucher de soleil je m'installe dans le salon, là où les enfants et leurs parents sont en train de regarder un film d'animation. Plus tard la « dame du haut parleur » annonce un documentaire, moins de succès que le dessin animé !

    Il fait nuit, à Charny un long arrêt est proposé, c'est la pause cigarette, pour moi ce sera pause photo. Deux arrêts comme celui-ci avaient été annoncés pour les fumeurs, le prochain sera au petit matin.

    Il est temps d'essayer de dormir. Je tourne, je vire, la couverture est trop petite. J'entends la musique des écouteurs des jeunes devant, le passager derrière moi ronfle et pas qu'un peu ! Et puis y'a le fameux tchoutchou si rigolo en journée, et bien la nuit c'est tout autre chose... Ah les « privilèges » de la classe éco ! Je ne peux pas étendre mes jambes, je n'ai décidément pas pris la bonne place. Il faudra revoir ma stratégie au retour. Autant dire que je n'ai pas bien dormi. Ajouter à cela un réveil plus que matinal et me voilà dan un état... euh j'ai pas vraiment de mot pour le décrire en fait. Le jour se lève tôt, et bien qu'il m'empêche de dormir, il m'apporte une bien belle vue sur des rivières, des forêts. Je ne m'en lasserai jamais. Le deuxième arrêt fumeur a lieu à Campbellton (Nouveau Brunswich). Malgré l'heure et le froid, les gens descendent, et à leur tête je devine que leur sommeil n'a pas été meilleur que le mien. Jusqu'à midi environ, j'alterne les phases de sommeil et d'éveil, lors de ces dernières je découvre les paysages que j'aurai l'occasion d'explorer davantage en Octobre. Et en voyant cela j'ai hâte d'y être ! Des lacs entourés de forêts, des huttes de castors partout, j'adore !

    Petit à petit j'aperçois de la terre rouge, je suis dans le secteur de la baie de Fundy, la marée est basse donc je vois des branches de la baie dépourvue d'eau, laissant apparaître cette jolie couleur.

    La pluie tombe, je me dis que çà promet pour la suite ! Dernière « animation » proposée à bord: de la musique au salon, un jeune blondinet avec sa guitare (sûrement un des passagers) nous chantonne quelques airs avant l'arrivée.
    Il pleut des cordes. Nous avons pris du retard alors je ne prends pas le temps de m'attarder dans la gare. J'attends que mon sac arrive sur le tapis roulant et direction le centre-ville, I'm late !


    À savoir: la gare se trouve à l'extrémité du Waterfront Walk. Belle promenade !


  6. #5
    Avatar de Cedric
    Cedric 38 ans

    Messages
    3 351
    Likes reçus
    2 836
    Merci pour ce récit qui change de l'ordinaire !


  7. #6
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    15 jours plus tard, me voilà devant la gare d'Halifax, avec ses grandes colonnes et ses deux statues portant l'une un train, l'autre un bateau. Voyons donc ce qu'il se passe à l'intérieur: oh rien d'extaordinaire, la gare n'est pas grande. Quelques bancs, le tapis pour récupérer les sacs, la billeterie et l'enregistrement des bagages, un loueur de voiture et sur un des murs quelques horloges réglées qux différentes heures des principales villes canadiennes. Je m'installe sur un banc face au quai d'embarquement, ils préparent le train: va-et-vient de tracteur-charette transportant tantôt les bagages, tantôt nourriture, tantôt oreillers/couvertures. Et chose importante ils nettoient les vitres, chic ! on pourra tout bien voir. Les bancs se remplissent, décidément je suis bien surprise par cet engouement pour le train !

    "Non mais Katell tu vas pas nous le faire en sens inverse ?!"
    Ben si pourquoi pas ! Ce n'est pas parce que le voyage dans un sens dure plus de 20 h que j'ai tout vu ! Tiens d'ailleurs j'avais zappé l'espace sous le siège pour mettre ton bagage à main autorisé, bien pratique aussi pour y mettre mon parapluie.
    Contrairement à ma logique suprême, je garde le même côté de route, mais c'est pour plus de confort, j'ai deux sièges pour moi toute seule !!! Çà devrait m'aider à dormir mieux.

    Un homme moustachu s'installe de l'autre côté de l'allée. Et dis donc toi regarde par ta fenêtre s'il te plaît ! Oh que çà va être énervant s'il fait tout le trajet comme çà ! Ouf, avec la relève des billets j'apprends qu'il descend à Moncton. Je vais donc m'installer dans le salon. Je m'installe de sorte d'admirer le côté inconnu. Pendant un long moment je suis seule, j'ai l'impression d'avoir le train rien que pour moi, j'en profite . Dans le salon le panorama est bien plus agréable, les fenêtres sont plus larges et on peut regarder plus aisément des deux côtés.
    On passe devant une carrière.

    Premier arrêt fumeur à Moncton et changement de voisin: Hello to you ! J'y gagne vraiment au change !!!
    Lors de l'aller j'avais remarqué les huttes de castor, j'ai l'immense joie de les retrouver, il me semble même avoir aperçu un castor sur sa hutte. Par contre je n'avais pas vu sur les bords des rails le sétendues d'orchidées sauvages, qu'est-ce que c'est beau !!!
    Vers 18h45 nous sommes toujours au Nouveau-Brunswich, nous passons sur un pont du côté de Miramichi, çà doit être joli vu de l'extérieur ! Et voilà qu'arrive la baie des Chaleurs. Mon beau voisin me demande: "What Chaleur means in English ?, mon français est pas bon" Euh... comment te dire ?... c'est la sensation que j'ai ressenti en entendant tes mots français dits avec un succulent accent.... Non peux pas lui dire çà ! Avec mon anglais plus que rouillé, j'arrive toutefois à lui donner une définition car je n'ai pas le mot précis. On demandera quand même à l'agent de bord le terme exact.

    Après avoir admirer de belles couleurs de chaque côté, il est temps de dormir. Et bien au final même en ayant deux sièges, je dors pas mieux, je mets longtemps avant de trouver la bonne position.
    Le soleil se lève, à Charny un arrêt fumeur s'effectue, je sors pour aller voir les wagons ajoutés dans la nuit, ceux en provenance de Gaspé. Ils ont de la chance il y a un wagon panoramique.
    Ensuite mon coeur balance entre dormir et admirer le paysage. Aux environs de 9h nous voici à Montréal.

    Il me tarde de faire le prochain voyage à bord du Canadien !!!En Septembre ce sera Montréal-Edmonton et la traversée des prairies (et non je ne vais pas jusqu'au bout du trajet).
    En attendant mon récit il existe déjà des témoignages sur cette traversée ici et , et des photos par ici.

    Au fait mes photos sont dans ce post.


  8. #7
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    Une fois n'est pas coutume, j'ai mis les photos (lien au dessus) avant mon récit mais je rattrape mon retard le voici:


    Le jour fatidique est là, nous sommes le 2 septembre, chargée comme une mule j'affronte à nouveau le métro avec ses escaliers, ses escalators qui ne fonctionnent pas et plus encore...(Heureusement que j'avais laissé des affaires chez des amis !) Oui l'aventure commence par le métro croyez-moi !

    Je pars de Montréal découvrir d'autres contrées et pour ce faire direction la gare centrale pour rejoindre Toronto. Je ne vais pas développer ce trajet là, il vous suffit de lire plus haut. Il existe juste une petite différence, quelques feuilles rouges ont commencé à faire leur apparition, çà donne un autre caché.

    À Toronto en attendant l'embarquement dans le fameux Canadien, on rencontre un francophone de Winnipeg, il nous parle de ses voyages et notamment du Yukon, du parc Kluane et bien plus (petite pensée pour Yvette et Cedric en l'écoutant).

    Çà y est c'est l'heure, embarquement immédiat: oh surprise nous avons des sièges réservés, ceux qui sont en face à face, c'est super pour plusieurs raisons: on peut se voir sans se tordre, on pourra déplier nous jambes, faire un semblant de lire avec les repose-pieds. Par contre petit inconvénient, comparé aux sièges « simples » nous n'avons pas de tablette pour manger.
    Il se fait tard, il est temps de dormir, la visite du train attendra demain. De toute façon j'ai deux jours complets pour le découvrir.

    Vendredi 3 septembre
    Alors? Hum que dire de la nuit? Dans le même genre que l'Océan, je tourne, je vire et je dors pas bien. En plus il y a plus de lumière. Le voyage va-t-il sembler plus long sans sommeil réparateur?
    Il est 6h je me lève dans l'espérance d'apercevoir le soleil se lever, mais non il y a des nuages et de la pluie. Dans ces cas-là autant se recoucher!

    Après le petit déjeuner, je pars explorer les coins salon, le salon panoramique. Encore une autre ambiance, un décor différent que les trains déjà empruntés. Je m'installe un instant en haut, j'attends que les gouttes sèchent un peu pour prendre plus de photos. Nous sommes en Ontario, les paysages sont un vrai régal, une succession de forêts, de lacs, de marécages, de huttes de castor. Des jeunes (en route pour Jasper) prennent leur quartier au salon, ils jouent de la guitare et de l'harmonica.
    Vers 13h on nous annonce des ours noirs sur le côté droit, pleine d'espoir je guette la bête mais en vain. Dommage !

    Plusieurs arrêts pour récupérer des passagers et manque de bol, juste derrière nous s'installe une ronfleuse de haut vol ! Aïe, déjà que j'ai du mal à dormir, là çà va être encore plus compliqué!

    Samedi 4 septembre
    Après un changement d'heure passé presque inaperçu, je profite du magnifique lever de soleil.
    Il est 7h30 nous arrivons à Winnipeg, le train ne repartira qu'à midi donc j'ai le temps d'aller marcher. Au retour les ronflements sont toujours là, et oui jour et nuit, j'ai gagné le gros lot ! On ne peut même pas se dire que la journée on va pouvoir récupérer de la nuit !

    Une fois le train reparti on s'aperçoit du changement de paysages, fini les forêts, nous voici dans les Prairies ! Des champs immenses, des fermes par ci par là, c'est magnifique avec le ciel bleu et les nuages blancs. S'en suit une région vallonnée où coule une rivière en forme de serpent. On retrouve ensuite des lacs, oh! et des bisons !

    Dimanche 5 septembre
    Encore une nuit courte, il est 6h30 environ lorsque l'on arrive à Edmonton. Terminus pour ma part, le train continue sans moi vers Vancouver. Dans la petit gare d'Edmonton, café et thé à volonté sont à disposition, tout le monde se sert en attendant les bagages. On aperçoit au loin le centre ville.

    Même si la classe économie c'est pas le grand confort, manque de douche, de lit... c'est quand même génial, tout le monde se parle, une sorte de petite famille le temps d'un long voyage. J'ai aimé l'ambiance et je le referai sans hésiter, je le conseille donc. Et pour que ce soit plus fun la traversée en entier je referai.

    Voilà mes escapades ferroviaires sont terminées. Pour ceux qui hésitent encore, allez-y do it ! Et si çà a suscité des envies de voyage encore inexistantes tant mieux.


  9. #8
    Avatar de Helene
    Hélène 2 ans

    Location
    Vancouver, BC, Canada
    Messages
    14 061
    Likes reçus
    7 614
    Un petit article bien sympa sur la grande traversée qui fait rêver!
    ICI

    Un jour je reviendrai, un jour il sera mien le petit train!

  10. #9
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    Salut tout le monde !

    Message de carpe40
    Il est temps pour moi d'expérimenter un autre trajet ferroviaire: l'Océan.
    Pour ceux qui seraient intéressés, une partie du voyage se verra vendredi 10 octobre à 7h45 et sûrement en replay après sur Arte: Un billet de train...

  11. isa

  12. #10
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    Le replay c'est déjà maintenant: http://tinyurl.com/lhuxlq7
    Je ne peux pas éditer, si quelqu'un pouvait le faire à ma place, merci !

  13. #11
    Avatar de Zangalou
    Jo 36 ans

    Location
    Blainville, QC, Canada
    Messages
    506
    Likes reçus
    57
    j'ai vécu en France pendant 26 ans et j'en ai bouffé des croissants au jambon, c'est loin d'être exclusif au Canada et personnellement j'adore ça ...


  14. #12
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    Message de Zangalou
    j'ai vécu en France pendant 26 ans et j'en ai bouffé des croissants au jambon, c'est loin d'être exclusif au Canada et personnellement j'adore ça ...
    Sur tous les récits sur le voyage en train tu ne retiens que l'anecdote du croissant ?! Waouh ! :0

    Écoute tant mieux si tu en as déjà mangé et si tu les aimes, ça ne changera pas mon point de vue. Et je sais bien que ce n'est pas exclusif au Canada.


    Envoyé depuis l'appli PVTistes.net

  15. #13
    Avatar de Timshel
    Tim 30 ans

    Messages
    43
    Likes reçus
    27
    Merci de partager je vais aller voir ça

  16. #14
    Avatar de Jiben
    Benjamin 29 ans

    Location
    Lagny-sur-Marne, France
    Messages
    2
    Likes reçus
    0
    Très chouette ce récit ! Malgré le confort spartiate que font paraître certains passages, ça donne une sacrée envie de faire ces petits trips !

  17. #15
    Avatar de carpe40
    Katell 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    9 482
    Likes reçus
    5 958
    Message de Jiben
    Malgré le confort spartiate que font paraître certains passages
    çà reste quand même plus confortable que le bus je pense !