1. #1
    Avatar de JeanD
    Jean 30 ans

    Location
    Lattes, France
    Messages
    78
    Likes reçus
    31
    Bonjour,

    Voilà j'ai obtenu par hasard une offre d'emploi pour Auckland, manager d'un restaurant.
    Mais je voulais savoir quels sont les critères pour obtenir un visa de travail (work visa).

    Pour faire simple, c'est un restaurant coréen avec que des coréens qui travaillent dedans. Celui qui était manager, un ami que j'avais rencontré, par ouvrir son propre restaurant ailleurs, donc il m'a proposé le job.

    Le truc, sans être raciste, c'est que pour avoir étudié 1an en NZ, je sais très bien que les coréens et les chinois sont les n°1 de la bricole au niveau de comment arranger l'immigration à leur sauce.

    D'après l'ex-manager, le patron du restaurant avec une offre d'emploi (job offer) c'est suffisant pour obtenir un work visa pour au moins 2ans en NZ.
    Donc ça voudrait dire que l'IELTS, le diplome, l'expérience, le salaire minimum annuel (45 ou 55K NZD) et plus important la preuve que l'employeur a recherché une personne sur le territoire avant, ça compte pour du beurre à partir du moment où l'on court-circuite le système?

    Non parce que par exemple un des employés est assistant de cuisine (il coupe les légumes en gros), il a étudié avec moi. De source sure, il n'avait aucune formation, aucune experience et un IETLS 4.5.
    Hors sur le site de INZ je ne vois aucun endroit pour ce genre de cas et moi j'ai pas envie de lâcher ce que je fais en ce moment pour une histoire de serpents.

  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Pour vous permettre de partir à l'étranger bien assuré, Globe PVT vous couvre pour la maladie, l'hospitalisation et le rapatriement !
  3. #2
    Avatar de Marie
    Marie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    32 909
    Likes reçus
    9 937
    Message de JeanD
    Bonjour,

    Voilà j'ai obtenu par hasard une offre d'emploi pour Auckland, manager d'un restaurant.
    Mais je voulais savoir quels sont les critères pour obtenir un visa de travail (work visa).

    Pour faire simple, c'est un restaurant coréen avec que des coréens qui travaillent dedans. Celui qui était manager, un ami que j'avais rencontré, par ouvrir son propre restaurant ailleurs, donc il m'a proposé le job.

    Le truc, sans être raciste, c'est que pour avoir étudié 1an en NZ, je sais très bien que les coréens et les chinois sont les n°1 de la bricole au niveau de comment arranger l'immigration à leur sauce.

    D'après l'ex-manager, le patron du restaurant avec une offre d'emploi (job offer) c'est suffisant pour obtenir un work visa pour au moins 2ans en NZ.
    Donc ça voudrait dire que l'IELTS, le diplome, l'expérience, le salaire minimum annuel (45 ou 55K NZD) et plus important la preuve que l'employeur a recherché une personne sur le territoire avant, ça compte pour du beurre à partir du moment où l'on court-circuite le système?

    Non parce que par exemple un des employés est assistant de cuisine (il coupe les légumes en gros), il a étudié avec moi. De source sure, il n'avait aucune formation, aucune experience et un IETLS 4.5.
    Hors sur le site de INZ je ne vois aucun endroit pour ce genre de cas et moi j'ai pas envie de lâcher ce que je fais en ce moment pour une histoire de serpents.
    Salut Jean,

    Alors il n'y a pas de règle générale valable pour tous les boulots. Pour obtenir un Work Visa, il faut d'abord voir si cette profession est dans un secteur demandé ou non.
    Un manager de restaurant n'apparaît pas dans la liste des professions dont la Nouvelle-Zélande a immédiatement besoin, mais apparaît dans la liste des professions des professions qualifiées qui pourrait faciliter ton immigration là-bas (à voir ensuite, s'il n'y aurait pas un visa Work to residence qui justement te permettrait de bosser.

    Autrement, ton employeur devra démontrer qu'il ne trouve personne pour faire le job.

    J'avais bossé pour une Française qui était la manager d'un restaurant français à Hong-Kong. Au moment où je bossais pour elle, elle avait du mal à convertir son PVT en visa de travail à proprement parler. Ils avait pu prouver qu'ils n'arrivaient pas à trouver quelqu'un pour faire le job, mais ça a bloqué au niveau de ses qualifications : elle avait fait des études dans la communication et ça n'avait rien à voir. Cela, alors même qu'elle avait bossé pendant 5 ans à plein temps dans la restauration en France...
    Enfin bref, avec des lettres supplémentaires des employeurs, elle a fini par l'avoir, mais ça ne s'était pas fait aussi facilement.


  4. #3
    Avatar de JeanD
    Jean 30 ans

    Location
    Lattes, France
    Messages
    78
    Likes reçus
    31
    Message de Marie
    Salut Jean,

    Alors il n'y a pas de règle générale valable pour tous les boulots. Pour obtenir un Work Visa, il faut d'abord voir si cette profession est dans un secteur demandé ou non.
    Un manager de restaurant n'apparaît pas dans la liste des professions dont la Nouvelle-Zélande a immédiatement besoin, mais apparaît dans la liste des professions des professions qualifiées qui pourrait faciliter ton immigration là-bas (à voir ensuite, s'il n'y aurait pas un visa Work to residence qui justement te permettrait de bosser.

    Autrement, ton employeur devra démontrer qu'il ne trouve personne pour faire le job.

    J'avais bossé pour une Française qui était la manager d'un restaurant français à Hong-Kong. Au moment où je bossais pour elle, elle avait du mal à convertir son PVT en visa de travail à proprement parler. Ils avait pu prouver qu'ils n'arrivaient pas à trouver quelqu'un pour faire le job, mais ça a bloqué au niveau de ses qualifications : elle avait fait des études dans la communication et ça n'avait rien à voir. Cela, alors même qu'elle avait bossé pendant 5 ans à plein temps dans la restauration en France...
    Enfin bref, avec des lettres supplémentaires des employeurs, elle a fini par l'avoir, mais ça ne s'était pas fait aussi facilement.
    Oui merci à toi.

    En fait de ce que j'ai compris pour les jobs qui sont la liste des jobs qualifiés à long terme, on peut obtenir un work visa si on a une offre d'emploi.
    Il semble donc que l'unique condition soit que l'employeur puisse fournir assez de preuve qu'il a fait les recherches nécessaires pour arriver à la conclusion qu'il n'y avait personne sur le territoire.
    De ce que j'ai compris, le critère de langue passe 9 fois sur 10 avec l'INZ si l'environnement de travail passe par une culture et donc langue étrangère.
    Un peu "tricky"
    Et pas besoin de prouver quoique ce soit pour la langue. L'employeur est le seul juge du niveau requis.

    Donc on peut obtenir un work visa (un truc temporaire) qui permettrait de gagner 2 ou 3ans d'expérience sur le territoire pour finalement aboutir à un Residence from Work Visa si au bout des 2 ou 3ans de work visa, on a toujours un emploi ou une offre concrète. Seulement à ce moment là, il y aura besoin d'un certain niveau de langue avec IELTS, Cambridge, etc....

    Bon en fait c'est un peu la protection sur l'emploi local comme en NC, Tahiti et Wallis & Futuna, sauf que la NZ est moins beaucoup plus permissive et moins regardante.

    Je vais étudier la question.