1. #1

    Messages
    828
    Likes reçus
    13
    Résumé des épisodes précédents:

    Everything that has a beginning has an end

    Cher PVTistes.net,

    Je t'ai connu tout petit, tu avais à peine plus d'un mois, et c'est fou comme tu n'a pas cessé de grandir depuis tout ce temps.
    Tu m'a accompagné durant ces 8 derniers mois, aussi souvent que je le souhaitais, et même si nous n'avons pas toujours été d'accord, nous avons passé de bons moments tout de même.
    Tu as mis sur mon chemin de sacrés personnages, tu as saupoudré mon voyage de conseils judicieux, tu m'a parfois montré la voie, et j'ai essayé tant bien que mal d'être un partenaire agréable.
    Et même si j'ai connu quelques excès de language, je me suis toujours montré sincère, franc et j'espère passionné.
    Tu l'auras compris, mon voyage a pris une tournure surprenante, 4 jours déjà que je suis rentré, et je ne pouvais pas commencer mon récit sans te rendre ce petit hommage.
    Alors voilà: MERCI...

    Mais tu ne te débarasseras pas de moi comme cela.
    Ce n'est pas parce que je suis rentré que je vais désormais te délaisser, je viendrais te rendre visite parfois, je te laisserais quelques messages, en essayant humblement de partager mon expérience avec tes membres.
    Voilà, tu sais tout, enfin à peu près, il est certainement encore trop tôt pour tirer de quelconques enseignements; par contre, je peux essayer de te raconter ces derniers jours, cette dernière soirée sur le sol canadien, ces premières heures sur le sol français, et toute cette juxtaposition d'impressions et de sentiments qui les accompagnaient.
    Mais pas tout de suite, le décalage horaire agit encore sur mon horloge interne, et un sommeil gargantuesque s'approche délicatement.
    Morphée se chargera de mettre un peu d'ordre dans mes idées.
    Je reviens bientôt....


    Une Histoire de PVT

    Me voilà de retour, quelques jours après la rédaction des quelques lignes précédentes.
    La fatigue ne s'est pas estompée, bien au contraire, je vis encore un peu à l'heure canadienne en ce moment.
    Mais je suis fin prêt à vous délivrer quelques impressions et réflexions sur ces derniers jours.
    Il est encore trop tôt pour tirer un bilan, si bilan il doit y avoir, je manque certainement de recul et de repos pour avoir les idées claires et ordonnées dans ce qui me sert de cerveau.
    J'omettrais volontairement l'épisode des raisons de mon retour prématuré, qui vous paraitraient aussi incompréhensibles qu'un monologue de Jean-Claude Vandamme sur le pouvoir de la pomme....
    Tout ce que je peux vous en dire, c'est que cela résulte d'un mélange hasardeux mais non moins savant de réflexion, d'impulsivité et de circonstances évenementielles, je vous rassure ce n'est pas très clair pour moi aussi, mais au final, peu importe les raisons, aussi personnelles soient-elles, les faits sont là: je suis de retour.
    Mais je n'ai ni regrets ni remords, et ce depuis le début de mon pvt juqu'à son terme, il y a une semaine.
    Je ne dis pas que je n'ai pas fait d'erreurs, loin de là, mais je dis simplement que je suis en accord avec moi-même, avec mes choix, mes faits et mes gestes.
    Une certaine liberté a accompagné mon pvt, et ce à tous les niveaux, j'ai vécu un peu au jour le jour, sans trop de projets, ni d'attentes particulières, c'est un luxe que j'ai apprécié, savouré, mais ça ne veut pas dire non plus que j'étais spectateur de ma vie, loin de là.
    Nous sommes les maîtres de nos vies, de nos destins, si nous voulons quelque chose, il faut que l'on se donne les moyens d'y accéder, bien sûr, cela ne dépend pas que de nous, mais je suis persuadé que, avec ce petit brin de chance qui nous fait parfois défaut et ce facteur x qui intervient presque magiquement, tout est possible.
    Dans un sens comme de l'autre.
    Tout peut arriver, aussi bien positivement que négativement.
    Il ne faut pas surestimer l'aventure PVT mais il ne faut pas non plus la sous-estimer.
    Comme je l'ai déjà dit, il n'existe pas de schéma, pas de règles, bien sûr on se retrouve parfois dans certains aspects, mais ce qui fait l'originalité du PVT, c'est vous.
    Ce que vous mettez dedans, ce que vous en faites, une sorte de toile blanche et vierge qui devient, jour après jour, un peu plus colorée, plus ou moins abstraite, plus ou moins structurée.
    Je ne sais pas pour vous, mais je pense que ma volonté de partir, initialement, partait d'un sentiment basique: l'égoisme.
    Non pas un égoisme négatif, nauséabond et pathétique, mais un égoisme tout simplement naturel et inné.
    C'est pour cela que je n'ai cure des quelques rares réflexions quant à mon retour, personne ne peut comprendre ce que j'ai vécu, une photo ne remplace pas un souvenir gravé dans ma mémoire, un film vidéo ne rend pas compte d'une émotion qui m'a traversé, et parfois les mots sont inutiles et incapables de retranscrire un frisson qui m'a parcouru.
    Les gens qui me connaissent devinent, lisent en moi les petits changements qui se sont opérés, presque imperceptibles pour le néophyte mais visible par l'oeil avisé de mes proches.
    Et moi aussi, je ne ressens pas de profondes modifications, mais je suis certain que ces quelques mois m'ont apporté énormément, sur la vision que j'ai du monde et des gens, sur ma façon de parler et surtout sur moi.
    Je n'ai pas, après 6 mois de PVT, une idée arrêtée sur le pays dans lequel je viens de vivre, ni sur les gens d'ailleurs, ça serait réducteur et prétentieux d'apposer des qualificatifs et autres certitudes subjectives .
    Je dirais simplement qu'ils sont surprenants, comme leur pays, capables du meilleur comme du pire ( comme moi en fait ).
    Un jour, on pense qu'ils sont superficiels et de gros américains basiques, et il suffit que le lendemain vous rencontriez quelqu'un d'autre pour penser le contraire.
    le PVT offre un aperçu de la vie à l'étranger, une tranche de vie certes longue mais peut-être faussée, ou idéalisée, l'adaptation, l'acclimation à de nouvelles normes, de nouvelles moeurs, des mentalités différentes, peut prendre beaucoup plus de temps pour celui ou celle qui désire y résider plus longuement.
    Mais le PVT est une aubaine, une chance unique de découvrir et de se découvrir, de voir le monde sous un autre angle, avec un peu plus de recul, et de se déconstruire un peu, même imperceptiblement, pour envisager autre chose.
    Avoir l'esprit un tant soi peu ouvert, des idées dans la tête mais pas de certitudes, un brin d'humilité et de curiosité, enfin être vous-même pour pouvoir apprécier et savourer cette expérience.
    De belles choses vous attendent, d'autres le seront moins, mais quoi qu'il arrive, il faut croire en vous, en vos choix, en vos actes.
    Je sais que je n'ai pas fini mon histoire avec le Québec, tôt ou tard, elle reprendra.
    Alors, bon voyage à tous et bon PVT.

    To be continued...very soon

  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Retrouvez toutes les informations les plus à jour possible au sujet du COVID-19 et de ses répercussions sur les pvtistes !
  3. #2

    Messages
    5
    Likes reçus
    0
    Merci Kamel ne nous faire partager tes impressions!

    Bonne continuation à toi...

  4. #3
    Avatar de LJ13
    37 ans

    Messages
    300
    Likes reçus
    18
    Un beau recit que celui que tu viens de raconter, merci Kamel et que ton retour se passe bien !

  5. #4

    Messages
    208
    Likes reçus
    4
    récit sympa !

    Bonne continuation à toi...

  6. #5
    Avatar de Carinette
    Carine

    Messages
    2 169
    Likes reçus
    32
    Merci Kamel pour ces lignes, dis moi je me demandais pourquoi es tu resté que 6 mois de l'autre côté ? si c'est pas trop indiscret of course..
    Bon retour en France..

  7. #6

    Messages
    380
    Likes reçus
    3
    Je te remercie Kamel pour ce récit (trés bien écrit d'ailleurs). Bonne continuation à toi.
    a+ Brice

  8. #7

    Messages
    2 123
    Likes reçus
    19
    Bonne continuation...et si la nostalgie s'empare de toi...notamment pour le skidoo (encore mille merci pour ce bon plan!) un petit tour sur mon site où un vidéo t'attend!

  9. #8

    Messages
    7
    Likes reçus
    0
    Merci Kamel toujours aussi jolis tes récits ,et celui-ci très émouvant, bon retour en France