1. #21
    Avatar de quent68
    Quentin 33 ans

    Messages
    599
    Likes reçus
    38
    De toute façon c'est qu'un ensemble de conflits d'intérêt ce visa. Entre ceux qui s'en servent pour la RP, d'autres qui veulent juste des petits boulots, et ceux qui cherchent une expérience dans leur domaine professionnel... on se rend compte que le PVT est juste victime de son succès, à cause de sa diversité.

    Moi je l'aurais pas cette année je pense, mais j'ai déjà envisagé de rebondir avec un visa touriste de 6 mois, c'est pas grave. Et si j'arrive à faire mon grand tour rêvé, et bin je serais tout aussi heureux de mon expérience. A vrai dire, ce qui m'intéressait le plus dans le PVT, c'était pouvoir travailler dans mon domaine au Canada, pour découvrir un autre marché. Sans m'installer durablement pour autant.

    Donc, Pvtistes ou pas, réfléchissez bien à ce que vous voulez faire une fois arrivés là bas


  2. #22
    Anonyme
    C'est moi ou a chaque fois que les gens témoignent négativement et qu'ils vont de désillusions en désillusions c'est parce qu'il pensait arriver au Canada et avoir un poste haut placé, confortable sans en chier ... ?

    J'envisage mon PVT en 2016 moi, donc ca me laisse du temps, mais je sais qu'en arrivant la bas, je ferais des petits jobs pas forcement bien payé mais suffisant pour vivre. Et ce que je suis dans la bonne logique ?

    Je galère en France niveau emploi (je suis dans l'automobile), j’espère juste en arrivant au Canada trouver de quoi manger et me loger pas forcement l'emploi de mes rêves, je suis bien conscient que je ne trouverais pas l'emploi rêver et je suis prêt a faire de la merde, si je peut dire..
    Après tout j'arrive la bas et je ne suis qu'un Francais, comme ici si un étranger débarque en France on va pas lui dérouler le tapis rouge.

    Je pense aussi que si on a un super Job ici en France, c'est bête de le lâcher ( a moins que ce soit pour prendre un long congé ) car en partant au Canada on va redémarrer tout un processus, devoir faire ses preuves, faire des jobines... pour montrer de quoi on est capable, en sommes repartir de zéro alors que peut être en France, chez nous on avait déjà un emploi confortable.

    Je dois avouer aussi que je suis lassé des gens ici, de leurs mentalité, de ma ville (Nancy) et que je ne veut pas partir de ma ville pour une autre ville en France.. en gros j'ai envi de voir autre chose, et je pense que le fait d'être ailleurs, découvrir autre chose, va me motiver la bas.

    J' attend du Canada un dépaysement, et un petit job pour pouvoir rester la bas le temps du PVT et découvrir ce beau pays et je ne prétend pas plus.. !

    Ce qui m'effraie le plus dans un texte comme celui ci, c'est que j'ai l'impression qu'avec un PVT on ne trouve pas de job DU TOUT même de quoi vivre, se loger, j’espère que ca fait pas autant peur que ca aux patrons Canadiens..

    Que pensez vous de ma mentalité ?


  3. #23
    Avatar de Subpoena
    R* 40 ans

    Messages
    105
    Likes reçus
    45
    La situation est a mon sens un peu plus complexe, mais par certains aspects d'une simplicite cruelle :

    - d'une part, meme si le discours communement accepte est que beaucoup se disent prets a trimer, prendre des jobs sous payes, depoussierer les tapis et raboter les bas de porte, la realite est que tres peu en sont reellement capables. C'est une chose de dire sur un forum qu'on est pret a prendre un job alimentaire dans le but de partir a l'aventure, une autre que de se retrouver a eplucher des patates loin de chez soi, en plein hiver canadien, sans reperes et surtout sans pognon.

    - d'autre part, et au risque de m'attirer les foudres de beauoucp, une grande partie des gens qui partent sont des personnes certes aventureuses, courageuses, temeraires (quoique) mais surtout... sans grande brillance. Comme George l'a dit avant moi : "Think of how stupid the average person is, and realize half of them are stupider than that." Le pelerin de base qui se pointe avec son PVT, la fleur au fusil, en pensant que ca va marcher simplement parce qu'il a eu le courage de partir peut tout de suite raccrocher les gants et rester chez lui a payer le credit de sa Peugeot. Une personne aux capacites basiques en France restera une personne aux capacites basiques a l'etranger. La realite est que deux facteurs jouent un role important dans la reussite ou l'echec de l'aventure (si l'on parle de trouver un bon boulot et s'installer plus longtemps que le PVT) :
    - le facteur chance (auquel on peut arguer que la chance est finalement avoir les bons atouts au bon moment et au bon endroit)
    - l'avantage competitif
    Le Canada etant tres diversifie, le monde du travail l'est tout autant. Ce qui implique une competition a ne pas prendre a la legere. La question est donc simple : qu'est-ce que vous apportez de plus a l'employeur qu'un autre ? Le fait que vous parliez francais ? Non seulement beaucoup de groupes s'en tamponnent completement, mais en plus il y en a deja des milliers dans le meme cas. Faut pas oublier que chaque canadien etudie le francais a l'ecole, donc beaucoup ont pour coutume de mettre "French: spoken/fluent" sur leur resume, sachant que personne ne verifiera. Et c'est la la desillusion de beaucoup de pvtistes : ils se rendent compte que c'est plus dur que prevu. Et ouais, personne ne va vous embaucher juste parce que vous etes francais. Surtout quand je vois le nombre de personnes qui partent pour MTL, ou le marche de l'emploi est deja plutot febrile. Autant aller au casse pipes.

    Vous voulez miser sur votre beau diplome de fac de province ? Un boulot type dans une banque (je parle du milieu que je connais le mieux) recoit entre 300 et 500 candidatures. La moitie des candidats ont des MBA/eMBA d'une top 30 ou d'Ivey, le reste des CFA/FRM/CMA/CA. Sans compter un reseau de tare, soit grace a l'alumni, soit grace a des postes au sein des boites les plus prestigieuses. Non seulement le Canada a d'excellentes universites (UofT, Rotman, Richard Ivey) mais en plus la diversification culturelle du pays fait que vous etes en competition avec des candidats du monde entier.

    Alors je sais bien que chacun pense etre plus intelligent que la moyenne, mais un cretin avec un PVT reste un cretin. Le marche de l'emploi est regi par les memes forces ici qu'ailleurs : offre et demande. Et, a plus grande echelle, c'est le jeu de la vie. Il y en a qui reussissent et s'elevent au dessus du lot, et d'autres qui restent dans la masse.

    le PVT est donc un fabuleux outil, si vous mettez egalement toutes les chances de votre cote. Posez vous les bonnes questions, mitigez vos attentes et ayez un minimum de realisme. Le Canada n'est pas un Eldorado. Loin de la. C'est par contre un pays acceuillant, au marche de l'emploi dynamique, avec un sortie post-recession mieux negociee qu'une bonne partie de la vieille Europe, et de culture ouverte et tolerante.

    J'exclu sciemment les personnes qui se servent du PVT pour faire un break d'un an, peaufiner leur niveau de langue, decouvrir le pays, bourlinguer, etc. Aventures toutes aussi louables et pleines de sens. Chacun voit midi a sa porte.


  4. #24
    Avatar de PoupeiiLiloo
    katia 33 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    3 261
    Likes reçus
    165
    Message de Subpoena
    La situation est a mon sens un peu plus complexe, mais par certains aspects d'une simplicite cruelle :

    - d'une part, meme si le discours communement accepte est que beaucoup se disent prets a trimer, prendre des jobs sous payes, depoussierer les tapis et raboter les bas de porte, la realite est que tres peu en sont reellement capables. C'est une chose de dire sur un forum qu'on est pret a prendre un job alimentaire dans le but de partir a l'aventure, une autre que de se retrouver a eplucher des patates loin de chez soi, en plein hiver canadien, sans reperes et surtout sans pognon.

    - d'autre part, et au risque de m'attirer les foudres de beauoucp, une grande partie des gens qui partent sont des personnes certes aventureuses, courageuses, temeraires (quoique) mais surtout... sans grande brillance. Comme George l'a dit avant moi : "Think of how stupid the average person is, and realize half of them are stupider than that." Le pelerin de base qui se pointe avec son PVT, la fleur au fusil, en pensant que ca va marcher simplement parce qu'il a eu le courage de partir peut tout de suite raccrocher les gants et rester chez lui a payer le credit de sa Peugeot. Une personne aux capacites basiques en France restera une personne aux capacites basiques a l'etranger. La realite est que deux facteurs jouent un role important dans la reussite ou l'echec de l'aventure (si l'on parle de trouver un bon boulot et s'installer plus longtemps que le PVT) :
    - le facteur chance (auquel on peut arguer que la chance est finalement avoir les bons atouts au bon moment et au bon endroit)
    - l'avantage competitif
    Le Canada etant tres diversifie, le monde du travail l'est tout autant. Ce qui implique une competition a ne pas prendre a la legere. La question est donc simple : qu'est-ce que vous apportez de plus a l'employeur qu'un autre ? Le fait que vous parliez francais ? Non seulement beaucoup de groupes s'en tamponnent completement, mais en plus il y en a deja des milliers dans le meme cas. Faut pas oublier que chaque canadien etudie le francais a l'ecole, donc beaucoup ont pour coutume de mettre "French: spoken/fluent" sur leur resume, sachant que personne ne verifiera. Et c'est la la desillusion de beaucoup de pvtistes : ils se rendent compte que c'est plus dur que prevu. Et ouais, personne ne va vous embaucher juste parce que vous etes francais. Surtout quand je vois le nombre de personnes qui partent pour MTL, ou le marche de l'emploi est deja plutot febrile. Autant aller au casse pipes.

    Vous voulez miser sur votre beau diplome de fac de province ? Un boulot type dans une banque (je parle du milieu que je connais le mieux) recoit entre 300 et 500 candidatures. La moitie des candidats ont des MBA/eMBA d'une top 30 ou d'Ivey, le reste des CFA/FRM/CMA/CA. Sans compter un reseau de tare, soit grace a l'alumni, soit grace a des postes au sein des boites les plus prestigieuses. Non seulement le Canada a d'excellentes universites (UofT, Rotman, Richard Ivey) mais en plus la diversification culturelle du pays fait que vous etes en competition avec des candidats du monde entier.

    Alors je sais bien que chacun pense etre plus intelligent que la moyenne, mais un cretin avec un PVT reste un cretin. Le marche de l'emploi est regi par les memes forces ici qu'ailleurs : offre et demande. Et, a plus grande echelle, c'est le jeu de la vie. Il y en a qui reussissent et s'elevent au dessus du lot, et d'autres qui restent dans la masse.

    le PVT est donc un fabuleux outil, si vous mettez egalement toutes les chances de votre cote. Posez vous les bonnes questions, mitigez vos attentes et ayez un minimum de realisme. Le Canada n'est pas un Eldorado. Loin de la. C'est par contre un pays acceuillant, au marche de l'emploi dynamique, avec un sortie post-recession mieux negociee qu'une bonne partie de la vieille Europe, et de culture ouverte et tolerante.

    J'exclu sciemment les personnes qui se servent du PVT pour faire un break d'un an, peaufiner leur niveau de langue, decouvrir le pays, bourlinguer, etc. Aventures toutes aussi louables et pleines de sens. Chacun voit midi a sa porte.
    très bonne analyse !

  5. #25
    Avatar de quent68
    Quentin 33 ans

    Messages
    599
    Likes reçus
    38
    Je rêve ou tu viens de dire qu'une personne non diplômée est un crétin ? Je suppose qui dit ça par exagération, même si j'ai compris là ou tu veux en venir

    En revanche je suis d'accord quand tu dis que certaines personnes parlent beaucoup sans faire la moitié une fois sur place. Exemple : Je postule au PVT sans rien savoir et on verra après.

  6. #26
    Avatar de PoupeiiLiloo
    katia 33 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    3 261
    Likes reçus
    165
    Message de quent68
    Je rêve ou tu viens de dire qu'une personne non diplômée est un crétin ? Je suppose qui dit ça par exagération, même si j'ai compris là ou tu veux en venir
    Tu peux être diplômé et être un crétin les diplômes ne font pas tout ^^


  7. #27
    Avatar de JokeNowis
    Simon 32 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    527
    Likes reçus
    232
    Message de Tony54
    C'est moi ou a chaque fois que les gens témoignent négativement et qu'ils vont de désillusions en désillusions c'est parce qu'il pensait arriver au Canada et avoir un poste haut placé, confortable sans en chier ... ?
    [...]
    petits jobs pas forcement bien payé mais suffisant pour vivre.
    [...]
    Après tout j'arrive la bas et je ne suis qu'un Francais, comme ici si un étranger débarque en France on va pas lui dérouler le tapis rouge.

    [...]
    J' attend du Canada un dépaysement, et un petit job pour pouvoir rester la bas le temps du PVT et découvrir ce beau pays et je ne prétend pas plus.. !
    Que le Saint Caribou te bénisse mon enfant, ça fait plaisir de voir qu'il y a toujours des personnes avec la tête sur les épaules
    Malheureusement trop de personnes pensent qu'on les attend à l'autre bout du monde, avec THE job, tapis rouge, Bouteille de Ruinart, etc...


    Message de PoupeiiLiloo
    Tu peux être diplômé et être un crétin les diplômes ne font pas tout ^^
    Ou pas diplômé et extrêmement intelligent
    Il n'empêche que le taux de réussite au diplôme de Bêtise Humaine est un petit peu trop élevé...


  8. #28
    Avatar de PoupeiiLiloo
    katia 33 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    3 261
    Likes reçus
    165
    Message de JokeNowis
    Ou pas diplômé et extrêmement intelligent
    Il n'empêche que le taux de réussite au diplôme de Bêtise Humaine est un petit peu trop élevé...
    je te l'accorde, et personne ne fait rien pour relever le niveau ^^

    Message de JokeNowis
    Malheureusement trop de personnes pensent qu'on les attend à l'autre bout du monde, avec THE job, tapis rouge, Bouteille de Ruinart, etc...
    j'ai du mal à comprendre ce genre de personnes m'enfin



    Message de JokeNowis
    Que le Saint Caribou te bénisse mon enfant, ça fait plaisir de voir qu'il y a toujours des personnes avec la tête sur les épaules
    Encore heureux


  9. #29
    Avatar de Cedric
    Cedric

    Messages
    2 897
    Likes reçus
    2 546
    Je pense qu'un axe de réflexion serait plutôt de savoir POURQUOI tant de gens pensent que le Canada va accueillir les français (quelque soit leur niveau d'études, de diplôme...) les bras ouverts et dérouler le fameux tapis rouge.

    Il y a une certaine forme de cliché qui est entretenue d'une certaine façon par certains médias, reportages, interviews... Or, ce cliché, paradoxalement, n'est pas totalement faux à la vue des réussites indéniables dont on trouve des exemples tous les jours, par des personnes lambdas (préparées ou non: une préparation de A à Z est certes un plus mais aucunement un gage de réussite, si tant est qu'un PVT puisse être considéré/jugé/évalué comme réussi ou raté).

    On a a chance, sur ce site, d'avoir une masse phénoménale d'informations acquise au fur et à mesure des années, ce qui fait de nous des gens *potentiellement* informés. Quid de tous les autres qui ne vont pas plus loin que leur nez et croient ce qui est marqué partout: "Canada: Eldorado, Canada: Boulot, Canada aimes les français"?

    Faut-il nécessairement leur jeter la pierre ?


  10. #30
    Avatar de isa
    isa
    isa est déconnecté
    isa

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    8 086
    Likes reçus
    5 693
    Message de Cedric
    Je pense qu'un axe de réflexion serait plutôt de savoir POURQUOI tant de gens pensent que le Canada va accueillir les français (quelque soit leur niveau d'études, de diplôme...) les bras ouverts et dérouler le fameux tapis rouge.
    Un indice : ça commence par mé, ça finit par dias.
    Je trouve aussi les réunions d'informations officielles très optimistes, on va dire.

    Message de Cedric
    On a a chance, sur ce site, d'avoir une masse phénoménale d'informations acquise au fur et à mesure des années, ce qui fait de nous des gens *potentiellement* informés. Quid de tous les autres qui ne vont pas plus loin que leur nez et croient ce qui est marqué partout: "Canada: Eldorado, Canada: Boulot, Canada aimes les français"?

    Faut-il nécessairement leur jeter la pierre ?
    Pour moi, clairement pas. On a pas tous les mêmes capacités (et intérêts) à chercher l'info, à discerner une info pertinente d'une info moins pertinente, à faire la part des choses, à avoir accès à l'information. C'est comme ça !

  11. #31
    Avatar de sambaluong
    Samba 31 ans

    Location
    Sainte-Foy, Québec, QC, Canada
    Messages
    46
    Likes reçus
    21
    Bonjour à tous !

    Je vois qu'il y a un gros débat par ici et que chacun donne sa vision du PVT, alors voici la mienne :

    Mais d'abord petit récapitulatif sur ce que j'ai retenu de vos commentaires précédent. D'après ce que j'ai lu, on peut classer les pvtistes en trois catégories :

    - Ceux qui partent "sur un coup de tête", et qui ont pris connaissance du programme EIC quelques jours avant l'ouverture des quotas.

    - Ceux qui sont un peu plus informés (diplômé ou pas) et qui décident de partir pour découvrir le pays/réaliser un projet, en vivant de petits boulots.

    - Ceux qui sont diplômés et qui partent avec l'objectif de trouver un poste correspondant à leur formation.


    Pour ma part, toutes ces catégories se valent et il n'y a pas de raisons de valoriser certains que d'autres.
    Après j'estime qu'à partir du moment où la personne décide de partir, ELLE SE DOIT de se renseigner sur la vie au Canada, d'envisager les éventuels difficultés qu'elle va rencontrer, notamment au niveau financiers, s'en suit la démarche du "trouver un logement" et "trouver un boulot". En gros, un minimum de préparation. Ça évitera les déceptions et désillusions ainsi que le ternissage (apparemment ce mot n'existe pas mais vous m'aurez compris lol) de l'image des autres pvtistes.

    Après j'aimerais soulever un autre point qui est propre à la dernière catégories, c-à-d les diplômés qui veulent occuper un poste qualifié en rapport avec leur formation. Il existe un permis qui a été crée exprès pour ces gens là : le permis Jeune Professionnel.
    Le seul inconvénient avec ce permis c'est qu'avant même de faire la demande de permis, il faut avoir une promesse d'embauche, soit un contrat de travail. Mission quasi impossible pour un jeune diplômés de France, à moins d'avoir de la famille ou des amis qui les recrutent dans leur boite ou d'être riche et de pouvoir se payer autant d'aller/retour que d'entretiens (lol).
    Je comprends donc pourquoi ces personnes choisissent le PVT en premier lieu. Avec le PVT, une fois sur place, ils peuvent démarcher les entreprises et passer des entretiens.

    Bref, je m'éloigne du sujet.

    Voilà, c'était ma vision des choses ; peut-être (et surement) différente de la votre, mais je tenais à vous faire part de mon point de vu.

    Maintenant, je vous dit "bonne attente et bonne préparation" à tous les futurs demandeurs de PVT (dont je fais parti) et surtout BONNE CHANCE !

    Samba


  12. #32
    Avatar de Subpoena
    R* 40 ans

    Messages
    105
    Likes reçus
    45
    Message de quent68
    Je rêve ou tu viens de dire qu'une personne non diplômée est un crétin ? Je suppose qui dit ça par exagération, même si j'ai compris là ou tu veux en venir
    Non. J'aurais meme tendance a penser le contraire... Mais c'est un autre debat.

    J'exprimais le fait que pour beaucoup de francais, leur diplome n'a aucune importance car non seulement il ne leur donne rien ici, mais en plus il y a des personnes avec des bagages bien plus imposants sur le marche de l'emploi canadien.


  13. #33
    Avatar de stephfala
    Steph

    Location
    Toulouse, France
    Messages
    105
    Likes reçus
    30
    Message de Cedric
    On a a chance, sur ce site, d'avoir une masse phénoménale d'informations acquise au fur et à mesure des années, ce qui fait de nous des gens *potentiellement* informés. Quid de tous les autres qui ne vont pas plus loin que leur nez et croient ce qui est marqué partout: "Canada: Eldorado, Canada: Boulot, Canada aimes les français"?

    Faut-il nécessairement leur jeter la pierre ?
    Au risque de paraitre dure, j'ai envie de répondre : un peu oui.

    C'est facile de toujours se plaindre que les medias embelissent les choses ou ne montrent que les bons aspects. Mais les autres aspects, les risques, les mauvaises expériences, les difficultés, ce site en parle suffisamment pour être au courant si on se donne un tant soit peu la peine de s'informer.
    En quoi c'est difficile de trouver ce site franchement? C'est la 1ere réponse quand on tape pvt canada dans google.
    Si quelqu'un part en pvt Canada en ayant juste regardé un reportage au 13h de Pernault et lu un article de presse et sans avoir fait aucune recherche plus approfondie et tombe de son nuage en arrivant, ben oui, à mon avis, il peut s'en prendre surtout à lui-même plutôt que de venir pleurer qu'on lui a menti sur la marchandise.


  14. #34
    Avatar de quent68
    Quentin 33 ans

    Messages
    599
    Likes reçus
    38
    Message de PoupeiiLiloo
    Tu peux être diplômé et être un crétin les diplômes ne font pas tout ^^
    Bin oui justement je vais dans le même sens !

    Et concernant les médias, ils sont chiants de faire ça. Et comme par hasard, tu as moults reportages une semaine avant l'ouverture. Ensuite, ils vont te montrer les trois plus chanceux avec un parcours idéal au Canada. Parce que oui, c'est une question de chance, et pas uniquement celui qui en veut le plus.

  15. #35
    Avatar de Hinkypunk
    Geraldine 39 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    349
    Likes reçus
    123
    J'aime pas trop certaines choses sur ce topic !

    Be desolee mais la personne qui s'est blindee avant de partir faire son PVT, qui a envisage toutes les eventualites et qui a prevu des solutions de repli pour chaque cas est legitime autant que le benet qui a fait sa demande de PVT et s'en va sans vraiment creuser le sujet a fond !

    Ce benet quoi qu'il vive en tirera des lecons de ses experiences et en sortira changer. Alors il partait dans l'optique d'arriver en patron que l'on attendait ? Il croyait que comme la TV disait il lui suffirait de poser un pied sur le sol Canadien pour avoir job, amis et futur flamboyant ? Grand bien lui fait !

    Autant tout voir avec les yeux d'un bisounours est malsain mais autant tout dramatiser, prevoir le pire du pire et regarder ceux qui ne voient pas les choses de la meme maniere dhautainement, c'est quelque chose que j'aime pas vraiment !

    Il n'y a pas de meilleure vision qu'une autre ! Un supra diplome qui avait tout planifie pourra rentrer plus tot que prevu, revoir ces plans alors qu'un autre qui y sera alle en total touriste pourra y faire un bout de chemin !


  16. #36
    Avatar de helly18
    Hélène 31 ans

    Messages
    121
    Likes reçus
    32
    Tout cela pour dire que pour éviter les désillusions, il est essentiel de BIEN se renseigner sur la destination choisie, et envisager toutes les possibilités : les meilleures comme les pires.

    Et ça, ce n'est pas valable que pour le Canada...


  17. #37
    Avatar de Luz
    Luz
    Luz est déconnecté
    Luz

    Messages
    528
    Likes reçus
    449
    Bref,

    Un PVT réussi est avant tout un PVT comme vous l'avez choisi. Les autres on s'en fou.

    Porte d'entrée ou pas sur une RP ou un quelconque avenir au Canada, n'oubliez jamais sur quoi vous la refermer. Et une chose est sûre : les choses ne se passent jamais comme prévues !

    Le monde est grand. La vie est courte.


    Envoyé depuis l'app pvtistes.net

  18. #38
    Avatar de stephfala
    Steph

    Location
    Toulouse, France
    Messages
    105
    Likes reçus
    30
    Message de Hinkypunk
    Il n'y a pas de meilleure vision qu'une autre ! Un supra diplome qui avait tout planifie pourra rentrer plus tot que prevu, revoir ces plans alors qu'un autre qui y sera alle en total touriste pourra y faire un bout de chemin !
    Un non diplômé peut aussi tout planifier et un supra diplômé ne rien planifier il me semble, je ne crois pas que les diplômes aient grand chose à voir la dedans...


  19. #39
    Avatar de Anchois69
    Legumator 39 ans

    Messages
    9
    Likes reçus
    8
    De toute façon n'est jamais assez bien préparé, alors autant laisser de la place à l'inconnu non ? On peut très bien faire une demande de PVT sur un coup de tête en idéalisant sa future vie, puis s'adapter à ce qu'on trouve sur place en apprenant la réalité des choses sur le tas, est ce que c'est une expérience plus ratée qu'une autre ? En tout cas c'est la mienne, et je suis bientôt RP, je crois pas avoir raté mon PVT parce que j'avais pas assez "préparé".
    Et puis c'est quoi se préparer ? Trouver des contacts ? Préparer un CV ? Chercher un pied à terre en arrivant ? Tout ca j'avais fait hein ! Pourtant j'ai ressenti un décallage en arrivant entre ce que je pensais trouver et ce que j'ai vraiment trouvé, sur énormément d'aspects.

    Dites vous bien que on n'est jamais aussi bien informé qu'une fois sur place, parce que tout va dépendre de comment vous, vous vivez votre expatriation. Pour moi ce qui compte c'est surtout comment on réagit une fois sur place, comment on sait s'adapter, et certainement pas le nombre de recherches google "canada eldorado" qu'on a pu effectuer au préalable.

    Et je finirais pas dire que de dénigrer les projets ou non projets des autres sur un sujet à polémiques comme celui ci, ce ne fera pas avancer le votre.

  20. #40
    Avatar de Izeu
    idriss 34 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    69
    Likes reçus
    11
    Message de PoupeiiLiloo
    Et ce n'est pas faute de leur dire, quand nous voyons toutes les questions posées sur le PVT, avant l'ouverture des quotas, de personnes qui ne savent même pas si au final ils iront ... Les gens le prennent trop à la légère, s'en mordre les doigts et une fois encore laisse une sacré mauvaise réputation des Français sur leur passage ??? ...



    tout à fait ... et c'est malheureux pour les gens qui ont un vrais projets avec le PVT ( + le V que le T avec un retour en France de prévu ) ...
    Je suis d'accord avec toi sur la première partie, mais moins avec la 2°, ce n'est pas parce que on a un retour en France de prévue qu'on devrai être prioritaire pour le PVT. La loterie oui c'est vrai, je sais j'ai vu des gens arrivent 1 semaine avant l'ouverture et avoir leur PVT mais ce n'est pas pour autant qu'ils partiront et de toute façon même s'il part pas il y a une liste d'attente.

Page 2 sur 3 1 2 3