Discussion: Individualisme !

  1. #21

    Messages
    267
    Likes reçus
    126
    Message de larousse
    Plutôt injuste ce que tu dis, vu les innombrables interventions que je fais sur ce forum depuis quelques années déjà pour répondre aux questions et aider les pvtistes sur diverses choses, sans compter les dizaines de mp que je reçois chaque semaine.

    Et ce, sans jamais rien demander, ni argent, ni compensation, rien.

    Si pour toi ça ne vaut rien, et bien tant pis. Heureusement que la 99% des gens pensent autrement, vu les remerciements quotidiens que je reçois. :-)

    Sans rancune. Je te souhaite sincèrement de trouver le bonheur là où tu le trouveras. Et rappelles-toi que c'est souvent nous-mêmes qui le faisons, pas les autres
    Il y a un malentendu, je ne parlais pas du tt de l'ensemble de tes interventions sur le forum !!! Je serai bien injuste de ne pas reconnaître tt le boulot que tu fournis sur le forum !!!

    Je parlais de tes interventions sur ce topic... Je m'explique que ta dernière réponse, malgré le smiley, était dans la continuité de ce que tu décrivais par rapport au fait de s'investir, de ne pas s'intéresser à l'autre etc ... Je trouvais donc la réponse on s'en fout qu tu t'en fous dans la lignée de ce que tu décrivais un peu plus au-dessus ...

    Tu vois à mon "je m'en fous"' j'aurais préféré une autre réponse que celle que tu m'as donné !!

    Je ne sais pas si je suis claire. En aucun cas, je ne remettais en cause tout ce que tu fais sur ce forum !!!

    Si je t'ai blessé, ce n'était pas du tout mon intention !!

  2. #22

    Messages
    11 611
    Likes reçus
    3 989
    Message de Adelia80
    Tu vois à mon "je m'en fous"' j'aurais préféré une autre réponse que celle que tu m'as donné !!
    Bien, c'était dans la continuité de ton propos précédent:
    Personnellement, je reste camper sur ce que je pense des québécois...

    Ça dit clairement que pour toi, rien ne te fera changer d'idée, c'est coulé dans le béton, tu n'apprécies pas les Québécois (c'est ton droit!), donc à quoi bon essayer de convaincre?


  3. #23

    Messages
    267
    Likes reçus
    126
    Message de larousse
    Bien, c'était dans la continuité de ton propos précédent:

    Ça dit clairement que pour toi, rien ne te fera changer d'idée, c'est coulé dans le béton, tu n'apprécies pas les Québécois (c'est ton droit!), donc à quoi bon essayer de convaincre?
    C'est mal me connaître , rien n'est figé et comme le dit une expression française : il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis

    Ah et pour rectifier, je n'ai rien contre les Québécois, je n'aime juste pas la mentalité. Et si certains ne voient pas la différence, ce n'est pas mon cas !


  4. #24
    Avatar de cocoquelicotte
    Coco 34 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    J'écris juste parce que je suis d'accord avec cet individualisme québécois et que bien que ce ne soit que ma réalité, il est intéressant de contre balancer l'avis plus que positif qu'ont les gens sur le Québec.
    Si je n'étais pas engagée amoureusement et par mes études à cette terre je pense bien que je n'y retournerais pas. Ca fait du bien d'être en France pour le temps des fêtes et enfin être avec des gens avec des personnalités colorées et non complètement décolorées par le politiquement correct.
    Après plusieurs mois passés au Québec, je n'ai réussi à développer aucune relation, et pourtant je n'en suis pas à ma première intégration à l'étranger.
    Je comprends complètement qu'on puisse apprécier leur mode de transiger socialement et qu'on s'y accommode, mais je suis sûrement trop "latine" (comme une autre personne du forum l'a dit). Si une personne mange seule à l'université on l'a laissera seule en se disant qu'on ne veut pas déranger, ou que la personne veut être seule, personne ne l'invitera à venir manger avec son groupe d'amis. J'aurais jamais cru que trop de respect pouvait devenir un problème.
    La vie la bas me rend effectivement triste à cause des relations sociales plus que difficiles, mais je vais encore essayer d'y être heureuse en redoublant d'efforts.

  5. #25
    Anonyme
    Message de UdaU
    Le partage et la franchise, parfois mal placé, mais pas de surprises, pas de faux-semblants !
    Je suis fière d'être Français. Ce pays m'aura au moins confirmé ça !!! Le reste je leur laisse. Pourtant j'ai voyagé sur les 4 continents, jamais ressenti ça de ma vie...
    Personnellement je préfère l'individualisme et l'hypocrisie politiquement correct (qui devient alors plutot obvious...) jusqu'au bout plutôt que de la fausse franchise... et en France on ne manque pas de ca, je ne trouve pas les gens plus vrais ici (et pourtant j'ai pas mal troubadouré dans ma vie...).
    Après je pense que l'on critique toujours les gens, car après tout ils ne sont jamais contents..., il y aura toujours des bons et mauvais cotes dans tous les pays (e.g. over-positivism in the US..., face issues in Asia, fausse honnêteté et rudesse des gens en France) alors que tout le monde n'est bien sur, pas pareil.


  6. #26
    Avatar de Cyndy
    Cyndy

    Messages
    759
    Likes reçus
    565
    C'est fou, je ne vis pas du tout la même chose depuis mon arrivée au Canada.

    Je ne suis pas au Québec, mais j'ai vécu en Ontario et je suis maintenant en Alberta. Je n'ai pas non plus été dans les "grandes" villes. Mais vraiment, je n'ai jamais vu cet individualisme, c'est même tout le contraire.

    En bientôt 8 ans au Canada, j'ai pu constater à quel point les gens étaient soudés, toujours prêts à aider, même dans les situations les plus difficiles. Des fois c'est par des gestes simples, comme ma voisine qui déposait des légumes de son potager devant ma porte tout l'été, ou par de grands gestes, comme mes proprios qui nous ont offert 2 mois de loyer quand on attendait nos nouveaux permis de travail, sans qu'on demande quoi que ce soit.

    Je pourrais continuer longtemps comme ça. L'an dernier, mon conjoint a été opéré d'un truc assez grave, et moi j'étais enceinte de 6 mois. Tous mes collègues se sont relayés pour m'aider, on m'a apporté des semaines de plats surgelés, une amie est venue avec son mari s'occuper du jardin pendant 1 mois, sans parler du soutien moral dont on avait bien besoin

    Je vois les gens agir comme ça tout le temps. J'essaie de les imiter moi aussi, faut dire qu'on a pas forcément l'habitude de faire ça en France, du moins pas dans ma région.

    La seule chose que je peux concevoir c'est que tout ça se fasse sans trop d'effusion de sentiments, avec une certaine pudeur, c'est juste "normal" et puis c'est tout.

    Bref, bébé se réveille alors j'arrête là


  7. #27
    Avatar de NewbieKoala
    34 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    22
    Likes reçus
    26
    Quand je travaillais en Alberta, mes collègues et mon manager me ramenaient chez moi en voiture vu qu'on terminait tard.
    Quand j'étais au Québec, mon manager me parlait comme à un chien et je devais me battre pour qu'il respecte les jours de repos.

    Autres lieux, autres moeurs...


  8. #28
    Avatar de LonnelH
    Léo 27 ans

    Location
    Baie-Comeau, QC, Canada
    Messages
    24
    Likes reçus
    16
    Coucou,

    J'ai pas eu du tout la même impression que vous, je suis sur la côte nord présentement et sur une ville de 22 000 habitants tout le monde se connait et il y a une convivialité de malade.
    Je ne compte pas le nombre de fois où on m'a invité à diner ou a des partys, le nombre de lifts et pourtant la plupart des personnes habitants ici viennent des grandes métropoles

    Je ne vois pas du tout cet individualisme c'est plutôt le contraire, les québécois sont très sociable et très plaisant à vivre . Il ne faut pas essayer d'intégrer la culture de son pays d'origine mais plutôt de s'adapter à celui-ci, certes au début c'est très dur mais à force de persévérance on y arrive pour rien au monde je ne retournerais vivre en France.


  9. #29
    Avatar de Cyndy
    Cyndy

    Messages
    759
    Likes reçus
    565
    Message de NewbieKoala
    Quand je travaillais en Alberta, mes collègues et mon manager me ramenaient chez moi en voiture vu qu'on terminait tard.
    Quand j'étais au Québec, mon manager me parlait comme à un chien et je devais me battre pour qu'il respecte les jours de repos.

    Autres lieux, autres moeurs...
    Dans mon cas, ça ne marche pas vraiment : je vis en Alberta, mais je travaille avec des québécois tous les jours et c'est avec eux que j'observe tout ça en ce moment.

  10. #30
    Avatar de jponnoua
    Julien 37 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    1
    Likes reçus
    6
    Bonjour tout le monde,

    Je viens partager mon expérience avec vous car elle est similaire à ce que j'ai pu lire ici.
    Avant mon départ, mes amis Français ne cessaient de me dire que j'allais tomber amoureux du Canada, et que je ne reviendrai jamais en France, que la vie là bas est super, les gens sympas, etc. Cependant, depuis que je suis arrivé à Montréal, le 27 septembre 2016, je vais de désillusions en désillusions. Je suis plutôt le type de voyageur qui pourrait voyager dans n'importe quel pays à partir du moment où les interactions sociales sont présentes, et où il est possible de nouer des liens d'amitié. Hors ici, entre individualisme, hypocrisie, ignorance, etc., j'ai vite déchanté. J'ai pourtant vécu un an aux USA auparavant, le pays où tout est soit-disant superficiel, cela n'a rien à voir avec Montréal. Je m'exprime seulement à propos de Montréal car ayant voyagé dans le Québec dans des petits villages et discuté avec du monde en randonnées, il semblerait que cette mentalité soit propre à Montréal.
    Ce que certains appellent tolérance ici, je l'appelle ignorance. Oui effectivement les gens semblent ne pas te juger sur ton accoutrement ou sur tes façons de faire, tout simplement parce que en réalité ils s'en fichent, ils ne te voient même pas, ils t'ignorent. A Montréal, tu es un simple numéro parmi tant d'autres.
    Ce que certains appellent gentillesse, je l'appelle superficialité. Oui, on te dit facilement bonjour, on t'aide lorsque tu cherches ton chemin, etc. Mais lorsque tu creuses un peu et que tu souhaites réellement partager des moments, il n'y a plus personne.
    Les cultures ne se mélangent pas et restent entre elles (Français y compris) tout simplement parce que les Québécois ne semblent pas intéressés à les intégrer.
    Cependant, il y a quand même à mon sens deux points positifs, qui sont la sécurité et l'emploi. Mais malheureusement, ils ne suffisent pas à effacer les points négatifs.
    Tout ceci n'est que mon point de vue et uniquement le mien, à chacun de se créer sa propre opinion.
    Pour ma part, l'aventure Montréalaise devrait se terminer dans un mois. J'ai décidé de rejoindre la côte ouest en passant par les USA. J'espère obtenir de meilleurs souvenirs du Canada.


  11. #31
    Avatar de ben01
    Benoît 38 ans

    Location
    Quebec city, Québec, QC, Canada
    Messages
    125
    Likes reçus
    93
    Message de jponnoua
    Bonjour tout le monde,

    Je viens partager mon expérience avec vous car elle est similaire à ce que j'ai pu lire ici.
    Avant mon départ, mes amis Français ne cessaient de me dire que j'allais tomber amoureux du Canada, et que je ne reviendrai jamais en France, que la vie là bas est super, les gens sympas, etc. Cependant, depuis que je suis arrivé à Montréal, le 27 septembre 2016, je vais de désillusions en désillusions. Je suis plutôt le type de voyageur qui pourrait voyager dans n'importe quel pays à partir du moment où les interactions sociales sont présentes, et où il est possible de nouer des liens d'amitié. Hors ici, entre individualisme, hypocrisie, ignorance, etc., j'ai vite déchanté. J'ai pourtant vécu un an aux USA auparavant, le pays où tout est soit-disant superficiel, cela n'a rien à voir avec Montréal. Je m'exprime seulement à propos de Montréal car ayant voyagé dans le Québec dans des petits villages et discuté avec du monde en randonnées, il semblerait que cette mentalité soit propre à Montréal.
    Ce que certains appellent tolérance ici, je l'appelle ignorance. Oui effectivement les gens semblent ne pas te juger sur ton accoutrement ou sur tes façons de faire, tout simplement parce que en réalité ils s'en fichent, ils ne te voient même pas, ils t'ignorent. A Montréal, tu es un simple numéro parmi tant d'autres.
    Ce que certains appellent gentillesse, je l'appelle superficialité. Oui, on te dit facilement bonjour, on t'aide lorsque tu cherches ton chemin, etc. Mais lorsque tu creuses un peu et que tu souhaites réellement partager des moments, il n'y a plus personne.
    Les cultures ne se mélangent pas et restent entre elles (Français y compris) tout simplement parce que les Québécois ne semblent pas intéressés à les intégrer.
    Cependant, il y a quand même à mon sens deux points positifs, qui sont la sécurité et l'emploi. Mais malheureusement, ils ne suffisent pas à effacer les points négatifs.
    Tout ceci n'est que mon point de vue et uniquement le mien, à chacun de se créer sa propre opinion.
    Pour ma part, l'aventure Montréalaise devrait se terminer dans un mois. J'ai décidé de rejoindre la côte ouest en passant par les USA. J'espère obtenir de meilleurs souvenirs du Canada.
    Je partage complètement ton analyse. Je suis à Montréal depuis 4 ans et le bilan global n'est pas vraiment positif, hormis la facilité de trouver du travail.
    Je vais aussi quitter le Québec pour l'ouest canadien à la fin de l'été.


  12. #32
    Avatar de ricF2
    Éric 44 ans

    Location
    Montreal, QC, Canada
    Messages
    1
    Likes reçus
    4
    Bonjour UdaU! L'intégration à une nouvelle culture est presque toujours difficile. À Paris, j'ai trouvé extrêmement difficile le contact avec les gens et l'établissement de relations d'amitié saines et solides. Et j'ai dû me battre constamment contre tous les anciens préjugés des parisiens à l'égard du Québec et du Canada. Bref, l'intégration et l'appréciation mutuelles peuvent parfois prendre un certain temps. Je connais plusieurs Français qui se sont fait énormément d'amis dès leur arrivée. Il faut aussi faire preuve d'une grande ouverture d'esprit. Les Québécois, dont je suis, sont généralement très heureux d'accueillir les milliers de Français qui viennent s'établir chaque année. En passant, le taux de suicide est de 20,3 par 100 000 en France, alors qu'il n'est que de 13,3 au Québec.


  13. #33
    Avatar de uyuni
    Master 44 ans

    Messages
    97
    Likes reçus
    157
    Effectivement comme dit ici, si vous cherchez la bonne copine ou copain à appeler tous les jours et raconter votre vie, il y a fort à parier que vous ne le/la rencontrerez pas parmi les québécois sauf exception. Parce que comme évoqué plus haut la culture fait que les amis sont ceux qu'on a rencontré plus jeune, à l'école etc...
    Vous allez surement (j espère) rencontrer des gens dont vous rentrerez dans le cercle (association sportive etc...) Mais dès que vous sortez de ce cercle il est très probable que vos rapports ne se prolongeront pas. C'est comme ça ici, ce n'est pas de l'hypocrisie ou je ne sais quoi comme je peux le lire plus haut mais bien une différence culturelle.
    Pour ma part en arrivant ici, j'ai développé pas mal de contacts. On se marre, on peut se raconter des choses personnelles, s'inviter à des bbq...Ce sont des moments agréables mais pour autant ce ne sont pas des potes. Mais ça me va de ne pas m'investir plus que ça. Si vous voulez vraiment retrouver une bande d'amis, vous inviter à manger etc...alors...ben cherchez plutôt du côté des français.

  14. isa

  15. #34

    Messages
    11 611
    Likes reçus
    3 989
    Message de uyuni
    C'est comme ça ici, ce n'est pas de l'hypocrisie ou je ne sais quoi comme je peux le lire plus haut mais bien une différence culturelle.
    En effet. Ça me dérange qu'on soit taxés, les Québécois, d'être hypocrites. C'est une différence culturelle, on ne cherche pas à être hypocrite!

    Les Français ont souvent du mal à accepter qu'ailleurs, les relations interpersonnelles sont différentes. Tout simplement, c'est parce que c'est dans nos codes sociaux.


  16. #35
    Avatar de Luz
    Luz
    Luz est déconnecté
    Luz

    Messages
    528
    Likes reçus
    449
    Je suis rentrée en France depuis plus d'un an et je dois dire que au travail, l'ambiance peut être aussi hypocrite. Dans ma boîte actuelle c'est ambiance "cours de récrée". Il n'y a pas intérêt à raconter sa vie car les choses se répètent à une vitesse folle pour te casser derrière ton dos. Je vis une situation difficile; et on compare toujours les uns aux autres sur leur productivité, heureusement que je suis en cdd...encore jusqu'à Noel à tenir !
    Alors que je travaille dans le social, les gens sont ainsi, ça fait peur lol.
    Alors je dirai qu'il y a de l'hypocrisie partout, juste peut être différente, dépendante du milieu où elle est présente sans doute. Je n'ai jamais eu cette sensation dans mes postes au Québec (pas de stressssssssss). Je dirai que les Québécois font leur vie mais ne sont pas "chiants" comme le sont nos compatriotes. Ils ne sont pas dans le détail.
    Ici y'a de la critique et aucun encouragement, pas d'invitation à progresser.
    Après, est-ce que les français acceptent moins les critiques ou sont sur leur défensive, une peur de perdre un statut, je ne sais pas...
    En tout cas, faut pas chercher à raconter sa vie non plus en France, car les gens retiennent ce qu'ils veulent retenir...On m'a carrément de demander si je parlais dans le dos des gens, ou quand je fais une erreur/bêtise au taf, bah les témoins de ceci le répètent...et op tu es cataloguée.
    On est toujours catalogué partout !
    Mais j'aime mon pays malgré tout, pour nos fortes amitiés, pour notre humour, pour la vie en dehors du boulot tout autant que le Québec me manque où j'aimais me lever pour aller au boulot mais je recherchais toujours à rencontrer des personnes, à me questionner le pourquoi de nos cultures...


  17. #36
    Avatar de Niamh
    Niamh 37 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    15
    Likes reçus
    47
    Message de larousse
    Citation Message de uyuni Voir le message
    C'est comme ça ici, ce n'est pas de l'hypocrisie ou je ne sais quoi comme je peux le lire plus haut mais bien une différence culturelle.
    Je ne peux pas dire pour les amis car je n'ai pas vraiment réussi à m'en faire ici (juste des immigrants qui ont aussi des codes sociaux différents et qui souvent avaient des difficultés différentes les uns les autres donc non tout le monde n'est pas dans le même panier).

    Ce qui me gène le plus ce sont les relations au travail ou parfois les gens se lancent des roses à eux-mêmes pour avoir accompli pas grand chose, il faut savoir se vendre même pour la moindre petite chose. Je ne trouve pas les gens super travailleurs pour faire du travail bien fait, tant que c'est acceptable c'est bon je peux rentrer chez moi.

    Parfois ça va même essayer de piquer le mérite à quelqu'un d'autre, je trouve les relations assez gamines: "oh regardez moi j'ai fait ceci et cela en une demi-journée" (oui sauf que ça n'aurait pas été possible sans la personne compétente qui a fait des masses d'heures supplémentaires et voila comment on justifie la règle de 20 / 80).

    Ce qui me gênait aussi beaucoup c'est de faire semblant que l'on aime les gens avec des grands sourires de façade et de les tuer par derrière (et je ne dis pas ça par rapport à moi mais parce que j'ai un minimum d'empathie pour les autres...).

    Autre chose aussi que j'ai vraiment pas aimé du tout c'est le manque de responsabilité civique, quelqu'un se sentait super mal au travail, elle avait la tête blanche et tout le monde s'en fichait royalement ! Quelques instants plus tard la personne tombe dans les pommes... j’étais la seule à vouloir faire bouger les choses. Je me demandais ce qu'il se serait passé si quelqu'un mourrait au sein du bureau... est-ce que on laisse la personne mourir et c'est le problème de la personne qui fait le ménage le soir ?

    Je suis d'avantage sur la mentalité allemande, être jugée sur le travail fait et c'est tout, des choses clairement établies, travailler efficacement, le tout avec un minimum de droits civiques respectés.

    J'avais d'autres attentes avec le Québec pour le monde du travail j'ai fait 3 entreprises et de ce que j'ai vu les gens travaillent moins qu'en France et sont moins soucieux de leur travail (la qualité est souvent pas très bonne).


    Mais qui sait, peut-être que je n'ai eu que de la malchance.


    Désolée de juger et d’être qu'une autre de ces français.es qui ne font que "chialer".


  18. #37
    Anonyme
    Message de ricF2
    En passant, le taux de suicide est de 20,3 par 100 000 en France, alors qu'il n'est que de 13,3 au Québec.
    Bullshit personnel:
    En France, la mortalité liée aux suicides des femmes est généralement est très (très très) inférieure à celle relative dans le cas des hommes (parfois il y a un facteur 3, donc je veux bien le balance ton porc and co mais je pense que les gens sont aussi plus névrosés lorsqu'ils ont une pression-à-la-con).

    Sidenote: En France il y a un gros soucis "avec" les paysans... vous savez les gens dont tout le monde se fout sauf lors des reportages... ces personnes qui vous nourrissent et qui travaillent en perdant de l'argent.

    Any-hoo

    D’après ce document: https://www.inspq.qc.ca/sites/defaul...ide_2017_0.pdf
    Pour le QC (avec ajustement pondéré sur les deux sexes) j'ai:

    • 2014: 13.4
    • 2013: 13.4
    • 2012: 13.8


    Pour la France c'est un peu plus chiant (good job QC pour ça), l'information est un peu éparpillée de partout, je me serais attendu à ce que tout soit disponible sur l'INSEE ou le site du gouvernement de la santé et bah nah pas vraiment.

    Example le gouv: État des lieux du suicide en France - Santé mentale et psychiatrie - Ministère des Solidarités et de la Santé
    Le taux de décès par suicide est passé de 20,3 pour 100 000 habitants en 1990 à 16,2 pour 100 000 habitants en 2011, un taux qui reste élevé.
    Donc le 20.3 date d'il y a un peu longtemps ?

    Et les différentes dates et organismes:


    Je veux dire okay les sources sont pas super centralisées... et en plus ne donnent pas nécessairement comment cela a été calculé (ré-niale)

    On a bien un Observatoire qui a été créé: L'Observatoire national du suicide (ONS) - Observatoire national du suicide (ONS) - Ministère des Solidarités et de la Santé mais qui est assez mal maintenu sur les chiffres.

    De ce que j'ai pu rassembler:

    • 2015: 16.9 (Via l'OMS)
    • 2013: 14.3 (OCDE)
    • 2012: 12.3 (OMS, seriously?) / 14.6 (OCDE)
    • 2011: 16.2 (site du gouv) / 15.8 (OCDE)
    • 1990: 20.3 (site du gouv)


    Mais ça m’embête car j'ai pas de "bons" chiffres (dans le sens de la comparaison, méthode, pondération, population, etc.).

    C'est pas pour faire le gars qui dit que mon pays il est mieux que ta province par contre le coup de balancer des chiffres comme ça...
    Moyen...

    Car balancer des chiffres comme ça ce n'est pas de loin de l'argument d’autorité...

    Bonjour UdaU! L'intégration à une nouvelle culture est presque toujours difficile. À Paris, j'ai trouvé extrêmement difficile le contact avec les gens et l'établissement de relations d'amitié saines et solides. Et j'ai dû me battre constamment contre tous les anciens préjugés des parisiens à l'égard du Québec et du Canada.
    Yup et ça s'appelle l'ignorance (et c'est de partout: en Chine, au Canada, UK, généralement plus c'est exotique plus on délire sur les stéréotypes).
    Perso j'ai aussi un peu galéré lorsque je suis retourné en France après des années en Chine.
    En arrivant à Paris j'étais un alien, comme si je retournais au moyen-age.

    C'est un peu comme la moquerie au final, on se moque de choses dont on ne connaît fichtrement rien aux détails sinon on les comprendrait en profondeur et pas superficiellement et donc la moquerie deviendrait caduque.

    Par exemple tout le se monde s'est foutue de la gueule de hollande sur son deux roues faisant des escapades avec sa nouvelle coupine (infidélité and blahblah), bah ouais c'est drôle comme ça on se dit que c'est vintage et tout mais au final on ne connaît pas les pensées des deux personnes donc du coup on juge à l'aveugle.
    Dernière modification par Ehouarn ; 09/02/18 à 12:18.

  19. #38
    Avatar de EmilyJ
    Emily 38 ans

    Location
    Montreal, QC, Canada
    Messages
    30
    Likes reçus
    38
    Message de larousse
    Ce n'est pas un prétexte, c'est un trait culturel. Elle a illustré cela en parlant du fait que vous êtes ici de passage.

    Je suis Québécoise, et toujours ouverte à rencontrer des nouvelles personnes. Mais il est vrai que je n'ai pas forcément envie de m'investir dans de nouvelles relations (lire: devenir une vraie ''amie'' avec un nouveau venu). Si je côtoie une nouvel arrivant qui semble seul à Montréal, je n'ai pas de problème à l'inviter à un BBQ, etc. Mais honnêtement, je ne chercherai pas vraiment à développer une relation d'amitié profonde non plus. Ça sera une ''copine'' que j'aime bien, mais c'est tout. Mes amies sont ceux que j'ai rencontrés dans mon enfance, adolescence ou début de la vie d'adulte. Il se crée un lien très fort du fait d'avoir partagé le début de notre vie ensemble.

    Il faut comprendre que c'est comme ça partout au Canada, États-Unis...par contre, je pense aussi que le fait de vivre dans une petite ville fait la différence par rapport à une grande ville. Tu devrais donc essayer Et comme on l'a dit plus haut, il y a des gens de toutes les personnalités, de toutes les mentalités...On n'est pas uniforme!

    Notre ''mentalité'' n'est pas moins bonne pour autant. C'est différent, c'est tout!

    C'est clair que si tu as décidé que les Québécois ne te conviennent pas, bien inconsciemment tu ne seras pas ouverte à créer des liens avec les autres, tu passeras donc à côté de belles relations...
    je dois pas être une vraie quebecoise et surement pcq j'ai vécu 2x à l'étranger mais je m'investis dans les relations d'amitié à MTL même si la personne est ici en vacances, j'ai gardé contact avec des gens sur mon FB qui étaient de passage en vacances à mtl, ou d'autres en PVT que je revois si je suis de passage dans leur ville/pays, etc je trouve ça enrichissant les relations de ce genre, et surtout lorsque tu voyages car tu les revois, j'ai des amis ds plusieurs pays maintenant.

    je ne comprends pas cette mentalité de pas vouloir t'investir, je trouve ça dommage..
    Dernière modification par EmilyJ ; 12/02/18 à 22:08.

  20. #39
    Avatar de murielj
    Muriel

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    20 323
    Likes reçus
    9 578
    Message de EmilyJ
    je dois pas être une vraie quebecoise et surement pcq j'ai vécu 2x à l'étranger
    Je pense que le fait d'avoir vécu à l'étranger est effectivement détermonant (et ça l'est probablement en France aussi). On s'internationalise forcément un peu et donc on est sans doute plus ouverts aux gens de passage ou en voyage


  21. #40
    Avatar de EmilyJ
    Emily 38 ans

    Location
    Montreal, QC, Canada
    Messages
    30
    Likes reçus
    38
    Message de murielj
    Je pense que le fait d'avoir vécu à l'étranger est effectivement détermonant (et ça l'est probablement en France aussi). On s'internationalise forcément un peu et donc on est sans doute plus ouverts aux gens de passage ou en voyage
    oui c'est sûr ça aide forcément mais j'ai tjrs été ouverte et je parle à tlm depuis toujours aussi donc ça fait partie de moi!! je me casse pas la tête à me dire si je m'investis ou pas, j'adore rencontrer des gens et les accueillir donc je pense le fait de grandir à mtl aide vs qqn de Saguenay .. je suis pas la typique quebecoise non + à me renfermer entre quebecois. mes amis viennent de partout depuis tjrs


Page 2 sur 3 1 2 3