1. #1
    Avatar de Annelise Admin
    Annelise 26 ans

    Location
    Toronto, ON, Canada
    Destination
    Toronto, Canada
    Messages
    374
    Hello !

    Si vous avez déjà vécu plusieurs mois, ou si vous vivez actuellement, au Canada dans une ville autre que Vancouver, Montréal et Toronto, on a besoin de vos témoignages ! Ceux-ci seront utilisés dans le Guide des PVTistes au Canada, qui est en cours de mise à jour. Nous aimerions vraiment offrir une vision globale aux PVTistes, pour qu'ils puissent s'éloigner des sentiers battus et voir la grande diversité du Canada

    Racontez-nous ici comment se passe votre vie dans ces villes canadiennes, ce que vous aimez (et aimez moins !) de la vie dans la ville de votre choix, comment vous vous y êtes retrouvés, en bref, VOS ressentis !

    Merci !
    Dernière modification par Annelise ; 12/04/18 à 15:34.

  2. Les 5 membres suivants aiment le message de Annelise :


  3. #2
    Avatar de Laurence.D
    laurence 33 ans

    Location
    Mont-Tremblant, QC, Canada
    Destination
    Autre, Canada
    Messages
    1
    Depuis le début du mois de juillet 2017 nous sommes installés avec mon conjoint (moi avec un PVT et lui avec un permis ouvert en tant que conjoint de fait) à Mont-Tremblant. C’est une station de ski très touristique située dans les Laurentides avec une clientèle assez haut de gamme et internationale. Le ski et le golf nous ont amené ici. Alors c’est sûr que côté ski, ne t’attend pas à dévaler les pistes des Alpes ou des Pyrénées!!! Mais cette petite station offre une multitude d’autres choses à faire. En hiver ski, snowboard, raquettes, chien de traîneau, fatbike, patin à glace.. et en été tu n’auras pas assez d’un été pour faire le tour de tous les lacs en canot et faire le tour des sentiers du parc national et autres chemins de randonnée. Et nous avons des dizaines de super golfs très proches.
    Nous travaillons tous 2 dans la restauration et là les mots me manquent pour raconter à quel point il est facile de décrocher le job dont tu as envie! Dans la région la pénurie de main d’oeuvre dans ce domaine est un fléau (tant au service, qu’en cuisine, que pour tout ce qui touche à l’hôtellerie ou au service à la clientèle en général et que ce soit de plongeur à gérant). Du coup, c’est génial on travaille à fond les mois d’hiver, puis à fond les mois d’été, et entre les 2 on peut partir en vacances! Là on part 2 mois 1/2 en Roadtrip vers l’Ouest. Mais si toi tu préfères travailler à l'année ce n’est pas un soucis ce n’est pas le travail qui manque ici.
    Moi je viens quand même de la ville donc me retrouver perdue au milieu de « pas grand chose » a été assez compliqué au début. J’avais même peur d’aller chez un coiffeur local 😱😅 (mais ça c’est dans ma tête que ça se passe!!! car en vérité ma nouvelle coiffeuse est adorable!). Et puis je me suis rendue compte que Montreal n’est qu’à 1 heure de route, puis au fil des mois je vois bien qu’on trouve presque tout « comme à la ville ici (du vrai pain, des viennoiseries et même du super fromage!!). On a des bars sympas, des restau variés et tellement d’activités d’extérieur... que ça compense un peu ce que j’appelle le « désert culturel » (en exagérant à peine un peu!!!)
    I
    Images attachées Images attachées

  4. Les 4 membres suivants aiment le message de Laurence.D :


  5. #3
    Avatar de isa Admin
    isa est déconnecté
    isa
    Isabelle

    Location
    Lyon, France
    Destination
    Sherbrooke, Canada
    Messages
    8 329
    Citation Message de darles Voir le message
    Depuis le début du mois de juillet 2017
    Ah génial !! Merci pour ton témoignage ! Je vais l'adapter et t'envoyer un message privé pour que tu le valides !

  6. #4

    Location
    Chicoutimi, Saguenay, QC, Canada
    Messages
    2
    Hello!
    Je suis présentement à Chicoutimi, au Saguenay. J'y suis arrivée fin août 2017 pour, à la base, un semestre d'échange universitaire dans le cadre de mes études en France (année de césure d'école de commerce). Le truc, c'est que je suis immédiatement tombée amoureuse de la région et que j'ai très vite décidé que je voulais y faire mon stage de six mois consécutif au semestre. Après un peu de recherche et beaucoup de chance, j'ai trouvé mon entreprise. Une fois le permis de stage coop décroché, c'était parti pour une aventure d'un an au Québec!

    La vie ici est géniale, les amoureux de plein air comme moi y trouveront leur bonheur à coup sûr. La région du Saguenay - Lac-Saint-Jean est magnifique et les activités à faire sont très nombreuses en toute saison. Là l'hiver s'éternise un peu et on commence à avoir hâte au vrai printemps, mais c'est le jeu! Quelques activités pêle-mêle que j'ai pu faire depuis mon arrivée: randonnées, chiens de traîneaux, motoneige, ski, ski de rando, chasse aux aurores boréales (chanceuse une fois!), voyages en Gaspésie, Québec, Mtl, NY, Vancouver, regarder des matchs de hockey, apprendre à patiner, fin de semaine au chalet, croisière aux baleines... En bref, qui ne veut pas s'ennuyer ne s'ennuiera pas! Mais il me paraît nécessaire d'aimer la nature et être dehors pour apprécier un séjour ici.
    Les points négatifs: comme déjà évoqué, la nature qui peut parfois être capricieuse (on a encore une tempête de neige qui s'en vient pour la fin de semaine/semaine prochaine...) et la nécessité d'avoir une voiture pour profiter pleinement de la région. Les réseaux de transports en commun ne sont pas assez développés, et il faut louer une voiture en fin de semaine pour bouger - mais j'imagine que c'est un peu pareil partout avec un pays si grand!

    Je tiens d'ailleurs un blog « journal de bord », Eh tabarnak ! – Une aventure canadienne, qui pourrait aider les personnes désireuses de venir ici à se faire une idée de la vie au quotidien et de ses activités. Si vous voulez le consulter, n'hésitez surtout pas

    Le retour en France est prévu pour la fin juillet et je pense que je la région me manquera sincèrement après. Alors je n'exclus pas de revenir plus tard, une fois diplômée!

  7. Les 6 membres suivants aiment le message de TheHappynouille :


  8. #5
    Avatar de Annelise Admin
    Annelise 26 ans

    Location
    Toronto, ON, Canada
    Destination
    Toronto, Canada
    Messages
    374
    Citation Message de TheHappynouille Voir le message
    Hello!
    Je suis présentement à Chicoutimi, au Saguenay.
    Merci pour ton témoignage ! @isa te recontactera par message privé si besoin

  9. Le membre suivant aime le message de Annelise :

    isa

  10. #6
    Avatar de GuillaumeH6
    Guillaume 26 ans

    Location
    Mouscron, Belgium
    Messages
    2
    Débarqué fraîchement à Montréal (pour les démarches administratives en français) en septembre 2017, mon but à toujours été de partir hors de ma zone de confort qu'est le français et les amis déjà présents. Des lors mon seul but était de faire la saison de ski dans l'ouest (rockeys ou autre). Mon roadtrip me faisait passer par différentes stations de skis pour avoir le choix. Meme si les rocheuses (Banff et Lake Louise) m'ont laissé sans voix pour leur beauté paradisiaque mon chemin continuait pour passer par Whistler, et la coup de foudre ! Un domaine magnifique mais surtout quand on y est on comprend pourquoi la station est élue meilleure station de ski au monde, le service clientèle y est irréprochable ! La station attache beaucoup d'importance au contact entre locaux et touristes, et c'est ce qui la rend aussi chaleureuse et attachante. Les plus sont : un domaine de ski vaste et varié, neige abondante mais aussi une quantité d'activités plus que suffisante pour les non-skieurs (saut à l'élastique, balade en motoneige, bobsleigh, spas, escape room,...). Mais ça ne s'arrête pas là car l'été la station se transforme en un paradis pour le vélo de descente, les randonnées ou même l'escalade. Cette ville ne cessera de vous surprendre peut importe le temps que vous y resterez ! Les moins bien sont : un énorme problème de logement ! Le Airbnb fait encore des siennes et pousses les saisonniers à devoir loger à plusieurs dans une même chambre si ils ne veulent pas loger dans les villes aux alentours comme Pemberton (30mn de route) ou Squamish (45mn de route) comme ce fut mon cas cet hiver. Sans vous parler du prix. J'ai vu des annonces, qui j'espère n'ont pas conclu, demandant 950$ par mois pour partager un lit double avec quelqu'un d'autre ! Même si ces annonces sont rares, ne comptez pas dépenser moins de 800—1000$ par mois pour une chambre privée en fonction de sa situation et de la saison ! Ce qui revient à un appartement entier dans certaines autres villes. En tout cas même si vous ne comptez pas rester pour la saison, je vous conseille au moins d'y passer une semaine ou deux pour comprendre ce qui fait de cette station la meilleure du monde !

  11. Les 3 membres suivants aiment le message de GuillaumeH6 :


  12. #7

    Location
    Canada
    Messages
    6 210
    Salut, @Laurence.D , @TheHappynouille (ce pseudo... ^^). Merci pour vos témoignages. Même si toute expérience a de la valeur, découvrir au travers de vos messages comment ça se passe pour vous, ailleurs des destinations phares, c'est vraiment enrichissant.
    L'aspect social de l'expérience PVT m'intéressant particulièrement, j'aimerais en savoir un peu plus, notamment à quoi ressemblent vos relations avec les habitants du coin. Est-ce que vous avez tissé facilement des liens, ça reste superficiel ou vous avez réussi à intégrer ou former un ou plusieurs groupes/cercles de personnes que vous considérez comme vos amis ? C'est plutôt des relations liées au boulot ? Vous êtes majoritairement entre français, autres expats ou les canadiens ont une bonne place dans la balance ?
    Oui, ça fait pas mal de questions mais qui au fond se complètent. Vous voyez un peu l'idée. Si je vous demande ça c'est parce que tisser de nouveaux liens semble être une des difficultés pour certains nouveaux arrivants (ou moins nouveaux d'ailleurs). Les différences socioculturelles, les inclusions/exclusions relationnelles (d'un côté les collègues, de l'autre les amis etc), et/ou la barrière de la langue : est-ce que ça vous parle ? Merci pour vos retours.

    Citation Message de GuillaumeH6 Voir le message
    950$ par mois pour partager un lit double avec quelqu'un d'autre
    Ah là, c'est tissé serré comme relation.
    Dernière modification par Pliz ; 14/04/18 à 03:34.

  13. Les 4 membres suivants aiment le message de Pliz :


  14. #8
    Avatar de ThomasF2 PVTiste
    Thomas 29 ans

    Location
    Colmar, France
    Destination
    Vancouver, Canada
    Messages
    62
    Décidément, les stations de ski canadiennes ont du succès

    Après Mont-Tremblant et Whistler, voici... Lake Louise !

    Je suis arrivé en Janvier 2018 à Vancouver mais ayant sous-estimé l'impact de la pluie sur ma motivation, je suis parti de Vancouver pour Lake Louise/Banff. Coup de poker car aucune garantie d'y trouver un travail en plein milieu de la saison d'hiver. J'ai eu énormément de chance car un hotel recherchait un réceptionniste et j'ai commencé moins d'une semaine après mon arrivée.

    Concernant Lake Louise, c'est un des lieux emblématiques des Rockies canadiennes en été. En hiver, le "village" (si on peut appeler ça un village : un mall avec quelques magasins, 2 stations essences et que des hôtels aux alentours) tourne autour de la station de ski et des sports d'hiver (raquette, ski de fonds, chien de traineau...). En été, les activités tournent + autour de la randonnée, rafting, escalade...

    Pour ce qui est du boulot, on est sur du type saisonnier été/hiver. L'été est la saison la plus touristique à Lake Louise du coup le recrutement y est + important. Du coup il y a 2 grosses périodes de recrutement : Mars-Avril pour la saison d'été qui commence mi-Mai & Septembre pour la saison d'hiver qui commence mi/fin Octobre. Du coup, en milieu de saison, trouver du travail est + compliqué mais pas impossible.

    Pour les avantages : un cadre magnifique Les Rockies sous la neige, ça a quelque chose de magique! Et j'attends l'été avec impatience car il paraît que c'est encore mieux! Si vous êtes un skieur/snowboardeur, vous pouvez quasiment aller skier tous les jours (le Season pass coûte 1000$ et donne accès à la station de ski de Lake Louise mais également à celles de Norquay & Sunshine sur Banff. Et avec un forfait journalier à 110 $, c'est vite rentabilisé ). Point positif par rapport à Whistler : vous êtes en plein National Park, ce qui signifie que les logements privés n'y sont pas autorisés. Du coup, vous êtes logés par votre employeur. Perso, j'ai une chambre privé dans un appart de 6 pour 330 $ par mois, nourriture incluse.

    Concernant les inconvénients, le premier est qu'on est au milieu de nulle part... Du coup, une voiture est vraiment indispensable pour se déplacer en dehors du village. Banff est la ville la plus proche et est à 50km. Quasiment pas de commerces si ce n'est une supérette et un liquor store. Le reste est soit des magasin de sport, soit des magasins de souvenirs. Donc mieux vaut être un adepte de la nature et des grands espaces pour vivre à Lake Louise. Idem pour la vie nocturne... inexistante. La plupart des bars des hôtels ferment à 23h donc autant dire que les soirées sont courtes
    Et dernier inconvénient... l'hiver à rallonge ! Mi-Avril et on a encore de chutes régulières de 10 cm de neige au moins une fois par semaine...

    Je pense avoir fait le tour (en espérant que mon témoignage soit compréhensible ;P J'ai jamais été bon écrivain).

    Pour répondre rapidement aux questions de @Pliz, on peut dire que Lake Louise existe uniquement grâce au tourisme. Je n'ai pas rencontré de locaux à proprement parlé. Il n'y a néanmoins que très peu de français parmi les saisonniers, du coup je parle 90% du temps en anglais, vu que la majorité des clients viennent de Calgary ou Edmonton.
    Vu l'isolement du village, tu vis H24 à proximité de tes collègues. Du coup, tes collègues deviennent tes amis Je suis majoritairement avec d'autres PvTistes (australiens, taïwanais, coréen, philippins, etc...) et quelques canadiens (Ontario et Québec).
    Je n'ai pas vraiment connu de difficultés à m'intégrer même si le fait d'arriver en milieu de saison, quand tout le monde se connait déjà, rend la chose un peu + difficile je pense.
    Dernière modification par ThomasF2 ; 17/04/18 à 04:01.

  15. #9
    Avatar de isa Admin
    isa est déconnecté
    isa
    Isabelle

    Location
    Lyon, France
    Destination
    Sherbrooke, Canada
    Messages
    8 329
    @Laurence.D , @TheHappynouille, @ThomasF2 et @GuillaumeH6, je vous ai envoyé un message privé

  16. #10

    Location
    Chicoutimi, Saguenay, QC, Canada
    Messages
    2
    Citation Message de Pliz Voir le message
    L'aspect social de l'expérience PVT m'intéressant particulièrement, j'aimerais en savoir un peu plus, notamment à quoi ressemblent vos relations avec les habitants du coin. Est-ce que vous avez tissé facilement des liens, ça reste superficiel ou vous avez réussi à intégrer ou former un ou plusieurs groupes/cercles de personnes que vous considérez comme vos amis ? C'est plutôt des relations liées au boulot ? Vous êtes majoritairement entre français, autres expats ou les canadiens ont une bonne place dans la balance ?
    Oui, ça fait pas mal de questions mais qui au fond se complètent. Vous voyez un peu l'idée. Si je vous demande ça c'est parce que tisser de nouveaux liens semble être une des difficultés pour certains nouveaux arrivants (ou moins nouveaux d'ailleurs). Les différences socioculturelles, les inclusions/exclusions relationnelles (d'un côté les collègues, de l'autre les amis etc), et/ou la barrière de la langue : est-ce que ça vous parle ? Merci pour vos retours.
    Étant donné que j'ai commencé mon séjour à l'université, j'ai d'abord croisé d'autres étudiants dans la même situation de moi. Il faut savoir qu'à l'université de Chicoutimi (UQAC), il y a énormément d'étudiants français en échange ou double diplôme, c'est incroyable. On n'entendait que du français de France (si on peut dire ça) dans les couloirs et on se demandait bien où pouvaient être les québécois ! Même dans les cours, sur la vingtaine d'étudiants que nous étions à chaque fois il y avait au maximum 5 québécois. Assez surprenant et du coup décevant au niveau du mélange culturel.
    Je n'ai donc pas tissé de liens avec les étudiants québécois lors de ce semestre, peut-être que cela aurait pu être le cas si je m'étais plus investie dans des activités associatives ou quoi... Mais je n'en avais pas envie. En revanche j'ai rencontré plusieurs Français avec qui j'ai beaucoup sympathisé car on habitait dans la même résidence étudiante. Du coup, l'un dans l'autre, je ne sais pas si le résultat est à plaindre ou non...

    Par contre il m'est bien sûr arrivé d'avoir à faire avec les québécois, que ça soit au supermarché, dans la ville ou lors de nos sorties touristiques, et il n'y a pas à dire, tous ceux que j'ai rencontrés ont été extrêmement agréables, gentils, chaleureux et serviables. Une différence très agréable avec ce qu'on peut parfois croiser en France.

    Depuis que je suis en stage (février), j'ai déménagé en coloc avec des québécois et français donc je pourrais dire que j'ai désormais des connaissances québécoises un minimum « solides » et avec qui je m'entends bien. Et au boulot, je suis la seule française et je m'entends très bien avec mes collègues, ils aiment bien me présenter comme « la petite Française » de l'équipe et je suis sûre qu'on gardera contact après mon départ. Donc c'est positif sur ce point-là aussi.

    J'espère avoir été assez claire, je m'excuse si ça n'a pas été le cas, n'hésitez pas à me demander des reformulations ou éclaircissements !

    TL;DR :
    - est-ce que vous avez tissé facilement des liens, ça reste superficiel ou vous avez réussi à intégrer ou former un ou plusieurs groupes/cercles de personnes que vous considérez comme vos amis ?
    Liens superficiels car peu de mélange avec les étudiants québécois à l'université et je n'aime pas sortir et/ou aller rencontrer des gens (timidité/comportement casanier). Quelques colocs québécois que je considère comme des connaissances sympas. Au total, j'ai plus rencontré et sympathisé avec des Français.
    Pas de regret sur le fait de ne pas m'être plongée à 200% dans la population locale cependant car je me suis beaucoup amusée avec les Français, bien que je suis sûre que les Québécois soient ultra fun et sympas aussi !
    - plutôt des relations liées au boulot ? Vous êtes majoritairement entre français, autres expats ou les canadiens ont une bonne place dans la balance ?
    Effectivement, la majorité des québécois que je fréquente le sont à travers le travail. Je reste et sors beaucoup plus avec les Français que j'ai pu rencontrer lors de mon semestre d'échange. Donc très très peu de mélange avec les locaux.

  17. Le membre suivant aime le message de TheHappynouille :

    isa

  18. #11
    Avatar de VBignon PVTiste
    Vincent 22 ans

    Location
    Bois-d'Arcy, France
    Destination
    Toronto, Canada
    Messages
    15
    Je suis arrivée en septembre 2017, de septembre à Mars 2018 j'ai pris des cours d'anglais avec ILAC à Toronto pour faire une remise à niveau d'anglais et pour pouvoir me débrouiller.

    Je suis parti avec un organisme privée @informationPlanet qui organise des package de séjours à l'étranger. partir à l'aventure comme ça me faisais peur mais après mure réflexion je pense pas que j'aurais du faire comme cela.
    Je ne recommande pas du tout @informationPlanet pour ceux qui souhaite effectuer des séjours linguistiques

    Normalement je devais rester à Toronto pour rechercher du boulot mais pour certains évènements ont fait que j'ai dû aller chez mon oncle et ma tante à Niagara on the Lake (à 1h30 de Toronto).

    Niagara on the lake est une ville très touristique en haute saison un peu moins en basse saison.
    Pour se déplacer il faut avoir une voiture si vous en avez pas c'est très difficile.

    Ce que j'aime bien c'est la tranquillité, une ville qui ne va pas à 200 à l'heure comme Toronto.
    Ce que j'aime moins c'est qu'il n'y a pas beaucoup d'activités après avoir fait tout les lieux touristiques de la région mais aussi que vous êtes éloigné de tout donc il faut être véhiculé

  19. #12
    Avatar de annajoh
    johanna 32 ans

    Location
    Moncton, NB, Canada
    Messages
    4
    Citation Message de TheHappynouille Voir le message
    Étant donné que j'ai commencé mon séjour à l'université, j'ai d'abord croisé d'autres étudiants dans la même situation de moi. Il faut savoir qu'à l'université de Chicoutimi (UQAC), il y a énormément d'étudiants français en échange ou double diplôme, c'est incroyable. On n'entendait que du français de France (si on peut dire ça) dans les couloirs et on se demandait bien où pouvaient être les québécois ! Même dans les cours, sur la vingtaine d'étudiants que nous étions à chaque fois il y avait au maximum 5 québécois. Assez surprenant et du coup décevant au niveau du mélange culturel.
    Je n'ai donc pas tissé de liens avec les étudiants québécois lors de ce semestre, peut-être que cela aurait pu être le cas si je m'étais plus investie dans des activités associatives ou quoi... Mais je n'en avais pas envie. En revanche j'ai rencontré plusieurs Français avec qui j'ai beaucoup sympathisé car on habitait dans la même résidence étudiante. Du coup, l'un dans l'autre, je ne sais pas si le résultat est à plaindre ou non...

    Par contre il m'est bien sûr arrivé d'avoir à faire avec les québécois, que ça soit au supermarché, dans la ville ou lors de nos sorties touristiques, et il n'y a pas à dire, tous ceux que j'ai rencontrés ont été extrêmement agréables, gentils, chaleureux et serviables. Une différence très agréable avec ce qu'on peut parfois croiser en France.

    Depuis que je suis en stage (février), j'ai déménagé en coloc avec des québécois et français donc je pourrais dire que j'ai désormais des connaissances québécoises un minimum « solides » et avec qui je m'entends bien. Et au boulot, je suis la seule française et je m'entends très bien avec mes collègues, ils aiment bien me présenter comme « la petite Française » de l'équipe et je suis sûre qu'on gardera contact après mon départ. Donc c'est positif sur ce point-là aussi.

    J'espère avoir été assez claire, je m'excuse si ça n'a pas été le cas, n'hésitez pas à me demander des reformulations ou éclaircissements !

    TL;DR :
    - est-ce que vous avez tissé facilement des liens, ça reste superficiel ou vous avez réussi à intégrer ou former un ou plusieurs groupes/cercles de personnes que vous considérez comme vos amis ?
    Liens superficiels car peu de mélange avec les étudiants québécois à l'université et je n'aime pas sortir et/ou aller rencontrer des gens (timidité/comportement casanier). Quelques colocs québécois que je considère comme des connaissances sympas. Au total, j'ai plus rencontré et sympathisé avec des Français.
    Pas de regret sur le fait de ne pas m'être plongée à 200% dans la population locale cependant car je me suis beaucoup amusée avec les Français, bien que je suis sûre que les Québécois soient ultra fun et sympas aussi !
    - plutôt des relations liées au boulot ? Vous êtes majoritairement entre français, autres expats ou les canadiens ont une bonne place dans la balance ?
    Effectivement, la majorité des québécois que je fréquente le sont à travers le travail. Je reste et sors beaucoup plus avec les Français que j'ai pu rencontrer lors de mon semestre d'échange. Donc très très peu de mélange avec les locaux.
    Hello tout le monde,
    Avec mon mari nous sommes installés à Moncton Nouveau Brunswick depuis le mois de Septembre 2017.
    Nous sommes tout d'abord arrivés à Vancouver fin Mai mon mari avec un PVT moi avec un visa de tourisme. Nous avions dès le début décidé de faire deux mois entre Vancouver et les Rocheuses en mode roadtrip/wwoofing/
    avant de faire la grande traversée en voiture vers l'Est !
    Nous avons choisi le Nouveau Brunswick un peu par hasard nous cherchions un compromis entre les grosses métropoles et la vie sauvage tout en pouvant pratiquer notre anglais ! Il faut savoir que le Nouveau Brunswick est une province bilingue, mais que le bilinguisme n'est pas réparti uniformément dans la province par exemple la capitale Fredericton est essentiellement anglophone.
    Moncton est la plus "grosse" ville du Nouveau Brunswick et les francophones y sont presque aussi nombreux que les anglophones ce qui a motivé notre choix pour se donner plus de chances au niveau de l'emploi !
    Cela fait maintenant plus de 9 mois que nous sommes arrivés et nous commençons à trouver notre rythme et à nous faire des cercles d'amis. Alors soyons honnête Moncton est loin d'être la plus jolie ville du Nouveau Brunswick, mais elle présente l'avantage d'être assez bien situé à 20 minutes du bord de mer, 1h du parc national de Kouchibouguac, 1h30 de celui de Fundy , 2H30 d'Halifax.... bref cela permet de visiter un bon bout des Maritimes sans faire des heures de route !

    Mais je pense que le vrai point fort du Nouveau Brunswick ce sont ses habitants ! Nous avons reçu un accueil ultra chaleureux, cela était presque suspicieux pour les bons français que nous sommes ! Nous sommes arrivés sans meuble et dans les deux jours qui ont suivi notre installation nous avions un lit (sommier + matelas) un canapé, de la vaisselle..bref tout cela donné par notre propriétaire et par des voisins que nous ne connaissions pas ! Par contre ici on ne parle pas Québecois on parle le Shiac (un mix québecois et anglais parfois compliqué à suivre ! )

    Côté emploi ce fut un peu la déception car en effet le Nouveau Brunswick fait beaucoup de publicité lors des forums comme Destination Canada comme quoi il y a beaucoup d'emplois dans la région (ce qui est vrai, mon mari et moi avons trouvé nos jobs respectifs en 10 jours (j'ai obtenu mon PVT finalement en Janvier) !) Toutefois il faut nuancer un peu le propos et préciser qu'une grande partie de ces emplois sont en centre d'appel ou en restauration, les emplois plus qualifiés sont plus durs à obtenir. Un petit truc bon à savoir c'est que les écoles francophones du Nouveau Brunswick recrutent énormément de suppléant pour remplacer les professeurs ou assister les élèves, aucun diplôme d'éducation n'est requis et cela paie vraiment bien ! Toutefois il vous faudra stipuler au moment de faire votre demande de PVT que vous souhaitez travailler avec des enfants et passer la visite médicale obligatoire sinon vous ne pourrez pas postuler.

    L'autre point positif du Nouveau Brunswick est que le niveau de vie y est quand même très abordable nous avons un loyer de 700 dollars chauffage compris pour un 60 m2 avec deux chambres !
    Sinon l'hiver est froid (pas de surprise on est au Canada ) mais comme ils disent dans le coin c'est pas si pire ! Le plus froid qu'on ait eut cette hiver c'est -36, par contre avec beaucoup de soleil ce qui fait que bien couvert on peut quand même profiter de tout ce que le Canada peut offrir en hiver et les occasions ne manquent pas !

    Pour résumé je ne peux pas parler d'un coup de foudre pour Moncton mais plus d'une relation qui se construit petit à petit, le charme d'une ville à taille humaine avec un vrai esprit de communauté et de bonne humeur !

    Voilà n'hésitez pas si jamais vous avez d'autres questions !

Télécharger notre App