1. #1
    Avatar de poutinator
    34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    64
    Likes reçus
    50
    Hello à tou·te·s,

    J'écris le cœur lourd car je suis au bout de ce qu'un être humain peu supporter et seulement 1 mois après mon arrivée à Montréal via un PVT je ne rêve que d'une chose : rentrer en France.

    J'ai visité Montréal pour la 1ère fois en 2010 puis j'y ai effectué mon stage de fin d'études en 2012. J'ai ensuite rêvé d'un PVT mais la vie en a décidé autrement et j'ai laissé ce projet de côté... et puis en 2019 je suis revenu et ça a été un choc. J'ai su que je DEVAIS tenter le PVT quitte à me planter.
    J'ai donc préparé mon départ pendant 4 ans. J'ai revendu toutes mes affaires, même mes souvenirs d'enfance. J'ai fait une quantité invraisemblable de sacrifices pour me préparer au mieux et je suis donc parti en juin 2023 pour Montréal avec un PVT en poche ! Mon rêve allait enfin s'accomplir !

    Mais arrivé sur place je me suis pris le parpaing de la réalité dans la tartelette aux fraises de mes rêveries.

    Je ne trouve pas de travail dans ma branche (je suis graphiste motion designer), j'ai parfois des réponses mais elles reviennent négatives.
    J'ai commencé à postuler dans des boulots qui n'ont rien à voir avec ce que je fais mais qui sont dans la limite de mes capacités physiques et mentales (je suis handicapé), je reste sans réponse des entreprises malgré mes relances.

    Et le logement. Alors là !
    Je me suis fait arnaquer et je me suis retrouvé dans un appartement dans un immeuble qui s'écroule petit à petit. La ville de Montréal m'a invité à évacuer les lieux de toutes urgences mais pour aller où ?
    Je me retrouve SDF (dans le sens Sans Domicile Fixe) avec mes deux chattes. J'ai stocké mes affaires dans un box et je me couche la peur au ventre. Parce que dans 1 semaine je dois quitter la sous-location dans lequelle je suis avec aucun plan de secours.
    Rien, nada. Je ne trouve même pas de chambre dans une collocation.

    Je suis usé du manque d'humanité quand j'en parle autour de moi. On me dit d'abandonner mes animaux alors que c'est la seule famille qu'il me reste. On me dit de prendre n'importe quel job alors que je suis handicapé.

    Je m'attendais à un choc des cultures mais pas à une telle claque au caca dans la tronche.

    Je ne sais plus quoi faire. J'ai des idées noires.
    J'ai à peine assez d'argent pour rentrer en France.

    Au final je suis sans emploi, sans logement, en train de traîner un propriétaire véreux au TAL, avec 1500$ sur tout mes comptes confondus et avec un taux d'anxiété qui ferait exploser n'importe quel être vivant !

    Est-ce que c'est normal de vivre ça ?
    Comment on s'en sort ?

    Je n'en peux plus, j'ai tellement peur et je suis désespéré.
    J'ai peur de ne pas pouvoir me relever de tout ça.

  2. #2

    Messages
    11 562
    Likes reçus
    3 989
    Bonjour Sauvane,

    Désolée d’apprendre tes difficultés

    Ta priorité c’est de trouver un logement rapidement. Je sais que ce n’est pas facile, mais tu pourrais regarder sur les groupes Facebook des pvtistes pour voir si quelqu’un se cherche un coloc. Tu peux aussi composer le 211 pour des ressources par rapport au logement.

    Pour les chats, je te rejoins à 100%, tu as besoin d’eux et eux ont besoin de toi. Ne les abandonne surtout pas!

    Tu ne mentionnes pas ton handicap ni tes limitations, alors difficile de te conseiller pour le travail, mais si j’étais toi je prendrais le premier boulot que tu peux faire dans les limites de ton handicap. En attendant, tu pourrais offrir tes services sur des plateformes comme UpWork et Fiverr?

    Il est important (et mon message s’adresse surtout aux personnes qui nous lisent) d’arriver au Canada avec des économies importantes. 2500$ n’est plus suffisant aujourd’hui. Il vaut mieux prévoir au moins le double pour éviter de se retrouver dans une position difficile les premiers mois…

    Aussi, je te conseille de trouver de l’aide, du soutien pour ta santé mentale en composant le 311, et de garder contact avec ta famille et tes amis en France. Ne sois pas gênée de leur parler de tes difficultés!

    Bon courage, n’hésite pas si tu as d’autres questions ou autre!


  3. #3
    Avatar de Nanot02
    Charlotte

    Messages
    90
    Likes reçus
    55
    Hello sauvane !

    J’avais répondu à un post sur Facebook où j’avais déjà lu ton histoire et suivi tes déboires d’appartement. Je suis sincèrement désolée de lire que tu n’as pas trouvé de solution..

    Si tu as encore assez d’argent pour rentrer en France, peut être qu’il faudrait envisager cette solution? Je crois que malgré tous nos rêves, toutes nos envies et nos projections parfois la vie te dit que ce n’est pas le bon moment ou pas le bon endroit… j’imagine que tu vivrais ça comme un échec mais je pense que quand ta santé mentale rentre en jeu il n’y a pas de preuves de courage ou de ténacité qui tienne…! Tu as avec toi tes deux minettes et ça doit encore plus compliquer les choses. Mais envisager de rentrer - et pourquoi pas revenir un peu plus tard même si tu perds des précieux mois de pvt te soulagerait peut être ?

    Disons que si tu grilles toutes tes économies pour persister (et c’est si le choix que tu fais personne ne peut te juger!) et que tu ne trouves vraiment pas de solution et que tu n’as plus assez de moyen pour rentrer ça va devenir le parcours du•de la combattant•e ! Ou c’est vrai que c’est aussi ce dont je me suis rendue compte dans un post de quelqu’un d’autre pour qui c’est compliqué (tu devrais pourquoi pas le contacter!) vouloir à tout prix rester là où tu es peut parfois bloquer la situation. Et si tu essayais dans une autre ville ? Toronto si tu es anglophone mais que tu veux rester dans une grande ville ou la ville de Québec pour rester en partie francophone ? Il y a moins de pvtistes et sûrement un marché moins saturé…

    Bon courage à toi !!! Et honnêtement parfois renoncer n’est ps échouer c’est juste s’écouter….

    Donne nous de tes nouvelles