Maïlys, une des premières pvtistes au Pérou

Date de publication : 12-07-2022

Profession

employé de commerce

pvtistes : Bonjour Maïlys, peux-tu te présenter ?
Maïlys : Bonjour, je m’appelle Maïlys, j’ai 27 ans et j’habite au Pays basque. Avant de partir en PVT, j’étais employée dans une entreprise dans laquelle j’ai demandé un congé sans solde de 11 mois.

J’ai choisi cette option par sécurité. Dans le cas où l’aventure se passerait mal (sur le plan financier ou autre), ça me permettra d’avoir un travail et un salaire sans devoir batailler au retour.
pvtistes : Tu fais partie des premières pvtistes à partir au Pérou. Depuis quand as-tu ce projet et pourquoi cette envie de partir au Pérou ?
Maïlys : Cela faisait 2 ans que j’avais cette envie de partir explorer le monde pendant une année, mais malheureusement le COVID n’a fait que retarder ce projet.

Ce qui est étonnant, c’est que mon choix n’était pas du tout porté sur le Pérou au départ. J’avais en tête de partir faire de la pâtisserie au soleil, sur une île. J’ai un diplôme en pâtisserie et n’ai jamais poursuivi avec une expérience professionnelle en France. Je voulais le faire à l’étranger.
pvt Pérou
Pendant plus de 6 mois j’ai donc envoyé des CV à travers le monde, et ce sans réponse, ou alors négatives.

Je ne connaissais pas encore le PVT. Au fur et à mesure, j’ai élargi mes recherches jusqu’à postuler au Pérou. Entre-temps, j’ai découvert le concept du PVT via pvtistes.net. J’ai décidé de partir en Nouvelle-Zélande pour découvrir les paysages et la culture.

Quasiment au même moment, une pâtisserie française au Pérou m’a contacté en me donnant le feu vert. Après beaucoup de réflexion et d’organisation, mon projet s’est affiné : ce sera 4 mois au Pérou, puis 8 mois en Nouvelle-Zélande.
pvtistes : Comment s’est déroulée ta demande de PVT Pérou ?
Maïlys : Le PVT Pérou étant nouveau, je n’ai pas vraiment eu d’infos. J’ai suivi les actualités pvtistes et dès son ouverture j’en ai fait la demande (je partais un mois après !).

Il suffisait de suivre les consignes données par le consulat et de fournir un certain nombre de papiers. Trois jours après, j’ai été convoquée par le consulat de Paris pour venir chercher mon PVT sur place.

Cette démarche est obligatoire et malgré le fait que le PVT Pérou soit gratuit, il faut prévoir un budget transport pour ceux qui ne vivent pas à Paris.

Seul hic, ils m’ont prévenu la veille pour le lendemain, il fallait donc encore une fois de l’organisation.
pvt Pérou

pvtistes : Comment s’est passée ton arrivée au Pérou ?
Maïlys : Le 8 juin 2022, je suis enfin arrivée à Lima. J’ai montré mon visa et je suis sortie de l’aéroport sans aucune difficulté. Je n’ai eu aucune démarche administrative à faire sur place, si ce n’est acheter une carte SIM péruvienne (très facile).
pvtistes : Quelles sont tes premières impressions ?
Maïlys : J’ai trouvé la ville de Lima très grande, très grise et je n’avais pas l’impression d’être au Pérou ! Pas de lama, pas de montagne, de péruvien typique… Mais l’idée de départ est de se faire une expérience professionnelle pendant 3 mois, puis de voyager pendant 1 mois.

Je suis persuadée que cette expérience m’apportera beaucoup et m’épanouira durant les prochains mois.

pvt Pérou

pvtistes : Qu’as-tu fait sur place depuis ton arrivée ?
Maïlys : Au travail, les conditions étaient difficiles. Malgré le fait que je travaillais de ma passion, la pâtisserie, je ne me sentais pas épanouie, pas à ma place, que ce soit dans la ville ou au travail.

J’ai vécu cette expérience comme un échec car j’avais tout préparé pendant des mois en France.

Au bout d’une semaine de travail, j’ai décidé de rebondir et de tout quitter. Je suis partie faire un volontariat à Cusco, dans une auberge de jeunesse. Je m’occupais soit des petits-déjeuners le matin, soit du bar le soir, 5 h par jour avec 2 jours de repos.

Arrivée à Cusco, tout s’est éclaircit : je kiffe enfin ma vie ! Le volontariat s’est bien passé, la ville est jolie et les activités à faire autour sont incroyables.

Je fais des rencontres éphémères mais je commence à adorer le concept ! Cette étape m’a permis de décider de faire un circuit autour du Pérou, voire même de visiter certains pays voisins ! Organisation en cours…

Là je m’en vais 4 jours dans la jungle, puis je vais faire le trek du Macchu Picchu sur 5 jours et ensuite je vais refaire un volontariat pendant 15 jours au canyon de Colca, pas loin de Arequipa.

Le Pérou est un pays très touristique, je ne pensais pas autant. Mais c’est un pays très beau de ce que j’ai pu voir pour l’instant.

Ici, en voyage, tout est démesuré et j’adore ça ! Le retour à la vie « normale » s’annonce difficile.

pvt Pérou

pvtistes : Avais tu un bon niveau d’espagnol en partant ?
Maïlys : Avant d’arriver j’avais quand même un bon niveau d’espagnol (vivre à la frontière de l’Espagne ça aide). Cependant, dans quasiment tous les endroits touristiques, les locaux parlent anglais.

Je n’ai à ce jour pas eu de difficulté avec la langue (à part avec le vocabulaire spécifique des ustensiles de cuisine par exemple, mais ça s’apprend).
pvtistes : Comment tes proches ont réagi à ton départ ?
Maïlys : Quand j’ai décidé de mettre en place ce projet, mes proches ont tous été étonnés mais aussi tous contents pour moi. Je n’ai pas reçu « d’ondes négatives ».

pvt Pérou

pvtistes : As-tu des conseils pour les futurs expatriés qui hésitent à se lancer ?
Maïlys : Cela fait un mois que je vadrouille mais je peux déjà donner 2 principaux conseils aux futurs expatriés.

Tout d’abord ne pas trop prévoir de plans précis, car très souvent les plans changent. J’en suis la preuve vivante mais j’ai aussi rencontré quelques voyageurs qui partagent cette opinion.

Le deuxième conseil est tout simplement de profiter de chaque instant. C’est une expérience folle et unique et le temps passe très vite. On a qu’une seule vie et c’est une énorme chance de pouvoir expérimenter ce genre de voyage.

Je rajouterai même que voyager seule c’est génial. Je peux être moi-même et fuir les préjugés qu’on peut avoir en France et puis je me sens aussi plus courageuse.
pvtistes : Quels sont tes projets pour les prochains mois ?
Maïlys : J’espère encore vivre de belles aventures dans les prochains mois. J’ai espoir de réussir à visiter quelques pays voisins puis de remonter dans le nord du Pérou et profiter de la chaleur avant mon retour en France.

Je souhaite profiter à fond de « la vida latina » avant de me lancer vers la Nouvelle-Zélande.

pvt Pérou

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs ressentis. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres pvtistes en remplissant ce formulaire.

Évaluation de l'article

5/5 (1)

1 Commentaire

Antoine
3 2

Merci pour cet entretien , il en faut des premiers, qu’on puisse partir à notre tour 😉

Articles recommandés