Article publié le 08-03-2017.

Morgane alias morganeboullier

Morgane alias morganeboullier

  • Localisation Tokyo, Japon
  • Profession Illustrator/ 2D Background Designer
  • Dernier diplôme obtenu Autre

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Morgane, j’ai 27 ans, et je suis bretonne (originaire de la région de Dinan/Saint Malo).
Avant d'atterrir à Tokyo, j’ai passé 5 ans à Paris, entre autres pour le travail. Je travaille dans le dessin animé (plus précisément, je suis “décoratrice”: je designe et colorise les décors) et beaucoup de studios d’animation français se trouvent à Paris.

Comment t’es-tu retrouvée embarquée dans l’aventure PVT Japon ?

Au départ, ne n’étais pas particulièrement intéressée par le Japon, en fait.
Pourtant durant mes 4 années en école d’animation (Pivaut, à Nantes), beaucoup de mes collègues étaient à fond là-dedans, mangas, bento, animés, j-pop etc. et du coup j’ai rangé l’ensemble, le pays, sa culture, son art... dans une petite case “à ré-ouvrir plus tard. Peut-être.”.
Même si durant mes quelques années sur Paris, je suis devenue une vraie "japanese food addict" (mon amour pour le Japon a sûrement commencé comme ça… ;-)).

mariage-pvt-japon-morgane

Et puis un jour, mon copain (devenu tout tout fraîchement mon mari, nous nous sommes mariés à Tokyo mi-Janvier ! 😉 ) m'a proposé un voyage au Japon, il y avait lui déjà voyagé plus jeune, et son enthousiasme m’a emballée.
Et hop, on est partis ! Ce premier voyage (3 semaines en Avril 2015 : une semaine à Okinawa, puis une à Tokyo et enfin une à Kyoto) m’a émerveillée et je suis repartie le cœur bien lourd, frustrée de ne pas avoir le temps d'en découvrir plus.
On avait envie tous les deux de quitter Paris, pour le Canada à la base, mais de nos jours les temps sont rudes pour les vaillants PVTistes français friands de Québec et de Canada, (n'est-ce pas...? 😉 ) et comme on avait envie de faire bouger les choses rapidement, on s'est lancés vers le Japon.
Encore une fois, il aura fallu me tirer un peu, parce que même si j'étais complètement enchantée par la découverte de l'archipel, c'est quand même une autre affaire d'y vivre, d'y travailler, d'y communiquer. Bien que s'expatrier à deux dans un pays si différent est certainement plus doux que de le faire seul(e).

Séb a trouvé un travail depuis la France, ce qui lui permet de vivre ici avec un visa de travail et moi je me suis tournée vers un PVT afin de passer une première année dans le pays et de pouvoir y travailler.

Comment s’est passée ta demande de PVT ?

Le PVT Japon est gratuit et plutôt facile à obtenir. Il faut déposer (à l’Ambassade du Japon en France) un dossier “de motivation” très précis, décrivant votre projet annuel dans le pays.
Pourquoi cet intérêt pour le pays, où vous comptez voyager dans le Japon, budget nourriture/logement/loisir prévu (semaine par semaine et ville par ville), projet professionnel sur place (à ne pas trop développer : il vaut beaucoup mieux mettre en avant l’envie de découvrir le pays, sa société, sa culture, plutôt que de montrer que l’on vient pour y travailler).
Il est possible qu’on vous demande de revoir votre dossier (par exemple dans mon cas parce que mon projet sonnait beaucoup plus “travail” que “vacances”), ce qui demande parfois un peu de temps donc autant s’y prendre un peu à l’avance.
En revanche, une fois le dossier accepté, l’obtention du visa est très rapide (je l’ai eu deux ou trois jours plus tard).
Et nous voilà partis !

illustration4-pvt-japon-morgane

Parle nous un peu des premières semaines sur place ?

On a atterri à Tokyo fin Février 2016, avec comme seul point d'ancrage un petit Airbnb minuscule dans le quartier de Nagano, et quelques (petits) repères de la ville, vestiges de l’année passée 😉
N’ayant que quelques jours avant que Séb ne commence à travailler, on s’est directement plongés dans une recherche intensive de logement “à long terme”. Et on a trouvé !
Une petite maison en bordure ouest de Tokyo : les transports japonais sont ultra performants, ce qui permet de s’éloigner un peu du centre, sans que cela ne devienne contraignant quotidiennement.
Il faut savoir que trouver à louer un logement ici en tant qu’étranger n’est pas très aisé : il nous est arrivés souvent qu’on nous refuse une visite d’appartement seulement parce qu’on était étrangers, ou parce que nous ne parlions pas la langue (ndlr : vous pouvez lire ce dossier sur la recherche de logement permanent au Japon).
Heureusement nous avons pu trouvé un agent immobilier 4 étoiles qui s’est occupé de nous comme de ses propres enfants.
Il faut aussi savoir que louer un logement ici n’est pas donné : même si les loyers tokyoïtes sont assez similaires aux loyers parisiens finalement, il faut être prêts à dépenser UNE FORTUNE à l’entrée dans le logement.
Les propriétaires demandent souvent plusieurs mois de loyer d’avance, plusieurs mois de caution, et l’équivalent d’un ou deux mois de loyer en “cadeau” : le Key Money (procédure qui consiste à remercier le propriétaire d’accepter de vous louer son bien). Il faut aussi prévoir l’équivalent d’un mois de loyer pour payer une agence de garant. Et les logements sont toujours loués vides, donc il faut également penser au budget nécessaire à l’achat d’une bougie, d’un bol de riz et d’un matelas, au minimum.
Bref, mieux vaut jouer à la fourmi et faire des provisions pour l’hiver quelques mois avant le départ...

Côté professionnel, comment ça s’est passé pour toi ?

Au niveau professionnel, il m’était un peu compliqué de trouver un premier emploi dans mon secteur d’activité (le dessin animé) sans parler japonais, alors j'ai fait pas mal de choses différentes depuis notre arrivée, tout ce que j'ai pu trouver en fait, qui ne nécessitait pas une maîtrise du japonais : de la figuration/acting pour des publicités japonaises, un job d'hôtesse pour un séminaire européen à Tokyo, "cobaye" pour des professeurs de japonais en fin de cursus scolaire, serveuse/cuisinière dans un petit café japonais, "greeter" française au Japon (avec une agence de voyage française)...

Et puis l’été dernier j’ai été ré-embauchée, à distance, par un studio d’animation français avec lequel je travaillais à Paris, et hop, je suis repartie pour 6 mois intenses et captivants en tant que “background designer” (dessin et colorisation de décors) sur une nouvelle production animée.
C’est l’avantage aujourd’hui avec internet et les ordis portable, on peut travailler de n’importe où dans le monde, pour n’importe qui dans le monde !

gif-manekinekko-pvt-japon-morgane

Tu as également pu exercer ton activité d’illustratrice, grâce à ton blog notamment :

Et mon blog dans tout ça ? Et bien j'ai commencé à illustrer des tous petits épisodes de notre aventure pour nos proches, parce que ça m'amuse plus que d'écrire de longs mails, et qu'avec le décalage horaire et le reste, ce n'est pas forcément évident de skyper ou téléphoner aux gens à qui on tient. Et puis de fil en aiguille, je me suis prise au jeu, et j'ai commencé à illustrer de petites histoires un peu plus longues, et un peu plus documentées, et ça a plus à plus de gens :) Et me voilà !

Avez-vous pu profiter du V du PVT et partir à la découverte du pays ?

On essaie le plus possible ! Mais comme on travaille tous les deux, nos périodes libres synchro ne sont pas si fréquentes ! On a quand même pu visiter quelques régions non loin de Tokyo, sur un weekend ou quelques jours dès que nous avons pu :

  • Kamakura/Hakone etc, accessibles facilement à la journée.
  • Yokohama (et son immense quartier chinois…!)
  • Le mont Fuji et ses 5 lacs, (en vélo depuis Tokyo → une aventure à retrouver sur le blog
  • Nikko <3 et ses incroyables paysages naturels, temples, onsens (sources thermales,chaudes et naturelles), spécialités culinaires délicieuses (le Yuba, “peau du lait de soja”, servi avec de la truite grillée et de l’avocat, les minis “cheesecakes”, spécialités de Nikko…)
  • Nagano et Hakuba, perdus dans les montagnes enneigées, ses singes des neiges, et ses sobas (nouilles de sarrasin), douceurs de châtaignes, son saké et j’en passe…

Encore une fois, plutôt dépaysant!

C’est quelque chose que j’adore au Japon quand on voyage : à chaque région ses petites spécialités culinaires, et tout est mis en place pour les savourer de la meilleure et la plus traditionnelle façon possible. Et comme on aime beaucoup manger… 😉
La tradition veut aussi que l’on ramène pour ses amis et collègues un petit souvenir de chacun de nos voyages, les “Omiyage”, souvent une petite boîte de biscuits ou sucreries en tout genre. Sinon, l’année dernière nous avons aussi exploré Okinawa (archipel d’îles tropicales au Sud du Japon), Kyoto et Osaka. Des classiques à, évidemment, ne pas louper!

illustration3-pvt-japon-morgane

Des conseils éventuels pour les personnes souhaitant partir en PVT Japon ?

Foncez !!!!!
C’est un pays captivant, très différent et animé, où il est malgré tout facile de se sentir bien, même sans beaucoup de repères. Entre autre parce que les gens sont vraiment adorables, serviables et respectueux, et que tout dans le pays est fait pour être “confortable”. (les toilettes propres, chauffées ET gratuites à chaque coin de rue, les konbinis (petits magasins où on trouve de TOUT), ouverts 24/7, les distributeurs de boissons chaudes et froides éparpillés partout, même parfois en pleine nature, les transports 3 étoiles... Le service, en général….

Et puis la vie à Tokyo est, de mon point de vue (d’autres ne s’y retrouvent pas du tout) complètement hypnotisante, emplie de petits clins d’oeil drôles et colorés à chaque coin de rue. Cette grosse fourmilière organisée ne dort jamais, et pourtant la vie y est fluide et douce.
Et en plus, il est très facile de s’en échapper quelques jours pour explorer d’autres régions du Japon, les transports sont ultra performants, et on peut se prend une bonne bouffée de nature en quelques heures seulement.
Evidemment, parler la langue est un gros plus, je ressens encore, après quasiment une année sur place, cette frustration de ne pas pouvoir communiquer “vraiment” avec les gens. Donc mon meilleur (et si peu original) conseil serait de se mettre au japonais au plus tôt !

Encore une fois, tout ceci n’est que mon point de vue, le mieux serait que vous veniez vous faire votre propre avis le plus vite possible… 😉

Un bilan au bout de 12 mois sur place et des projets pour la suite ?

L'année a été bien intense, et pleine de petites (et énormes !) choses nouvelles et croustillantes :
Pour (bien) commencer l’année, on s’est mariés au Japon il y a quelques jours, donc on va commencer par se poser un peu, et apprécier ce début de nouvelle vie à l’autre bout du monde. On va aussi se lancer sans tarder dans les procédures de changement de visa (je passerai d’un “working holiday visa” à un "dependant visa”, visa de rapprochement familial).

En Février, on part un mois en Nouvelle-Zélande retrouver mon frère et mon cousin pour 3 semaines d'été dans notre hiver japonais (ils y sont en PVT aussi, et ils enchaînent ensuite avec l'Australie dans quelques mois, alors on essaie de les kidnapper un peu entre les deux). Et puis ma petite maman nous y rejoint aussi pour un petit moment en famille.
Nous reviendrons ensuite quelques mois (au moins) au Japon, que nous ne sommes pas encore prêts à quitter, et la suite est encore à définir…….! Peut être le Canada…? :)
Voilà !

Retrouvez le blog de Morgane Survoler le monde et suivez-la également sur Instagram

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

Faire l’ascension du Mont Fuji au Japon

[Interview]

Morgane, deux superbes expériences à Tokyo puis à Séoul

[Récit de voyageur]

De Darwin à Perth : la côte ouest australienne

[News]

La déclaration d’impôts au Canada

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Hélène
14.1K 7.6K

Merci beaucoup Morgane pour ton récit. Je suis tellement fan de tes illustrations !
ça a été un plaisir de faire ta connaissance et de partager un bout de ton aventure japonaise.
Au plaisir de lire la suite 😉

{{likesData.comment_68594.likesCount}}
Mylène
3.8K 2.2K

Quel parcours original, couronné d’un mariage ici ! Merci pour l’interview !

{{likesData.comment_68596.likesCount}}
Hélène
14.1K 7.6K

Le pompom de la cerise sur le gâteau :p

{{likesData.comment_68597.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre