Et si vous aviez la « maladie de l’impatrié » ?

Article publié le 08-05-2018.

Vous ne savez peut-être pas de quoi il s'agit. Le choc culturel inversé, c’est ce que vivent de nombreux impatriés, ces personnes ayant vécu à l'étranger et de retour dans leur pays. Eh oui, après avoir passé plusieurs mois ou années à l'étranger, il arrive de perdre ses repères chez soi, en France, en Belgique, au Canada ou ailleurs. Le manque de travail et la difficulté à faire des rencontres sont les raisons les plus souvent invoquées par les impatriés, qu'ils reviennent de Singapour, des Emirats Arabes Unis ou d'Argentine.

Ces sortes d'apatrides privilégiés n'ont souvent qu'une idée en tête : repartir. Les autres s'en remettront au bout de quelques mois voire un peu plus longtemps. Pour vous dire l'importance du phénomène, des séances de médiation sont organisées par des anciens expatriés devenus impatriés au profit des nouveaux « malades ».

Aujourd'hui, 1,8 millions de Français vivent à l'étranger et sont donc de potentiels impatriés. Il convient donc de s'intéresser à cet étrange choc culturel inversé, la maladie du voyageur qui a oublié les codes de son pays.

Et vous, avez-vous déjà connu ce spleen au retour de vos voyages ? Et pourquoi ?

Un article du Monde.fr qui parle de ce phénomène : L'amère patrie

Vos échanges sur notre forum Retour au bercail à ce sujet :

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Articles recommandés

[Dossier]

Etre touriste plus de 90 jours aux USA : la demande du visa B-2

[Interview]

Hélène, une Belge sous le charme de Toronto !

[Récit de voyageur]

Vivre dans les Territoires du Nord-Ouest

[News]

PVT Canada 2019 : où en sommes-nous ? (quota, rondes d’invitations…)

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Hélène
14.1K 7.6K
{{likesData.comment_64846.likesCount}}

c’est mon cas apres un an passé en temps que chauffeur poids lourd longue distances canada etats unis. je suis revenu en france et je suis totalement perdu et déprimé. je ne reve que d’une chose c’est repartir le plus vite possible. je ne supporte plus de rester ici

{{likesData.comment_66273.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre