Attention : on roule à gauche en Australie et en Nouvelle-Zélande !

Article publié le 30-01-2017.

Quand on part en PVT en Nouvelle-Zélande ou en Australie, on pense principalement aux belles choses qu'on va vivre en se disant que, comme tout le monde, on aura quelques galères inévitables. Mais on pense rarement aux choses les plus graves qui peuvent arriver à chacun d'entre nous. Prendre soin de soi, c'est avant tout bien s'informer sur les risques et les précautions à prendre, notamment en terme de conduite. Nous ne sommes pas à l'abri de subir un accident, mais également de le causer.

Vous le savez sans doute, on roule à gauche en Australie et en Nouvelle-Zélande, contrairement à ce que nous avons l'habitude de faire en France, en Belgique ou encore au Canada.

Il n'est donc pas rare que des touristes, par négligence ou manque d'habitude, conduisent du mauvais côté de la route, causant des accidents parfois mortels. Même si ce type d'accidents concernent des conducteurs venus des quatre coins du monde, deux accidents causés par des Français font en ce moment l'actualité dans ces deux pays. Vous en parler aujourd'hui est l'occasion de vous faire réaliser, si nécessaire, que ça n'arrive pas forcément qu'aux autres.

Il y a trois ans, à Albany, en Australie occidentale, un PVTiste français de 22 ans, roulait du mauvais côté de la route et a percuté avec son pick up un homme à moto qui est décédé sur le coup.

Il y a 2 ans (lorsque nous avons publié cet article la première fois), la justice de l'Australie occidentale l'a condamné à 12 mois de prison.

Le juge en charge de l'affaire déclare que le jeune homme a commis trois erreurs fatales : conduire un véhicule agricole en pleine nuit, sur des routes qu'il ne connaissait pas bien, boire trop d'alcool (4 bières) et ne pas réussir à éviter la collision.

À noter que ce jeune Français conduisait pour la première fois en Australie ce soir-là.

Il y a deux ans également, un touriste français en lune de miel a lui aussi dû passer devant le tribunal, mais en Nouvelle-Zélande cette fois. Lui aussi conduisait du mauvais côté de la route, causant un accident. Les victimes s'en sont sorties, malgré de graves blessures. L'accusé a été condamné a une amende de 19 000 $ qu'il devra payer avant de quitter la Nouvelle-Zélande.

Ces négligences ou ces erreurs d'inattention ne sont pas des cas isolés ! Si la presse en parle actuellement, c'est que ces accidents ont été particulièrement impressionnants mais personne n'est à l'abri de faire cette erreur, pris de fatigue en rentrant tard le soir ou en se levant tôt pour aller travailler, par exemple.

En Nouvelle-Zélande, ce type d'accident a déjà fait 9 morts au premier trimestre 2015. Le pays réfléchit donc à l'éventualité de faire passer un permis de conduire spécial aux touristes originaires de pays où l'on roule à droite.

Certains Néo-Zélandais, inquiets du danger que peuvent représenter certains conducteurs étrangers ont employé des méthodes plus radicales : ils n'ont pas hésité à pourchasser certaines voitures de touristes afin de leur confisquer leurs clés. La police néo-zélandaise a été forcée d'intervenir et de rappeler à ses concitoyens que ces pratiques n'étaient pas légales et pourraient faire l'objet de poursuites judiciaires.

Conseils de conduite

Le site NewZealand.com vous donne les conseils suivants :

  • Toujours rouler sur le côté gauche de la route.
  • Toujours rouler aux vitesses indiquées sur les panneaux. La vitesse maximale sur route est de 100 km/h et en ville, de 50 km/h. Il faut ajuster sa vitesse, au besoin (notamment en fonction de l'environnement et des conditions climatiques).
  • S'arrêter aux feux rouges et aux feux oranges lorsque vous avez la possibilité de le faire.
  • Ne pas doubler de véhicule lorsque il y a une double ligne jaune, elle signifie qu'il est trop dangereux d'envisager un dépassement.
  • Le conducteur comme les passagers doivent porter une ceinture de sécurité, à l'avant, comme à l'arrière.
  • Ne pas boire avant ou pendant la conduite. Conduire sous l'effet de l'alcool ou de drogue est considéré comme un crime en Nouvelle-Zélande et peut donner lieu à de sérieuses condamnations.
  • Les panneaux de signalisation respectent des règles internationales et toutes les distances sont indiquées en kilomètres.
  • Le site vous invite également à consulter les sites NZTA et Drive Safe. Prenez le temps de les consulter.

Si vous vous rendez en Australie, consultez le site Australia.com qui vous fait exactement les mêmes recommandations et ajoute de :

  • Ne pas téléphoner au volant.
  • Faire des pauses régulières. Il y a, en Australie, des aires de repos tous les 80/100 kilomètres sur les autoroutes.
  • Faire attention si vous roulez dans des zones isolées. Vérifiez que votre véhicule est en bon état de fonctionnement et qu'un contrôle technique a bien été fait récemment.
  • Avoir toujours une roue de secours, des outils et de l'eau en grande quantité.
  • Veiller à faire le plein d'essence (et d'eau) dès que vous le pouvez.
  • Préparer son itinéraire à l'avance. Les distances sont souvent très longues entre deux stations essence et on peut rapidement être pris au piège.
  • Si vous prévoyez de quitter les autoroutes de l'Outback pour voyager dans des zones très isolées, prévenez des amis ou de la famille en leur précisant quand vous pensez revenir en ville.
  • Eventuellement, prévoir d'acheter un équipement de communication d'urgence (téléphone satellite ou appareil d'Emergency Position Indicating Radio Beacon (EPRIB)).
  • Faire attention à la faune qui peut surgir de nulle part. Rouler à une vitesse décente vous permet d'éviter un accident.
  • Retenir le numéro d'urgence en Australie (000) et en Nouvelle-Zélande (111).
  • Faire attention si vous doublez des "road trains" qui ont la longueur de 10 voitures et qu'il peut être très dangereux de doubler (il faut prévoir 2,5 km à 100 km/h pour le faire).

Pensez bien à consulter ces différents liens pour lire toutes les informations mises à votre disposition.
N'hésitez pas également, à consulter notre dossier consacré à la préparation d'un road trip. Des chapitres sont consacrés plus spécifiquement à l'Australie et à la Nouvelle-Zélande.

Quelques liens concernant les faits exposés plus haut (en anglais)

Article publié initialement en mars 2015.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Articles recommandés

[Dossier]

La retraite lorsqu’on a vécu au Canada

[Interview]

Kelly, une PVTiste à Whitehorse (Yukon) amoureuse des grands espaces

[Récit de voyageur]

Le labo urbain : l’arrivée en Argentine

[News]

PVT Canada 2019 : où en sommes-nous ? (quota, rondes d’invitations…)

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Marie
32.7K 9.5K
#981122

Nous, ça nous était arrivé deux fois d'être dans le mauvais sens de circulation avec mon copain (un mauvais réflexe, notamment quand on a roulé les premières fois). Heureusement, il n'y avait à chaque fois personne et l'un de nous a tilté rapidement.
Mon cousin avait eu un souci similaire en Grande Bretagne. Un matin, il prend une petite route de campagne, et il tape une voiture en pleine face. Quelques blessés (heureusement pas extrêmement grave), mais voilà, ça peut se produire, faut essayer de faire attention.
Pour les conducteurs, il faut vous dire que si vous n'êtes pas à proximité de la ligne du milieu de la route et que vous voyez le bord de la route, vous n'êtes définitivement pas du bon côté.
Il faut aussi faire très attention sur les intersections, où on peut s'engager par réflexe sur la mauvaise voie (surtout s'il n'y a personne).

{{likesData.comment_981122.likesCount}}
Lucile
28 10
#981141

Et inversement, vigilance aussi au retour lors de la reprise de la conduite à droite. Je sais de quoi je parle. Les réflexes sont totalement inversés. Je me gourais notamment tout le temps entre clignotants et essuies-glaces, en plus d'une légère tendance à vouloir me mettre sur la voie de gauche. Heureusement, ça revient vite.

{{likesData.comment_981141.likesCount}}
Mathieu
89 28
#981273

Effectivement, je travaille dans un hotel à Queenstown et nous avons reçu de la documentation pour les touristes qui conduisent.

Il s'agit d'un flyers du service des routes néo zélandaises où ils rappellent 2, 3 règles: Rouler a gauche, limitation de vitesse, interdiction d'utiliser le téléphone, faire des pauses, etc.

Nous devons le distribuer à tous les touristes qui viennent à la réception.

{{likesData.comment_981273.likesCount}}
#981292

Pour information, un truc sympa à savoir concernant le fait de doubler une voiture.
Vous verrez qu'il y a des zones "Passing lanes" qui vous permettent de doubler sans encombre si besoin est. Bien sûr nous avons les même en France.

Cependant, un truc intéressant (je me rappelle plus si c'est le cas en France), lorsque la "Passing lane" est de l'autre côté de votre voie (pour les usagers en sens inverse) et bien vous pouvez aussi l'utiliser (si rien ne vient ^^).
Le marquage au sol est une suite de bande jaunes non continues de votre côté et des petites bandes blanches non continues de l'autre.

Si ca peut être utile ...

{{likesData.comment_981292.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K
#981316

Merci Mathieu et Laurent pour vos retours !!!

{{likesData.comment_981316.likesCount}}
#1004030

On peut ajouter que le numéro d'urgence en NZ est 111... Comme il y a celui de l'OZ !
Merci de rappeler ces points, on est jamais trop prudents !

{{likesData.comment_1004030.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre