Récit de PVTiste : passer son permis de conduire en Corée

Article publié le 26-07-2018.

Dans une précédente interview, Yeliz avait partagé avec nous son expérience professionnelle lors de son PVT à Séoul en mentionnant qu’elle en avait profité pour passer son permis de conduire dans la foulée. Nous avons voulu en savoir plus sur cette expérience qui sera sans doute utile à d’autres.

Dans quel centre as-tu passé ton permis de conduire ?

J’ai passé mon permis au Centre de conduite KoROAD de Seobu. Il y en a à travers tout le pays.

Quels justificatifs as-tu dû fournir lors de ton inscription au centre ?

L’Alien Card est obligatoire et un certificat médical de bonne santé peut être demandé. Pour le reste, j’ai simplement précisé que j’avais déjà pris un certain nombre d’heures de conduite en France et que je savais conduire. Ils ne m’ont pas demandé de justificatif.

Si on sait déjà conduire, il est possible de passer tous les examens dans la même journée.

Comment se déroulent les examens théoriques ?

Les examens de théorie se déroulent en plusieurs étapes. Il y en a quatre comme suit :

  • Examen écrit (code)
  • Examen de la vue
  • Vidéo de sensibilisation
  • Test de simulation de conduite (기능시험)

Voici comment se déroule une journée d’examen.

Le centre ouvre à 9 h pour les inscriptions. Directement après, on vous installe dans une salle pleine d'ordinateurs où chacun doit se mettre devant un écran pour passer le code. Dans mon centre, on pouvait choisir de passer le code en coréen ou en anglais. J’ai choisi la deuxième option. Une fois l’épreuve finalisée (40 questions), un score s'affiche sur l’écran et on obtient un tampon sur une feuille qui nous indique si nous avons réussi ou échoué (auquel cas il faut attendre 3 jours pour pouvoir repasser l’examen).

Si cette première étape est réussie, on vous fait passer un rapide examen de la vue. Puis, on vous passe une vidéo de sensibilisation aux accidents de la route.

Prochaine étape : le test de simulation de conduite. On nous fait attendre dans une salle qui passe (encore) des vidéos de sensibilisation et on est appelé un par un. On s’installe seul dans le simulateur et on doit alors suivre les instructions qui apparaissent sur une tablette (exemple : mettre la première et revenir au point mort en 5 secondes, allumer le clignotant droit, avancer en ligne droite, etc…). Le but étant de savoir si vous savez utiliser les commandes basiques d’une voiture.

Si l’épreuve est réussie, on reçoit à nouveau un tampon et on accède enfin à l’examen de conduite final.

bg_mhcd

Organigramme complet de la procédure 

Comment se déroule l’épreuve de la conduite ?

Après avoir validé toutes les épreuves théoriques, il faut s’inscrire à l’examen de conduite (도로주행) en choisissant son jour et son heure de passage. Lors de l'inscription, vous pouvez choisir entre passer le permis en automatique (2종자동) ou en manuel.

Pour information, pour le permis en manuel il y a deux options possible :

  • 2종보통 manuel permis B classique
  • 1종보통 manuel pour les grandes voitures

Dans ce deuxième cas, l’examen se passe avec une petite camionnette.

Attention : si vous ne précisez rien, ça sera en automatique par défaut.

Le jour J, tous les apprentis conducteurs se retrouvent dans une salle dans laquelle un groupe d’examinateurs font leur entrée. Ils choisissent chacun trois élèves de façon aléatoire ; un élève qui conduit, l'autre qui attend sur le siège arrière, et le dernier qui attend au centre de conduite que les deux autres reviennent pour changer de place.

En réalité, les examinateurs ne jouent pas un grand rôle puisque c'est la voiture, équipée de senseurs, qui prend en compte tout ce que vous faites durant la conduite. Tout est automatisé et enregistré sur une tablette. On part avec un total de 100 points et, à la moindre faute détectée, des points sont déduits (moins 1, 2 ou 3 points selon la faute).

Il y a aussi certaines règles comme par exemple le fait de caler 5 fois qui fait automatiquement rater l’examen. Tout ça est expliqué dans les vidéos que l'on regarde dans le salle d’attente.

L'examen se déroule sur un parcours prédéfini à l’avance. Il y en a plusieurs selon la localisation du centre. La tablette en choisit un au hasard et nous indique le chemin à prendre via un GPS. L'examinateur, quant à lui, n'intervient quasiment pas. Il est là pour vous encourager et vous donner quelques conseils.

navigation-1048294_1920

Une fois le parcours réalisé, il faut revenir au centre et se garer sur le parking. L'examinateur nous donne alors le résultat et on récupère  le 3e tampon. On donne tout ça au guichet indiqué, et voilà, vous avez votre permis de conduire entre les mains !

Notez que si vous ratez l'examen de conduite, il faut attendre 3 jours pour se réinscrire. Bien sûr à chaque réinscription, il faut payer à nouveau les frais.

En comparant avec les écoles de conduite française, qu’as-tu pensé de ton expérience en Corée ?

Je n’ai pas vraiment eu la même expérience en France étant donné qu’en Corée, je n’ai pas suivi de cours de conduite. Néanmoins, je peux émettre un ressenti général sur le service et les examinateurs.

Déjà, j’ai trouvé que les site Internet des centres coréens étaient particulièrement bien expliqués et regorgeaient d’informations pertinentes. On peut par exemple y trouver des glossaires de questions très utiles pour passer le code. Ensuite, je dirais que tout paraît plus “facile” et que ce fut une expérience bien plus agréable que ce que j’ai pu vivre en France.

De plus, les examinateurs coréens sont vraiment différents de ceux que j’ai connus. Ils sont très amicaux, “relax”, ils donnent des conseils et surtout ils font tout leur possible pour vous mettre à l'aise. À l'inverse, en France, on va plutôt essayer de vous déstabiliser et de vous piéger durant l’examen (alors que c’est déjà un grande source de stress pour certains !).

Dans l’ensemble, tout le monde a été extrêmement gentil avec moi. Comme je ne parlais pas bien coréen, ils essayaient toujours d’appeler quelqu’un qui sache parler anglais pour être sûr que je comprenne bien.

Quels sont les coûts pour passer son permis de conduire en Corée ?

Si on a déjà finalisé ses cours de conduite, autant dire que ça ne coûte rien !

Voici le détail des coûts :

  • Examen écrit (code) - 5 000 won
  • Test de simulation de conduite - de 17 000 à 18 500 won
  • Obtention du permis temporaire (obligatoire) - 3 000 à 3 500 won
  • Examen de conduite sur route - 25 000 won
  • Obtention du permis de conduire définitif - 7 500 won

Soit moins de 60 000 won (environ 45 euros) !

Si on veut ajouter 6 heures de cours de conduite, il faut compter maximum 500 000 won (environ 400 euros). Ce prix inclut : l'inscription, le code, l'examen de la vue, l'examen des commandes, 6 heures de cours de conduite (le minimum requis pour passer l'examen) et l'examen de conduite final.

Est-ce que ce permis de conduire est valable en France ?

Oui, mais il faut respecter certaines conditions.

Pour pouvoir l'échanger avec un permis français, il faut absolument rester en Corée un minimum de 180 jours APRÈS l'obtention du permis coréen.

Avant de revenir en France, il faut passer dans un poste de police pour récupérer un document spécifique et ensuite aller à l'Ambassade de France de Séoul pour le faire traduire (coût : 14 000 won).

Mais le plus important, c’est qu’il faut des documents pour justifier la raison de votre séjour en Corée. Le papier de l'Ambassade seul ne suffit pas. Il faut donc être en mesure de fournir la preuve d'une inscription dans une université ou encore d’un contrat de travail, par exemple. Cela a pour but de prouver que vous n’êtes pas allé en Corée uniquement pour y passer votre permis de conduire.

Bien entendu, tous les documents que vous aurez obtenus pour échanger votre permis coréen en France devront être juridiquement traduits en français. Notez également que les documents que vous obtiendrez en Corée ne seront valables que durant 3 mois. Il ne faut donc pas les demander trop tôt non plus !

Comment se déroule la procédure d’échange de permis en France ?

Une fois votre retour en France, c’est une démarche qu’il va falloir effectuer rapidement. Les délais sont relativement longs et vous n’aurez le droit de conduire avec le permis coréen que pendant 1 an maximum en France. Renseignez-vous auprès de votre préfecture sur les démarches et les papiers à fournir.

De mon côté, j’ai envoyé mon dossier début octobre à la préfecture. En mars, j'ai reçu un courrier dans lequel ils m’ont demandé d'envoyer mon permis coréen pour faire l'échange. Dans le même courrier, il y avait un papier attestant que je pouvais conduire jusqu'à réception du permis français. Enfin, fin avril, j'ai reçu un e-mail m’informant que mon permis avait été commandé et qu'il arriverait prochainement par la Poste. Une semaine après, je l’avais enfin ! Cela aura tout de même pris 6 mois.

Attention ! Gardez bien une copie de tous les documents que vous envoyez et si possible gardez les originaux en envoyant des photocopies couleur car vous ne pourrez pas obtenir de copies de vos documents obtenus en Corée si vous les perdez ! Envoyez tout en recommandé avec accusé de réception et garantie.

Retrouvez plus d’informations sur l’échange d’un permis obtenu hors-Europe sur le site du Service Public.

As-tu des conseils à donner aux PVTistes souhaitant passer leur permis lors de leur séjour en Corée ?

Il peut être intéressant de s'habituer aux règles de conduites coréennes qui varient légèrement des nôtres.

Vous trouverez plusieurs vidéos sur YouTube qui vous aideront :

Examen des commandes basiques. Il ne parle que en coréen mais c'est vite compréhensible avec les gestes.

Le parcours A du Centre Seobu. Il y a aussi les parcours B, C et D.

Bonne chance à tous !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Récit de PVTiste au Canada : road trip, 1er boulot et rencontres ! Lire son récit

Évaluations des membres

Note moyenne donnée par nos membres pour "Récit de PVTiste : passer son permis de conduire en Corée".
5/5 (3)

Évaluation de l'article

Afin de nous aider à améliorer les différents articles de PVTistes.net, votre avis est important pour notre équipe.

Articles recommandés

Lamarie

Point sur le PVT Canada 2016 au 1er juin 2016

Mat

On a testé une promenade au bord du lac Ontario

Lamarie

Mikkira Station (Australie) : un sanctuaire pour les koalas

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Merci beaucoup Yeliz pour ce retour d’expérience, c’est hyper intéressant :)

Un article qui tombe à point ! Je passe mon permis une semaine avant de partir pour la Corée alors autant dire que j’ai un peu la pression, la sensation que je DOIS réussir…. Mais après avoir lu, ça me rassure. Je le passerai en Corée directement si je le loupe !

J’ai aussi passé le permis en Corée pour faire l’échange en France. C’est très bien expliqué dans cet article.
Pour ma part, cela s’est passé différemment. En effet, je l’ai passé en 2011 et les règles ont du légèrement changées. Mais dans l’ensemble, cela reste pareil.

Le parcours le plus difficile était l’échange à la préfecture en France ou il m’a fallut revenir 3 fois car il manquait toujours un document…
Du coup, faite très attention d’avoir tous les documents avant de vous présenter!

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App