Trouver du travail à Hong Kong lors d’un PVT

Chapitre 5 : Où et quand chercher un emploi ?

Date de publication : 21-01-2020

Auteur

Marie

Où et quand chercher un emploi ?

Il existe une multitude de façons de trouver un emploi. Même si les sites traditionnels d’emploi peuvent être très utiles, vous pouvez aussi regarder du côté des réseaux sociaux. Enfin et surtout, le réseautage sera sûrement votre meilleur allié pour votre recherche d’emploi à Hong Kong.

Quelles période pour rechercher un emploi ?

Il n’y a pas vraiment de période plus propice à la recherche d’emploi qu’une autre, mais certaines périodes pourraient être un peu plus difficiles :

  • Le milieu de l’été (juillet-août) : à cette période, beaucoup de responsables sont en vacances, les recrutements sont au point mort ou presque.
  • La fin de l’année – début d’année : là aussi, pas mal de responsables partent en vacances, les responsables RH gèrent les bilans de l’année et peu de place est dédié aux futurs recrutement. Cette période s’étend souvent jusqu’au moment du Nouvel An chinois. Il peut y avoir plus d’opportunités après le Nouvel An chinois puisque c’est une période plus propice aux démissions : pas mal d’employés attendaient de toucher leur bonus annuel, avant de donner leur démission.

Les sites Internet de recherche d’emploi

Il existe plusieurs sites de recherche d’emploi à Hong Kong :

Vous pouvez aussi aller jeter un coup d’œil sur l‘interface dédiée du gouvernement de Hong Kong. Ce site présente notamment l’avantage de donner des informations sur les niveaux de salaire. De plus, les annonces sont relativement claires, avec les exigences, notamment en matière de langue.

Pour tous ces sites, n’hésitez pas à chercher le mot clé « French » qui pourrait vous orienter vers des postes pour lesquels la maîtrise du français est un atout (c’est une piste comme une autre).

Il y a beaucoup d’offres d’emploi pour des postes « junior » ou pour des candidats n’ayant pas encore beaucoup d’expérience professionnelle (surtout d’expérience professionnelle à Hong Kong…).

Les réseaux sociaux 

Facebook 

Il est très commun pour les employeurs de poster des offres d’emploi sur les réseaux sociaux, en particulier sur Facebook. Ces pages ne diffusent pas exclusivement des offres d’emploi, mais il y en a de temps en temps:

Il existe d’autres groupes, notamment des groupes organisés par secteurs d’activités, n’hésitez pas à les chercher.

LinkedIn 

Dès le moment où vous allez commencer à chercher du travail à Hong Kong (avant votre départ ou une fois sur place), pensez à actualiser votre profil LinkedIn (créez-en un si vous n’en avez pas encore un). Localisez-vous à Hong Kong, mettez-le entièrement en anglais (vous avez la possibilité de créer une autre version de votre profil en anglais) et assurez-vous que toutes les informations qui y figurent sont à jour. En effet, des recruteurs peuvent passer sur votre profil, et vous proposer une offre d’emploi si vous correspondez au profil recherché. Pour cela, assurez-vous également que votre profil est public, et ainsi visible des recruteurs.

Des offres d’emplois sont aussi régulièrement postées via ce réseau social, et il est possible de soumettre des « candidatures simplifiées » directement via l’interface. Vous pouvez aussi chercher des groupes et les rejoindre via la fonction recherche située en haut du site. On y trouve par exemple les groupes Français expatriés à Hong KongHK Young French Professionals & VI ou encore Emploi, Network et Opportunités à Hong Kong. Il y a aussi des groupes plus généraux, moins axés sur les Français, comme les groupes Hong Kong connection (près de 90 000 membres), Hong Kong Guanxi Network et Hong Kong Jobs and Career Network. Bien sûr, là aussi, n’hésitez pas à chercher des groupes professionnels spécialisés dans votre domaine.

Pensez à maintenir votre profil à jour et à développer votre réseau sur LinkedIn. La quasi-totalité des entreprises disposent d’une page sur LinkedIn et y publient aussi des offres d’emploi, soit directement sur leur profil, soit dans la partie dédiée aux offres d’emploi.

Des entreprises/organismes de placement professionnel 

Il existe plusieurs entreprises spécialisées dans le placement de travailleurs. Des entreprises, en recherche de compétences spécifiques font appel à des entreprises ou des organismes pour se charger du recrutement. Ces entreprises imposent des frais à la fois aux entreprises et aux candidats, uniquement lorsque vous êtes placé dans une entreprise ! La loi leur impose de ne pas vous faire payer plus de 10 % de votre premier mois de salaire. Pour en savoir plus…

Il n’est pas sûr que ce soit le meilleur moyen de trouver un emploi en PVT. En effet, les entreprises payant des frais en faisant appel à ces compagnies, elles pourraient juger qu’un PVTiste (qui sera limité à 6 mois de travail avec elles) n’est pas forcément « rentable » puisqu’il faudra de nouveau faire appel à un cabinet d’ici quelques mois. Néanmoins, rien ne vous empêche de tenter votre chance. Et si vous souhaitez rester plus longtemps à Hong Kong, vous pourrez envisager de passer sous un autre visa de travail.

Voici quelques organismes/entreprises spécialisées dans le placement.

French Chamber of Commerce : dans le cadre de ses activités, la chambre de commerce et d’industrie française de Hong Kong propose des services de placement de candidats. Sur leur site, vous pouvez retrouver toute une section consacrée au recrutement et notamment une section offres d’emploi. Vous pouvez également leur transmettre votre CV en anglais accompagné d’une lettre expliquant votre situation professionnelle et l’emploi que vous cherchez à Hong Kong. N’hésitez pas à les contacter ! Par ailleurs, ils organisent régulièrement des événements de réseautage qui pourraient vous intéresser. Ces événements sont souvent payants.

Surtout, la French Chamber of Commerce de Hong Kong organise régulièrement des sessions d’information sur la recherche d’emploi à Hong Kong (environ une fois par mois). N’hésitez pas à consulter leur page Events pour vous y inscrire.

Cogs Hong Kong : agence de placement spécialisée dans le placement de développeurs informatique, de designers et de spécialistes des réseaux sociaux, entre autres.

Become Recruitment : egence de placement spécialisée dans les emplois de créatifs (design graphique, design d’intérieur…).

Connected Group : agence de placement plutôt axée vers les professionnels disposant déjà d’une solide expérience professionnelle.

Aspire : agence de placement spécialisée dans les métiers du digital.

Easy Job Center

Vous pouvez retrouver l’ensemble des agences de placements autorisées, en effectuant des recherches sur ce site Internet. La liste des agences reconnues au 23 novembre 2018 se trouve sur ce lien.

Notez que le terme « foreign domestic helpers » et les agences proposant des services exclusivement tournées vers les Domestics helpers ne vous concernent pas. Il s’agit des employés de maisons recrutés via un programme spécial du gouvernement hongkongais et qui s’adresse aux ressortissants des Philippines, d’Indonésie et de Thaïlande.

Autres sites

Hong Kong Art Gallery Association : site où l’on peut retrouver des offres d’emploi dans le domaine de l’art. Il ne s’agit pas d’une agence de placement.

Startbase : base de données pour des recherches d’emploi dans les nouvelles technologies, dans des startup. Il ne s’agit pas d’une agence de placement.

Whub : site d’offre d’emploi pour des emplois dans des startup. Il ne s’agit pas d’une agence de placement.

EFC (eFinancialCareers) : site d’offre d’emploi pour des emplois dans la finance.

Le réseautage

À Hong Kong, peut-être plus qu’ailleurs, le réseautage est extrêmement important. De très nombreuses opportunités professionnelles existent, mais elles ne sont le plus souvent accessibles que via le bouche-à-oreille. Or, lorsqu’on arrive ici, on ne connaît pas forcément grand monde, et nous ne disposons pas toujours d’un réseau.

Tout d’abord, si vous avez des connaissances qui se trouvent déjà à Hong Kong, n’hésitez pas à les contacter pour leur dire que vous arrivez et leur signaler que vous comptez chercher un emploi dans tel ou tel domaine. Ça ne coûte rien et si ces contacts entendent parler de quelque chose, ils reviendront peut-être vers vous. Même si ce sont des connaissances lointaines ou des amis d’amis, mettez-vous en contact. Les personnes installées à Hong Kong connaissent l’importance du réseautage et sont plus facilement enclines à vous donner un petit coup de pouce.

Une fois sur place, multipliez les sorties et les rencontres. Si vous avez une passion en France (loisirs, sport…), n’hésitez pas à rejoindre des groupes qui partagent la même passion.

Vous pouvez par exemple vous tourner vers des plateformes comme Meet-Up, Eventbrite ou encore Internations pour rencontrer des gens ayant les mêmes centres d’intérêt que vous et vous créer peu à peu un réseau.

Faites-vous une carte de visite !

Dès votre arrivée, n’hésitez pas à faire des cartes de visite (business card) sur laquelle vous indiquez vos nom, prénom, numéro de téléphone et éventuellement, l’emploi que vous recherchez, si vous en avec un bien précis en tête. L’échange de carte de visite est une institution à Hong Kong, quasiment tout le monde en a une et il est très courant, quand vous rencontrez de nouvelles personnes, d’échanger vos cartes de visite.

La façon de s’échanger des cartes de visite est codifiée à Hong Kong : une carte de visite se donne et se reçoit des deux mains, avec les informations de votre carte orientées dans le sens de votre interlocuteur (il doit pouvoir les lire lorsque vous lui tendez votre carte). Prenez le temps de regarder les informations qui se trouvent sur la carte (notamment le nom de la personne…) avant de la mettre dans votre poche pour montrer votre intérêt. Évitez d’écrire des informations sur la carte de visite de votre interlocuteur, sauf si la personne vous l’a expressément suggéré. Évitez également de la plier (c’est suffisamment petit comme ça…).

Le top du top, c’est d’avoir une carte de visite en anglais sur une face, et en chinois traditionnel sur l’autre, mais ça n’est en aucun cas une obligation.

C’est via le biais du réseautage que beaucoup de PVTistes trouvent un emploi. Dans le cas de Max (qui avait déjà un ami sur place) et de Julia et Anne, qui ont eu des opportunités d’emploi au gré de leurs rencontre sur place, on voit bien que le réseautage tient une place prépondérante dans la recherche d’emploi à Hong Kong. Soyez avenant et n’hésitez pas à aller à la rencontre de nouvelles personnes !

Le réseautage auprès de la communauté français

La communauté française est très importante à Hong Kong (14 000 personnes sont inscrites au consulat français, mais il est estimé que 20 000 à 25 000 Français vivent à Hong Kong). Même si vous ne souhaitez pas forcément passer votre vie avec des Français, des rencontres dans les cercles français peuvent aussi être de bonnes façons de réseauter.

L’Union des Français de l’Étranger

L’Union des Français de l’Étranger propose régulièrement des rencontres à ses membres (pour les non membres, l’évènement est payant). L’UFE propose également plusieurs fois par an des sessions de 4 ateliers de 3 heures sur une période d’un mois dédiés à la recherche d’emploi . N’hésitez pas à les suivre sur leur page Facebook ou consulter cette page de leur site Internet.

Le Hong Kong Café Emploi

Toutes les deux semaines, deux Françaises organisent des rencontres pour permettre aux Français qui chercheraient de l’info sur l’emploi à Hong Kong de se rencontrer et d’échanger autour de cette question. Vu comme un « groupe de partage », ces rencontres permettent d’acquérir des conseils, des astuces, de partager des plans boulot qui pourraient ne pas vous intéresser mais qui pourraient convenir à d’autres personnes.

Par ailleurs, environ une fois tous les mois et demi, elles organisent des afterworks pour favoriser l’échange entre ceux qui ont déjà un emploi et ceux qui sont en recherche.
Tous leurs évênements sont annoncés quelques jours en avance sur leur groupe Facebook ou leur groupe LinkedIn.

Elles disposent aussi d’une adresse email (cafeemploihk[A]gmail.com) où vous pouvez leur envoyer votre CV ou des questions sur la recherche d’emploi à Hong Kong.

Par ailleurs, n’hésitez pas à consulter leur excellente Tool box sur la recherche d’emploi, avec d’excellents conseils sur les « bonnes pratiques pour trouver un emploi à Hong Kong ».

Hong Kong accueil

On peut également citer Hong Kong accueil, qui appartient au réseau Fiafe, dédié à l’accueil des nouveaux arrivants à Hong Kong. Ils organisent eux aussi très régulièrement des rencontres informelles (apéros, sorties…). Une adhésion est nécessaire pour participer aux activités. N’hésitez pas à consulter leur calendrier.

La FCCIHK

La Chambre de commerce et d’industrie française de Hong Kong organise elle aussi des événements de networking, parfois directement axés sur les jeunes professionnels. N’hésitez pas à consulter leur calendrier.

Enfin, les restaurants français sont un lieu où beaucoup de Français se retrouvent le week-end. Vous pourriez y rencontrer du monde.

Identifier des entreprises françaises (ou montées par des Français) basées à Hong Kong

Comme nous le disions plus tôt dans ce dossier, les possibilités d’emploi pour des PVTistes français pourraient être plus importantes au sein des entreprises françaises (la maîtrise du français peut parfois y être un atout, même si vous avez de bonnes chances de parler anglais au quotidien) ou des entreprises en contact régulier avec la France, qui pourraient voir un vrai avantage de recruter une personne francophone.

Nous ne sommes pas une mesure d’établir une liste exhaustive des entreprises françaises ou des entreprises gérées par des Français à Hong Kong (il y en a beaucoup et cela bouge souvent), mais il s’agit de premières pistes. Toutes ces entreprises ne recrutent pas forcément.

Il ne s’agit pas de contacter toutes ces entreprises d’un coup en leur disant « je suis français(e), recrutez-moi », nous souhaitons simplement vous fournir des pistes éventuelles en fonction de votre profil, de votre secteur et de ce que vous souhaitez faire sur place.

Par ailleurs, le fait que ce soit des entreprises françaises (ou montées par des français) ne vous exonèrera pas de parler anglais. Beaucoup de ces entreprises recrutent localement et la langue au bureau peut très souvent être exclusivement l’anglais (quand elles ne recherchent pas aussi des candidats parlant cantonais et/ou mandarin !!). N’hésitez pas non plus à chercher leurs comptes sur LinkedIn, et voir s’ils disposent d’offres d’emploi (notamment quand ils ne disposent pas de page dédiée à la carrière).

Enfin, notez que ces entreprises françaises peuvent aussi faire appel à des VIE qui ont l’avantage de pouvoir rester un peu plus longtemps.

Soyez méthodique dans votre recherche d’emploi. Identifiez les entreprises qui vous intéressent, allez voir leur site Web pour vérifier si elles disposent d’une page carrière. Autrement, consultez leurs pages LinkedIn, ou leur page Facebook : elles peuvent parfois y publier des offres d’emplois. Si certaines entreprises vous intéressent particulièrement, suivez-les pour être au courant de leur publications, qui pourraient inclure des offres d’emploi.

Enfin, vous pouvez consulter des sites comme JobsDB, CTGoodJobs, CPJobs ou encore Glassdoor pour voir si les entreprises qui vous intéressent y publient des offres.

Secteur Entreprises
Finance / Banque / Assurance / Conseils financiers  BNP Paribas / Société générale / Axa / Crédit Agricole CIB / Accuracy / Crédit Agricole CIB / CH&C / Henner / Natixis / Coface / ADMedilink / Sia Partners
Education / Enseignement / Formation professionnelle  Lou Pichoun / Lycée français de Hong Kong / Chorus / ACDL / E-learn2grow
Communication / Publicité / Marketing / Design  Depack / Ekimetrics / JCDecaux / Wild agency / Émotives Studio / Ipsos 
IT / Digital / Informatique / Innovation / Data / Cybersécurité  Palo ITWhy innovation / Astek / Nikopicto / Agorize / Fifty-five / Gameloft / Expertime / Maltem consulting group
Restaurants / Cafés Pasti Group (Métropolitain / Pastis / Saint Germain / Comptoir / Eiffel Bistro / Fab / Café Claudel) / La Cabane / Le Comptoir (Bibo / Écriture) / Le Quinze VinsBelon / Dalloyau / La Crêperie / La Rotisserie /  Stan Café Le dessert (pâtisserie)/ Le bistro Winebeast / Le 39V Hong Kong / L’Atelier de Joël Robuchon / Gaddi’s / PierreCaprice / Akrame /
Comptabilité / Audit  Constantin / Mazars / Opko Finance / ITracing
Transport / Logistique  Systra / Clasquin / Geodis / CMA CGM / Seafrigo / Alstom / Easyship / Carrefour Global Sourcing
Construction / Infrastructure  Freyssinet / Dragages /Forizons / Schneider Electric / Vinci
Conseil  Rosemont / Aurexia Capgemini / Fineum conseil / Axys  / Sedona
Développement durable / Énergies vertes  Bee retail Sustain Asia
Juridique  Thomas Mayer et Associés / LPR – CGR Avocats / Asiallians
Luxe / Retail  Christian Louboutin / Albatross CX / Kering / Hermès / LVMHOn the list ID Kids / Icare / Art de vivre Group / APM Monaco / Decathlon / L’Oréal / GIFI Asia / Babyzen / Clarins 
Vins et spiritueux  Pernod Ricard Asia / Rémy Cointreau / IdealWine
Électronique  STMicroelectronics / Gemalto
Santé / Pharmacie / Biotechnologies  Guerbet / InvivoGen
Média  AFPTV5 Monde Asia-Pacific
Autres  Bluebridge / Dextra Group / La Maison du chocolat / Perrotin / Renault / Ubisoft / DataSource International / EEM / Thales / Cosfibel

Par ailleurs, vous pouvez retrouver un annuaire de start-up françaises sur le site de French tech Hong Kong sur ce lien.

Notez enfin qu’il n’y a pas que les entreprises françaises qui peuvent vous recruter à Hong Kong !

Attention aux arnaques !

Hong Kong n’est pas exempte d’arnaques à la recherche d’emploi. N’hésitez pas à consulter cette page du site des autorités hongkongaises pour connaître les différents types d’arnaques auxquelles vous pourriez faire face et des conseils pour éviter de tomber dedans.

Chapitre 5 sur 7

Évaluation de l'article

5/5 (3)

Aucun commentaire

Articles recommandés