1. #1
    Avatar de VoyageB1
    Brandon 25 ans

    Location
    France
    Messages
    11
    Likes reçus
    3
    Bonjours , je vous contacte car j’ai un gros problème à deux doigt de pleurer , j’avais fais la demande pour travailleurs à risque de mauvais traitement , j’avais déjà prévu de partir pour quitter ma situation, j’ai fais la demande il y’a 3 mois maintenant et je pars d’ici la fin de la semaine , maintenant j’ai reçu une réponse de l’état qui me dis que je ne suis pas en danger alors que j’ai donner tout ce qu’il fallait comme preuves, franchement je suis à bout , mon proprio prend de la cocaïne et je ne compte pas rester ici , y’a t’il un moyen d’avoir un permis pour travailler rapidement parce que là sinon dans 3 mois je suis à la rue et je sais plus quoi faire je suis perdue, j’ai de l’argent pour vivre 3 mois dans le logement dans lequel je dois y aller cette fin de semaine mais après ça je n’ai plus rien et je suis vraiment perdue , aider moi à trouver une solution s’ils vous plaît

  2. Pvtistes.net sur les réseaux sociaux

    Retrouvez tous nos réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Linkedin etc.) sur cette page et rejoignez la communauté pvtistes afin d'être au courant des dernières actualités sur le PVT !

    En savoir plus...
  3. #2

    Messages
    9 448
    Likes reçus
    3 550
    Message de VoyageB1
    Bonjours , je vous contacte car j’ai un gros problème à deux doigt de pleurer , j’avais fais la demande pour travailleurs à risque de mauvais traitement , j’avais déjà prévu de partir pour quitter ma situation, j’ai fais la demande il y’a 3 mois maintenant et je pars d’ici la fin de la semaine , maintenant j’ai reçu une réponse de l’état qui me dis que je ne suis pas en danger alors que j’ai donner tout ce qu’il fallait comme preuves, franchement je suis à bout , mon proprio prend de la cocaïne et je ne compte pas rester ici , y’a t’il un moyen d’avoir un permis pour travailler rapidement parce que là sinon dans 3 mois je suis à la rue et je sais plus quoi faire je suis perdue, j’ai de l’argent pour vivre 3 mois dans le logement dans lequel je dois y aller cette fin de semaine mais après ça je n’ai plus rien et je suis vraiment perdue , aider moi à trouver une solution s’ils vous plaît
    Bonjour,

    Les permis de travail pour travailleurs vulnérables se sont pas facilement accordés. Je ne connais pas ta situation en détail, mais si IRCC a rejeté ta demande c’est que tu ne l’as pas convaincu que tu répondais aux critères pour travailleur vulnérable.

    À partir de ce constat, tu as 3 options:

    1- Obtenir un permis de travail régulier (avec EIMT, ou avec une dispense comme Mobilité francophone, EIC, etc.) Si tu as un.e conjoint.e qui a un permis de travail, regarde si tu es admissible au permis de travail ouvert pour conjoint;

    2- Resoumettre une demande à IRCC pour travailleur vulnérable, plus étoffée;

    3- Quitter le Canada.

    À titre d’information pour ceux qui nous lisent, voici la politique de IRCC à ce sujet:
    Cadre de l’emploi

    Les agents doivent avoir des motifs raisonnables de croire qu’un travailleur migrant est victime de violence, ou qu’il risque de l’être, dans le cadre de son emploi au Canada. Les travailleurs qui sont sortis d’une situation d’emploi impliquant de la violence avant de demander ce permis de travail sont toujours admissibles, à condition que leur permis de travail lié à un employeur donné soit toujours valide ou qu’ils aient conservé leur statut. De manière générale, le cadre de l’emploi ne comprend pas les logements privés (à l’exception des logements ou des installations fournis au travailleur par l’employeur). En revanche, la violence subie par le travailleur dans le cadre de son emploi ne se limite pas à la violence commise par l’employeur officiel.
    N’hesite pas si tu as d’autres questions ou autre.

    Bon courage!

    Larousse

  4. #3
    Avatar de VoyageB1
    Brandon 25 ans

    Location
    France
    Messages
    11
    Likes reçus
    3
    Obtenir un permis de travail régulier (avec EIMT, ou avec une dispense comme Mobilité francophone, EIC, etc.) Si tu as un.e conjoint.e qui a un permis de travail, regarde si tu es admissible au permis de travail ouvert pour conjoint, pour un travail régulier faut il obligatoirement avoir une conjointe obligatoirement ?

  5. #4

    Messages
    9 448
    Likes reçus
    3 550
    Message de VoyageB1
    Obtenir un permis de travail régulier (avec EIMT, ou avec une dispense comme Mobilité francophone, EIC, etc.) Si tu as un.e conjoint.e qui a un permis de travail, regarde si tu es admissible au permis de travail ouvert pour conjoint, pour un travail régulier faut il obligatoirement avoir une conjointe obligatoirement ?
    Oui, bien sûr ^_^

  6. #5
    Avatar de VoyageB1
    Brandon 25 ans

    Location
    France
    Messages
    11
    Likes reçus
    3
    J’ai une dernière questions , pour ai-je rechercher un autre employeur qui pourrais reprendre mon permis tout simplement ?

  7. #6

    Messages
    9 448
    Likes reçus
    3 550
    Message de VoyageB1
    J’ai une dernière questions , pour ai-je rechercher un autre employeur qui pourrais reprendre mon permis tout simplement ?
    Malheureusement, ça ne fonctionne pas comme ça.

    De ce que je vois dans ton historique de messages, tu as obtenu un permis Jeune Professionnel et tu es arrivé autour du mois de mai dernier.

    Les permis Jeune Pro sont des permis fermés, tu ne peux travailler que pour l'employeur inscrit sur ton permis actuel.

    Dans certaines circonstances, il est possible de demander à l'équipe de EIC de changer d'employeur et tu peux aussi demander l'autorisation de travailler pour le nouvel employeur en attendant de recevoir ton permis modifié. Il y a une marche à suivre bien précise.

    Mais il manque de détails sur ta situation, alors je ne sais pas si tu es admissible. Si tu veux bien me donner plus de détails (sans mentionner le nom de ton employeur), je pourrai te conseiller.

  8. #7
    Avatar de VoyageB1
    Brandon 25 ans

    Location
    France
    Messages
    11
    Likes reçus
    3
    En gros mon employeur m’a forcer à être dans un appartement sous une maison , don le proprio est alcoolique et il prend de la drogue, il y’a la porte principale qui ne se ferme pas à clé du tout donc depuis 3 mois n’importe qui peut rentré ou sortir à n’importe quelle heure , il y’a une porte dans le logement qui lie la maison principal ( en haut ) et mon logement, cette porte n’a aucune serrure, dès que je suis arrivé ici j’ai vue mon proprio rentré dans mon logement comme bon lui semble en plus de ça il a déjà fouiller dans mes affaires , il ramène des gens visiter le logement sans me prévenir alors qu’il y’a tout mes effet personnel à la vue de tous , maintenant je mets une chaise pour bloquer la porte , chaque soir il crie il saute jusqu’à 5h du matin, le 5 juillet j’ai du appeler les ambulances parce qu’il avait trop bue et il crier à l’aide , il était comme paralysé, en plus de ça je sui à la campagne à 5h de Montréal alors imaginez seulement, la douche ne fonctionne même pas, j’ai prévenu les employeurs mais ils me disait par téléphone tu es en permis de travail fermé tu dois supporter, et c’est la que j’avais appris que je pouvais faire une demande de travailleur à risque , en sachant qu’avant de venir au Canada avec l’employeur j’avais bien préciser que je préféré prend une chambre dans l’hôtel où je travaille actuellement et ensuite je trouverais moi même un logement , mais ils m’ont obliger à venir la ou je suis actuellement, donc même avec tout ça l’état ne voit pas que je subit des mauvais traitements, j’avais fais la demande le 28 mais , j’ai envoyer les photos et preuves le 6 juin et j’ai attendus jusqu’au 1 août pour avoir un refus et l’excuse c’est « vous n’êtes pas à risque de mauvais traitement » le problème c’est que en 3 mois il y’a des choses qui ce sont rajouter , et moi je ne suis pas ici pour subir tout ça

  9. #8

    Messages
    9 448
    Likes reçus
    3 550
    Message de VoyageB1
    ...en plus de ça je sui à la campagne à 5h de Montréal alors imaginez seulement, la douche ne fonctionne même pas, j’ai prévenu les employeurs mais ils me disait par téléphone tu es en permis de travail fermé tu dois supporter, et c’est la que j’avais appris que je pouvais faire une demande de travailleur à risque , en sachant qu’avant de venir au Canada avec l’employeur j’avais bien préciser que je préféré prend une chambre dans l’hôtel où je travaille actuellement et ensuite je trouverais moi même un logement , mais ils m’ont obliger à venir la ou je suis actuellement, donc même avec tout ça l’état ne voit pas que je subit des mauvais traitements, j’avais fais la demande le 28 mais , j’ai envoyer les photos et preuves le 6 juin et j’ai attendus jusqu’au 1 août pour avoir un refus et l’excuse c’est « vous n’êtes pas à risque de mauvais traitement » le problème c’est que en 3 mois il y’a des choses qui ce sont rajouter , et moi je ne suis pas ici pour subir tout ça
    D'accord, je vois.

    Quand tu dis que tu es forcé à vivre dans ce logement, peux-tu expliquer comment exactement tu es forcé? Qu'est-ce qui t'empêche de ramasser tes affaires et de t'installer dans un autre logement?

    Est-ce que tu as signé un bail? Qui paie le bail?

    De ce que je comprends, le propriétaire de ce logement n'est pas ton employeur, c'est bien cela? Il s'agit d'une entente que ton proprio et ton employeur ont pris pour loger des travailleurs comme toi.

    Donc je comprends que ton milieu de travail est présentement sécuritaire, mais pas l'endroit où tu loges. C'est bien cela ?

    Ces questions sont importantes pour comprendre en quoi le refus de IRCC est justifié (ou pas).

    Je sais que les travailleurs agricoles venant de l'étranger et qui travaillent sur des fermes sont souvent logés sur place, et que ce sont parfois c'est des dortoirs de qualité douteuse. Comme la main-d'oeuvre est principalement voir exclusivement hispanophone, il leur est difficile de défendre leurs droits s'ils sont logés dans des conditions non sécuritaires en raison de la barrière de la langue et du niveau d'instruction.

    Dans ton cas, tu as un Jeune Pro alors tu as un poste qualifié et tu parles français. Qu'est-ce qui t'empêche de déménager ailleurs?

  10. #9
    Avatar de VoyageB1
    Brandon 25 ans

    Location
    France
    Messages
    11
    Likes reçus
    3
    Oui le logement est une entantes entre le proprio et mon employeur, le problème pour loger ailleur c’est qu’ici il n’y a rien à part des chambre à 900$ , en plus de ça mon employeur n’ai jamais la au travaille c’est une autre qui nous supervise, il m’ont obliger parce que au tout début quand je suis arrivé je n’avais pas forcément l’argent et je leurs et dis que comme convenus par mail jéallais prendre la chambre dans l’hôtel , ils m’ont dis « écoute maintenant tu es en permis fermé tu vas prendre ce qu’ont te donne tu n’as pas le choix » vous continuerais de travailler pour des employer qui vous disent ça ? , mais j’ai continué malgré tout ce que je vous ai expliquer dans le message , je peux déménager c’est ce que je vais faire comme convenue à la fin de la semaine mais je retourne au alentour de Montréal le seul problème c’est que comme ils m’ont refuser ma demande de travailleur à risque , je n’aurais rien pour travailler et je ne peux pas travailler dans un document officiel donc 0 revenue, et je ne peux pas rester à travailler pour dés employeur qui me parle comme si j’étais leurs objets, et à vivre dans un logement qu’eux même mon choisis en dehors de ce qui était convenue, avec un alcoolique et droguer, non je ne veux plus avoir à faire avec eux du tout , je ne sais pas qui accepterais ça, je peux partir mais mon problem c’est vraiment un permis qui me permet de travailler


  11. #10

    Messages
    9 448
    Likes reçus
    3 550
    Message de VoyageB1
    Oui le logement est une entantes entre le proprio et mon employeur, le problème pour loger ailleur c’est qu’ici il n’y a rien à part des chambre à 900$ , en plus de ça mon employeur n’ai jamais la au travaille c’est une autre qui nous supervise, il m’ont obliger parce que au tout début quand je suis arrivé je n’avais pas forcément l’argent et je leurs et dis que comme convenus par mail jéallais prendre la chambre dans l’hôtel , ils m’ont dis « écoute maintenant tu es en permis fermé tu vas prendre ce qu’ont te donne tu n’as pas le choix » vous continuerais de travailler pour des employer qui vous disent ça ? , mais j’ai continué malgré tout ce que je vous ai expliquer dans le message , je peux déménager c’est ce que je vais faire comme convenue à la fin de la semaine mais je retourne au alentour de Montréal le seul problème c’est que comme ils m’ont refuser ma demande de travailleur à risque , je n’aurais rien pour travailler et je ne peux pas travailler dans un document officiel donc 0 revenue, et je ne peux pas rester à travailler pour dés employeur qui me parle comme si j’étais leurs objets, et à vivre dans un logement qu’eux même mon choisis en dehors de ce qui était convenue, avec un alcoolique et droguer, non je ne veux plus avoir à faire avec eux du tout , je ne sais pas qui accepterais ça, je peux partir mais mon problem c’est vraiment un permis qui me permet de travailler
    D’accord, c’est plus clair.

    Selon moi, tu devrais tout simplement demander à changer d’employeur (après en avoir trouvé un). La politique concernant spécifiquement les permis Jeune Pro est qu’il est possible de changer d’employeur pour les raisons suivantes:
    Voici des exemples de raisons valables :

    • vous travailliez pour une entreprise qui a fermé ses portes;
    • vous ne recevez pas la rémunération qu’on vous a promise;
    • vos conditions de travail ne sont pas sécuritaires ou ne correspondent pas à celles qui vous ont été promises;
    • vous avez été congédié ou mis à pied.
    Je pense que la 3e raison pourrait soutenir ta demande. Tu dis que ton “employeur n’est plus là” et que c’est quelqu’un d’autre qui supervise, je doute que ça soit une raison suffisante (à moins que le superviseur en question ne soit pas un employé de l’entreprise?) car un employeur ça comprend toutes les personnes au sein de l’entreprise. Mais couplé à d’autres problèmes que tu n’as pas mentionnés mais qui existent peut-être, en plus du problème de logement, je crois que tu serais éligible.

    Alors je te laisse la procédure ici:

    Expérience internationale Canada : Prolongez votre participation ou modifiez votre permis de travail - Canada.ca

    et aussi un article:

    Jeunes Professionnels/Stage au Canada, comment changer d'employeur ?

    Une fois que tu auras soumis ta demande de changement de permis de travail, même si le délai de traitement est long tu peux écrire à IRCC pour demander une autorisation de commencer à travailler pendant le traitement de ta demande (important: bien suivre la marche à suivre décrite dans les instructions!).

    C’est plus simple de faire ça car le permis de travail vulnérable je pense que IRCC ne considère pas que tu en es un, étant donné que ton problème est lié au logement (que tu peux trouver ailleurs même si c’est compliqué) et non au milieu de travail.

  12. #11
    Avatar de VoyageB1
    Brandon 25 ans

    Location
    France
    Messages
    11
    Likes reçus
    3
    Franchement depuis le début du processus c’est vous qui m’avez le plus aider avec les démarche et les formulaires , je vous remercie comme pas possible 😂, vous êtes vraiment la personne qui me sauve de cette situation


  13. #12

    Messages
    9 448
    Likes reçus
    3 550
    Message de VoyageB1
    Franchement depuis le début du processus c’est vous qui m’avez le plus aider avec les démarche et les formulaires , je vous remercie comme pas possible 😂, vous êtes vraiment la personne qui me sauve de cette situation
    Il n’y a pas de quoi. C’est que je m’y connais assez bien .

    Bonne chance pour la suite! N’hésite pas à revenir ici pour une mise à jour.


  14. #13
    Avatar de VoyageB1
    Brandon 25 ans

    Location
    France
    Messages
    11
    Likes reçus
    3
    Sans problème encore merci