1. #1
    Avatar de Valter
    Valentin 27 ans

    Location
    Lyon, France
    Messages
    2
    Likes reçus
    0
    Bonjour !

    Ma conjointe et moi sommes en attente depuis bientôt 1 an maintenant d'un éventuel tirage au sort pour le PVT au Canada. Notre projet étant sérieux, et compte tenu de l'état actuel du bassin, nous envisageons de ne plus laisser la chance décider à notre place, et de partir quoi qu'il arrive par le biais d'un permis fermé pour l'un et du statut de conjoint de fait pour l'autre. Je pense pouvoir en trouver un dans mon domaine professionnel, mais envisage par avance le pire, et me questionne sur les situations dans lesquelles nous pourrions nous retrouver en cas de licenciement ou de démission.

    Mais avant toute chose, j'ai vu que le permis jeunes pro était une possibilité, mais ai du mal à comprendre quels sont les avantages d'opter pour un JP plutôt que pour un permis fermé standard ? Est-ce les coûts et les procédures moins conséquentes aux entreprises qui rendent un JP préférable à un permis de travail fermé "standard" ?

    Si j'arrive à obtenir un permis de travail fermé, que nous partons ma conjointe et moi au Canada, et qu'elle profite de son statut de conjoint de fait pour obtenir un permis de travail ouvert (si j'ai bien suivi) et commence également à travailler, que se passe-t-il en cas de licenciement ou de démission de ma part ? Est-ce que son permis de travail ouvert devient invalide ? Je me suis renseigné sur le statut implicite, mais cette notion devient un peu floue pour moi lorsqu'il s'agit des conjoints de faits. Est-ce qu'elle pourrait continuer à travailler dans son poste actuel ? Si oui, est-ce que cela l'empêcherait de changer de travail ?

    Et si je souhaite continuer à travailler après ma démission, j'ai cru comprendre que je devais refaire une demande de permis fermé, logique. Mais la durée d'obtention semble avoisiner les 6 semaines ! Est-ce que cela implique qu'en cas de démission, je dois attendre 6 semaines entre le moment où je trouve un nouvel employeur et le moment où je commence à travailler chez eux ? J'ai cru comprendre qu'il était possible de demander une autorisation de travail en attendant que la demande soit traitée, mais n'ai pas réussi à confirmer la véracité de cette information, ni trouvé les conditions d'acceptation pour que cela soit faisable.

    Je suis désolé par avance si mes questions ont déjà été posées, j'ai cherché et n'ai pas trouvé de réponses claires à mes interrogations, et vous remercie par avance !
    Sans le site des pvistes, l'immigration au Canada serait une aventure beaucoup plus compliquée haha !

  2. #2

    Messages
    11 554
    Likes reçus
    3 986
    Bonjour,

    Tu peux consulter cet article ça répondra à tes questions:

    Permis Jeunes professionnels & PVT Canada : quelles différences ?

    En cas de démission ou licenciement, la conjointe conserve son permis de travail mais toi tu dois en faire un autre, ce qui implique un certain délai.

  3. #3
    Avatar de Valter
    Valentin 27 ans

    Location
    Lyon, France
    Messages
    2
    Likes reçus
    0
    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ta réponse !

    Malheureusement, l'article que tu m'as envoyé compare le JP au PVT. Je connais les différences entre les deux, ce qui m'intéresse est plutôt de savoir si faire un JP vaut le coup comparé à un permis fermé hors EIC. Je ne suis pas sûr de comprendre son intérêt.

    Pour ma conjointe donc, une fois son permis ouvert en tant que conjointe de fait délivré, elle pourra continuer de travailler peu importe ce que je fais de mon côté ?

    Mais moi, dans l'éventualité que mon employeur ne me convienne pas et que je démissionne, il faut que je me prépare à pouvoir tenir environ 2 mois sans emploi ni revenu, c'est bien cela ? Pas d'alternative possible à cela ?

    Merci par avance !

  4. #4

    Messages
    11 554
    Likes reçus
    3 986
    Message de Valter
    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ta réponse !

    Malheureusement, l'article que tu m'as envoyé compare le JP au PVT. Je connais les différences entre les deux, ce qui m'intéresse est plutôt de savoir si faire un JP vaut le coup comparé à un permis fermé hors EIC. Je ne suis pas sûr de comprendre son intérêt.
    Le permis de travail JP est dispensé de l'EIMT qui est habituellement obligatoire pour l'embauche d'un travailleur étranger temporaire. Les frais pour l'employeur sont coûteux et les démarches plus complexes, ce qui peut rebuter un employeur de te prendre. C'est là qu'on trouve ici l'intérêt du JP qui ne coûte que 236$ à l'employeur et qui n'exige pas de faire une évaluation d'impact sur le marché du travail.
    Pour ma conjointe donc, une fois son permis ouvert en tant que conjointe de fait délivré, elle pourra continuer de travailler peu importe ce que je fais de mon côté ?

    Mais moi, dans l'éventualité que mon employeur ne me convienne pas et que je démissionne, il faut que je me prépare à pouvoir tenir environ 2 mois sans emploi ni revenu, c'est bien cela ? Pas d'alternative possible à cela ?
    L'alternative est de trouver un autre emploi et d'obtenir un autre permis de travail avant de quitter ton employeur.