1. #1
    Avatar de MaryamK
    Maryam 20 ans

    Location
    Namur, Belgique
    Destination
    Seoul, Corée du Sud
    Messages
    2

    Partir en Corée du Sud avec un bagage de langues c'est possible?

    Bonjour, je m'appelle Maryam, j'ai 20 ans, je viens de Belgique et je voudrais vivre en Corée du sud pour son climat de sécurité qui y règne surtout et pour sa modernité ainsi que sa culture que je trouve magnifique.
    Je fais des études d'interprète en Anglais/Espagnol et je parle également le Russe. Je compte évidemment passer mon Master en langues mais je n'ai pas encore choisi mon orientation. Je suis encore en BAC.
    Je me demandais si avec un bagage comme celui-là, je pouvais obtenir un visa de travail après 10 mois passés là-bas. Je ne parle pas encore le coréen, j'apprends à le lire et à l'écrire pour l'instant mais les langues n'ont jamais été un problème pour moi, je les apprends très vite.

    Et je me demandais aussi si un travail dans le domaine des langues est trouvable là-bas vu que c'est vraiment ma spécialité parce que j'imagine que la plupart des gens qui vont là-bas sont experts en marketing ou d'autres études du même genre.

    Si vous avez des réponses à ces questions, ce serait très gentil de les partager avec moi, si vous avez la même idée en tête, à quelles solutions avez vous pensé? Et si vous avez déjà une expérience, quels conseils me donneriez vous?
    Merci d'avance

  2. #2
    Avatar de nunaya Contributeur
    Nunaya 32 ans

    Location
    Lille, France
    Messages
    83
    Bonjour Maryam!

    Tu peux travailler dans le domaine des langues en Corée, mais cela ne sera pas chose facile si c'est ta seule compétence.

    En Corée comme ailleurs, les emplois dans le domaines des langues sont souvent des missions temporaires et les professionnels travaillent en freelance. En étant freelance, tu ne pourras pas obtenir de visa permanent en Corée. Il faudrait donc que tu arrives à te faire embaucher dans un centre de traduction où tu aurais des horaires réguliers (que tu pourrais éventuellement compléter par d'autres missions extérieures si ton entreprise te l'autorise).

    Ou alors, tu te diriges vers le métier de professeur de langue pour enseigner dans les instituts ou universités coréennes. Mais là encore, ce n'est pas forcément évident puisqu'on va toujours préférer un professeur natif.

    Je n'ai pas d'informations très précises à te donner, mais j'avais rencontré une française bilingue qui avait obtenu un visa de travail en Corée de cette façon.

    Si tu peux développer d'autres compétences à côté, cela élargirait tes chances de trouver un travail (faire un double diplôme par exemple). Dans tous les cas, vas jusqu'à la licence, car ça te donnera au moins un haut niveau d'étude ce qui facilitera l'obtention d'un visa de travail (le minimum requis est une licence).

    Bon courage!

  3. Le membre suivant aime le message de nunaya :


  4. #3
    Avatar de Neuch82 PVTiste
    Anne-Lucie 34 ans

    Location
    Sydney, Nouvelle Galles du Sud, Australie
    Messages
    256
    Citation Message de nunaya Voir le message
    Ou alors, tu te diriges vers le métier de professeur de langue pour enseigner dans les instituts ou universités coréennes. Mais là encore, ce n'est pas forcément évident puisqu'on va toujours préférer un professeur natif.
    Je ne connais pas la Corée mais je suis prof d'anglais en Australie (après avoir fait 2 Masters en traduction en France donc je me reconnais dans ton profil Maryam) et j'ai de nombreux élèves coréens et l'espagnol, le francais ou le russe ne sont pas des langues prisées, les Coréens sont davantage portés sur le japonais ou le mandarin (et l'anglais évidemment).

  5. Les 2 membres suivants aiment le message de Neuch82 :


  6. #4
    Avatar de JeanD PVTiste
    Jean 27 ans

    Location
    Lattes, France
    Destination
    Busan, Corée du Sud
    Messages
    76
    Il y a une différence avec toi Neuch82, c'est qu'en Corée du Sud seul les natifs sont autorisés à enseigner leur langue maternelle

    Tu es prof d'anglais en Australie en étant française? Je crois que même en France on n'a pas de prof de français étranger que ce soit au collège ou au lycée!

    Le visa enseignant en Corée (F-1 je crois j'ai oublié le nom) est très spécifique. Un français ne peut enseigner que le français et un anglais que l'anglais, etc...
    Seul les hakgons (les académies privées) prennent parfois la légitimité de faire autrement et encore car au moment d'offrir le visa, ça peut bloquer.

    Le français est enseigné en Corée, au lycée par exemple, tout comme le japonais ou le chinois.
    La différence c'est qu'ensuite il est abandonné parce qu'il sert strictement à rien

    Les gens apprennent le japonais parce que c'est assez proche, et à cause de l'influence culturelle.
    Maintenant ils apprennent de plus en plus le chinois parce que la Corée vit du marché chinois. Chaque jour on peut voir un bus de touriste chinois (et moi je suis dans un coin paumé de Corée).


    Je trouve que c'est pas très judicieux (pour MaryamK) de s'orienter en fonction de ce qu'il sera possible de faire en Corée avec tel ou tel diplôme.

    La Corée est en train de changer, il y a plusieurs scandales politiques et financiers qui éclatent, les emplois vont pas augmenter rapidement avec l'économie qui stagne et le patron de Samsung en prison.
    Et dans le même temps, les entreprises ont relevé le niveau des embauches... certainement pour s'accorder avec le trop plein de demande.
    D'ailleurs il suffit de regarder le nombre d'échec à la session il y a quelques mois pour devenir prof d'anglais pour les coréens et ils avaient tous au minimum un Master lié à l'anglais

    Et dans mon entourage il n'y a pas 20% des coréens qui font un métier relatif à ce qu'ils ont étudié!
    Je connais même un cadre moyen à Seoul qui bosse au contrôle des assurances (sécurité sociale coréenne) en ayant comme diplôme une licence en géopolitique avec option français!
    Et pour ce job il avait une partie en anglais alors que la sécu coréenne est pour les coréens et qu'il n'a jamais utilisé un mot d'anglais en 4ans

  7. #5
    Avatar de Neuch82 PVTiste
    Anne-Lucie 34 ans

    Location
    Sydney, Nouvelle Galles du Sud, Australie
    Messages
    256
    Citation Message de JeanD Voir le message
    Tu es prof d'anglais en Australie en étant française? Je crois que même en France on n'a pas de prof de français étranger que ce soit au collège ou au lycée!
    Ca t'étonne ???
    Evidemment en France pour enseigner à plein temps au collège/lycée il faut passer le CAPES et c'est galère. A la fac j'ai eu une prof australienne de linguistique comparée français-anglais quand j'ai fait mon 2ème Master de traduction et elle assurait grave en français.
    Je ne conseillais pas à Maryam d'être prof de quoi que ce soit, je lui parlais simplement des langues étudiées et appréciées par les Coréens de par mon expérience de prof car je ne connais pas le pays moi-même.

  8. #6
    Avatar de Willy93 Vip
    Willy 30 ans

    Messages
    136
    Je rejoins ce que dis JeanD.

    Seuls les anglophones d'origines peuvent enseigner l'anglais (et parfois même être anglophone blanc...).
    Pour exemple:
    - un américain blanc avec un niveau BAC aura plus de chance qu'un anglais noir par exemple,
    - tout comme un anglais noir aura plus de chance qu'une sud-américaine parlant parfaitement anglais et ayant un BAC +5.
    C'est la spécificité de la Corée...au niveau des écoles de langue. Après, il y a toujours des exceptions bien entendu.

    Je ne sais pas si vous connaissez l'émission "My Neighbor, Charles" sur KBS (vous pouvez trouver sur Youtube). Cette émission parle des étrangers vivant à Séoul (souvent marié à des coréens/coréennes).
    Il y a un épisode où un femme venu de Philippines avec un diplome d'anglais et ayant enseigner l'anglais aux Philippines n'a pas eu le job à cause de sa nationalité.

    My Neighbor, Charles | (lien de l'épisode en question)

  9. Les 2 membres suivants aiment le message de Willy93 :


  10. #7
    Avatar de JeanD PVTiste
    Jean 27 ans

    Location
    Lattes, France
    Destination
    Busan, Corée du Sud
    Messages
    76
    Citation Message de Neuch82 Voir le message
    Ca t'étonne ???
    Evidemment en France pour enseigner à plein temps au collège/lycée il faut passer le CAPES et c'est galère. A la fac j'ai eu une prof australienne de linguistique comparée français-anglais quand j'ai fait mon 2ème Master de traduction et elle assurait grave en français.
    Je ne conseillais pas à Maryam d'être prof de quoi que ce soit, je lui parlais simplement des langues étudiées et appréciées par les Coréens de par mon expérience de prof car je ne connais pas le pays moi-même.
    Oui je suis étonné, en France sauf si les règles ont changé c'est impossible et interdit surtout de passer le CAPES/CAPET, etc... sans avoir la nationalité française Je le sais bien puisque ma mère n'a jamais eu le droit de passer le concours en NC comme en France avant d'obtenir la naturalisation. Je crois que seul les membres de l'UE ont le droit de le passer avec les réformes européennes.

    En Corée c'est tout simplement interdit en écoles dites "publiques". Seule la langue du pays de naissance est reconnue comme enseignable, ce qui limite l'obtention un jour d'un visa permanent sans épouser un ou une coréen/ne.
    => Working in Korea - Jobs in seoul | Seoul Metropolitan Government
    Si elle veut regarder les visas disponibles en fonction de chaque profil

    Tu enseignes l'anglais en OZ en école "classique" matière langue pour les Aussies) ou en version école de langue pour les étrangers? TESL, TEFL et TESOL?
    J'ai vécu en NZ et je pensais qu'il fallait pour les 2 pays être un natif anglophone ou avoir un diplôme anglophone minimum du genre Bachelor of Education degree

    PS: Ahh je viens de relire! Tu enseignes à des étrangers donc dans le "business" de l'anglais. J'ai fait une école de langue durant 3mois et il n'y avait pas la moitié des prof qui était Kiwis ou Maoris. En Corée c'est impossible ce genre de chose.
    Dernière modification par JeanD ; 07/03/17 à 12:27.

  11. #8
    Avatar de isa Admin
    isa est déconnecté
    isa
    Isabelle

    Location
    Lyon, France
    Destination
    Halifax, Canada
    Messages
    8 049
    Citation Message de JeanD Voir le message
    c'est impossible et interdit surtout de passer le CAPES/CAPET, etc... sans avoir la nationalité française
    C'est possible pour les Européens en effet

    • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne, d’un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la principauté d’Andorre, de la Confédération Suisse ou de la principauté de Monaco,

  12. Le membre suivant aime le message de isa :


  13. #9
    Avatar de JeanD PVTiste
    Jean 27 ans

    Location
    Lattes, France
    Destination
    Busan, Corée du Sud
    Messages
    76
    Citation Message de isa Voir le message
    C'est possible pour les Européens en effet

    • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne, d’un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la principauté d’Andorre, de la Confédération Suisse ou de la principauté de Monaco,
    Oui voilà c'est bien ce que je me disais sinon ma mère aurait perdu presque 14ans pour rien la pauvre

  14. Le membre suivant aime le message de JeanD :

    isa

  15. #10
    Avatar de Neuch82 PVTiste
    Anne-Lucie 34 ans

    Location
    Sydney, Nouvelle Galles du Sud, Australie
    Messages
    256
    Je suis prof d'anglais ESL. Je ne suis pas prof de littérature anglaise pour la simple et bonne raison que je ne suis pas du tout qualifiée pour cela. Il ne suffit pas d'être anglophone pour enseigner l'anglais, outre deux masters en traduction de France, je fais actuellement un Master TESOL à Sydney après avoir eu le CELTA. Le fait qu'il faille être ressortissant européen (merci Isa) pour être prof en France c'est parce que c'est la fonction publique, ce n'est pas une question de compétences. C'est la même chose en Australie : tu ne peux enseigner dans le public (comme titulaire) QUE lorsque tu as une RP.

    Mais encore une fois, rien à voir avec le projet/la question de Maryam qui se demandait ce qu'elle pourrait trouver comme boulot avec son profil langues.

  16. #11
    Avatar de JeanD PVTiste
    Jean 27 ans

    Location
    Lattes, France
    Destination
    Busan, Corée du Sud
    Messages
    76
    Et bien pour en revenir à Maryam et son désir de Corée du Sud, la réponse est simple: c'est interdit en 2017 d'enseigner l'anglais dans une école sans être anglophone (ou d'un des 4 pays d'Asie qui ont signé un accord) et ça sera dans le meilleur des cas conservé de la sorte, dans le pire encore durcit.
    => Getting an E2 Teaching Visa - South-Korea - korea4expats

    Un français n'a le droit d'enseigner que le français en Corée!
    On peut bien évidemment essayer de déjouer les règles avec des écoles de langues (hakgons, soit l'équivalent de ce qu'on trouve dans les pays anglophones), mais on n'obtiendra jamais la résidence et sauf à être chanceux, au moment de renouveler le visa pour 1an, le patron ne devra pas préciser que c'est pour enseigner l'anglais

    En Corée si tu n'es pas anglophone (natif), l'enseignement c'est presque mort. Pour les profs de français, de ceux que j'ai vu ils sont tous affiliés à l'Alliance avec un Master, un DAEFLE, etc....
    Les anglophones ont besoin de venir d'un des 7 pays de la liste homologuée par la Corée, d'un Bachelor (Licence) dans n'importe quel domaine et hop en route Et en ce moment c'est la saison, il y a même un manque à combler par exemple sur Changwon et Busan.

    => L'apprentissage de l'anglais c'est que du business en Corée et c'est très souvent pour ceux qui n'ont pas les moyens de prendre 3 à 12mois de cours d'anglais en OZ, NZ, Canada ou USA. On voit souvent des écoles qui ferment et qui ouvrent.

    PS: Si l'anglais c'est un business sans recherche primaire de qualité à la différence du français. Institute, Diploma, Certificate, Post Study Visa, Study to Work Visa, etc.... IELTS, TOEFL, etc....
    De mémoire le business de l'anglais est dans le top3 des visas et des gains de l'extérieur en OZ comme en NZ!
    Toi tu en es à ton 3eme masters! Bravo! Seulement ma main au feu que la moitié n'ont pas mieux qu'un master.
    J'ai vu à Perth comme à Auckland des écoles de langues (grade A, celles qui peuvent offrir le visa étudiant permettant aussi de travailler à côté) avec des prof qui venait du Japon, Afrique du Sud, etc... et avoir des diplômes de chimie, de math, d'histoire, etc....
    J'ai moi-même un CPE que j'avais passé en 2014 après 9 semaines de programme. Je l'ai obtenu donc C2 de la maison mère Cambridge.... et c'est à repasser tout les 2ans J'ai dû mal à croire qu'on puisse perdre un haut niveau de langue en 2ans!
    Dernière modification par JeanD ; 08/03/17 à 12:57.

  17. Le membre suivant aime le message de JeanD :


  18. #12
    Avatar de Neuch82 PVTiste
    Anne-Lucie 34 ans

    Location
    Sydney, Nouvelle Galles du Sud, Australie
    Messages
    256
    Bien sûr que si. les langues c'est comme le sport, si tu arrêtes tu perds tout. Ca revient évidemment mais pas du jour au lendemain. L'IELTS (test d'anglais pour ceux qui ne connaissent pas), très prisé en Australie, n'est valable que 2 ou 3 ans. Après pour enseigner l'anglais comme langue étrangère il suffit d'avoir un diplôme qu'on passe en 4 semaines appelé CELTA (ou ses équivalents, Trinity et consorts). Il y a quelques années il suffisait d'être de langue maternelle anglaise. D'ailleurs tous les profs d'anglais que je connais qui ont vécu et enseigné au Japon ou en Corée sont "tombés dans l'ESL un peu par hasard". Par hasard ? On n'entendra jamais dire quelqu'un qu'il est devenu PDG d'une boite du CAC 40 par hasard ou a été élu député par hasard. Avoir le CELTA ce n'est absolument pas suffisant d'après moi surtout si on est natif (mes collègues aussies me demandent de leur expliquer la grammaire, ils ne savent pas ce qu'est un adverbe et pensent que "Did you used to" est correct :/ :/ :/). Quand on a un bagage de langues, une excellente maîtrise de l'anglais avec plusieurs séjours en pays anglophones, des expériences professionelles dans un contexte international etc ça peut le faire et encore, moi j'ai préféré faire le Master (bon aussi parce qu'il me fallait un student visa).
    Je commence à donner des cours de français à des particuliers également mais franchement j'ai beau être française avec des masters en traduction et rédaction ben je galère. Bien sûr je suis capable de dire quand c'est faux mais expliquer pourquoi, parfois je sèche. En anglais, en revanche, j'ai réponse à presque tout .
    Je trouve donc le système en Corée complètement débile mais tu as raison Jean, c'est un business et pour faire de l'argent ils faut des natifs parce que ça fait classe.
    J'ai un prof à la fac qui est irlandais et qui a souffert de préjugés racistes dans sa jeunesse en Australie. Moi ce que je vois surtout c'est qu'il a un PhD, du coup sa nationalité ça ne rentre pas en ligne de compte.

    Pour éclairer Maryam car c'est le sujet de cette conversation, peut-elle espérer donner des cours particuliers à des étudiants par exemple?

  19. Le membre suivant aime le message de Neuch82 :


  20. #13
    Avatar de nunaya Contributeur
    Nunaya 32 ans

    Location
    Lille, France
    Messages
    83
    Citation Message de Neuch82 Voir le message
    Pour éclairer Maryam car c'est le sujet de cette conversation, peut-elle espérer donner des cours particuliers à des étudiants par exemple?
    Oui, Maryam peut tout à fait donner des cours privés à des étudiants coréens dans un café ou chez un particulier. En général des cours de "conversation". Mais elle ne doit SURTOUT pas passer par un organisme et si possible, ne pas indiquer de tarif en ligne si elle poste une annonce. Ca doit passer pour de l'échange de langue, même si en réalité elle se fera rémunérer (en liquide). En gros, il ne faut pas laisser de trace.

    Je suis moi-même passé par un organisme de cours de langue en ligne et cette boîte a été dénoncée! L'immigration m'a donc intercepté à la frontière dès qu'elle a pu en me disant que j'avais travaillé illégalement... Et j'ai du payer une amende (que j'ai réussi à faire baisser de moitié) pour seulement 4h de français que j'avais donné 1 an et demi plus tôt (oui, il peu y avoir rétroactivité si on vous "chope" plus tard). J'ai eu 10 jours pour payer environ 500 euros (au lieu de de 1000 minimum normalement) sans quoi j'étais expulsée du pays. Et biensûr, j'imagine que maintenant, je suis "fichée" car j'ai commis une infraction.

    J'ai un ami français qui a été prof d'anglais (sans visa en plus) dans une école de langue pour enfants à Séoul. Un jour, il y a eu une descente (beaucoup d'instituts sont contrôlés aléatoirement). Il n'a pas eu le temps de se "planquer" et a donc été pris la main dans le sac. Amende et expulsion de Corée pendant 2 ans. Et d'autres on carrément fait des nuits en prisons... C'est assez fou comme tout ça est pris au sérieux.

    Si vous enseignez l'anglais ou le français sans le diplôme et visa adéquat, en Corée, vous êtes un "criminel". Il faut le savoir et faire vraiment très attention à ne pas jouer avec le feu.
    Dernière modification par nunaya ; 12/03/17 à 10:54.

  21. Le membre suivant aime le message de nunaya :


  22. #14
    Avatar de Neuch82 PVTiste
    Anne-Lucie 34 ans

    Location
    Sydney, Nouvelle Galles du Sud, Australie
    Messages
    256
    Merci Nunaya pour ce partage d'expérience, c'est très intéressant (et flippant non ?). Bon ben j'irai pas faire prof en Corée alors...

  23. #15
    Avatar de nunaya Contributeur
    Nunaya 32 ans

    Location
    Lille, France
    Messages
    83
    Citation Message de Neuch82 Voir le message
    Merci Nunaya pour ce partage d'expérience, c'est très intéressant (et flippant non ?). Bon ben j'irai pas faire prof en Corée alors...
    Mieux vaut savoir à quoi s'en tenir C'est un peu absurde, mais bon... A savoir.

  24. #16
    Avatar de JeanD PVTiste
    Jean 27 ans

    Location
    Lattes, France
    Destination
    Busan, Corée du Sud
    Messages
    76
    Pour revenir au français, j'ai demandé à un coréen qui a étudié en France, à l'université de Nancy.
    Alors il y a quelques hagwons de français à Seoul il m'a dit, mais de mémoire même pas 5 qu'il connait. Ensuite dans la zone Gyeongsang (Busan, Ulsan, Changwon, Daegu, etc....) il n'a jamais entendu parler d'une seule école de langue française privée!
    Et pour Seoul une école ne payait pas ses employés

    Pour le reste il a déjà visité les 3 Alliances Françaises de Corée. Pour ma part j'avais localisé celle de Busan, et il m'a confirmé mon premier sentiment, à savoir que facilement 2/3 des employés sont coréens!
    En clair les coréens qui apprennent le français sont très peu nombreux, mais ceux qui le maitrisent, le maitrisent de façon suffisante pour enseigner et supplanter des francophones purs.
    Et certains coréens qui parlent presque parfaitement le français sont des descendants des orphelins adoptés par la France à l'époque de la guerre ou issues des couples mixtes.

    D'ailleurs le coréen en question, il parle mieux français qu'anglais et il l'a étudié seulement 1an à Changwon avant de partir étudier en France à l'université. Et il est de retour en Corée simplement pour la question du service militaire.

    PS: Le fameux site CL pour les jobs => seoul jobs - craigslist

    99,9% sont des jobs de profs d'anglais

  25. #17
    Avatar de MaryamK
    Maryam 20 ans

    Location
    Namur, Belgique
    Destination
    Seoul, Corée du Sud
    Messages
    2
    Merci beaucoup pour vos réponses. Votre expérience m'aide beaucoup.
    Si jamais, un MASTER (en Belgique) équivaut à une Licence (en France). Et évidemment, je ne compte aller nulle part avant d'en avoir un ! Et il existe plus d'une dizaine de sortes de MASTERS à part pour "l'enseignement", il y a Traduction ou Interprétation ( le classique quoi ), puis si j'ajoute quelques cours (max 15 crédits) je peux choisir dans toute cette liste:

    • Sciences des religions
    • Sciences des religions et de la laïcité
    • Langues et littératures modernes
    • Linguistique Information et communication
    • Communication multilingue
    • Arts du spectacle
    • Sciences et technologies de l’information et de la communication
    • Sciences politiques, orientation générale
    • Sciences politiques, orientation relations internationales
    • Administration publique
    • Études européennes
    • Sciences de la population et du développement
    • Sciences de gestion
    • Gestion culturelle
    • Sciences et gestion du tourisme



    Donc comme vous le voyez, le choix est trèèès vaste et honnêtement je ne sais pas du tout quoi choisir. Ce que je sais, c'est que peu importe ce que je choisis, je serai vraiment spécialiste dans le domaine que j'ai choisi parce que si aujourd'hui j'ai des cours tellement complets (même un peu trop j'ai l'impression), je n'imagine pas comment ça va être dans 3 ans!

    Pour l'enseignement, je ne crois pas que j'enseignerais l'anglais ou l'espagnol, je n'y avais même pas pensé. Mais pour le français, c'est différent. Par contre, vous me dites que je ne peux enseigner que la langue du pays dans lequel je suis née. Le problème, c'est que je suis née en Russie mais j'ai vécu plus de la moitié de ma vie en Belgique et je parle bien mieux en français qu'en russe (je ne pourrais pas expliquer un seul de mes chapitres de psycho en russe par exemple alors qu'en français, je fais carrément du soutien scolaire pour ce cours là et d'autres encore).
    Du coup, je ne pourrai enseigner que le russe? Ou alors, je pourrais avoir une exception?

  26. #18
    Avatar de Neuch82 PVTiste
    Anne-Lucie 34 ans

    Location
    Sydney, Nouvelle Galles du Sud, Australie
    Messages
    256
    Tu viens de soulever le problème majeur de mon cours de communication interculturelle: c'est quoi un native speaker? D'après les critères coréens, le russe serait ta langue maternelle ce qui n'est visiblement pas le cas. Ma 1ère langue parlée étant bébé était l'espagnol mais étant née en France, y ayant toujours vécu et ayant fait des études supérieures en français, mon français est 100 fois meilleur. Aujourd'hui, l'anglais a pris le pas sur l'espagnol et même si je parle toujours couramment et que ma grammaire est bonne, je manque cruellement de vocabulaire et j'hésite sur certaines constructions. Je le maîtrise encore suffisamment pour l'enseigner mais je suis un bien meilleur prof d'anglais.
    Je ne doute pas que les Coréens parlant français excellent dans cette langue et sont largement qualifiés pour l'enseigner. Cela dit ce n'est pas très juste non, au vu des règles qui s'appliquent pour l'anglais ?

    Maryam je ne comprends pas, un Master en langues c'est très bien mais visiblement ça ne va pas beaucoup t'aider pourte trouver un boulot en Corée.

Télécharger notre App