1. #1

    Messages
    80
    Likes reçus
    1
    Ca y est j'ai enfin le visa de résidence permanente. Je suis vraiment troopp content. Je suis surtout soulagé car je sais que je ne vais pas finir ma vie en France et je vais expliquer pourquoi je dis ça.

    Tout à commencé le jour où mon oncle qui vit à Laval a été envoyé en France par son entreprise.Il en a profité pour nous rendre visite.Sa rencontre a tout déclenché surtout quand il a dit " tu viens nous voir quand tu veux ",je me suis dit "ouaiii je vais venir".Je glane un maximum d'informations sur les différents visas qu'on peut obtenir pour le Canada et sur le site de l'ambassade du Canada je vois qu'on peut obtenir un PVT, j'en avais entendu parler pour le Japon et ce fut à ma grande surprise que je découvre la possibilité d'en avoir un pour le Canada. Je le demande et une fois obtenu je pars pour Montréal. J'arrive le 5 janvier 2006 vers 20h30 / 21h.Juste après avoir posé le pied sur le sol canadien, j'ai vraiment senti que tout est différent ( c'est sûr il faisait nuit et la température était en dessous de 0 ), je me sentais bien et zen. Je suis accueilli par ma cousine et son mari à l'aéroport Trudeau : charmant comme tout avec leur accent québécois (le choque!!). Arrivé chez mon oncle à Laval, je suis sur le cul en voyant une grande maison classe comme dans la série Dallas ("ton univers impitoyaaaable" ça nous rajeunit pas tout ça) et je me pose la question suivante : le mythe est vrai? On peut réussir du moment qu'on se donne à fond dans ce pays? On prend le temps de discuter du voyage avec la famille.Je n'ai même pas passé la soirée entière que je pars pour Montréal chez la grand-mère d'un cousin( c'est tout un bordel je sais ) qui tient absolument à ce que je vive chez elle. Mon oncle m'a dit que c'est mieux que j'aille chez elle car tout est plus facile à Montréal pour le travail, les transports...et c'est vrai que si on n'a pas de voiture à Laval tout est plus difficile à gérer. Je n'en espérais pas tant, en même pas une nuit je me retrouve à Montréal, cool. Arrivé à Montréal je prends le temps de me poser.Je commence à chercher du travail.Je débute dans une pâtisserie (j'ai un CAP de pâtissier et un BAC+2), j'ai vu que ce n'était pas ce que je voulais faire en priorité alors je suis parti pour faire autre chose.Malheureusement, je suis arrivé en janvier, en plein hiver , période où les recrutements se font rare et en plus j'en avais marre de chercher du travail dans le froid:triste:.

    Alors déçu, je rentre en France pour me remettre les idées en place et surtout parce que mes amis me manquaient ( je me suis rendu compte que c'était inutile, ce ne sont pas les amis qui te donnent ta situation, ils ne feront pas ta vie à ta place).Je revois tout le monde : amis, famille... en pensant que tout avait changé tant au niveau des gens que de la situation en France. Car quand j'avais quitté la France et que je la voyais depuis le Canada, j'avais l'impression que tout avait changé, un autre ami avait ressenti la même chose, mais au retour on s'aperçoit que rien n'a changé ( c'était trop déprimant). En France, je me décide à trouver ma voie dans le monde du travail et grâce à l'aide fantastique d'une conseillère travaillant pour l'ANPE, je m'oriente vers le secteur bancaire. Fortement encouragé par ma conseillère, je présente ma candidature à des banques,malheureusement, sans succès : on aura beau avoir le niveau requis ,quand t'as la 30aine avec un parcours atypique et aucune expérience c'est même pas la peine de tenter ta chance en France. Certains me diront " normal faut avoir au moins un BTS banque ou finance!!", le problème c'est que je suis allé voir mon conseiller financier dont je ne dirai pas le nom de la banque pour laquelle il travaille ( allez soyons fou c'estla Société Générale) qui m'a dit que sa banque prenait les CV des personnes qui ont au moins le bac et la 30 aine.Je me dit que je tombe à pic alors il prend mon cv et ma lettre de motivation. Quelques semaines plus tard, je reçois une réponse :"blablbla merci mais votre candidature ne nous intéresse pas..." Consterné, je reçois aussi les réponses négatives d'autres banques...Mais on m'aurait menti???!! Pourquoi mon conseiller m'a dit toutes ces choses?? Ce sont des trucs qui rendent fou : ton profil correspond aux critères demandés et on te recale!!Pourquoi?? Pas assez d'expérience? Mais si personne ne t'en donne comment tu fais pour en avoir? Surdiplômé? Bah alors à quoi ça sert de faire des grandes écoles, d'aller jusqu'en maîtrise ou doctorat? Je parle à ma conseillère,qui est bien consciente que ça ne marcherait pas en France,d'un 2e départ pour Montréal pour tenter ma chance. Je reviens le 30 août 2006 à Montréal et 2 jours après je décroche un entretien dans une agence de placement ( Hunt personel) qui propose des postes de caissiers (guichetier) à la banque Desjardins ( on demande au moins le niveau brevet des collèges,c'est dingue!! Alors qu'en France on demande plus qu'un brevet). Je passe d'abord un test qui m'a fait trop peur car je pensais que c'était des tests psycho-techniques de merde qu'on passe en France ( d'ailleurs j'ai appris par une employée de la banque où j'ai ouvert mon compte que ce genre de tests pratiqués en France est interdit au Canada car il ne reflétait pas du tout les compétences réelles des candidats, je sui grave d'accord). En fait les tests étaient franchement trop faciles ( bidons quoi) : un test de calcul mental, un test de logique simple à faire et des calculs à la ...( attention mesdames et messieurs!!!) CALCULATRICE. Tout c'était bien passé.Je passe l'entretien avec la responsable du secteur bancaire et là pareil nickel, elle me montre le contrat qu'elle me demande de lire et de signer si les conditions me conviennent, je le lis jusqu'au moment où il parle d'indemnités à payer (1500 $) si la personne placée ne reste pas au moins 9 mois pour Hunt personel. Et là je crois que j'ai fais la plus grosse connerie de ma vie:naze:: je leur ai dis que j'avais un PVT valable jusqu'en décembre 2006 mais qu'il était possible de le prolonger si l'agence fait le nécessaire( attestation de l'employeur...).Niet, elle m'enlève le contrat des yeux et tout tombe à l'eau.

    Je décide donc de faire les démarches pour avoir le visa ultime : le visa de résidence permanente.Rebelotte, je reviens en France en décembre 2006 pour obtenir le CSQ que j'obtiens. J'envoie ensuite mon dossier à l'ambassade du Canada. Je reçois au final la RP. Ya eu du stress : "manque un papier ou pas? je sais plus? Putain , je fais quoi si je suis recalé??". Pendant ce temps, je travaille dans une entreprise comme manutentionnaire pour mettre de l'argent de côté pour mon 3e retour au Canada : maintenant je sais ce que ça fait d'être un smicard ( toucher un salaire de merde si vous préférez, je n'ai rien contre les smicards j'en suis un!! mais je suis contre le fait de le rester et qu'on se plaigne), d'être traité comme de la merde, de se faire écraser par des chefs et même par les autres employés qui ont le même statut que moi dans la boite...Ce fut dur mais au moins on se dit qu'on a un projet qui se concrétise alors que les autres seront toujours sous-payés à faire des boulots démotivants( par choix ou non, par manque de diplôme franchement je m'en fiche).

    27 décembre 2007 : envoi du dossier pour le CSQ

    accusé de réception : je sais plus la date

    11 avril 2007 : CSQ obtenu (ouai ouai)
    21 mai 2007 : envoi du dossier pour la RP à l'ambassade du Canada

    accussé de réception + numéro de dossier : je sais plus non plus

    3 novembre 2007 : RP dans ma poche (ouaiiii ouaiii)

    Franchement , j'ai été étonné de la rapidité du traitement de mon dossier par l'ambassade du canada : j'ai passé la visite médicale 2jours après la réception de mon numéro de dossier alors que je devais la passer 3 mois après, j'ai eu mon visa 1 semaine après avoir eu la confirmation de ma RP alors qu'il était écrit qu'il serait envoyé 4 semaines après. En résumé : l'ambassade du Canada se fiche des délais si le dossier est nickel .

    Enfin voilà, au final je quitte la France pour un pays qui me donne une chance, où au moins il y a une logique : "t'as le niveau pour le travail alors on va te tester" c'est déjà ça!! J'ai mis toutes les chances de mon côtés pour réussir et ne plus revenir.

    Merci , au site PVTITES.net et aux pvtistes eux-même pour toutes les infos que vous avez données et qui sont très utiles.

    Johncaribou.

  2. Air Canada : billet avec 2 bagages et modifiable

    Air Canada et pvtistes.net proposent une offre aux étudiants et aux travailleurs temporaires au Canada qui vous permet de bénéficier d'un billet d'avion incluant 2 bagages, modifiable et (sous conditions) annulable.

    Plus d'infos...
  3. #2

    Messages
    278
    Likes reçus
    0
    Waouh !!! Et bien au moins on peut dire que tu es vraiment motivé, ça fait plaisir à lire.
    J'espère que j'aurai ma RP aussi vite que toi.

  4. #3
    Avatar de mikaluimeme
    mika (luimeme) 39 ans

    Messages
    61
    Likes reçus
    1
    bravo, ca donne envie...

  5. #4
    Avatar de Delph
    Delphine 41 ans

    Location
    Saint-Hubert, QC, Canada
    Messages
    4 146
    Likes reçus
    74
    Comme Lilise, Ouhaou! Merci pour ton témoignage et bravo pour ta persévérance! Moi j'en suis à l'étape faire des petits boulots en attendant le fédéral et vaut mieux avoir un but auquel s'accrocher comme tu dis parce que ça peut paraître très long 6 mois!
    Félicitations pour ta RP!

  6. #5

    Messages
    188
    Likes reçus
    2
    J'ai lu ton récit avec beaucoup d'intérêt car, ma foi, je comprends bien tes motivations. Sauf que moi j'me suis barré de France y'a 11 ans et que là je suis obligé d'y retourner pour demander mon PVT (faut être domicilié en France métropolitaine, hélas...). J'ai aussi un parcours atypique et en Europe, ben ça passe mal... On ne veut que du formaté, du spécialisé à 100%, la polyvalence n'est que très rarement recherchée et encore moins rétribuée à sa juste valeur.

    En Amérique du Nord, j'ai l'impression que c'est apprécié différement, que c'est vu comme une qualité quand bien même le marché du travail est très spécialisé et le niveau moyen de formation assez élevé. C'est pour cela que je pars tenter ma chance là-bas, entre autres! Si t'as envie de bosser, on va pas te dire "ah nan, t'es trop diplômé" ou te reprocher ton parcours par jalousie. Perso, me connaissant, je serai bien tenté de remonter une petite boîte et bosser à mon rythme. Au Canada c'est très simple niveau paperasse/impots d'être à son compte, pas comme "chez nous" où le petit artisan est assommé et découragé au maximum de vouloir travailler pour lui-même (c'est pour ça qu'il bosse au black la moitié du temps, d'ailleurs). Y'a un respect de l'ambition qu'on ne trouve hélas pas en France, où c'est plutôt le contraire.

    Au plaisir de partager nos expériences avec toi, j'ai hâte de comparer Toronto et Montreal sur ces points! Et félicitations pour la RP, j'espère pouvoir un jour faire péter une 'teille pour cette occasion aussi!

  7. #6
    Avatar de bibi
    ericka 41 ans

    Messages
    270
    Likes reçus
    0
    bravo pour ton recit

  8. #7
    Avatar de Miss voyage
    Bienbien

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    683
    Likes reçus
    8
    Toutes mes félicitations John Caribou pour ta RP çà été rapide dis!

    J'ai lu avec beaucoup d'attention ton récit et tu as été très courageux et tenace, bonne chance pour la suite.

  9. #8

    Messages
    8
    Likes reçus
    0
    Excellent, bon courage à toi et tout mes voeux de réussite, vu ta détermination y a pas de soucis

  10. #9
    Avatar de lilti972
    Xxx 40 ans

    Messages
    2 468
    Likes reçus
    104
    Merci pour ce témoignage de persévérance et d'amour pour ce beau pays!
    Bonne chance à toi arrivé ici! en espérant te croisant dans une de nos soirées pvtistes.
    PS: C'est pour quand le grand départ?

  11. #10

    Messages
    80
    Likes reçus
    1
    Je compte partir en mars 2008 et ça me ferait plaisir de voir des pvtistes en chair et en os.

    Je voulais juste revenir sur ce que j'ai écrit au sujet de l'entreprise où je travaille en ce moment. Même si je suis payé au smic ( mais bon c'est tjrs le salaire qui pose problème), même si certains chefs sont pas faciles à supporter c'est grâce à cette entreprise que j'ai pu payer les frais exigés pour la RP ( 650 euros environ quand même), que j'ai rencontré des gens fantastiques.

    Sincèrement, je souhaite que tout ce passe bien pour ceux qui sont en attentes de leur RP ou PVT. L'important c'est de prendre une décision pour soi-même et non pour les autres / en fonction des autres : si t'as envie de partir, part!!!

    Johncaribou

  12. #11

    Messages
    177
    Likes reçus
    1
    On a adoré ton message, on ressent vraiment ta sincérité et on comprend tout à fait ton point de vue de la France et de son système de recrutement. En tout cas tu vois tu t'es posé pas mal de question sur ton futur apparemment (aller retour france canada, amis et famille francaise ou plutot voir ma situation et ce que je veux et recherche au fond de moi). Tu as eu ta RP et sa c vraiment génial! Bonne continuation pour ta job et c vrai comme tu l'as dit vis ta vie pour toi et NON pour les autres...Enjoy!