¿ Hablas Chileno ? (ou comment comprendre l’espagnol du Chili)

Article publié le 02-07-2018.

Vous vous êtes dit que le Chili, c’était mieux que l’Argentine, car tout le monde sait que les Argentins parlent un espagnol bien différent du castellano appris au lycée (on vous en parle ici : Hablas argentino). Vous pensiez que le Chili, ça serait facile. Eh bien vous vous êtes trompés !
Parce qu'au-delà de la prononciation et de l'accent, qui varient d’un coin à l’autre du Chili (et il est très long ce pays, trèèès long), les Chiliens aussi ont leur propre espagnol, le castellano chileno.

Pour commencer, sachez qu'il y a quelques spécificités au niveau de la grammaire. Par exemple, le pronom possessif.
Votre prof d'espagnol ne s'en remet toujours pas...Elle a passé des années à vous marteler que c'était incorrect et pourtant...Vous n’entendrez pas « estamos en nuestra casa » mais « estamos en la casa de nosotros »

Pour bien vous préparer l'oreille, voici quelques mots et expressions qui vous seront utiles pendant votre PVT ou votre voyage au Chili.

Le plus emblématique : ¿ cachaí ?

Il peut être mis en début ou fin de phrase, selon ce qu’on veut dire. Souvent on l'utilise pour remplacer le verbe « comprendre » ou le verbe « savoir ».
¿ Cachai a que hora llega el bus ? Tu sais à quelle heure passe le bus ?
¿ Cachai lo que te digo ? Tu piges ce que je te dis ?
Ou encore Y asi es... cachai ? C’est comme ça, tu comprends ?
Et vous pouvez répondre « si, si… cache ».

Quelques classiques

Dale : OK ! Exemple : ¿ Vamos a la fiesta ? ¡ Dale !
Chiva : le « mentira » chilien.
Sepa Moya : no sé (je ne sais pas) mais aussi « personne ne sait ». C’est un peu comme « Dieu seul sait » et Moya, c’est un nom propre, il y a toute une histoire pour savoir qui est ce Moya, d’ailleurs.
Chiquillos : les gars, les filles.
Wachito rico : beau gosse.
Andar/estar pato : ne plus avoir de sous, être à la dèche.
A pata : à pince, à pied.
A pata pelada : pieds-nus (j'en ris encore, "les pieds pelés"...).

Et tant qu'à être dans les "pata":
Tener mala pata : ne pas avoir de bol.
Todo está filete : tout roule, tout va bien.
Estar pal’ pico : c’est tout l’inverse de Todo esta filete.
Carrete : la fête, la fiesta.

Cuatico : génial ! (peut être mal vu par les plus anciens a priori)
La raja/ filete/ bacán : génial ! Énorme ! Terrible !

À ne pas dire à ou devant tout le monde

Certes, ce qui suit est tiré d'un langage assez familier mais sachez que vous l'entendrez tout le temps (sauf si vous faites du bénévolat en couvent, mais a priori c'est l'option choisie par très peu d'entre vous).
Alors, autant être prêts !

Caña : avoir la gueule de bois (« resaca » dans d’autres pays hispanophones).
Se me apagó la tele : avoir un trou noir, suite à la caña (la traduction littérale est juste drôle).
Huevon : l’équivalent du boludo argentin : boulet, abruti… ça peut être amical ou moins sympa selon à qui on le dit et le ton qu'on emploie.
Ce huevon est l’origine de beaucoup de dérivés, qui fleurissent à longueur de phrases au Chili.

Le fameux weon

On perd le V de huevon, ça donne hueon, qui devient weon. Et voilà !
Peut être utilisé de manière amicale ou pas du tout.
Exemple, pour parler à un de vos amis :
No me voy, estoy demasiado cansado, weon : je ne vais pas venir, je suis fatigué, mec.
¿ Quién es ese weon ? C’est qui ce type ?
Hacerse el weon : faire le c*n

Ça reste péjoratif de toute façon mais selon à qui on le dit, le contexte et le ton, ça devient alors injurieux (abruti, ducon…)
Exemple : ¡ Nunca más quiero ver ese weón en mi vida ! Je ne veux plus voir ce BIIIIIP de ma vie !

Weá : chose, truc…
Ça peut s’utiliser de manière tout à fait anodine (¿ Que es esa weá ?) mais aussi de manière très agressive (¡ Puta la weá ! Bordel de merde).

Allez, histoire de finir sur quelque chose de moins "fleuri", je vais vous partager quelques autres mots et expressions, mais pas n'importe lesquels.

Mes petits préférés

¿ La dura ? Sérieux ??
Tocar violin : tenir la chandelle.
Cachupin : nom affectueux donné aux chiens de rue (qui sont trèèès nombreux au Chili).
Pololo, polola : petit ami, petite amie (si c'est pas mignon ! Perso, ça me fait penser à "poulet" et "poulette" mais bon... ça ne fait tellement pas sérieux comme mot !).

Si vous êtes déjà au Chili ou que vous y êtes allé, vous devez avoir votre lot d'expressions et de vocabulaire "hecho en Chile". N'hésitez pas à venir le partager avec nous :-)

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Besoin de lire des expériences ? Consulter les interviews des PVTistes ou nos récits de voyageurs pour vous enrichir et donc mieux vous préparer !

Articles recommandés

Mat

Chronologie de PVTistes.net (2005 - 2018)

Ushuaianne

Premières impressions à Montréal et l'importance du bénévolat !

Lamarie

PVT Hong-Kong : le quota 2016 passe à 500 places !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Haha super dossier merci ! Je vais pouvoir bluffer mes nombreux potes chiliens à Montréal ☺

Con gusto !! :)

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App