On a testé la nourriture américaine

Quand on vous parle de nourriture américaine, vous pensez immédiatement aux hamburgers, à McDo et à KFC ! Bien que le fast food fasse vraiment partie de la vie des Américains, les spécialités culinaires sont bien plus nombreuses : eh oui, contrairement aux idées reçues, il existe une vraie gastronomie américaine !

Le fast food et la junk food

McDo, Burger King, Wendy's, Subways, In&Out, Taco Bell, KFC, Dunkin Donuts, Jimmy Rocket... Les chaînes de fast food sont tellement nombreuses qu'il est impossible de toutes les tester. Encore faut-il avoir envie de les tester... On passe souvent du pire au pire.
Quelques exceptions cependant : Wendy's et In&Out proposent, à mon avis, des hamburgers tout à fait convenables, même s'il ne faut de toute façon pas oublier que, peu importe le fast-food que vous allez choisir, vous allez sans doute ingérer au moins un paquet d'hormones, d'OGM, de sucre et de sirop de maïs.

Subways est à mon avis très cher pour ce que c'est, mais c'est souvent la seule enseigne de fast-food où l'on peut trouver quelques légumes à se mettre sous la dent.
Une chose est sûre, ça remplit le ventre ! Les quantités sont beaucoup plus importantes qu'en France, les prix moins élevés, et vous avez, dans la grande majorité des cas, droit à un free-refill (des boissons à volonté).

Quand on arrive aux USA, c’est difficile de ne pas avoir la tête qui tourne lorsque l’on découvre les 10 000 types de chips différentes, les 4 sortes de Skittles ou de Snickers et toutes ces barres chocolatées aux noms bizarres... Il existe vraiment des bonbons Willy Wonka (j’ai une petite préférence pour les Nerdz). Mais ne vous laissez pas piéger, vous risquez de prendre 4 kg rien qu’en les regardant...

Au royaume du thé glacé

Vous pensiez que le coca (appelé « coke » ici et au Canada) était la seule boisson nationale ? Faux ! Le thé glacé est bel et bien le rafraîchissement numéro 1. La plupart du temps, il n'est pas sucré (vous pouvez cependant le demander sweet ou sweetened), agrémenté d'une tonne de glaçons et parfois d'un citron et de quelques feuilles de menthe. En deuxième position, se trouve la lemonade (c'est de la citronnade, et non de la limonade !) que l'on trouve également de partout, y compris à chaque coin de rue où des écoliers ou des scouts tiennent des petits stands. On vous servira parfois de la Pink Lemonade. Ce n'est rien d'autre que... de la lemonade, mais rose.
La plupart du temps, dans les bars et les restaurants, on vous resservira gratuitement votre thé, café, limonade ou soda.

Il est évident qu'il ne faut pas oublier les sodas dans l'équation. Le Coca, le Sprite, le Fanta, et d'autres sodas plus locaux comme le Dr Pepper (un soda parfumé à la cerise) ou le Mountain Dew (un soda parfumé à on-ne-sait-pas-trop-quoi) font partie intégrante du paysage “culinaire” américain. Dans les supermarchés, les sodas sont souvent moins chers qu'une simple bouteille d'eau...

Aux États-Unis, il n'y a pas que de la Bud Light (et Dieu merci). Comme au Canada, il y a une multitude de petites brasseries locales qui produisent des bières d'une superbe qualité. De manière générale, on retrouve beaucoup de bières ambrées (amber ale) et de brunes. Il y en a vraiment pour tous les goûts, et on arrive à trouver de la bonne bière dans n'importe quel supermarché et restaurant.

Aux États-Unis, le coca n’a pas le même goût qu’en France. Il n’est pas sucré avec du vrai sucre mais avec du sirop de maïs. Goûtez et comparez...! Certains Américains n’hésitent pas à acheter du coca mexicain pour se débarrasser du sirop de maïs !

Et le vin ? Le vin français ? Oubliez, c'est trop cher ! Même les vins californiens et sud-américains ne sont pas forcément bon marché. C'est très difficile pour une Française comme moi de ne pas être trop critique. On va dire qu'une bouteille de blanc californien à 8 dollars pétillera. Ou alors je n'ai pas eu de chance... De manière générale, je préfère opter pour la bière, ça fait moins mal au porte-monnaie.

Le petit-déjeuner

Dans les pays anglo-saxons, le petit-déjeuner est réellement le repas le plus important de la journée, d’autant plus que le repas du midi n’est souvent constitué que d’un léger lunch (petit sandwich ou salade...).
En vacances, c’est souvent le repas le plus agréable, et aussi le moins cher, en version salée : œufs, toasts, haricots, bacon, jambon... ou en version sucrée : pancakes au sirop d’érable, scones, gaufres, salades de fruits, etc !

La cuisine régionale

On retrouve des hamburgers (dévoré dans un restaurant ou un diner, c'est bien loin de ce que l'on trouve au McDo en France ! Du pain maison, de grands pickles, une viande mœlleuse et juteuse...) ainsi que des hot dogs à tous les coins de rues. Mais si vous avez la chance de traverser un peu le pays, autant se laisser tenter par les spécialités régionales...

En Nouvelle-Angleterre, impossible de résister à l'appel d'un homard fraîchement pêché, grillé au barbecue, pour la somme modique d'une quinzaine de dollars. Le homard est simplement grillé ou préparé avec un peu de mayonnaise, en lobster rolls.
Dans le Vermont et le Maine, il y a également une forte tradition du sirop d'érable, que l'on retrouve à peu près à tous les petits-déjeuners et dans tous les desserts.

Dans le Vieux Sud (Tennessee, Georgie, Caroline du Sud, Alabama...), et surtout sur la côte atlantique et le long du golfe du Mexique, les fruits de mer sont consommés très régulièrement. Ils sont souvent très légèrement frits dans un beignet très fin : c'est presque pas gras ! La friture est vraiment la grande spécialité du sud : poulet frit, légumes frits (okras, haricots et tomates vertes sont les plus courants), calmars frits, hushpuppies (pâte de maïs frite)... J'ai même goûté un Oréo frit. Ça n'a vraiment rien à voir avec ce que j'ai jamais mangé en France, c'était vraiment goûteux et très fin.

Plus on se rapproche du sud, plus on retrouve des influences de la gastronomie cajun, qui elle-même a une parenté française. Gumbos (soupe épaisse, dont la base est un roux, avec des légumes, des fruits de mer et de la saucisse... c'est assez subtilement épicé), Po'Boys (sandwiches faits avec de la baguette française, fourrés la plupart du temps de crevettes ou d'huîtres frites, avec une sauce bien particulière) et d'autres joyeusetés, comme les énormes tartes à la noix de pécan (pecan pies), lime pie (l'équivalent d'une tarte au citron meringué) ou à la hickory nut (une noix qui ne pousse que dans cette région du monde). Généralement servie « à la mode », 15 personnes pourraient se nourrir rien qu'avec une seule part.

Le Midwest a déjà des influences texanes : beaucoup de viande ! Principalement du bœuf servi avec de la sauce barbecue (qui est vraiment une religion). Beaucoup de piments, également. On vous servira du jalapeno à peu près de partout ! On sent aussi que l'on se rapproche du Mexique...
Il ne faut pas non plus oublier la géniale pizza de Chicago ! Même les plus sceptiques (et amoureux des pizzas à pâte fine) comme moi seront ravis. Beaucoup de fromage, beaucoup de tomates, beaucoup de gras, mais qu'est-ce que c'est bon !

À part en Californie, souvent réputée pour être une terre de gastronomie, l'Ouest n'est pas vraiment réputé pour sa diversité gastronomique. Au sud (Utah, Nouveau-Mexique, Texas), on a de la viande et de la très bonne nourriture mexicaine, et plus au nord (Wyoming, Montana, Idaho), on a de la viande et des patates. Je caricature un peu bien-sûr, et en plus ça ne veut pas dire que ce n’est pas goûteux !

En Californie, en particulier à San Francisco, il y a de très nombreuses spécialités : clam chowder (sorte de petit pain rempli de soupe à la palourde), sourdough bread (pain au levain)...

Et les desserts ?

De très nombreuses tartes (à tous les fruits et noix, et même à la citrouille !), des cookies, des brownies, de la glace bien crémeuse, muffins, cupcakes, donuts, cheesecakes, crumbles... Le tout, très léger !

Des déserts alimentaires

Il est parfois assez dérangeant et étonnant, pour des Européens comme nous, de voir qu’aux USA, il n’y a pas un accès régulier et continu à de la nourriture fraîche : fruits, légumes, œufs... Dans certaines régions isolées ou même dans de très grandes villes (Détroit, au Michigan, est malheureusement réputée pour ça), c’est le désert alimentaire. Les Américains n’ont parfois accès qu’à ce que les Québécois appelleraient des “dépanneurs” (petites boutiques où l’on ne vend guère que du soda et des friandises, ainsi que quelques frites). Dans ces conditions, il n’est pas forcément facile de se nourrir convenablement...

(Merci à Aline pour sa photo de junk-food !)

Vous voulez en savoir plus sur la gastronomie américaine ?

Alors, envie de partir en road-trip pour découvrir les bonnes (et moins bonnes) spécialités américaines ?

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Super génial comme article, j’adore quand on parle de « bouffe » ! 😀 Un vrai road trip culinaire en Amérique du nord 😉
Moi j’ai faim maintenant et il est à peine 11h20 !!

Héhé, je trouvais que ça manquait cruellement, des articles sur la bouffe ! Faudrait faire la même chose pour le Canada, tiens…

Pas un mot sur NOLA où la cuisine est reine avec le jazz en fond sonore bien sûr.

Plus qu’un mot puisqu’il y a tout un paragraphe sur la nourriture louisiane et du sud ! 😉

Hummm!!! ça fait envie tout ça!!

Mais on devient obèse en combien de temps avec ça ?

Vive l’Amérique ♥

Honnêtement, je n’ai pas pris un kilo en 4 mois aux USA (mais j’avoue que j’en avais pris 4 en 7 mois au Canada !) Quand on fait attention à ne pas manger de chips ni de junk food, même les petits plats traditionnels plutôt gras passent facilement !

Merci pour l’article bien sympa 😉
ps: désolé pour la doublette mais je peux pas éditer …

Le mieux c’est d’en manger mais de temps en temps.
Au Canada c’est pareil : tout est trop sucré ou trop gras!! Il faut toujours faire attention à ce que l’on mange. Sinon : bonjour les kilos !

Identifiez-vous pour répondre Vous devez être connecté pour pouvoir commenter et interagir les autres membres.

Télécharger notre App