Être opticienne au Québec

Date de publication : 05-01-2016

Auteur

Camille

Que faisais-tu en France avant de partir pour Québec ?

J’étais opticienne, diplômée d’un BTS et d’une licence en optométrie et contactologie à Lyon.

Pourquoi cette envie de t’envoler pour le Canada ?

À la base, je voulais obtenir un PVT pour voyager à travers le Canada au moins 3/4 mois, travailler dans n’importe quel domaine si j’avais besoin d’argent et améliorer mon anglais pour, peut-être, pouvoir être opticienne bilingue. Je me voyais trouver un travail sur les derniers mois du PVT et rentrer en France pleine de souvenirs.
Mais le destin en a voulu autrement. En août 2014, j’arrivais à la fin de mon contrat avec mon employeur en France et je savais que si j’acceptais le CDI qu’il me proposait, j’allais y rester toute ma vie et je n’avais pas envie de ça. J’ai donc refusé.

Tu as alors tenté ta chance pour un PVT Canada, mais sans succès et tu t'es donc tournée vers le JP. Comment as-tu fait pour trouver un emploi depuis la France ?

Fin septembre, j’ai commencé à envoyer des CV et des lettres de motivation au Québec, via le site infoclip.ca, qui est un site d’annonces d’opticiens pour le Canada. C’est une mine d’or.
J’ai envoyé environ 7 e-mails et j’ai trouvé la perle rare parmi ceux-là (j’ai un profil intéressant pour eux mais j’ai eu aussi beaucoup de chance).

Deux mois plus tard, j’étais à Québec et je commençais le travail.

Les démarches étaient super stressantes car pour pouvoir faire ma demande de permis Jeunes pro sur Kompass, il me fallait un contrat de travail. Mais pour avoir un contrat de travail en général il faut un permis de travail. Tu vois la difficulté et l’image du serpent qui se mord la queue ?

Après deux entretiens Skype et une multitude d’échanges d’emails, j’ai eu un contrat et j’ai pu faire ma demande sur Kompass. J’étais sur liste d’attente mais je suivais les nouvelles grâce au forum pvtistes.net et je tenais mon futur employeur informé. Je suis enfin sortie de la liste d’attente à mon tour. J’avais donc MA place officielle pour prétendre au permis JP. J’ai suivi les instructions (toujours avec l’aide du site PVTistes.net) et j’ai réuni tout ce qu’il fallait pour être éligible.

En parallèle, mon employeur voulait absolument que je fasse partie de l’ordre des opticiens. Comme si je n’avais pas assez de stress d’un côté, on m’en rajoute de l’autre. Puis joindre le Québec avec 6 heures de décalage horaire et un directeur jamais présent dans son bureau, ce n’était pas simple. Les appels professionnels à 22 h, j’en aurais fait ! Au final, je ne me suis pas trop occupée de mon inscription à l’ordre avant d’être sur place, à part faire certifier mes diplômes et envoyer mes relevés de notes…
En tout, il m’aura fallu seulement deux mois entre le début des démarches et mon départ.
Mon contrat est de 18 mois. C’était, à ce moment-là, la durée maximum du permis JP. Cela peut-être moins mais en général, les employeurs ne nous embauchent pas pour moins d’un an, ce n’est pas dans son intérêt.

Si ce n'est pas trop indiscret, combien un opticien peut être payé ?

Cela dépend de la région, de la grosseur de l’entreprise/clinique et de l’expérience, et il y a une possibilité d’avoir des augmentations.
Quand on a 3 ans d’expérience à Québec, le salaire se situe entre 19 et 21 $CA/heure.
À Montréal, la concurrence pour les Français est un peu plus rude, surtout quand on n’a pas le diplôme de l’ordre des opticiens. Dans ce cas, à moins d’être chanceux, le salaire est généralement moins important. Par contre dans les régions plus reculées (en manque cruel d’opticiens), il est possible de toucher de 23 à 26 $CA/heure ! En gros on est mieux payé ici qu’en France !

Trouves-tu que ton métier est différent au Québec qu'en France ? Y a-t-il des restrictions du fait que tu n'aies pas été formée au Canada, des choses que tu ne peux pas faire ?

Franchement, c’est la même chose. À part qu’ici je n’ai pas le droit de faire des examens de vue (réfraction). Ce sont les optométristes qui font ça.
Ici les opticiens suivent une formation de 3 ans au Cégep. C’est une technique : une formation professionnalisante.

Du coup si vous n’avez « que » le BTS, il faudra que vous suiviez une formation auprès de l’ordre des opticiens. C’est payant et c’est cher.

Toutes les cliniques ou magasins ne vous demanderont pas de le faire mais c’est un moyen de vous payer moins (comme si vous étiez assistant, par exemple) alors que vous allez faire le même travail qu’un opticien.

labo-opticien

La formation coûte au moins 1 500 $CA (si je me fie au site de l'ordre des opticiens, c'est 48$/h pour une formation d'environ 30/35 h). C'est important de négocier avec son futur employeur pour qu'il paie au moins la cotisation annuelle car sinon, c'est du vol...

Si vous avez une licence, c’est parfait. Si vous avez « juste » le D.U de contactologie, je pense que cela suffit aussi. Il faudra suivre un cours de 6 heures de déontologie et l’examen de l’ordre des opticiens (ultra facile, ne vous inquiétez pas…). Pour un cours de 6 heures de déontologie à Laval, j'ai payé 330 $CA environ et la cotisation à l'ordre des opticiens est d’environ 800 $CA/an et 130 $CA pour l’examen de l'ordre.

Est-ce que c’est la première fois que tu vivais à l’étranger ? Comment ça se passe pour toi ?

J’ai voyagé un petit peu dans ma vie. En Europe surtout. Le plus loin c'était l’Australie il y a 3 ans, mais ce n’était que 4 petites semaines. Je n’avais jamais « vécu » à l’étranger aussi longtemps.

Ça se passe plutôt bien ! Je suis tombée sur des gens géniaux. J’ai été adoptée très vite par le Québec et les Québécois. J’ai traversé des périodes plus difficiles (dont un cambriolage) mais c’est la vie. Je n’ai pas remplacé ma famille et mes amis mais je m’en suis trouvé d’autres ! Ça a fait un an que je suis là, le 14 novembre 2015 et je me dis que c’est passé incroyablement vite.

Au travail, on est une grosse équipe de 15 personnes et on rigole énormément.

On n’utilise pas les mêmes termes techniques. Par exemple, un tournevis cruciforme, ici c’est un tournevis étoile. Le bolduc, ici c’est le saint-hubert. Les péniches (pas le bateau, les opticiens utilisent le mot péniche pour les boites à commande), ici c’est un cabaret. On rigole beaucoup. Je me fais pas mal charrier sur le fait d’être française mais en général j’ai de quoi riposter et... qui aime bien châtie bien. Je me répète mais j’ai eu beaucoup de chance, je suis bien tombée !

Par contre, je ne compte plus les clients qui me disent « T’es pas québécoise toi ! Française, Suisse ou Belge ? » et « Ça fait-tu longtemps que tu es icitte ? Tu trouves ça comment l’hiver ? T’aimes-tu ça le Québec ? » Bref je suis un peu lassée de raconter ma vie à tout le monde mais c’est gentil. Par contre quand j’ai fini de répondre le plus rapidement possible, ils finissent tous (ou presque) par « Bein moé je suis allée à Paris » Ok mais y’a pas que Paris… (Pas pire que les Américains qui pensent que Paris c’est un pays, ceci dit).

Quels conseils donnerais-tu aux opticiens qui souhaitent travailler au Québec via le PVT ou JP ?

Si vous avez un master en opto et contacto, ne venez pas ici ! Vous allez être de simple opticien malgré toutes vos connaissances. Et pour faire l’équivalence en optométrie ce sera très long et très cher. Restez en France/Europe.
Ne pensez pas que tout est toujours plus beau ailleurs !
Non, je ne veux pas décourager tout le monde mais il faut vraiment avoir envie de partir pour se lancer. Je n’ai pas de conseil particulier à part être vraiment motivé. Si t’es débrouillard, tu y arriveras. Mais c’est faisable. Trouver un appartement, acheter une voiture, s’assurer… si j’ai réussi, tout le monde peut le faire avec de la motivation. Pour les conseils de préparation, etc… je vous réfère au site PVTistes.net, qui est bien fourni. Beaucoup plus que ce que je pourrais dire !

À deux, c’est mieux, pour les jours un peu plus durs moralement.

Quels sont tes projets aujourd'hui ?

J’économise pour faire mon fameux voyage de 3 mois à la fin de mon contrat et je rentrerai en France en septembre 2016.

J’aimerais aller en Argentine avec le PVT en janvier 2017. Pour me perfectionner en espagnol et peut-être travailler en tant qu’opticienne aussi. Mais c’est loin et j’ai rarement su quoi faire de mon avenir plus de 6 mois à l’avance. D’ailleurs, même opticienne je ne savais pas que j’allais me lancer là-dedans quelques mois avant les inscriptions définitives…

erable

glace

hockey

velo

11 Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements avec la communauté pvtistes.

Flore
2 13
Bonjour à tous, je m’apelle Flore et j’ai 23 ans. Je suis titulaire d’un BTS opticien-lunetier et je suis actuellement en licence professionnelle d’optique. J’aimerais faire une demande de PVT pour partir au Canada avec mon Valentin (oui oui c’est son vrai prénom ?), qui est lui aussi opticien et en licence, tout comme moi ! On aimerait pouvoir travailler en tant qu’opticien d’ordonnance (pourquoi pas à Montréal), car notre anglais est très scolaire. Mais est-il obligatoire de faire l’equivalence ? Je me suis renseignée et j’ai vu qu’en étant titulaire d’une licence nous étions exemptés de faire l’équivalence concernant les lentilles, seule la formation sur la législation (qui coûte 700$) nous sera demander. Mais faut-il en faire la demande une fois arrivé au Canada ? Peut-elle être payé par l’employeur ? Merci d’avance pour les réponses
Alexia
1 15
Bonjour Camille, Étant aussi opticienne, je souhaite partir avec mon conjoint a quebec ville pour septembre J’ai le bts mais pas de licence faut il absolument que je vois avec l’ordre d’ordonnance car j’ai vu que c’était à Montréal en plus … c’est possible d’optenir un visa et de trouver un travail d’opticiens directement la bas ? Car j’ai peur de pas pouvoir obtenir de visa et que mon conjoint part sans moi ( car pour lui c’est pour Continuer ses études ) Merci beaucoup de ton aide
Samya
5 44
Bonjour Camille, Merci infiniment pour ces précieux conseils, tes réponses m’aide réellement à y voir plus clair. Je vais donc m’atteler à la recherche d’un contrat mais avant ça préparer une candidature d’enfer :). Cependant il existe une ou deux questions auxquelles j’espère que tu pourra répondre. Etant donner que le système Kompass est révolu et qu’à la place le système des bassins est mis en place, puis-je faire partie du bassin JP en attendant d’avoir un contrat ou dois-je attendre d’en avoir un avant ? L’évaluation comparative de tes diplômes est-elle nécessaire pour la recherche d’emploi au Québec ? Et as-tu noté les équivalences de tes diplômes sur ton Cv ? Merci encore pour ton aide Camille et bonne continuation à toi :) !
emilie
3 11
Bonjour Camille ! Merci pour ton témoignage ! Je suis également opticienne à Lyon et j’aimerais partir travailler au Canada ( pas mal de points communs avec toi !) Ma question est la suivante : je sais que le Canada manque cruellement d’Opticiens, mais sais tu si cela est seulement le cas dans la partie Francophone ? J’aimerais par exemple m’installer à Toronto si cela est possible. Car en allant sur le site infoclip.ca dont tu parles dans ton article, je ne trouve que des annonces pour des magasins situés à Québec… Merci beaucoup et bonne année !
Camille
19 71
Salut ! Je connais moins la demande dans les autres régions, j’ai vu des annonces en Ontario et Colombie Britannique. Je pense que ce site est surtout connu et utilisé au Québec. Cependant si t’es pas 100% bilingue je ne pense pas qu’un magasin te donne ta chance comme ça, dans un région anglophone. Essaie toi à Montréal ils demandent quand même d’être bilingue mais tu peux t’essayer en expliquant que justement tu veux t’améliorer. C’est très anglophone dans certains quartiers (partout en fait je trouve, dans la rue etc.) Voici une annonce de l’Ontario par exemple : http://infoclip.ca/annonces-classees/voir-une-annonce/?id=1936 Si tu pars en JP je doute (mais rien n’est impossible) que tu trouves un travail à Toronto depuis la France. Si tu pars en PVT c’est différent tu peux t’essayer directement sur place. J’espère que ces réponses t’aident un peu, Bonne continuation ! NB : dans quelle école as-tu fait tes études ? Juste BTS ou aussi licence/CQP ?
Samya
5 44
Bonjour camille, Je te remercie d’avoir partager ton expérience sur PVTistes.net et j’ai quelques questions concernant les ordres professionnels. Je souhaite partir travailler au Québec dans le secteur de l’aromatique alimentaire et envisage aussi un JP dans le meilleur des cas. Après quelques recherches et coup de fils (Ordre des Chimistes du Québec) ma profession est réglementée au Québec et appartient au Code CNP 2211 et bénéficie d’ARM (Arrangements de Reconnaissances Mutuelles) suite à l’entente France-Québec. Mes questions: Etant donné que les frais pour faire partie d’un ordre sont conséquents, dois-je obligatoirement faire la demande pour faire partie de cet ordre professionnel avant d’avoir un contrat de travail ? Ou dois-je attendre tout simplement que mon futur employeur me le demande ? Titulaire d’une licence pro, suis-je dispensée de cette attestation de l’ordre ? D’après ton témoignage, faire partie de l’ordre des professionnels doit être renouvelé tous les ans et est-il payant ? Comment as-tu fais pour certifier tes diplômes ? Et où France ou Québec et via quel organisme ? Quels conseils peux-tu me donner pour mes candidatures, je veux dire par là comment formuler mes lettres de présentations ? Merci pour ton aide et bonne année 2016 à toi !
Camille
19 71
Allo ! Hum… tu as de bonnes questions je vais faire au mieux pour répondre. Ne commence pas les démarches avant d’avoir un contrat. C’est quand même compliqué et le jeu n’en vaut pas la chandelle. A moins que ce soit le seul critère de ton futur employeur pour t’embaucher… Attend d’avoir approché les entreprises et d’avoir eu un premier retour de tes CV et lettres de motivations. Par contre c’est super que tu te renseignes car s’ils te posent la question tu sauras déjà tout à ce sujet et ça va jouer en ta faveur ! Tu peux contacter l’ordre des chimistes si tu veux pour anticiper les éventuelles formations/coûts etc… Quel que soit ton diplômes tu n’es pas exemptée de l’appartenance à l’ordre. L’ordre va protéger tes clients/sujets de toi (enfin de tes actes etc… quelque part ça te protège toi aussi car si tu fais une bêtises c’est pas toi qui paie c’est l’ordre) Le renouvellement est, en effet, payant. Une cotisation relativement chère :/ D’ou le fait que j’insiste sur le fait de se le faire payer par l’employeur car même si c’est déductible d’impôts ça fait mal. Certifier un diplôme c’est super simple, tu vas à la mairie avec ton diplôme et tu dis « Bonjour, je voudrais faire certifier mon diplôme s’il vous plait » et la personne va te mettre un petit tampon avec une date et hop, diplôme certifié. Moi j’ai fais mes envois par mail avec comme objet : « Candidature au poste d’opticienne d’ordonnance » Ensuite le contenu du mail : « Bonjour, Vous trouverez en pièces jointes mon CV ainsi qu’une lettre de présentation. Vous en souhaitant bonne réception. Cordialement, » Puis en PJ mon CV et ma lettre de motivation. Je ne parle pas du tout des « complications » du JP pour pas faire fuir l’employeur. MAIS subtilement je glisse à la fin de ma lettre de motivation « Néanmoins, à ce jour je réside en France, pour me joindre par téléphone il faut donc prendre en compte le décalage horaire (+ 6h) ainsi que la tonalité : 011+33+6 88 blablabla. » J’ai eu une réponse d’un mec qui avait rien compris et qui voulait me rencontrer qqjours plus tard. Un autre me disant qu’il était intéressé mais que c’était compliqué donc qu’il préférait trouver d’abord des canadiens. Et une perle rare parmi les autres : mon employeur actuel ! De rien ça fait plaisir d’aider, Bonne année à toi aussi, j’espère que les réponses te conviennent et bon courage dans tes recherches.
Hélène
7.6K 13.9K
Merci encore pour ton témoignage Camille 😀
Camille
19 71
Merci à toi ! Merci à Pvtistes !
Lea
0 3
Merci pour toutes ces infos tres utiles, mais qu’est ce que la cotisation annuelle pour la formation de l’ordre des opticiens?
Camille
19 71
Salut ! Et de rien ! Les métiers ici sont régis par des ordres pour protéger le citoyen Canadien du professionnel. Oui ça semble compliqué et tu dois te demander pourquoi c’est toi qui paie si c’est pour protéger le client et pas toi même. En gros ici si je crève un oeil d’un client (hum… pourvu que ça n’arrive jamais hein !) c’est mon ordre qui va payer des indemnités (et probablement à vie avec un oeil en moins) au client et pas moi ou mon assurance privé. Je ne sais pas si c’est compréhensible. C’est un peu comme une assurance du travail mais en plus complexe car l’ordre des opticiens a un président (ici c’est une présidente : Linda Samson) et avec une sorte d’assemblée ils vont défendre et parler des nouvelles lois, des formations, des études etc… En ce moment par exemple il y a des « tensions » entre l’ordre des opticiens et l’ordre des optométristes. C’est les ordres qui parlent des rôles de chacun. Exemple : avant un opticien avait le droit d’utiliser la fluo pour les vérifications des lentilles cornéennes puis l’ordre des optométristes nous a enlever ce droit… Donc on a enlever le droit aux assistantes de faire des ajustements… Bref c’est plein de petites guerres comme ça. Mais le rôle principale est de protéger le client de toi et tes gestes professionnels. J’espère que cette réponse te convient :)

Articles recommandés