Jeju-do (Corée du Sud), l’île aux 1 001 merveilles

Article publié le 27-09-2017.

Si vous êtes déjà allé en Corée, vous avez probablement déjà entendu parlé de Jeju-do, cette île verdoyante dont les Coréens sont follement amoureux.

Véritable joyaux de la biodiversité, l’île de Jeju offre une nature préservée et luxuriante, tel un véritable petit paradis terrestre. Chaque année, cette oasis de verdure attire de nombreux couples venus célébrer leur union dans un décor paradisiaque.

Si vous prévoyez un long séjour en Corée, c’est une destination que vous devez absolument ajouter à votre feuille de route ! Soyez certain que vous serez émerveillé par ce joyau aux 1 001 merveilles.

Généralités & points culturels

Province : Jeju-do / 제주도
Capitale : Jeju / 제주시
Villes : Jeju et Seogwipo
Superficie : 1 845,55 km²
Population : + 600 000 habitants
Site officiel

Jeju-do est une province autonome et une île volcanique située à 85 km au sud de la Corée du Sud. La formation de l’île est due à l’éruption du mont Hallasan, le plus haut de Corée (1 950 m d’altitude), aujourd’hui inactif.

Jeju-do est surnommé "l’île des 3 abondances" (sam-da-do / 삼다도) en référence au vent, à la pierre volcanique et aux femmes plongeuses (dont nous reparlerons plus bas).

Tourisme

Avec ces 4 millions de visiteurs par an, Jeju-do est la première destination touristique des Sud-Coréens, notamment des jeunes mariés. Elle est aussi très populaire auprès des touristes chinois et japonais. Pour le moment, l’île est encore peu connue des touristes occidentaux, donc profitez-en !

Jeju-Do vue des hauteurs Coree du Sud

Coucher de soleil Ile de Jeju Coree du Sud

Langue nationale

Même si la langue nationale est officiellement le coréen, les habitants de Jeju ont leur propre dialecte, celui-ci empruntant beaucoup de mots au japonais.
D’ailleurs, la moitié de la population parle couramment le japonais et en parti le chinois (conséquence du soulèvement de Jeju 1948-1953 durant lequel de nombreux habitants se sont réfugiés au Japon). Tout comme en Corée du Sud, les jeunes générations apprennent l’anglais à l’école et l’île a rendu accessible une majorité de ses services aux visiteurs internationaux.

Climat

Le climat est subtropical et sec, situé entre 5 et 28 degrés et est très agréable tout au long de l’année. Certaines périodes sont particulièrement agréables selon les activités :

  • Février et mars : pour escalader le mont Hallasan et arriver au sommet sous la neige.
  • Avril : pour vivre la magie des cerisiers en fleurs.
  • Octobre : idéal pour faire des randonnées sous les feuillages colorés d’automne.

Transports

Vous pouvez rejoindre l’île de Jeju en avion (aéroport International de Jeju) ou en ferry.
L’île ne disposant pas de chemin de fer, tous les trajets se font en bus. À titre d'information, pour relier la ville de Jeju à Seogwipo, il faut compter environ 1 heure.

Symbole régional

Les dol ha-rub-ang / 돌 하르방 (littéralement les "grands-pères de pierre") sont des statues qui parsèment toute l’île. C’est typiquement le genre de souvenir que les touristes aiment ramener avec eux, comme notre bonne vieille Tour Eiffel. Avec leur drôle de tête et leur petit chapeau rond, les dol ha-ru-bang sont des représentations de divinités censées apporter protection sur la ville et fertilité.

Ile de Jeju Coree du Sud

Produits régionaux

Le sol ne permettant pas (ou très peu) de cultiver le riz, l’île de Jeju est dépendante de ses voisins. Néanmoins, elle est particulièrement célèbre pour ses délicieuses mandarines sucrées (제주감귤) et ses fameuses oranges juteuses, appelées Hanlabong (한라봉). Son climat subtropical lui permet également de produire des ananas. Les agrumes de Jeju sont très populaires auprès des Coréens et déclinés de mille et une façon : confiture, chocolat, pâte de fruits, produits cosmétiques… Ce sont souvent des produits de luxe d’une grande qualité. Et pour preuve, à l’époque, les mandarines étaient offertes comme cadeau précieux aux rois ! On en trouve plus particulièrement dans les supermarchés coréens durant les périodes de fête, notamment au moment du Chuseok.

Haenyeo : les filles de la mer

L’île est très connue pour ses femmes-pêcheuses, appelées haenyeo (littéralement "les filles de la mer") qui, à l’époque, vivaient de la pêche sous-marine. Sans bouteille d’oxygène, elles plongent dans les profondeurs pour collecter des coquillages et des algues de toutes sortes. Aujourd’hui, très peu d’haenyeo sont encore en activité (il s’agit surtout de dames âgées entre 40 et 70 ans) et la jeune génération féminine n’aspire malheureusement pas à perpétuer la tradition, les conditions de travail étant extrêmement difficiles et dangereuses. C’est une partie de l’histoire de Jeju qui est en train de disparaître...

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront d'avoir accès à des services de qualité, sélectionnés par nos soins, et de bénéficier de réductions ou d'avantages exclusifs.

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

viviane

Quel statut en attendant la Résidence Permanente canadienne ?

Lamarie

Partir au Canada avec son animal de compagnie

Lamarie

Se déplacer : les transports en Nouvelle-Zélande

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
#1143397

Cette île tout comme la Corée du Sud en général fait rêver (*_*)
Pourquoi suis-je un étudiant fauché et overbooké ? (;_

{{likesData.comment_1143397.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre