Se loger en Corée du Sud

Article publié le 03-11-2016.

Se loger sur le long terme (6 mois et plus) : appartements, colocation, goshiwon, hasukjib et résidences internationales

Les appartements et One-room (원룸)

Loyer : à partir de 400 000 won
Caution : de 1 à 2 millions de won
Bail : minimum 6 mois

L’appartement est sans aucun doute la solution la plus agréable, mais aussi la plus onéreuse. Notez qu’en Corée, il vous sera demandé de déposer une caution (« deposit » ou jeonse/전세) élevée qui vous sera rendue à la fin de votre bail. Comptez au minimum 1 à 2 millions de won pour un studio et entre 3 et 5 millions de won pour un appartement plus moderne ou de plusieurs pièces. C’est une dépense à prévoir dans votre budget dès le début de votre PVT !
Les loyers pour un petit studio, appelé « one room » dans le centre de Séoul, commencent à 400 000 won et peuvent monter jusqu’à 800 000 won pour un studio plus moderne ou un petit 2 pièces.
Parfois vous trouverez de beaux logements avec des loyers très bas, mais une caution très élevée ! Il est toujours possible de négocier en augmentant soit le loyer, soit la caution. Pensez-y !

Les baux sont généralement de 6 mois minimum. Le plus souvent, les charges sont à payer en plus du loyer (internet n’est pas toujours inclus) et varient beaucoup selon la saison. En été, l’air conditionné est quasiment indispensable, tout comme le chauffage en hiver (chauffage au sol, « ondol »). Néanmoins, les frais ne sont généralement pas extravagants (entre 10 000 à 40 000 won/mois). Les grands appartements vous permettent d’avoir votre propre machine à laver. Sinon, certains appartements disposent d’une pièce commune pour laver son linge. Dans le cas contraire, vous trouvez des laveries (payantes) à l’extérieur.

Note : L’unité de mesure est le « pyong » qui est de 3,3 m2.

Les deux systèmes de location

Le jeonse : vous payez un dépôt de 50 à 100 % du prix total du bien loué, qui sera restitué en intégralité à l’issue du bail. Pendant la durée de votre bail, votre propriétaire pourra investir votre dépot. Cela demande donc un investissement de départ important de la part du locataire.

Le wolse : vous payez un loyer mensuel au propriétaire, parfois avec un dépôt de caution en plus qui vous sera restitué à votre départ. Il se peut que les loyers vous soient demandés à l’avance.

La colocation

Loyer : à partir de 200 000 won
Caution : à partir de 500 000 won
Bail : variable

La colocation peut être une excellente solution pour limiter les frais ! A partir de 3 occupants, cela devient particulièrement intéressant et la caution baisse drastiquement. Vous pouvez ainsi vivre dans un bel appartement avec un petit loyer et la caution demandée sera bien plus basse (en général 500 000 won par personne).

Comment trouver un appartement ?

Pour trouver un appartement, vous pouvez directement visiter des agences immobilières sur place (budongsan/부동산). Il y en a plein les rues ! Allez-y avec un ami coréen si possible. Il existe des sites de référence pour la recherche de logement. Sachez qu’en passant par le circuit coréen vous ferez toujours de meilleures affaires en termes de prix !

(en coréen)

(en anglais)

Le goshiwon (고시)

Loyer: à partir de 250 000
Caution : aucune
Bail : minimum un mois

Ce type de logement est une mini chambre meublée qui offre de nombreuses facilités malgré son confort sommaire. C’est le choix de beaucoup d’étudiants puisqu’en plus d’être économique, les goshiwons sont généralement situés près des universités et aussi extrêmement pratiques. En effet, le loyer du goshiwon inclut toujours : un bureau, un accès gratuit à la cuisine 24 h/24 (incluant les produits de base : riz, kimchi, œuf, ramyun, pain de mie, thé…), ainsi qu’un lave-linge et un accès à Internet.
Selon le prix de votre chambre, vous pourrez disposer en option d’une (petite) fenêtre, d’une douche et de toilettes privés et même d’un mini-frigo et d’une télé.
Néanmoins, tous ce confort en sus a un coût. Les petits goshiwons basiques sont, certes, très bons marché (moins de 250 000 won/mois), mais ne disposent généralement pas de fenêtre. Il ne faut donc pas avoir peur des petits espaces car cela peut vite être très étouffant. Tout le monde ne le supporte pas…

Il existe des goshiwons « de luxe », appelés goshitel (고시텔) ou encore Livingtel, avec de vraies grandes fenêtres, plus d’espace et un maximum de confort. Ce genre de goshiwons ressemblent plus à de mini studio, mais les prix sont en conséquence. Ainsi, un goshiwon peut vite atteindre le prix d’un petit appartement… Le vrai avantage du goshiwon c’est qu’aucune caution n’est demandée (mise un part un dépôt de 30 000 won pour la clé). Le point négatif est que vous ne pouvez pas recevoir de visite dans votre chambre et que votre intimité est limitée.

Comment trouver un goshiwon ?

Le plus simple est de trouver un goshiwon une fois sur place. Il vous suffit de rôder dans les petites rues dans les quartiers étudiants et de lever la tête. Vous réaliserez qu’il y en a PARTOUT ! N’hésitez pas à entrer et à demander une visite des chambres disponibles. Souvent, par sécurité, les portes des goshiwons sont fermées par un code. Vous devez donc prendre le numéro de téléphone indiqué sur la devanture et passer un coup de fil au gérant pour qu’il vous ouvre.

Les hasukjib (하숙집)

Loyer: à partir de 250 000 won
Caution : Aucune
Bail : variable

Le hasukjib, de type « boarding house », est une maison tenue par une ajumma  qui héberge des étudiants (majoritairement coréens). Les commodités sont partagées, mais vous avez votre chambre privée. L’intérêt de cette formule est que le loyer inclus généralement les repas (petit-déjeuner et dîner). C’est donc une occasion en or pour rencontrer des Coréens et déguster de la cuisine coréenne authentique ! Par contre, n’oubliez pas que vous vivez en communauté, donc il devra y avoir certaines règles à respecter. Peut-être un couvre-feu…

Comment trouver un hasukjib ?

De la même façon que les goshiwons ! Il suffit de regarder autour de vous dans les quartiers universitaires. Il est utile de déjà avoir des bases en coréen si vous choisissez ce type d’hébergement puisque les ajummas qui tiennent le lieu parlent rarement l’anglais.

Pour trouver goshiwon et hasukjib, ces sites de référence :

Les résidences internationales / Share house (국제기숙사)

Loyer: à partir de 500 000 won
Caution : 1 mois de loyer
Bail : minimum 3 mois

Il existe quelques résidences internationales qui hébergent des étudiants et voyageurs du monde entier dans des appartements partagés.

Dans quel quartier s’installer ?

Choisir un quartier dans lequel on se sentira bien est important. Vous pouvez choisir de vivre dans le centre ou à proximité des quartiers suivants :

  • Les quartiers les plus centraux et les plus appréciés des jeunes étudiants sont : Hongdae, Sinchon, Ewha et Hapjeong, ainsi que Myeongdong (shopping) et Hyehwa (artistes).
  • Les quartiers chics : Gangnam, Apgujeong et Sinsa
  • Le quartier international : Itaewon
  • Le quartier traditionnel : Insadong

Pour tout savoir sur le PVT à Séoul, et notamment quel quartier choisir, direction notre dossier : Vivre à Séoul.

Dossier initialement publié le 20 juillet 2012 et modifié intégralement le 3 novembre 2016.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Jules est parti en PVT Nouvelle-Zélande sur un coup de tête, cette expérience l'a profondément changée. Voici son récit : Partir en PVT sur un coup de tête...

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

Annana

L'arrivée au Chili en PVT (vacaciones y trabajo)

meleo33

Transports des aéroports aux villes, au Japon

Leptitmotard

Tout savoir sur le PVT / WHV à Victoria, BC

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
#1097403

Super détaillé et très utile, merci !

{{likesData.comment_1097403.likesCount}}
#1097452

Merci pour ce super dossier !!

{{likesData.comment_1097452.likesCount}}
#1103417

Si on est pas habitué au froid, l'hiver en Corée quand on loue un appartement, faut faire flamber le porte-monnaie.
Je vis dans un 25m2 dans la région de Changwon, donc moins rude que Seoul, avec l'ondol je tourne à 85,000krw/mois et la météo affiche seulement -2° en ce mois de décembre.
Et c'est sans compter les salles de bain n'ont pas de chauffage et c'est aussi froid qu'un congélo le matin et le soir.

{{likesData.comment_1103417.likesCount}}
#1110960

Citation Message de JeanD Voir le message
Si on est pas habitué au froid, l'hiver en Corée quand on loue un appartement, faut faire flamber le porte-monnaie.
Je vis dans un 25m2 dans la région de Changwon, donc moins rude que Seoul, avec l'ondol je tourne à 85,000krw/mois et la météo affiche seulement -2° en ce mois de décembre.
Et c'est sans compter les salles de bain n'ont pas de chauffage et c'est aussi froid qu'un congélo le matin et le soir.
Effectivement, la note peut vite grimper en hiver pour le chauffage! J'ai aussi eu cette mauvaise surprise au départ car je ne faisais pas du tout attention à ma consommation. C'est vraiment une question à poser au proprio et à laquelle il faut faire attention soi-même pour éviter un malaise à la fin du mois!

Idem pour la salle de bain... Soit elle est hyper humide, soit elle est glaciale si elle possède une fenêtre vers l'extérieur.

Les logements coréens "standards" sont souvent dans de vieux bâtiments mal isolés, donc même si c'est tout à fait vivable, ce n'est pas non plus le grand luxe. Si on veut un logement plus moderne, il faut se tourner vers les officetel et là, ça coûte beaucoup plus cher...

Mais je pense que chacun à son propre niveau de confort. Perso, j'ai mal vécu certains hiver ou été, mais je n'en garde pas un traumatisme non plus

{{likesData.comment_1110960.likesCount}}
#1111171

Disons que comme j'habite à Masan, c'est impossible ou presque de trouver un logement récent à un loyer raisonnable.

J'ai comparé avec mes collègues, et ils tournent tous entre 60,000 et 140,000w ce qui semble donc être le tarif quand on habite dans des petits complexes.
J'ai fait révisé les "pipes" et aucun soucis. Mon immeuble a même pas 20ans, mais moins de 20 logements aussi. Un de mes collègues paye seulement 55,000w en vivant dans un 3 pièces, mais il habite en plein milieu d'une grande tour, donc tout le monde chauffe pour tout le monde.
Moi il y a 3 étages seulement et je suis au dernier. Personne chauffe en dessous comme c'est inoccupé

C'est pas traumatisant, j'ai un salaire, donc je fais monter le chauffage, je trouve juste que c'est vraiment très ennuyeux. Mon immeuble n'a pas 20ans mais la salle de bain ne dispose pas de VMC. C'est la base.
Une petite fenêtre, oui ça j'ai, c'est d'ailleurs le seul moyen d'évacuer l'eau pour éviter la moisissure... et donc on se retrouve en hiver à être obligé de garder la fenêtre ouverte par -10°.
Et brancher h24 un radiateur électrique dans la salle de bain est inutile avec le prix de l'électricité en Corée qui est juste énorme et par tranche donc.

Parfois il y a des choses qui sont quand même choquantes en Corée. Je peux avoir de l'internet très haut débit dans un coin perdu comme le mien. Je peux avoir une soupe h24 livrée devant ma porte.
Mais le b.a.-ba comme l'isolation c'est juste affreusement en retard.

Mon patron laisse son ondol allumé tout l'hiver en mode économie (allumage toutes les 30min) et il tourne à 57°C... tout ça pour maintenir une température interne de 23-25°! Il est riche donc il doit pas compter, mais je n'imagine même pas la facture pour ça!

{{likesData.comment_1111171.likesCount}}
#1114023

Citation Message de kichidoki Voir le message
Si j'ai bien compris, Borderless Guesthouse vous offre le loyer gratuit à condition que vous en payiez déjà un dans votre logement actuel
Lol effectivement, ils sont malins.... C'est simplement que ça permet de garder un "pied à terre" dans une guesthouse et de voyager dans d'autres en continuant de payer son loyer initial.. mais bon, rien de gratuit là-dedans...

Par contre, il existe bien des programmes gratuits de "logement contre service" dans plusieurs guesthouse à travers le monde.

{{likesData.comment_1114023.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre