1. #21
    Avatar de fafa55
    Fanette

    Messages
    145
    Likes reçus
    41
    Merci Mathieu, apparemment oui on a bien le droit de fumer, ca nous a été confirmé par la stagiaire de la notaire qui a bien etudié notre dossier. On attend la confirmation a 100% de la notaire qui va rentrer de vacances et qui va peut-etre aussi nous faire une lettre officielle avant d'envoyer un email aux voisins.
    On a aussi pensé a un avocat mais ce serait dommage d'en arriver la je trouve...bon je vous tiens au courant!! Quelle histoire...

  2. #22
    Avatar de bobal_511
    Thomas 11 ans

    Messages
    34
    Likes reçus
    2
    Salut !
    Je suis aussi proprio depuis quelques temps et je suis administrateur du syndic. Est-ce que vous avez eu des copies de tous les compte-rendus des assemblées générales annuelles ? Des modifications au réglement de l'immeuble peuvent être adoptées lors de ces réunions.
    Si le réglement n'a pas été modifié en AG, vous avez sûrement le droit de fumer mais peut-être qu'une modification au réglement officielle sera proposée lors de la prochaine rencontre. D'autant plus que vos voisins sont administrateurs si j'ai bien compris. Dans ce cas, la majorité (à la somme des quote-parts) tranchera mais vous devez avoir une plus grosse quote-part que les autres si vous êtes au dernier étage
    Bon courage, je connais maintenant également pas mal d'articles du code civil ...
    Je suis dispo si je peux partager plus en détail mon expérience dans le domaine !

    Thomas

  3. #23
    Avatar de Rohazon
    Mathieu

    Messages
    49
    Likes reçus
    13
    Message de fafa55
    Merci Mathieu, apparemment oui on a bien le droit de fumer, ca nous a été confirmé par la stagiaire de la notaire qui a bien etudié notre dossier. On attend la confirmation a 100% de la notaire qui va rentrer de vacances et qui va peut-etre aussi nous faire une lettre officielle avant d'envoyer un email aux voisins.
    On a aussi pensé a un avocat mais ce serait dommage d'en arriver la je trouve...bon je vous tiens au courant!! Quelle histoire...
    Si jamais tu décides de régler le problème de manière officielle, via avocat, tiens-moi au courant.

  4. #24
    Avatar de fafa55
    Fanette

    Messages
    145
    Likes reçus
    41
    Message de bobal_511
    Salut !
    Je suis aussi proprio depuis quelques temps et je suis administrateur du syndic. Est-ce que vous avez eu des copies de tous les compte-rendus des assemblées générales annuelles ? Des modifications au réglement de l'immeuble peuvent être adoptées lors de ces réunions.
    Salut, en fait quand on a acheté on avait juste 1 compte-rendu de réunion et il n'y a rien d'ecrit sur le droit de fumer ou non.
    Je pense que depuis le temps qu'ils nous saoulent avec ça ils nous auraient envoyé une copie du fameux compte-rendu si la decision avait été prise...genre pour prouver qu'ils avaient raison.
    Bon on verra bien a la prochaine reunion (on n'en a pas encore eu ceci dit, j'ai hate de voir ça! hahaha).
    La on attend toujour le feedback de la notaire.

  5. #25
    Avatar de Meyyy
    Mey 41 ans

    Messages
    40
    Likes reçus
    22
    Bonjour tous,

    Je m'incruste tard dans ce sujet mais étant touchée dans l'endroit le plus profond de mon tout petit être je suis obligée de m'exprimer
    Tout d'abord, je ne connais rien au loi dans le monde mais en France la loi est la suivante, le balcon = la maison donc le fumeur est roi. Sauf si, bien sûr, la copropriété a vu les choses différemment et a fait un paragraphe précis dans son règlement, j'ai appris à mes dépend qu'un règlement de copro (notez comme l’abréviation de copropriété peut également servir d’abréviation à coprophage, just saying , aussi absurde qu’il soit (j'ai vu des trucs type "ne pas utiliser la machine à laver après 22h, ben c'est dommage mon pote, parce que j'ai un contrat heures creuses avec EDF! ), c'est la volonté de Gondor et tu ne peux que t’y plier.
    Sauf que voilà...
    C'est bien mignon d'être dans son bon droit, de prendre soi-même la décision d'arrêter quand on voudra un bébé, de renvoyer aux autres la difficulté de souffrir de la fumée dans une société qui est un véritable emmental juridique. Vous le savez que c’est toxique, comment est-ce que vous pouvez ne pas être affecté par le fait que vos voisins en souffre ?
    Au fond, pensez un peu aux autres, nope? ^^ Quand un gamin vole l’arme de son père aux US et se met à tirer sur tout le monde, on est tous choqué, alors pourquoi les fumeurs trouvent normal d’imposer l’exposition aux cancer et autres réjouissances à des étrangers parfaitement innocents et ce jusque chez eux ?

    Je m'explique, certes le coup de la serviette c'est abusé limite xénophobe (parce que vivre à la fenêtre ça peut être très culturel), pareil pour l'affiche AC/DC, c’est pas de la propagande politique donc dans l’absolu où est le mal ?... donc sur toutes chez choses là je dirais simplement: pick your battles.
    Personnellement j'ai des croisillons hideux et ultra galère à entretenir sur mes fenêtre et j'ai pas le droit de les enlever pour cet affront fait au visage de ma résidence...bon ben ok, dans l'absolu j'en crève pas non plus mais en revanche je mets un point d'honneur à faire facturer la re-peinture des dit croisillons à mon proprio quand ils sont usés. C'est un compromis, normal on vit en société.

    Mais la fumée? La fumée c'est différent. La fumée ne reste pas chez vous, elle est mal élevée et nuisible, peu importe votre intention, ce n’est pas une question de préférence et ça qu’il faut comprendre.

    J'ai grandi en HLM où à 3h du mat d'un coup y'a un 1/4 d'heure zouk love, ou tous les vendredi ça empeste les tripes dans toute la cité et où à toute heure, les voisins à 27 dans un F4 sont en train de déplier/replier les lits et etc, vous savez, le délire IKEA, solution pour petits espaces? ;p
    Bon ben j'en suis jamais morte, et puis c'est convivial tout ça, la veille du bac on va voir ses voisins on leur demande p-e un peu moins de zouk ce soir et non seulement c'est OUI avec le plus beau sourire du monde mais en plus tu te retrouves avec une assiette de gâteaux le lendemain :-)
    Mais encore une fois la fumée c'est différent.
    Aujourd'hui dans ma résidence y'a un jeune abruti juste en dessous, et il fume, même pas sur son balcon, il fume chez lui mais le circuit de l'air veut que tout monte chez moi, et quand je dis que ça monte c'est pas qu'un peu, cette saleté passe mon rideau métallique la nuit et s'insère dans système d’aération. En gros je suis tenue au courant des périodes d'examen de mon charmant voisin (manifestement étudiant), non pas parce que je le côtoie mais parce que quand monsieur est charrette à 3 h du mat chez moi c'est Treblinka.
    Je lui ai demandé plusieurs fois de trouver une solution, en allant le voir personnellement, toujours souriante, aimable, gênée de déranger… il s’en fiche, il en a pas la moindre conscience de me détruire l’existence.

    Ca fait un an que ça dure, ça dégénère, un an que je galère entre le syndic qui s'en fout et n'y peux rien, "il est chez lui" (ouais vachement, mais alors comment je suis au courant? si il fume chez lui pourquoi ça se retrouve chez moi?)
    Vous connaissez cette pub des Nuls où on voit Farrug’ donner son secret pour garder des toilettes propres et qui sentent bon la violette ? « Je chie chez mes voisins ! :-D » et ben c’est ça. Vous voulez pas fumer chez vous, fumer pas chez les autres, même indirectement (FYI mes poumons ne reconnaissent pas la mauvais foi donc quand les fumeurs disent « mais je suis chez moi » je tombe malade tout pareil, désolée
    Puis comme je dis c'est pas tout, à la rigueur l'odeur ça part. Mais mon chat qui tousse et à qui on a diagnostiqué une sérieuse, lourde et incroyablement couteuse pathologie respiratoire (le genre de cout qui fait que je ne serai jamais propriétaire), et moi qui était en très bonne santé jusqu'à ce qu'on me diagnostique le même type de troubles respiratoires comme de par hasard après des affections chroniques générées par les émanations gazeuse de monsieur mon voisin?
    Donc voilà, oui on est français et on aime bien qu'on ne nous prout pas dans les bottes, on aime bien « bien vivre ». Mais notre liberté ne s'arrête t'elle pas la où commence celle des autres?
    La liberté de respirer c’est pas important, plus important que la liberté de cracher son gaz toxique sans se préoccuper de qui il va atteindre ?

    La fumée c'est un gaz toxique aussi pernicieux que fort, ça reste dans l’air plusieurs heures après émission, ça se fixe sur tous supports, peaux, poils, papiers, plastique... y'a qu'à voir les travaux imposés aux cafés devenus non-fumeurs après 2008 ici, on ne se débarrasse pas de la mort en gaz en "aérant 10 minutes".
    Et pour la petite info, dans la rue j'ai l'air ridicule, je passe mon temps à slalomer pour pas être derrière un fumeur, je rate régulièrement mon train parce que j'attends trop loin du quai pour pas subir les pauvres fumeurs qui peuvent pas se retenir même dans une enceinte avec les jolis logos, sous prétexte que "arrêtez de m'emm***** on est dehors". Moi je veux bien, genius, alors vas-y épate moi montre moi comment tu contrôles l’air pour m’assurer que ta fumée reste ta fumée et ne devient pas mon air ?

    Les agressions répétées de mon voisin (qui n'est pas non plus un gros fumeur, c'est juste que tout va chez moi et ça stagne) m'ont tellement atteinte que je peux même plus diner avec mes amis fumeurs respectueux (dont les habits sont imprégnés ce qui m'irrite même avec la table entre nous) ou entrer dans un Sephora car avec les naseaux à vif, parfois je vais même jusqu’à moucher du sang.
    Donc de tout coeur je comprends le propos du "je suis chez moi", mais de tout coeur, par pitié arrêtez-vous au moins à la santé.
    Partez en guerre contre vos voisins pour la couleur de vos rideaux, le style de la barrière de la résidence, les odeurs de cuisine dans les couloirs... tout ce que vous voulez, en bonne française je soutiendrai la révolution, mais pour la fumée? Ne soyez pas des monstres.

    On le sait que ça tue, même en passif, on sait aussi que le nuage radio the Tchernobyl s’est pas arrêté à la frontière, qu’on ne contient pas l’air avec une fenêtre ouverte et que les chambres à gaz s’est moche.
    Alors ne faites pas semblants de ne rien faire de mal parce que physiquement c’est tout le contraire.

    Vous voulez fumer et vous assumer les dommages sur votre santé, géniale, c’est très Point Break, je suis à fond pour les philosophies de vie « courte mais bonne », mais n’imposez pas le danger aux autres, vous voulez la clope, gardez la chez vous, on ne veut pas vous empêcher, juste être sure que vous profitiez bien de tous ce que ça a à vous apporter, et surtout, ne pas en profiter nous.

    Prévoir d’arrêter quand on sera enceinte mais banaliser la santé de la fille des voisins c’est carrément limite comme argumentation.
    Personne n’a envie de voir son bébé mourir de détresse respiratoire causée par une exposition au tabagisme passif, pourquoi faire ça aux autres ? Pourquoi t’inscrire dans une tradition qui fait que mathématiquement ton bébé risquera d’être confronté à quelqu’un d’assez égoïste pour s’adonner à cet homicide vicieux toléré par la loi ?

    Ce que je veux dire c’est : y’a des cons partout, des gens tatillons, des gens avec des idées limites, limites et le voisinage, qu’on soit locataire ou propriétaire, c’est une sorte de lavage de linge sale bien gore où les tendances les plus extrêmes se révèlent.
    Donc
    1. pas d’amalgame, ne confondez pas un con avec un monstre/un assassin/un meurtrier, la p’tite vielle qui vous pourrie avec la couleur de vos pétunia ne vous empêche pas de vivre. Celui qui déverse un gaz mortel dans votre habitation pour ne pas gazer chez lui et sous couvert d’être dans son bon droit porte une atteinte directe et dangereuse à votre santé.
    2. Choisissez bien votre camp. Ne devenez pas un monstre sous prétexte que vous vivez entouré par des cons.
    3. La loi, du moins ici, fait complètement passer le fumeur en priorité (après il faut poursuivre et voir si un juge accepte de protéger votre santé mais en l’état neutre, le fumeur est roi), est-ce une raison pour détruire la santé de vos voisins ? Si la loi tolérait le meurtre à l’arme blanche vous sortiriez avec un shlass dans la rue prêt à y’aller ?

    Voilà, j’espère si quelqu’un lit encore ce qui se passe par ici que ça peut aider à prendre du recul dans certains cas et aussi à remettre les choses en place.

    La tolérance ça marche dans les deux sens et pour la plupart des choses, y compris dans le voisinage. Apprenez à faire la distinction entre ce qui relève de la tolérance dans l’esprit et ce qui appartient à une impossibilité de faire preuve de tolérance à un niveau physiologique.

  6. #26
    Avatar de JosselinP2
    Josselin

    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    Message de Meyyy
    Bonjour tous,

    Je m'incruste tard dans ce sujet mais étant touchée dans l'endroit le plus profond de mon tout petit être je suis obligée de m'exprimer
    Tout d'abord, je ne connais rien au loi dans le monde mais en France la loi est la suivante, le balcon = la maison donc le fumeur est roi. Sauf si, bien sûr, la copropriété a vu les choses différemment et a fait un paragraphe précis dans son règlement, j'ai appris à mes dépend qu'un règlement de copro (notez comme l’abréviation de copropriété peut également servir d’abréviation à coprophage, just saying , aussi absurde qu’il soit (j'ai vu des trucs type "ne pas utiliser la machine à laver après 22h, ben c'est dommage mon pote, parce que j'ai un contrat heures creuses avec EDF! ), c'est la volonté de Gondor et tu ne peux que t’y plier.
    Sauf que voilà...
    C'est bien mignon d'être dans son bon droit, de prendre soi-même la décision d'arrêter quand on voudra un bébé, de renvoyer aux autres la difficulté de souffrir de la fumée dans une société qui est un véritable emmental juridique. Vous le savez que c’est toxique, comment est-ce que vous pouvez ne pas être affecté par le fait que vos voisins en souffre ?
    Au fond, pensez un peu aux autres, nope? ^^ Quand un gamin vole l’arme de son père aux US et se met à tirer sur tout le monde, on est tous choqué, alors pourquoi les fumeurs trouvent normal d’imposer l’exposition aux cancer et autres réjouissances à des étrangers parfaitement innocents et ce jusque chez eux ?

    Je m'explique, certes le coup de la serviette c'est abusé limite xénophobe (parce que vivre à la fenêtre ça peut être très culturel), pareil pour l'affiche AC/DC, c’est pas de la propagande politique donc dans l’absolu où est le mal ?... donc sur toutes chez choses là je dirais simplement: pick your battles.
    Personnellement j'ai des croisillons hideux et ultra galère à entretenir sur mes fenêtre et j'ai pas le droit de les enlever pour cet affront fait au visage de ma résidence...bon ben ok, dans l'absolu j'en crève pas non plus mais en revanche je mets un point d'honneur à faire facturer la re-peinture des dit croisillons à mon proprio quand ils sont usés. C'est un compromis, normal on vit en société.

    Mais la fumée? La fumée c'est différent. La fumée ne reste pas chez vous, elle est mal élevée et nuisible, peu importe votre intention, ce n’est pas une question de préférence et ça qu’il faut comprendre.

    J'ai grandi en HLM où à 3h du mat d'un coup y'a un 1/4 d'heure zouk love, ou tous les vendredi ça empeste les tripes dans toute la cité et où à toute heure, les voisins à 27 dans un F4 sont en train de déplier/replier les lits et etc, vous savez, le délire IKEA, solution pour petits espaces? ;p
    Bon ben j'en suis jamais morte, et puis c'est convivial tout ça, la veille du bac on va voir ses voisins on leur demande p-e un peu moins de zouk ce soir et non seulement c'est OUI avec le plus beau sourire du monde mais en plus tu te retrouves avec une assiette de gâteaux le lendemain :-)
    Mais encore une fois la fumée c'est différent.
    Aujourd'hui dans ma résidence y'a un jeune abruti juste en dessous, et il fume, même pas sur son balcon, il fume chez lui mais le circuit de l'air veut que tout monte chez moi, et quand je dis que ça monte c'est pas qu'un peu, cette saleté passe mon rideau métallique la nuit et s'insère dans système d’aération. En gros je suis tenue au courant des périodes d'examen de mon charmant voisin (manifestement étudiant), non pas parce que je le côtoie mais parce que quand monsieur est charrette à 3 h du mat chez moi c'est Treblinka.
    Je lui ai demandé plusieurs fois de trouver une solution, en allant le voir personnellement, toujours souriante, aimable, gênée de déranger… il s’en fiche, il en a pas la moindre conscience de me détruire l’existence.

    Ca fait un an que ça dure, ça dégénère, un an que je galère entre le syndic qui s'en fout et n'y peux rien, "il est chez lui" (ouais vachement, mais alors comment je suis au courant? si il fume chez lui pourquoi ça se retrouve chez moi?)
    Vous connaissez cette pub des Nuls où on voit Farrug’ donner son secret pour garder des toilettes propres et qui sentent bon la violette ? « Je chie chez mes voisins ! :-D » et ben c’est ça. Vous voulez pas fumer chez vous, fumer pas chez les autres, même indirectement (FYI mes poumons ne reconnaissent pas la mauvais foi donc quand les fumeurs disent « mais je suis chez moi » je tombe malade tout pareil, désolée
    Puis comme je dis c'est pas tout, à la rigueur l'odeur ça part. Mais mon chat qui tousse et à qui on a diagnostiqué une sérieuse, lourde et incroyablement couteuse pathologie respiratoire (le genre de cout qui fait que je ne serai jamais propriétaire), et moi qui était en très bonne santé jusqu'à ce qu'on me diagnostique le même type de troubles respiratoires comme de par hasard après des affections chroniques générées par les émanations gazeuse de monsieur mon voisin?
    Donc voilà, oui on est français et on aime bien qu'on ne nous prout pas dans les bottes, on aime bien « bien vivre ». Mais notre liberté ne s'arrête t'elle pas la où commence celle des autres?
    La liberté de respirer c’est pas important, plus important que la liberté de cracher son gaz toxique sans se préoccuper de qui il va atteindre ?

    La fumée c'est un gaz toxique aussi pernicieux que fort, ça reste dans l’air plusieurs heures après émission, ça se fixe sur tous supports, peaux, poils, papiers, plastique... y'a qu'à voir les travaux imposés aux cafés devenus non-fumeurs après 2008 ici, on ne se débarrasse pas de la mort en gaz en "aérant 10 minutes".
    Et pour la petite info, dans la rue j'ai l'air ridicule, je passe mon temps à slalomer pour pas être derrière un fumeur, je rate régulièrement mon train parce que j'attends trop loin du quai pour pas subir les pauvres fumeurs qui peuvent pas se retenir même dans une enceinte avec les jolis logos, sous prétexte que "arrêtez de m'emm***** on est dehors". Moi je veux bien, genius, alors vas-y épate moi montre moi comment tu contrôles l’air pour m’assurer que ta fumée reste ta fumée et ne devient pas mon air ?

    Les agressions répétées de mon voisin (qui n'est pas non plus un gros fumeur, c'est juste que tout va chez moi et ça stagne) m'ont tellement atteinte que je peux même plus diner avec mes amis fumeurs respectueux (dont les habits sont imprégnés ce qui m'irrite même avec la table entre nous) ou entrer dans un Sephora car avec les naseaux à vif, parfois je vais même jusqu’à moucher du sang.
    Donc de tout coeur je comprends le propos du "je suis chez moi", mais de tout coeur, par pitié arrêtez-vous au moins à la santé.
    Partez en guerre contre vos voisins pour la couleur de vos rideaux, le style de la barrière de la résidence, les odeurs de cuisine dans les couloirs... tout ce que vous voulez, en bonne française je soutiendrai la révolution, mais pour la fumée? Ne soyez pas des monstres.

    On le sait que ça tue, même en passif, on sait aussi que le nuage radio the Tchernobyl s’est pas arrêté à la frontière, qu’on ne contient pas l’air avec une fenêtre ouverte et que les chambres à gaz s’est moche.
    Alors ne faites pas semblants de ne rien faire de mal parce que physiquement c’est tout le contraire.

    Vous voulez fumer et vous assumer les dommages sur votre santé, géniale, c’est très Point Break, je suis à fond pour les philosophies de vie « courte mais bonne », mais n’imposez pas le danger aux autres, vous voulez la clope, gardez la chez vous, on ne veut pas vous empêcher, juste être sure que vous profitiez bien de tous ce que ça a à vous apporter, et surtout, ne pas en profiter nous.

    Prévoir d’arrêter quand on sera enceinte mais banaliser la santé de la fille des voisins c’est carrément limite comme argumentation.
    Personne n’a envie de voir son bébé mourir de détresse respiratoire causée par une exposition au tabagisme passif, pourquoi faire ça aux autres ? Pourquoi t’inscrire dans une tradition qui fait que mathématiquement ton bébé risquera d’être confronté à quelqu’un d’assez égoïste pour s’adonner à cet homicide vicieux toléré par la loi ?

    Ce que je veux dire c’est : y’a des cons partout, des gens tatillons, des gens avec des idées limites, limites et le voisinage, qu’on soit locataire ou propriétaire, c’est une sorte de lavage de linge sale bien gore où les tendances les plus extrêmes se révèlent.
    Donc
    1. pas d’amalgame, ne confondez pas un con avec un monstre/un assassin/un meurtrier, la p’tite vielle qui vous pourrie avec la couleur de vos pétunia ne vous empêche pas de vivre. Celui qui déverse un gaz mortel dans votre habitation pour ne pas gazer chez lui et sous couvert d’être dans son bon droit porte une atteinte directe et dangereuse à votre santé.
    2. Choisissez bien votre camp. Ne devenez pas un monstre sous prétexte que vous vivez entouré par des cons.
    3. La loi, du moins ici, fait complètement passer le fumeur en priorité (après il faut poursuivre et voir si un juge accepte de protéger votre santé mais en l’état neutre, le fumeur est roi), est-ce une raison pour détruire la santé de vos voisins ? Si la loi tolérait le meurtre à l’arme blanche vous sortiriez avec un shlass dans la rue prêt à y’aller ?

    Voilà, j’espère si quelqu’un lit encore ce qui se passe par ici que ça peut aider à prendre du recul dans certains cas et aussi à remettre les choses en place.

    La tolérance ça marche dans les deux sens et pour la plupart des choses, y compris dans le voisinage. Apprenez à faire la distinction entre ce qui relève de la tolérance dans l’esprit et ce qui appartient à une impossibilité de faire preuve de tolérance à un niveau physiologique.
    Je sais que je "déterre" mais globalement le trou n'a jamais été vraiment rebouché.
    Personnellement c'est un voisin deux étages en dessous qui me gâche la vie, surtout qu'il a deux spots de fumée.
    Son balcon en dessous de mon salon quand je regarde des films.
    Sa cuisine en dessous de ma chambre quand je dors.

    Je dois donc éviter d'aérer le plus possible pour éviter de me choper un moment de clopage qui va polluer mon appart plusieurs heures.
    Et comme il n'a pas d'horaires fixes, difficile de m'organiser si jamais j'en avais envie.
    Jamais eu le courage de lui en parler vu que je l'ai connu de par d'énormes bruits dans la cage d'escalier avant sa clope, visiblement il balançait des meubles chez lui en gueulant visiblement sur sa femme, je déteste les personnes violentes.

    Bon courage à tout ceux qui ont ce genre de soucis, nos droits n'existent pas, à côté bien sûr je n'ai pas le droit d'avoir un grill électrique sur mon balcon à cause des odeurs ...

Page 2 sur 2 1 2