1. #1
    Avatar de Oshaane
    25 ans

    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    Bonjour,

    Après plusieurs mois de recherche, j'avoue que je commence à devenir folle et surtout je mélange toute les informations...

    Pour ma situation,

    -J'ai 25 ans, et je suis comptable en France. J'ai contacté le CPA du Québec qui m'as indiqué les démarches à suivre afin de pouvoir exercer ce métier puisque mon emploi est une profession réglementer, mais ils ne peuvent me donner d'information concernant le visa à choisir. (si une personne est également comptable, je veux bien qu'il me contacte s'il vous plaît )

    - Mon conjoint lui, est agent immobilier, et souhaite par la suite ouvrir un commerce au Québec.

    Au départ, nous pensions faire une demande de résidence permanente, mais nous avons entendu que cela est vraiment très très long, donc j'avoue que c'est un peu découragent. Le PVT, j'ai peur de ne pas pouvoir réellement trouver un emploi vu que ce visa est temporaire, et donc que les employeurs n'est pas forcément envie de ce "casser la tête" à me former. Ou bien, le fameux permis de travail fermé, mais j'ai pas eu beaucoup d'information à ce sujet là.

    Je suis désolé si mon message n'a pas lieu d'être mais j'ai pas envie de me lancer dans une démarche pour au final par la suite découvrir qu'une autre est + adapté à ma situation !

    Merci beaucoup !!

    Oshane

  2. #2

    Messages
    9 466
    Likes reçus
    3 555
    Bonjour,
    Message de Oshaane
    -J'ai 25 ans, et je suis comptable en France. J'ai contacté le CPA du Québec qui m'as indiqué les démarches à suivre afin de pouvoir exercer ce métier puisque mon emploi est une profession réglementer, mais ils ne peuvent me donner d'information concernant le visa à choisir.
    C'est normal, l'Ordre des CPA n'a aucune expertise sur l'immigration, leur domaine c'est la comptabilité
    Message de Oshaane
    Le PVT, j'ai peur de ne pas pouvoir réellement trouver un emploi vu que ce visa est temporaire, et donc que les employeurs n'est pas forcément envie de ce "casser la tête" à me former. Ou bien, le fameux permis de travail fermé, mais j'ai pas eu beaucoup d'information à ce sujet là.
    Il faut d'abord déterminer ce que toi et ton conjoint recherchez. Voici quelques pistes de questions à vous poser:

    - Recherchez-vous une expérience temporaire de travail à l'étranger? Ou à quitter votre pays pour vous installer définitivement ici?
    - Recherchez-vous plutôt à découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture, à voir du pays (voyage, road trip)?
    - Est-ce que votre priorité est de faire carrière au Canada dans un domaine spécifique, ou c'est plutôt pour se reconvertir dans un autre domaine?
    - Êtes-vous prêt à occuper un petit boulot en premier lieu?
    - Pourquoi le Canada?
    - Avez-vous une région, une province, une ville en particulier? Le Canada c'est immense et diversifié...
    - Parlez-vous anglais? Si non, êtes-vous prêt à vous retrouver dans un milieu totalement anglophone?

    Concernant les différentes options, voici un résumé:

    - PVT: permis vacances-travail pour une année (ou deux) de découverte d'un nouveau pays, de voyages, et occuper un emploi à côté pour financer votre séjour. Il est plus facile de trouver un emploi dans certains domaines (loisirs, restauration, hôtellerie, cueillette de fruits, fermes, service à la clientèle, etc.) cela dit il est aussi possible de trouver un poste + qualifié, surtout en raison de la pénurie de main-d'oeuvre actuelle. Le manque d'expérience n'est pas vraiment un problème si vous montrez que vous êtes motivés et prêts à bosser dur. Important: le PVT Canada fonctionne par tirage au sort;

    - Résidence permanente: c'est une longue procédure basée sur les qualifications du candidat (immigration économique). Il faut être prêt à investir argent ($$$) et temps. Tout comme un Canadien ne peut pas tout bonnement s'installer en France pour de bon, un Français ne peut pas s'installer au Canada de manière permanente du jour au lendemain. Le Canada sélectionne ses immigrants (à l'exception du regroupement familial), il veut donc s'assurer que vous êtes les candidats qu'il faut pour le pays;

    -Permis de travail fermé: En gros, il faut trouver un employeur canadien qui devra effectuer certaines démarches pour vous embaucher. Légalement, un employeur canadien ne peut pas recruter un étranger comme bon lui semble (exception du PVT qui est un programme de mobilité jeunesse). Il faut justifier l'embauche d'un étranger avec une EIMT. L'employeur doit donc VRAIMENT vous vouloir. Il est possible d'obtenir un permis de travail fermé dispensé d'EIMT (ex: Jeune Professionnel, Mobilité francophone) ce qui allège beaucoup les démarches de l'employeur, mais implique tout de même certains frais.
    Message de Oshaane
    - Mon conjoint lui, est agent immobilier, et souhaite par la suite ouvrir un commerce au Québec.
    Ouvrir un commerce au Québec ne se fait pas facilement si on n'est pas résident permanent ou avec un permis de travail ouvert. Il faut aussi savoir qu'il n'obtiendra pas de financement ni de subvention s'il n'est pas immigrant.
    Dernière modification par larousse ; 29/07/22 à 00:28.