Le permis Jeunes Professionnels (JP) au Canada

Chapitre 1 : Conditions de participation à la catégorie Jeunes Professionnels et emplois éligibles

Date de publication : 25-12-2020

Auteur

Julie

Le permis Jeunes Professionnels, anciennement appelé « Développement Professionnel » et « Emploi de Perfectionnement » est proposé aux jeunes de 24 pays (dont fait partie la France et le Luxembourg), âgés de 18 à 30 ou 35 ans selon les nationalités (35 ans pour les Français) qui ont trouvé un emploi au Canada en rapport avec leur formation ou leur parcours professionnel. La durée du permis Jeunes Professionnels dépend de l’offre d’emploi délivrée par l’employeur mais elle ne peut pas excéder 12, 18 ou 24 mois selon votre nationalité (24 mois pour les Français).

Depuis la session 2015, il n’est plus possible pour les Français de cumuler un permis Jeunes Professionnels (JP) et un PVT. Pour plus d’informations, consultez notre article Canada : peut-on cumuler un PVT et un permis JP ? 

Si vous envisagez de faire une demande de permis Jeunes Professionnels, nous vous recommandons de consulter notre tutoriel EIC (JP, Stage et PVT Canada) qui vous guidera tout au long de votre demande de permis.

Conditions de participation à la catégorie Jeunes Professionnels

Vous devez :

  • Être âgé de 18 à 30 ou 35 ans selon votre nationalité (35 ans pour les Français) au moment de votre demande de permis. Vous pouvez faire soumettre votre demande jusqu’à la veille de vos 31 ou 36 ans.

  • Disposer d’un passeport de l’un des pays ayant signé un accord avec le Canada. Pour certaines nationalités, il est nécessaire de résider habituellement dans son pays. Les Français ne sont pas concernés par cette condition, ils peuvent tout à faire vivre depuis plusieurs années dans un autre pays, au moment de leur demande de permis Jeunes Professionnels.

  • Les Français ayant déjà participé une seule fois à Expérience Internationale Canada (EIC) avant la saison 2015 peuvent être éligibles à une seconde participation dans la catégorie Jeunes Professionnels, PVT ou Stage, au choix. Pour en savoir plus sur le nombre de participations autorisées à EIC, consultez la page consacrée au permis Jeunes Professionnels pour votre nationalité sur le site des autorités canadiennes. Si vous avez participé une fois à EIC à partir de la saison 2015, notez que vous ne pouvez cumuler que Stage + JP ou Stage + PVT. Le PVT et le JP ne sont pas cumulables.

  • Avoir une offre d’emploi (= promesse d’embauche) au Canada, dans votre champ de compétences, c’est-à-dire en lien direct avec vos études ou votre carrière. L’emploi devra constituer un perfectionnement professionnel.

  • Votre emploi doit être classé dans les catégories A, B, ou 0 de la classification des professions au Canada. Votre emploi peut également être de niveau C si vous joignez à votre demande un diplôme ou un certificat d’études postsecondaires. Pour en savoir plus sur ces catégories, consultez notre article Travail au Canada : à quoi correspondent les catégories A, B, C, D et 0 ?

  • Disposer de 2 500 $CA au minimum sur son compte en banque au moment de l’arrivée au Canada.

  • Payer des frais de participation équivalant à 156 $CA.

Quels types d’emploi donnent accès au permis Jeunes Professionnels ?

Pour être éligible au permis Jeunes professionnels, l’emploi qui vous est proposé doit appartenir aux niveaux A, B, 0 ou C de la classification des professions au Canada.

Note : les candidats au VIE (Volontariat International en Entreprise) ne sont pas concernés par cette obligation d’avoir une offre d’emploi spécifiquement dans les catégories A, B, C ou 0 de la classification des professions.

Si vous trouvez un emploi de niveau C, vous devez prouver que vous disposez d’un diplôme ou d’une certification pour des études postsecondaires. Dans le cas contraire, vous n’êtes pas éligible au permis Jeunes Professionnels.

Dans tous les cas, l’offre d’emploi doit faire partie de votre champ de compétences et doit être en lien avec votre diplôme et/ou vos expériences professionnelles précédentes.

Comment s’assurer que sa profession fait bien partie des catégories 0, A, B ou C de la Classification Nationale des Professions ?

Nous avons consacré un article entier à cette question : Travail au Canada : à quoi correspondent les niveaux A, B, C, D et 0 ?

Attention
Ce sont les agents d’immigration qui évalueront si oui ou non votre profession fait bien partie des catégories 0, A, B ou C de la Classification Nationale des Professions. S’ils jugent que votre profession n’en fait pas partie, votre demande de permis Jeunes Professionnels sera refusée.

Dossier publié initialement en octobre 2012. Mis à jour pour la dernière fois en février 2021.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (9)

1218 Commentaires

larousse
3.1K 7.6K
Message de clelan
Ma question est la suivante: dans tous les cas, étant donné que la saison EIC vient de se terminer, je ne pourrais pas faire ma demande de JP avant janvier 2022 (dès la saison et les bassins ouverts de nouveau) même si j'ai la lettre de l'employeur en novembre/décembre ?
Exactement. Il faudra attendre l'ouverture de la saison 2022, et on ne connaît pas la date mais l'année dernière l'ouverture avait eu lieu en mars.
Céline
0 4
Bonjour à tous, j'ai une petite question concernant le visa Jeune Professionnel (JP) au Canada. En fait, je vais peut être partir en VIA au Canada (rien n'est confirmé encore) et si j’ai bien compris c’est le visa JP dont j’aurai besoin.
De plus, en parallèle, j’ai reçu une invitation de PVT au Canada que j’ai tout de même validé (je dois encore donner mes données biométriques). Je sais que le permis PVT et le JP sont incompatibles (je vais devoir faire un choix) et c'est pour ça que je retarde mes démarches pour le PVT. Ma question est la suivante: dans tous les cas, étant donné que la saison EIC vient de se terminer, je ne pourrais pas faire ma demande de JP avant janvier 2022 (dès la saison et les bassins ouverts de nouveau) même si j'ai la lettre de l'employeur en novembre/décembre ?
Merci par avance pour vos réponses !!
Gaëlle
0 3
Bonjour ! Demander un jeune pro en catégorie C requiert un diplôme post-secondaire, obligatoirement canadien ou non ?
larousse
3.1K 7.6K
Message de MathieuBorer
Etant donné que je veux rester définitivement au Canada, quelles sont les possibilités que j'ai afin de rester après mon permis jeune professionnel et travailler ?
Bonjour,

Par ici :

Rester au Canada après un PVT : comment prolonger son séjour ?
Mathieu
0 1
Bonjour !

J'ai obtenu mon permis jeune professionnel mais malheureusement je suis Suisse et celui-ci ne peut pas duré plus de 18 mois.

Etant donné que je veux rester définitivement au Canada, quelles sont les possibilités que j'ai afin de rester après mon permis jeune professionnel et travailler ?

Merci d'avance
larousse
3.1K 7.6K
Message de BastienP16
Merci pour ta réponse et pour la mutuelle le jp est intéressant ?
Il y a déjà une discussion concernant les assurances, je t'invite à la consulter :

L'assurance PVT, Jeunes pro et stage coop pour le Canada
Bastien
0 2
Message de larousse
Bonjour,

Cela dépend de ce que tu recherches.

Si tu souhaites voyager et découvrir le pays et changer d'emploi ou de région durant ton séjour, le PVT répond à ton besoin.

Si c'est l'expérience professionnelle que tu recherches en priorité, le JP correspond mieux au projet.

Les employeurs au Québec recherchent de la stabilité en ce moment, surtout dans ton secteur d'emploi. Donc si es prêt à travailler jusqu'à 2 ans pour le même employeur, tu augmenteras tes chances de trouver un emploi.

Les employeurs aiment moins le PVT car le travailleur est plus volatile et peut disparaître du jour au lendemain, tandis que le JP ça démontre plus d'engagement. Et tu pourras aussi négocier un meilleur salaire.

Merci pour ta réponse et pour la mutuelle le jp est intéressant ?
larousse
3.1K 7.6K
Message de BastienP16
Bonjour je suis actuellement pâtissier et j'ai pour projet d'aller bosser et vivre à Montréal,je sais que dans cette branche de métier c'est pas mal recherché mais vous me conseillez un pvt ou un jp pour commencer à faire les démarches ? Merci à vous
Bonjour,

Cela dépend de ce que tu recherches.

Si tu souhaites voyager et découvrir le pays et changer d'emploi ou de région durant ton séjour, le PVT répond à ton besoin.

Si c'est l'expérience professionnelle que tu recherches en priorité, le JP correspond mieux au projet.

Les employeurs au Québec recherchent de la stabilité en ce moment, surtout dans ton secteur d'emploi. Donc si es prêt à travailler jusqu'à 2 ans pour le même employeur, tu augmenteras tes chances de trouver un emploi.

Les employeurs aiment moins le PVT car le travailleur est plus volatile et peut disparaître du jour au lendemain, tandis que le JP ça démontre plus d'engagement. Et tu pourras aussi négocier un meilleur salaire.
Bastien
0 2
Bonjour je suis actuellement pâtissier et j'ai pour projet d'aller bosser et vivre à Montréal,je sais que dans cette branche de métier c'est pas mal recherché mais vous me conseillez un pvt ou un jp pour commencer à faire les démarches ? Merci à vous
larousse
3.1K 7.6K
Message de Jeriko92
Bonjour nouvelle question , ma copine a son visa pour septembre ( via le chum ) et moi toujours aucune reponse , je voulais savoir si je pouvais partir comme pour des vacances ( pendant 6 mois ) et faire ma demande de visa pvt ou jeune pro directement depuis montreal ?

merci
C'est possible oui. Mais attention pour venir 6 mois tu devras démontrer que tu ne viens pas travailler illégalement et que tu as les économies pour subvenir à tes besoins.

Articles recommandés