1. #41
    Avatar de tunimaal
    Tuni 34 ans

    Location
    Tokyo, Japon
    Messages
    125
    Likes reçus
    158
    Salut à tous,

    après 4 années d'expérience de vie au pays du Soleil-Levant, je me permet de venir compléter un peu le sujet en espérant apporter quelques infos complémentaires à ceux que ça pourrait intéresser, parce que vous êtes nombreux à vouloir travailler au Japon.

    D'abord, en ce qui concerne le fait de parler la langue ou non (question qui revient énormément), il faut savoir qu'il est possible de trouver des petits boulots, notamment avec un PVT Japon, pour ceux que ça intéresse (prof de français, restauration, ménages, baby-sitting, ...).

    Si vous voulez venir au Japon pour plus longtemps, pour vous y installer, notamment après le WHV, je vous recommande vivement d'apprendre le japonais parce que sinon vous allez vous en "mordre les doigts" (façon de parler hein). Ce que je remarque souvent, c'est que les personnes parlant le japonais ont plus facilement accès à de bons emplois ou de belles opportunités, même sans avoir des compétences de malades ou de CV tape à l'oeil. Alors certes, avec certaines compétences, ou en travaillant dans des entreprises étrangères, il est possible de s'en sortir sans parler la langue locale, mais disons le clairement, les opportunités sont bien plus importantes et intéressantes quand on parle la langue.

    En terme de boulot, contrairement à certaines légendes qui circulent, il n'est pas impossible de trouver du travail au Japon, bien au contraire, et il faut savoir que les opportunités vont aller en grandissant à l'approche des JO de 2020 à Tokyo. Déjà on sent que la ville commence à se tourner vers cet objectif, que le pays va accueillir de plus en plus de touristes étrangers et que tout ceci va créer de belles opportunités de travail, même saisonnier, pour les Pvtistes notamment.

    D'ailleurs, avec un PVT, si vous ne voulez pas faire dans les petits boulots classiques ou que vous voulez découvrir d'autres endroits du Japon, regardez du côté de tout ce qui est hôtellerie dans les stations de ski ou en bord de mer, il y a souvent de belles opportunités pour les étrangers ;-)


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !
  3. #42
    Avatar de Kimi392
    Kimi 29 ans

    Location
    Tokyo, Japon
    Messages
    18
    Likes reçus
    11
    Bonjour à tous,

    Un grand merci à toi tunimaal (je connais aussi ton blog depuis un bon moment, je t'y ai laissé un message y a pas longtemps ) et également aux autres pour le partage de vos expériences.

    Je suis arrivée en PVT au Japon il y a bientôt un mois. Et mes intentions sont confirmées : j'ai envie de rester plus d'un an, voir de m'y installer si l'opportunité se présente (je ne suis ni une Otaku ni une Geek, je suis juste amoureuse de ce pays que j'ai déjà visité trois fois en touriste donc je sais où je m'aventure).
    Bref actuellement j'ai trois baito : en guest house et en restauration. Je sais très bien que ce n'est pas avec ça que le visa travail se présentera. Mon idée c'est de faire ces petits boulots pour progresser mon japonais et gagner un peu d'argent pour m'offrir quelques vacances et voyager dans tous le pays (autant en profiter aussi).
    La question que je me pose est : est-ce que en un an je pourrai avoir un niveau suffisant pour trouver un "meilleur" travail, voire (ce serait l'idéal mais je pense que c'est peine perdue !) un travail dans ma branche (je suis laborantine) ?
    Pour le moment, mon niveau de japonais est débutant : je peux lire hiragana/katakana, j'ai pas mal de notions de grammaire (la plupart je les ai apprise seule grâce à internet et à des bouquins). Mon seul problème c'est souvent le manque de vocabulaire lorsque je m'exprime oralement, et je ne connais aucun kanji . Depuis que je suis à Tokyo, j'ai pour rituel de réviser tous les matins (~2-3h) avant d'aller bosser. J'essaie de le parler le plus possible avec mes amis nippons. A partir de demain, je débute des cours à la Human Academy de Shinjuku (1h30 par semaine).

    Ai-je trop d'espoir ? Dois-je laisser tomber cette idée ? Je suis ouverte à tout conseil ^^. Je sais que j'ai encore du temps vu que je viens d'arriver, mais ça me travaille déjà haha...
    Merci et désolée si ce post n'était pas à sa place ><.




  4. #43
    Avatar de meleo33
    Mylène 33 ans

    Location
    Osaka, Préfecture d'Osaka, Japon
    Messages
    3 808
    Likes reçus
    2 222
    Message de Kimi392
    Bonjour à tous,

    Un grand merci à toi tunimaal (je connais aussi ton blog depuis un bon moment, je t'y ai laissé un message y a pas longtemps ) et également aux autres pour le partage de vos expériences.

    Je suis arrivée en PVT au Japon il y a bientôt un mois. Et mes intentions sont confirmées : j'ai envie de rester plus d'un an, voir de m'y installer si l'opportunité se présente (je ne suis ni une Otaku ni une Geek, je suis juste amoureuse de ce pays que j'ai déjà visité trois fois en touriste donc je sais où je m'aventure).
    Bref actuellement j'ai trois baito : en guest house et en restauration. Je sais très bien que ce n'est pas avec ça que le visa travail se présentera. Mon idée c'est de faire ces petits boulots pour progresser mon japonais et gagner un peu d'argent pour m'offrir quelques vacances et voyager dans tous le pays (autant en profiter aussi).
    La question que je me pose est : est-ce que en un an je pourrai avoir un niveau suffisant pour trouver un "meilleur" travail, voire (ce serait l'idéal mais je pense que c'est peine perdue !) un travail dans ma branche (je suis laborantine) ?
    Pour le moment, mon niveau de japonais est débutant : je peux lire hiragana/katakana, j'ai pas mal de notions de grammaire (la plupart je les ai apprise seule grâce à internet et à des bouquins). Mon seul problème c'est souvent le manque de vocabulaire lorsque je m'exprime oralement, et je ne connais aucun kanji . Depuis que je suis à Tokyo, j'ai pour rituel de réviser tous les matins (~2-3h) avant d'aller bosser. J'essaie de le parler le plus possible avec mes amis nippons. A partir de demain, je débute des cours à la Human Academy de Shinjuku (1h30 par semaine).

    Ai-je trop d'espoir ? Dois-je laisser tomber cette idée ? Je suis ouverte à tout conseil ^^. Je sais que j'ai encore du temps vu que je viens d'arriver, mais ça me travaille déjà haha...
    Merci et désolée si ce post n'était pas à sa place ><.


    Humm cela me semble un peu short surtout vu le peu d'heures de cours que tu fais (honnêtement 1h30 par semaine c'est quedal).

    Pourquoi ne pas enchaîner sur un visa d'étudiant après ton PVT ? Tu as le droit d'étudier le japonais pendant 2 ans (selon les experts, 2 ans à temps complet cad 4h de cours plus les devoirs tous les jours est le temps qu'il faut pour bien maîtriser la langue) et tu peux travailler jusqu'à 20h par semaine avec ce visa. Comme ça tu as le temps de perfectionner ton japonais et de faire ton trou pour trouver un bon boulot.

    Bien sûr les frais de scolarité coûtent un peu, mais ça peut valoir le coup. Par contre les démarches sont longues (il faut s'y prendre 5 mois à l'avance).

    Si cela ne te semble pas possible, pourquoi ne pas étudier en solo à côté de tes cours ? Avec Minna no nihongo (oui c'est relou mais bon ça reste la base tout de même) tu n'as pas vraiment besoin de prof pour étudier, la méthode est très bien adaptée aux étudiants autonomes (je peux te l'assurer, je le fais).

  5. #44
    Avatar de Mertel
    Mertel 35 ans

    Messages
    4
    Likes reçus
    5
    Bonjours à tous !

    J'ai effectué un PVT à Tokyo en 2013/2014. Je n'avais jamais mis les pieds au Japon et je ne savais pas parler un mot de Japonais. Mon seul attrait pour le Japon concernait les arts martiaux. Mon PVT était donc mon premier voyage au Japon.

    J'ai débarqué à Tokyo, un mois d'août 2013 et j'ai réussi à trouver une guesthouse à 27 000 Yens le mois à Waseda pas loin de l'université et de Tatakanobaba.

    Pour plus de détail, consulter ce lien : Ma première nuit dans ma Guest house à Tokyo | Les voyages de Mertel.

    En 5 jours en me promenant à Roppongi, j'ai trouvé mon premier boulot. Un boulot très fun où je suis pratiquement payé à m'amuser. Je travaillais dans le milieu de la nuit très branché et controversé de Roppongi.

    Il est interdit de travailler dans le milieu de nuit avec un PVT au Japon néanmoins il y a une exception que peu de pvtistes connaissent.

    On distingue en général 3 types d'établissements dans le milieu de la nuit :

    - Les bars à streap tease et les bars à hosts : il est formellement interdit de travailler dans ce genre d'établissement.

    - Les boites de nuits : il est interdit de travailler dans ces établissements sauf si vous êtes à l'extérieur comme distributeur de flyers ou que vous êtes videur ou agent de sécurité recruté par une entreprise de sécurité pour le compte de la boite de nuit. Beaucoup de boites de nuit à Roppongi créent des société écran en sécurité afin de faciliter le recrutement de pvtiste.

    - Les pubs dansants ayant un restaurant : il est tout à fait possible de travailler dans ces établissements car la majorités des propriétaires de ce genre d'établissement déclarent leurs activité en restauration afin de faciliter le recrutement de pvtiste.

    J'ai donc travaillé dans un un pub dansant ayant un restaurant pendant 3 mois et demi avant que je décide d'arrêter car je travaillais beaucoup la nuit et que je ne profitais jamais de mes week end.

    Sur ce lien, j'explique comment je suis tombé par chance sur ce genre de job : Ma première soirée à Roppongi | Les voyages de Mertel

    Sur ce lien, j'explique ma période d'essai dans ce genre de job : Ma période d&rsquo;essai dans un nightclub à Roppongi | Les voyages de Mertel

    Sur ce lien, j'explique quel est mon travail au quotidien : Je travaille dans le milieu de la nuit à Roppongi | Les voyages de Mertel

    Sur ce lien, j'expose des conseils pour trouver un job dans le milieu de la nuit à Roppongi : Comment trouver un job dans le milieu de la nuit à Roppongi ? | Les voyages de Mertel

    Enfin sur ces liens, je raconte les dessous de Roppongi et une mise en garde contre les hôtesses : Les dessous de Roppongi | Les voyages de Mertel
    Les Hostesses à Roppongi | Les voyages de Mertel

    Vous avez aussi toute mes évaluations de la night life à Tokyo sur ce lien : Night Life | Les voyages de Mertel


    Pendant que je travaillais à Roppongi, j'ai réussi à trouver des cours de japonais gratuits et des cours où je suis payé pour apprendre le japonais. Grâce à ces cours, j'ai réussi à développer une bonne oreille du japonais et avoir des bases qui m'ont aidé à survivre quand je devais communiquer avec des japonnais.

    Pour les cours gratuits, c'est sur ce lien : Etudier le japonais gratuitement à Tokyo | Les voyages de Mertel

    Pour être payé en apprenant le japonais, c'est sur ce lien : Apprendre le japonais tout en étant payé à Tokyo ! | Les voyages de Mertel

    Par la suite, je suis allé à l'Institut Français de Tokyo, un endroit que peu de pvtistes connaissent et dans ce lieu, il y a un tableau d'affichage avec pleins d'offres d'emplois à destination des français.

    C'est dans ce tableau d'affichage que j'ai trouvé mon second emploi dans un restaurant belge à Otemachi : le Restaurant "Champs de Soleil".

    Sur ce lien, je parle de l'institut français de Tokyo et de la possibilité d'y trouver des jobs : Trouver un job à Tokyo grâce à aux annonces de l'Institut Français du Japon | Les voyages de Mertel.

    J'ai travaillé dans ce restaurant pendant 2 mois puis j'ai arrêté car j'en avais ma claque de faire la vaisselle.

    Un jour, en me promenant sur Akihabara, j'ai eu l'idée d'acheter des iphone et des ipads et de les vendre en France à travers une boutique priceminister. J'ai réussi à gagner 1600 euros grâce à ce business avant que priceminister ne ferme mon compte car je n'étais pas déclaré en professionnel.

    J'explique tout ce business dans ce lien : J'ai vendu pour 1600 euros de produits Apple d'occasion via ma boutique Priceminister depuis le Japon | Les voyages de Mertel

    Enfin, j'ai réussi à développer un bon cercle social à Tokyo et grâce à un ami, j'ai été pistonné dans un "sushi train", je faisais la confection de suhis, j'ai adoré ce job.

    Je suis resté 10 mois à Tokyo et j'ai pu finir mon pvt car j'ai été malade et j'ai dû retourné en France mais c'était une expérience très enrichissante et contrairement à beaucoup de pvtistes, je n'ai pas donné un seul cours de français !

    Je partage tous mes bons plans dénichés sur le PVT Japon dans ce lien : Bons plans | Les voyages de Mertel

    et je partage tous mes tuyaux concernant les jobs dans ce lien : Job | Les voyages de Mertel

    J'espère que mon expérience vous aidera à réaliser votre PVT.

    Aujourd'hui je suis en France et j'effectue une reconversion. Quand j'aurais réussi ma reconversion, j'ai le projet d'aller au Japon avec un visa étudiant de 2 ans afin d'étudier le japonais et d'y trouver un emploi pour m'établir durablement.

    Je ne manquerais pas de vous raconter la suite de mes aventures.

    Je souhaite à tous un bon PVT au pays du soleil levant :-)


  6. #45
    Avatar de CarolineP4
    Caroline 26 ans

    Location
    79500 Melle, France
    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    Bonjour !

    Ton comlentaire est vraiment super merci. Je me demandais si tu étais toujours la bas ou revenue en France ? Organiser des événements au Japon m'intéresserais vraiment, et j'aurai voulu avoir plus d'infos.

    Bonne journée.

Page 3 sur 3 123