1. Aménager un van de petite taille (Mitshubishi Starwagon / Express / Delica) par Marie

    Salut,

    J’ouvre cette discussion pour vous parler de l’aménagement de notre van, un Mitsubishi Staragon / Express, assez commun en Australie. Même si notre van n’est pas parfait (loin de là !!!), ça pourra peut-être donner des indications utiles pour celles et ceux qui souhaiteraient aménager leur van.

    La particularité de ces vans est qu’ils sont assez petits, avec un espace à l’arrière d’environ 2,30 m sur 1,50 m « habitables ». Par exemple, je ne pense pas qu’on puisse y mettre un frigo (quoique, mais on perd beaucoup d’espace pour d’autres choses) et surtout le rendre self-contained (énorme perte d’espace).

    Par avance, désolée pour le roman, mais si ça peut aider certains d'entre-vous dans leurs errements, autant essayer d'être précise (si je ne le suis pas assez, n'hésitez pas à me poser des questions).

    L’achat du van

    Commençons par le commencement. Mon copain et moi avions déjà eu un van par le passé lors de notre PVT en Nouvelle-Zélande il y a quelques années. C’était un Mazda Bongo, qui avait des caractéristiques assez similaires à notre van actuel en terme de dimensions. Nous avions eu pas mal de souci avec lui, avec un achat un peu trop impulsif.

    Si bien qu’avant d’arriver en Australie, on s’était dit que non, le van, ça ne serait pas possible, et on penchait plus pour un 4x4 ou un break.
    - Le souci des 4x4 est qu’ils s’avèrent assez chers et que nous ne pensions pas en trouver l’utilité.
    - Et pour le break, le souci est le manque d’espace. On a quand même pas mal d’affaires, on ne voulait pas camper dans une tente et le break nous apparaissait un peu petit pour deux sur le long terme (mais assez idéal pour une personne).

    Finalement, au grès de nos recherche, nous avons été voir 6-7 véhicules (quasiment que des vans et un ou deux véhicule de type espace). Celui que nous avons acheté est très vieux, plus vieux que beaucoup de PVTistes :P . Il date de 1989. Mais (parce qu’il y a un mais), il a apparemment connu peu de propriétaires (on estime qu’il en a eu 3 avant nous), et avait un kilométrage assez limité pour cet âge (seulement 158 000 kilomètres). Enfin, son prix était assez intéressant et entrait dans le budget que nous nous étions fixés (moins de 4200 $AU). Nous l’avons acheté à un garagiste pour 3000 $AU.
    Nous avions trouvé l'annonce du van sur Gumtree et l'avons acheté au sud-ouest de Perth, dans le quartier de Maddington.

    Avant de l’acheter, nous lui avons fait passer une vérification mécanique auprès d’un garage de la franchise Repco (65 points de vérification - 121 $). Le mec qui l’a inspecté nous a dit à la fin « je n’ai pas vu un van de cet âge en aussi bon état depuis bien longtemps ». Il y avait quelques problèmes mineurs qui ne devraient (je touche du bois) pas trop poser de souci. Il nous a notamment recommandé de changer une roue et de faire une vidange pour vérifié un petit souci d’une petite fuite avant de prendre la route pour de bon (ce que nous avons fait, les garagistes là-bas nous ont juste dit de surveiller la fuite, voir si ça ne se mettait pas trop à couler). Nous avons déjà roulé près de 2000 kilomètres pour le moment, et même si ce van est une vieille dame (elle dépasse pas trop le 90 - 100 kilomètres) et qu’elle consomme beaucoup (on fait genre 350 kilomètres avec un plein….), il fonctionne bien dans l’ensemble.

    Donc pour l’achat du van en incluant la vérification, nous avons déboursé 3 121 $AU.
    Pour faire le changement de propriétaire, nous en avons eu pour 98,90 $AU.

    La rego est valide jusqu'à la fin mars 2018. Pour la renouveler, nous pourrons le faire en ligne (200 $ environ pour 3 mois, 385 pour 6 mois et 745 pour 12 mois).

    Donc au total, pour le prix du véhicule, nous avons déboursé : 3 220 $AU, soit environ 2 060 euros.

    Depuis quelques jours, nous lui avons même donné un petit nom : Wagon des étoiles.

    Regardez comme il a fière allure :



    Où aménager le van ? Combien de temps pour aménager le van ?

    C’est une grosse question que nous nous sommes posés. Certains le faisaient sur le parking de Bunnings (en gros, l’équivalent de Castorama, présent un peu partout en Australie), d’autres le faisaient lors d’un WWOOFing, utilisant les outils de notre hôte. Nous n’avions pas trop le temps de trouver des hôtes pour du WWOOFing et nous savions que nous aurions beaucoup d’aller-retours à faire chez Bunnings. Finalement, nous avons opté pour prendre une hôte AirBNB pas trop loin d’un Bunnings, en la prévenant que nous souhaitions aménager notre van chez elle. Au début, nous ne prévoyons que quelques jours, mais finalement, c’est quelques jours se sont transformés en 2 semaines et demi… Et nous avons quitté notre hôte sans avoir de cuisine.

    Le sol

    Le van était recouvert de moquette : nous avons aspiré, retiré la moquette et l'isolant qui se trouvait dessous, puis nous avons lavé le sol du van.






    À partir de là, il nous fallait un sol. Ça a été pour nous le plus compliqué. Nous voulions un sol résistant, pas trop lourd, et que nous puissions fixer à notre van (le plus important en fait !). Nous ne disposions que d’un nombre limité d’outils pour réaliser le van (une perceuse, un tourne-vis et une scie manuelle de notre hôte AirBNB), d'aucune connaissance dans le domaine de la construction/la menuiserie, l'ébenisterie ou quoique ce soit d'autres.... et nous ne nous sentions pas de le faire nous même. Toutefois, nous avons pris toutes les mesures, nous avons réalisé un patron du sol de l’espace habitable de notre van à l’aide de cartons attachés les uns aux autres avec du gros scotch.

    Le point compliqué dans un van, c’est que ça n’est pas pile 1,50 sur 2,30 m. D’une part, la surface n’est pas plane, mais surtout, il faut tenir compte des roues et de l’espace de la porte latérale du van, qu’il fallait bien délimiter. On l’a fait avec un stick en bois, en reproduisant sur le carton les écarts entre les parois du vans, et la roue et le rebord de la porte du van (vous pouvez voir cet astuce sur Youtube (Astuce van aménagé : découpage de formes difficiles - YouTube) ici ou bien la retrouver expliquée sur le topic de ce forum consacré à l’aménagement des trafics (www.trafic-amenage.com/forum :: Voir le sujet - Reporter sur une planche le profil des parois (trusquin)).

    Au début, nous avions cru comprendre que certains magasins Bunnings pouvait faire les découpes (cutting services) pour nous (du moment qu’on achète le bois chez eux) et nous avions fait les patrons pour les présenter à Bunnings. Mais ils nous ont rapidement dit que ça n’était pas possible : ils ne peuvent pas faire des découpes « bizarres », c’est à dire qu’ils ne pouvaient pas couper notre partie pour les roues et pour l’entrée (ce qui était notre principal souci). En gros, ils peuvent faire des coupes droites, pour peu que les côtés de la coupe ne fassent pas moins de 30 centimètres. Donc c’était mort pour notre sol.

    Finalement, nous nous sommes tournés vers une boîte spécialisée dans la découpe dans le coin de Perth (World Timber Travers si ça intéresse certains). Nous sommes allés les voir avec notre patron en carton, et leur avons demandé si c’était possible de faire une telle découpe. Ils nous ont dit au début qu’il leur faudrait 5 jours, puis ensuite 7 jours. Finalement, nous avons dû attendre 10 jours pour obtenir notre sol ! Un peu long et galère, car nous ne pouvions pas vraiment avancer sans notre sol.

    Pendant cette attente, nous avons mollement recouvert le bas de notre van d'une couche d'isolant (une partie bleue, une partie "argentée"). JE ne suis pas du tout convaincue de l'utilité d'une telle démarche (pour avoir une bonne isolation, il aurait fallu je pense isoler tout le van, pas seulement le sol) mais bon, notre sol est plutôt chaud en début de soirée, ça n'est pas désagréable.




    Pour le sol du van, nous avons choisi une planche de contreplaqué de 9mm d’épaisseur. Cela apparaissait suffisant selon les recherches que nous avions faites. Après réflexion, il pourrait être mieux d’avoir une épaisseur de 12 mm, ne serait-ce que pour fixer ensuite les différents éléments (en gros, le lit et la cuisine) au sol.

    Les planches de contreplaqué en Western Australia font de base 1,20 m sur 2m40. Comme notre van a une largeur d’environ 1,50 m, nous avons donc dû prendre 2 planches pour réaliser le sol du van. Nous avons demandé à garder les bouts qu’il resterait. Ils ont était utiles pour d’autres éléments du van par la suite (les coffres du lit).
    Auprès de cette compagnie, nous en avons eu pour 143 $ (incluant le prix du bois et le prix de la découpe).

    Pour fixer le sol maintenant : notre van était auparavant un minivan de transports de passagers. Il n’y avait plus de sièges quand nous l’avons acheté, mais il y avait toujours les vis de ces sièges. Nous avons donc utilisé les pas de vis des sièges pour fixer le sol de notre van à l’ensemble du van. Cela nous permettait ainsi d’éviter de percer le van (ce que nous ne voulions pas faire, et ce que nous ne savions pas faire), tout en ayant une certaine sécurité sur le sol.

    On a eu du bol avec le sol, car le bois découpé par la boîte correspondait aux mesures que nous avions faites, et il rentrait directement. Les deux planches s’imbriquant bien, elles ne peuvent pas bouger l’une par rapport à l’autres. Nous avons entrer des boulons de 10 mm dans le bois du van dans les pas de vis dont nous disposions (l’un des boulons s’est cassé, et un autre était inaccessible, donc le sol est fixé avec 6 boulons il me semble.

    Au dessus du contre-plaqué, nous avons ajouté du lino. Nous étions au début parti pour prendre du lino en rouleau (ce que nous avions vu de plus commun sur Internet). Mais en le cherchant, nous sommes tombés sur une offre pour des linos en planches prédécoupés qui s’imbriquaient les unes avec les autres et qui coûtaient 40 dollars pour l’ensemble du van. J’ignore si c’était une bonne affaire, mais cela nous permettait d’avoir un sol un peu plus épais (3mm d’épaisseur en plus) et donc un peu plus d’espace pour des vis un peu plus longues que du 9 mm (finalement, les vis qui ont servies à fixer les éléments de notre van au sol mesuraient 15 mm, ce qui n’est pas non plus super grand.

    Nous avons posé le lino (sans le coller) sur les tranches de contreplaqué, puis une fois que tout était en ordre, que les planches et le lino avaient été percées pour y fixer les boulons qui le lieront au sol. nous avons tout posé à l'intérieur.

    Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir les deux planches de contreplaqués découpées. Sur l'une d'elle est recouvert une partie d'une partie du lino.



    Donc pour le sol, incluant le contreplaqué de 9mm et le lino, nous en avons eu pour 183 $. Et voilà !



    Obtenir le sol, ajouter le lino et fixer le tout ensemble est sûrement ce qui nous a pris le plus de temps dans l’aménagement du van. De plus, sans tout ça, il était compliqué de continuer à avancer pour la suite, puisque nous savions que les mesures du vans seraient légèrement modifiées une fois que nous aurions posé notre sol dans sa globalité.

    Le lit / salon

    Pour notre lit, nous partagions tous les deux le souhait d’avoir un lit convertible. En gros, nous avons, à l’avant de l’espace habitable, 2 box dans lesquels nous pouvons mettre des rangements (hyper important dans la conception d’un van !!!), avec un espace entre les deux pour pouvoir y mettre une table et ainsi avoir en journée un espace salon avec deux banquettes et une table au milieu et pour la nuit, un lit, avec la table qui s’abaisse pour faire le lien entre les deux banquettes.

    Je vous montre le résultat direct pour que vous compreniez ce que je viens de vous expliquer dans cette phrase :P.

    Version jour :



    Version avec la "table" :



    Version nuit (avec et sans le matelas) :






    Le plateau de la table sert ainsi de planche pour notre lit.

    Nous avons donc décidé de faire un lit d’un longueur d’1,85 mètres (nous mesurons tous les deux entre 1,70m et 1,75m) et de 1,20 mètres de large. Le but était d’avoir un peu d’espace sur le côté pour y mettre d’autres choses comme des chaises de camping par exemple, qui peuvent prendre énormément de places. Je pense qu'après quelques semaines à le tester, 1,20 m de largeur n'est pas si petit. Ok, on est un peu serré, mais c'est tout à fait vivable.

    Nous avons donc 2 box principaux dans lesquels nous pouvons mettre pas mal d'affaire puis un 3ème petit coffre plus petit.

    Le premier box faisait 55 cm de large (1,20 mètres de long), puis il y a un espace de 57 centimètres, puis le second box est plus grand, 72 centimètres si je calcule bien. Nous avons décidé de pouvoir ouvrir les box par le haut et non par les côtés. Cela nous évitait de mettre des fermetures puissantes pour ne pas que toutes les affaires partent au moindre coup de frein.

    Pour pouvoir les fixer, nous avons utilisé des charnières : assez grandes pour les deux grands boxes, plus petites pour le petit box.



    Pour la structure du lit, nous avons utilisé des tasseaux de 3mm sur 3mm. Les planches des lits (en contreplaqué) sont de 12mm d’épaisseurs pour soutenir nos poids. Je pense qu’une épaisseur plus petite serait mauvaise (le bois s’affaisserait je pense sous le poids des corps) et qu’une épaisseur supérieure pourrait être vraiment lourde…Pour fermer les banquettes, nous avons utilisé les restes des planches pour notre sol.
    Nous avons mis le lit à une hauteur de 28 centimètres environ. Cela nous permet d’avoir des boxs de rangement pas trop trop petites (quoique), mais surtout de pouvoir nous asseoir dans nos banquettes.
    En gros, nous en avons eu pour 120 $ de bois supplémentaires chez Bunnings.

    Nous avons fixé le tout avec des équerres (beaucoup, beaucoups d’équerres) et quelques grosses vis assez épaisses (8 mm). Nous avons monté les structures à l’extérieur du van, et nous avons ensuite fixé le tout à l’intérieur avec des vis de 15 mm de longueur (très petit...).

    Pour que la planche de la « table » puisse tenir, les fermetures des deux coffres sont un peu plus petites que la structures des coffres, pour pouvoir poser la planche de la table en équilibre sur les deux coffres.





    De cette façon, la planche du milieu du lit est en équilibre sur deux tasseaux des deux coffres. Et le tout tient !

    Nous avons donc monté la première banquette, puis nous avons fixé la deuxième banquette par rapport à la première et par rapport à la planche de la table pour que tout tienne parfaitement.
    Au lieu d’avoir une table d’une longueur de 120 cm, nous avons préféré ajouter un petit coffre entre les deux banquettes à l’opposée de l’entrée du van, pour pouvoir avoir des rangements supllémentaires.

    Pour la structure du lit, et les planches, nous avons eu besoin de :
    - un nombre incalculable d’équerres et de vis (entre 50 et 100 environ)
    - Une planche de contreplaqué 120x240 que nous avons acheté chez Bunnings et que nous avons fait découper chez eux pour les plus gros morceaux (nous avons découpés les plus petits morceaux du coffre du milieu nous-même)
    - 8 tasseaux de 2,40 m (achetés chez bunnings, et découpés gentiment par un monsieur là-bas qui se fichait un peu de la règle des 30 centimètres… pour toute la structure du lit
    - Des planches dont nous disposions grâce au sol pour "fermer" les box.

    La cuisine

    Nous avons fait la cuisine beaucoup plus tard, en fonction de l’espace qui nous resterait pour le lit. Nous avions désormais quitté notre hôte Airbnb. Nous avions récupéré quelques bouts de bois aux encombrants qui étaient organisés dans le quartier où nous logionset en récupérant des planches de bois de notre lit qui ne faisait bien évidemment pas 2,40 m de long. On a fait un truc plutôt simple, en se basant sur la taille d’un jerricane d’eau de 10 litres et une glacière. Nous avons fixé le tout là aussi avec des équerres (encore), et comme pour le lit, nous avons vissé le tout au sol.

    C'est simple, mais ça fonctionne :



    Nous avons fait le choix de ne pas avoir d'évier (encombrant pour un van de si petite taille et peu nécessaire à nos yeux). Nous avons une bassine au besoin

    La « table »

    Au départ, nous souhaitions une structure relativement simple (que nous étions naïf de penser que c’était simple .. apparemment, ça ne l'est pas). Un tube en métal, que nous pourrions visser et dévisser via une attache à la planche et une attache au sol. Nous avons cherché ça chez Bunning sans succès, nous sommes allés dans un magasin de caravaning. Là-bas, les prix nous paraissaient super élevés (de l’ordre de 150-200 $ pour cette simple structure). Nous avons donc renoncé et nous sommes penchés sur d’autres options : une table en plastique qui pourrait s’abaisser : le problème était qu’elle devait prendre l’espace.

    Finalement, nous avons opté pour quelque chose de beaucoup plus simple : un plateau amovible.



    Sur la structure qui porte normalement le plateau, nous avons donc le choix d'y mettre la planche de notre lit, ou bien le plateau.

    Nous avons pour le moment gardé le plateau, mais ça n’est pas sûr que nous le gardions à long terme.Nous l’avons acheté chez Target pour 29 $.

    Pour les équipements du vans


    Nous avons alterné entre du neuf et de la récupération à la Salvation army et du rachat auprès de backpackers :

    - Pour le matelas : nous l’avons acheté dans un magasin de la chaine Clark Rubber, spécialisé dans les matelas en mousse et du matériel en caoutchouc (185 x 140 si mes souvenirs sont bons). Nous avons choisi un matelas de 10 cm d’épaisseur à 199 $ (le lien est ici si vous voulez voir à quoi il ressemble). Nous l’avons fait découpé aux dimensions que nous souhaitions pour nos banquettes pour 10 $ supplémentaires. Elle a été découpé en 4 morceaux : deux morceaux de la largeur des banquettes et deux plus petits morceaux qui servent pour le bout du lit, ou comme dossier pour la position en journée.
    Pour la « housse » du matelas, nous avons récupéré la housse initiale du matelas qui était vendue avec, qui nous a permis de recouvrir les 2 plus gros morceaux et un des petits morceaux. Pour le second, nous avons utilisé les restes de tissus que nous avions utilisé pour faire nos rideaux. Nous avons donc réhoussé chacun des morceaux du matelas. Et nous mettons évidemment un drap pour dormir dessus.
    Après quelque temps passé dessus, il s'avère que ça n'était pas le meilleur choix : le matelas s'affaisse et ça n'est pas idéal. Alors qu'au début, nous ne sentions pas du tout les planches de notre lit, nous les sentons désormais, et je me suis réveillée ces derniers jours avec un bon mal de dos. Nous aurions peut-être dû opter pour la gamme juste au dessus (en gros, nous étions en milieu de gamme)

    - Pour les rideaux : nous avons récupéré un morceau de tissu très grand, un peu épais et sombre à la Salvation Army pour quelques dollars et nous les avons cousus. Notre van comportait anciemmenet des glissières pour des rideaux donc nous y avons remis d’autres glissières (qui ne tiennent pas au top du top, mais ça fait le job). Nous n’avons pas encore réglé le problème des rideaux à l’avant du van.

    - Pour les draps : nous avons récupéré tout ça (housse de couette, drap housse) à la Salvation Army pour quelques dollars : environ 6,50 $

    - Couette / oreillers : achat neuf : les oreillers ont été achetés chez Reject (20 $), et la couette format double chez Target (39 $).

    - Chaise de campings : rachetés avec d’autres éléments à un Irlandais et une Française qui venaient de voyager en Australie et qui partaient en Amérique du Sud. Ils vendaient leur vans et nous les avons contacté pour certains éléments de camping. Nous avons aussi acheté auprès d’eux un gaz cocker, une bouteille de gars, une poele un kit de snorkelling (palmes, masque, tuba), des épices, des couverts, des ustensiles de cuisine, , une bassin, des piquets et une toile pour faire un auvent, des trucs du genre. On a payé le tout 120 $ je crois.

    - Une douche solaire : achetée chez Big W (15 $). Nous ne l’avons pas encore vraiment utilisée

    - Assiette/verres/couteaux : achetés chez Target (une dizaine de dollars en tout…) pour une quinzaine de dollars je crois

    - Casserole : nous l'avions prise avec nous pour venir en Australie (en mode yolo, on a trop de places dans nos valises...).

    - Une glacière / un bidon d’eau de 10 litres et une gourde de 5 litres : chez Bunnings pour 35 $ environ (25 $ pour la glacière et la gourde aux couleurs de l'Australie et en promo / 10 $ pour le bidon d'eau.

    - Carte routière / carte des campings : nous avons acheté un exemplaire de Camps 7. L'édition actuelle est Camps 9 mais nous avions un peu de difficultés à en trouver un (en gros, à plein d'endroits, ils vendaient juste la grosses grosse édition qui coûte une blinde). Finalement, nous avons trouvé Camps 7 en occasion dans un magasin à Fremantle, et nous le couplons avec l'achat de l'appli Camps qui nous donne aussi des infos directement en ligne (l'appli n'est pas trop mal faite). Dans l'absolu, nous pourrions n'utiliser que l'appli, mais on a comme ça une carte routière, et si pour une raison ou une autre, nous n'avions plus de batterie, nous ne serions pas trop en galère. L'appli coûte une dizaine de dollars australiens je crois.

    - Boîtes de rangements (2 grandes, 2 plus petites) achetées chez Reject pour environ 20 $ je crois.

    - On a aussi fait un passage chez Ikea pour trouver quelques éléments de rangement ou encore des aimants à fixer à la paroi de notre van.

    Pour l'électricité


    Nous avons fait le choix de ne pas prendre de seconde batterie pour l'instant, ni d'installer des panneaux solaires. Nous n'avons pas de frigo dans notre van, donc avoir de l'électricité en permanence n'est pas absolument nécessaire. De plus, comme le van est tout petit, je ne vois même pas où nous aurions pu mettre une seconde batterie ou un kit d'installation pour les panneaux solaires que nous aurions fixé au tout (il aurait en plus fallu prendre une barre de toit).

    Dans notre van, nous avons la chance d'avoir 2 allume-cigare. Nous pouvons donc y mettre deux branchements.
    Nous avons donc acheté chez Supercheap auto :
    - Un adaptateur avec 2 ports USB pour charger nos portables ou de petits appareils en USB.
    - Un convertisseur de 150 WATT sur lequel on peut brancher un appareil comme un ordinateur ou un chargeur d'appareil photo. Au début, nous avions acheté un convertisseur de 300 WATT, pensant que 150 WATT seraient insuffisants, mais on ne pouvait pas le brancher directement à l'allume-cigare. Il fallait le brancher à la batterie, ce qui nous semblait là aussi compliqué. Finalement, le convertisseur de 150 WATT, qu'on branche à l'allume cigare situé à l'arrière, convient parfaitement, et peut charger un appareil à la fois (mon ordi se recharge en genre 2 heures de route environ, peut-être un peu moins).

    Le convertisseur de 150 WATT coûtait 55 $ et le port USB devait coûter une vingtaine de dollars environ, donc 75 $ pour l'électricité.

    Voilà, je crois avoir fait à peu près le tour. En tout, en faisant nos compte, je crois qu'on s'en sort pour 1230 environ de frais pour la conversion de notre van, depuis son achat.

    Si vous aussi, vous avez aménagé un van de petite taille, n'hésitez pas à partager votre processus ou vos astuces sur cette discussion. Nous allons gardé le van plusieurs mois, donc si on peut trouver des astuces via ce post, pour pouvoir continuer à l'améliorer, ça serait top.

    Et si vous avez des questions sur des points dont je n'aurais pas parlé ou des détails (même que vous jugez "cons", ils ne le sont pas...), n'hésitez pas à poser vos questions à la suite de cette discussion.
    Miniatures attachées Miniatures attachées img_1997.jpg   img_1996.jpg  

    img_1991.jpg   img_1796.jpg  

    img_1795.jpg   img_6895-copie.jpg  

    img_6850-copie.jpg   img_6846-copie.jpg  

    img_7084-copie.jpg   img_1989.jpg  

    img_1987.jpg   img_1986.jpg  

    img_1992.jpg   img_1995.jpg  

    img_2001.jpg  


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !