Résultats du sondage : Au bout de combien de temps avez vous retrouvé un travail en France?

Votants
93. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • 1 mois

    30 32,26%
  • 2 mois

    9 9,68%
  • 3 mois

    13 13,98%
  • 6 mois

    6 6,45%
  • Marre et envie de repartir

    36 38,71%
Sondage à choix multiple
  1. #1
    Avatar de charlye
    Charlye 38 ans

    Messages
    2 207
    Likes reçus
    38
    Il serait sympa que ceux qui sont revenus en France d'un PVT, nous disent au bout de combien de temps ils ont retrouvé un travail, si c'est dans leur branche,...
    Si par rapport leur expérience pvtiste, ils ont trouvé un travail plus facilement et leurs impressions dans leur retour sur le marché du travail Français.:??:

    En lancant un petit sondage, ça peut être pratique et être un complement des posts lancés par PVToronto, Fabounet,....

    Je suis revenu mi-décembre d'un séjour de 3 mois à Toronto, j'allais repartir au Qc afin d'utiliser mon Pvt quand j'ai trouvé un travail après + de 2 mois de recherches ardus. J'ai d'abord cherché dans ma branche, la joaillerie (fabrication), en appellant dans beaucoup de boite, même à l'étranger : rien.

    Après m'être résolu de trouver du travail dans ma branche, je ne m'avouais pas vaincu. J'ai tenté la vente de luxe, mailheureusement après des heures de déplacements, des heures au téléphones, toujours rien . L'idée de repartir et d'utiliser mon Pvt se faisait à nouveau ressentir.


    Par chance, je suis tombé par hasard sur une annonce qui recherchait un agent immobilier. Après un entretien et le patron ayant vu mon séjour de 3 mois à Toronto sur mon Cv, j'ai été accepté même si je n'y connaissais rien.

    Retombé dans le système c'est pas vraiment facile au début. J'ai pas travaillé durant ces 3 mois, mais c'est clair qu'il est quand même plus égréable, moins stressant de travailler et de vivre au Canada que en France. Je me sentais plus détendu là bas et vous:??:
    Dernière modification par charlye ; 26/02/06 à 02:42.


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
  3. #2

    Messages
    2 230
    Likes reçus
    23
    Ton post est en effet très intéressant et j'attends de voir les résultats du sondage avec impatience!!! Excellente idée...

    Pour ma part, je me pose souvent cette question : Comment sera perçu mon PVT et l'expérience que j'en est tiré à mon retour ?

    Alors si certains d'entre vous, de retour en France, pouvaient me dire comment les employeurs, directeurs d'écoles, ect...voient ça. Quelles sont les réfléxions bonnes ou mauvaises qu'ils ont entendu à ce sujet...

    Merci!

  4. #3
    Avatar de lylie
    Lylie

    Messages
    360
    Likes reçus
    4
    Oui excellent sujet j'ai hâte de lire vos impressions et votre vécu

  5. #4
    Avatar de charlye
    Charlye 38 ans

    Messages
    2 207
    Likes reçus
    38
    Ca m'a aidé sans m'aider en fait. Meme si je suis resté que 3 mois, ça m'a pas permis de trouver un travail, juste pour l'employeur de savoir que je parlais anglais.

    Pour le Taff que j'ai trouvé, ça m'a aidé dans le sens où la boite avait besoin de profils différents. Ca dépend aussi de l'expérience eu au Canada, en OZ ou NZ. Si on a été serveur ou vendeur, je pense pas que pour trouver un travail stable et interessant, ça puisse aider. C'est ce dont je me suis aperçu en écoutant pas mal de recruteur.

    Le Japon, c'est différent, c'est une autre langue, autre culture, bref un véritable avantage pour l'emploi.

  6. #5
    Avatar de Lilou
    Julie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    14 409
    Likes reçus
    4 729
    Super, jpense que c'est post qui devra être remonté de temps en temps car la plupart d'entre nous sont en PVT ou vont partir, mais c'est une excellent idée que ce sondage!

  7. #6
    Avatar de Bouille
    Mélanie 35 ans

    Messages
    409
    Likes reçus
    7
    Petit up, ca m'interesse
    Des pvtistes revenus?
    Merci!

  8. #7

    Messages
    2 230
    Likes reçus
    23
    Pour ma part, je suis encore étudiante mais les personnes que je rencontre depuis mon retour en France sont réellement intriguées par mon aventure! "Intriguées" c'est vraiment le terme!
    L'expérience que j'ai acquise lors de mon séjour à Montréal est un réel plus sur mon CV! A savoir si cela m'aidera à intégrer les écoles pour lesquelles je pose un dossier...hihihihi
    Réponse d'ici quelques semaines ;-)

  9. #8
    Avatar de Bouille
    Mélanie 35 ans

    Messages
    409
    Likes reçus
    7
    Merci Motte

    I cross my fingers for you!! Tiens nous au courant
    Je suis même pas encore partie que le retour m'intrigue


  10. #9

    Messages
    26
    Likes reçus
    0
    Message de Bouille
    Merci Motte

    I cross my fingers for you!! Tiens nous au courant
    Je suis même pas encore partie que le retour m'intrigue
    Et je pense que tu n es pas la seule dans ce cas...
    Je me pose déjà pas mal de questions alors que je n ai pas encore le PVT

  11. #10

    Messages
    94
    Likes reçus
    7
    Salut tout le monde,

    Alors je vais parler seulement en mon nom et celui des PVT de mon époque (ça ne fait que 2,5 ans, je sais, mais quand même, ça commence à faire). Franchement pour nous : rien de plus ou de moins ! Mais on sortait de grandes écoles, alors pour l’anglais, c’était un pré requis. A BAC+5, on ne trouve pas de taff si on ne parle pas anglais couramment dans ma branche. Je pense que les commentaires laissés sur mon blog par d’autres ex-expatriés résument très bien la situation en France et le manque d’ouverture d’esprit des Français. Finalement on se moque beaucoup des Américains qui vivent repliés sur eux-mêmes, mais quand on regarde bien, on est comme eux !

    Pour qu’un employeur valorise un PVT, il faudrait déjà que lui-même ait assez d’empathie pour imaginer ce que c’est qu’une expérience à l’étranger. Et croyez moi, combien de fois ils n’ont jamais évoqué cette aventure pourtant évidente sur mon CV lors de mes recherches de stage sur Paris. Enervant ! Surtout qu’à Toronto, j’ai vraiment fait du bon boulot. Mais c’est l’Amérique alors l’expérience n’est pas forcément transférable dans l’esprit des gens je crois. Ca fait peur, ça n’intéresse pas, ou plutôt c’est banal, c’est ce qu’on a ressenti avec mes amis.

    Je pense que ça s’explique par le fait que les jeunes sont de plus en plus mobiles, et c’est très bien, mais en tout cas ça n’émeu plus la majorité des employeurs… Je crois que le PVT reste une expérience personnelle avant tout. Moi, on m’a laissé au Canada des responsabilités que je n’aurais jamais eu en France. Ca m’a donné confiance en moi professionnellement. J’ai découvert la notion de « service à la clientèle » et ça me sert tout le temps, j’ai enfin compris ce que c’était le vrai « customer relationship management ». La force, la débrouillardise, l’autonomie que ça m’a donné, je m’en sers dans ma vie de tous les jours.

    Mais comme je l’ai toujours dit aussi, c’est une expérience qui fait tellement grandir qu’elle isole un peu. Enfin tout cas, c’est mon avis. J’ai terminé depuis mes études avec succès. J’ai trouvé un stage de fin d’études dans une entité de l’Ambassade du Canada à Paname, grâce à mon niveau d’études, mon anglais et mon expérience là-bas. Mais je sais que j’ai eu la chance d’être prise car ils étaient partenaires de mon programme de spécialisation. Depuis je rencontre plein de monde et je pense qu’avant mon entrée dans la vie active en novembre j’aurai déjà des offres d’emploi, ça commence à se profiler. Donc après un grosse déprime un an après mon retour (le contre coup j’imagine), tout va très bien dans ma vie, même si je repartirais bien si j’avais le courage de tout recommencer (ce qui n’est pas le cas).

    Enfin voilà, question de chance, d’opportunités et de stratégie, je n’ai jamais laissé la place au hasard dans cette aventure, que ce soit les raisons de mon départ, comme mon ascension professionnelle sur place et ça a payé mais pas pour le PVT en lui-même, mais ce que j’en ai fait ! Si je fais un carton aujourd’hui au boulot c’est entièrement grâce à mes expériences à Toronto. Professionnellement, je me sens complètement mature et forte d’une expérience unique, qui fait qu’on me voit comme créative et proactive alors que je ne fais rien d’autre que reprendre ce que j’ai vu et fait là-bas.

    En gros, le PVT n’est pas un sésame, mais par contre, une fois dans la boîte, je crois qu’il peut profondément changer une carrière car on a en nous un quelque chose en plus.

    Bon courage et la même chance à tous !

    Steph


  12. #11

    Messages
    94
    Likes reçus
    7
    Mon concubin est muté à Genève, je vais donc devoir trouver du travail en Suisse. Je suis curieuse de voir si mon PVT va m'apporter quelque chose !

  13. #12

    Messages
    89
    Likes reçus
    1
    Bonjour à tous,

    Un petit up pour connaitre les conditions de votre retour, j'suis curieuse

  14. #13

    Messages
    33
    Likes reçus
    1
    Salut
    Moi je peu pas vous aidé dans se sondage car je suis en plain dans mon PVT, mais pour se qui ai de boulot ici au canada il y a plus d'offre qu'en France. Là je suis vendeuse dans une boutique de jeans. Moi je suis pas du genre à me prendre la tête je prend le boulot qui vient même si c'est pas dans ma branche. Si vous voulez qu'on parle de mon début d'expériance au canada en PVT je rentre le 1er Décembre sur Paris pour les fêtes de fin d'année.
    A plus
    Dorothée

  15. #14
    Avatar de popogendarme
    popogendarme
    je veux pas faire le rabat joie mais pour les pvtistes qui sont au Quebec je vois pas trop le plus que ça va apporter sur un CV. Serveur à Perpignan ou à Montreal même combat
    (informaticien ce serait la même hein). Sauf si c'etait un post bilingue

  16. #15

    Messages
    810
    Likes reçus
    14
    Message de popogendarme
    je veux pas faire le rabat joie mais pour les pvtistes qui sont au Quebec je vois pas trop le plus que ça va apporter sur un CV. Serveur à Perpignan ou à Montreal même combat
    (informaticien ce serait la même hein). Sauf si c'etait un post bilingue
    bofff pas trop d'accord, si t'as passé un an à l'étranger, ça montre que t'es quelqu'un d'ambitieux, dynamique, qui a envie de perçer, courageux, avec une très bonne capacité d'adaptation... (parole de recruteuse....) et puis mince alors qu'on ne me dise pas qu'avoir eu le cran d'aller partir avec son sac à dos 1 an à l'autre bout du monde, ça passe inaperçu sur un CV !!

  17. #16

    Messages
    482
    Likes reçus
    3
    Message de charlye
    Il serait sympa que ceux qui sont revenus en France d'un PVT, nous disent au bout de combien de temps ils ont retrouvé un travail, si c'est dans leur branche,...
    Si par rapport leur expérience pvtiste, ils ont trouvé un travail plus facilement et leurs impressions dans leur retour sur le marché du travail Français.:??:

    En lancant un petit sondage, ça peut être pratique et être un complement des posts lancés par PVToronto, Fabounet,....

    Je suis revenu mi-décembre d'un séjour de 3 mois à Toronto, j'allais repartir au Qc afin d'utiliser mon Pvt quand j'ai trouvé un travail après + de 2 mois de recherches ardus. J'ai d'abord cherché dans ma branche, la joaillerie (fabrication), en appellant dans beaucoup de boite, même à l'étranger : rien.

    Après m'être résolu de trouver du travail dans ma branche, je ne m'avouais pas vaincu. J'ai tenté la vente de luxe, mailheureusement après des heures de déplacements, des heures au téléphones, toujours rien . L'idée de repartir et d'utiliser mon Pvt se faisait à nouveau ressentir.


    Par chance, je suis tombé par hasard sur une annonce qui recherchait un agent immobilier. Après un entretien et le patron ayant vu mon séjour de 3 mois à Toronto sur mon Cv, j'ai été accepté même si je n'y connaissais rien.

    Retombé dans le système c'est pas vraiment facile au début. J'ai pas travaillé durant ces 3 mois, mais c'est clair qu'il est quand même plus égréable, moins stressant de travailler et de vivre au Canada que en France. Je me sentais plus détendu là bas et vous:??:
    Excellent j'ai un ami qui est joallier aussi et il retourne au Canada en mars pour faire une formation en immobilier car comme tu dis, il n'y a pas de taf au Canada dans cette branche. Même histoire

  18. #17

    Messages
    482
    Likes reçus
    3
    Message de Ptiboudange
    bofff pas trop d'accord, si t'as passé un an à l'étranger, ça montre que t'es quelqu'un d'ambitieux, dynamique, qui a envie de perçer, courageux, avec une très bonne capacité d'adaptation... (parole de recruteuse....) et puis mince alors qu'on ne me dise pas qu'avoir eu le cran d'aller partir avec son sac à dos 1 an à l'autre bout du monde, ça passe inaperçu sur un CV !!
    Je suis d'accord avec toi, partir un an seule (pour ma part) montre que la personne est courageuse et sera ne pas se laisser faire o taf ( si elle est peu sur d'elle o départ). Moi je pense en effet que le fait de faire ce projet montre une ouverture d'esprit que beaucoup de français non pas. Et c'est un plus. And more, le fait de dire après en live ( en entretien) que tu es parti pour parfaire ton anglais montre que tu te bouges pour avoir ce que tu veux. C'est donc un esprit combatif et dans beaucoup de branche c'est ce qu'il demande aux gens. Un jeune qu ise bouge ses fesses y'en a peu. On vit tous avec les acquis que nos parents ont obtenu en bougeant.
    Le fait que ce soit un plus, ne veux pas dire non plus pour certains employeurs que ce soit le truc qui fasse que tu sois pris. Mais ca ca dépend du secteur et du poste rechercher.
    Pour une assistante de gestion (je prends mon exemple), le secteur fera que ce sera plus reconnu ou peu. Mais dans la vente se sera indéniable, je pense. Pour ma part, après mon pvt au canada, si je reviens , je me lance dans une licence pro en communication des entreprises. Et je pense que l'année au Canada, sera un plus pour moua pour 1°) mon anglais & 2°) mon ambition de réussir sera ressenti.

    Enfin voilou quoi..
    J'espère lire d'autres témoignages que celui de PVToronto, qui est déjà très interressant.
    A++

  19. #18
    Avatar de Sel
    Sel
    Sel est déconnecté
    Sel

    Messages
    434
    Likes reçus
    29
    Je pense aussi que des expériences a l'etranger sont des bonus non negligeables sur un CV. Entre 2 personnes qui ont les memes qualifications, c'est celui qui a roulé sa bosse qui aura un avantage car ca montre qu'on est aventurier, ouvert etc.

    Pour ma part, mes voyages et expériences de boulot a l'etranger m'ont ouvert des portes au Canada. On m'a tjs demandé de parler de mes voyages et de mes boulots a l'etranger et qqpart ca restait dans la tete des personnes qui m'interviewaient pr un poste. Je crois aussi que ca joué dans mon embauche. Les gens sont tjs curieux de ceux qui ont le cran de partir ...

    Aller des temoignages de gens rentrés !! Mobilisez vous comme di Gégé !

  20. #19
    Avatar de arakan
    Emmanuel 46 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    453
    Likes reçus
    8
    Message de Ptiboudange
    bofff pas trop d'accord, si t'as passé un an à l'étranger, ça montre que t'es quelqu'un d'ambitieux, dynamique, qui a envie de perçer, courageux, avec une très bonne capacité d'adaptation... (parole de recruteuse....) et puis mince alors qu'on ne me dise pas qu'avoir eu le cran d'aller partir avec son sac à dos 1 an à l'autre bout du monde, ça passe inaperçu sur un CV !!
    Ambitieux, qui a envie de percer ... Alors là rectifions tout de suite... je ne fais pas partie de ces gens là !!!
    N'oubliez pas qu'on ne part pas tous dans le même but, et que malgré cette expérience, je ne suis pas convaincu que ça change fondamentalement (et durablement) le caractère de la personne qui part... Tes qualités et tes défauts, tu dois les retrouver plus ou moins à ton retour (mis à part certains comme la confiance en soi ou la timidité par exemple). Mais bon, si t'es pas dynamique ou pas ambitieux en partant, je pense pas que tu le seras forcément plus à ton retour !!
    Me trompe-je ?

  21. #20
    Avatar de popogendarme
    popogendarme
    franchement j'ai des doutes, tu pars en belgique c'est la même.

    Tu pars de paris pour aller vivre à montpellier c'est l'aventure aussi, un ch'ti qui part vivre à marseille c'est l'aventure pour lui. A CV égal ça peut jouer il est vrai, mais bon ça me semble pas décisif quand même.

    Franchement trouvé un appart potable à Montreal de ce que je vois, ça me semble plus facile qu'en trouvé un à P.A.R.I.S( est magique). J'chuis parti à l'aventure, de normandie à paname, j'l'ai mis en gras sur mon CV.

    Un an à faire du call center, sur un CV ça peut paraitre un peu année sabatique, je dis ça, je dis rien. Je connais des gens qui taffe dans les RH et apparement c pas très bien vu en france. (sauf si tu fais des etudes d'archi ou des trucs de ce genre)

    Par exemple, moi perso j'chuis parti pour l'anglais, mais aussi par ce que j'avais pas envie de rentrer vraiment dans le monde du travail( avec trois ans d'alternance avant).

Page 1 sur 6 123 ...