Manon, partie seule en PVT au Pérou

Date de publication : 12-12-2022

Localisation

Angers, France

Profession

Spa praticienne

Dernier diplôme obtenu

BTS

pvtistes : Bonjour, peux-tu te présenter ?
manon : Bonjour, Je suis Manon, j’ai 30 ans et je viens de Saint-Laurent-de-la-Plaine, un petit village dans l’ouest de la France, dans le Maine-et-Loire.

Je suis spa praticienne, je travaille en Espagne, à Minorque. Je suis également passionnée des plantes, de randonnée et d’aventure.
pvtistes : Tu es en PVT au Pérou. Pourquoi cette destination ?
manon : Je suis au Pérou pour approfondir mon espagnol et également pour l’amour du pays.
J’y suis allée l’année dernière pendant 3 mois en tant que touriste. Quand j’ai su qu’il y avait un PVT, j’ai commencé les démarches rapidement.
pvtistes : As-tu trouvé les démarches d’obtention du PVT compliquées ?
manon : Non pas du tout, ça a été très simple en peu de temps, mon dossier était complet.

PVT Perou

pvtistes : Qu’est-ce que tu y fais ?
manon : Je voyage pour découvrir les petits villages et vivre avec les Péruviens. Cette année je sors des sentiers battus. Je connais un peu plus le Pérou, je me sens plus à l’aise et je suis amoureuse du nord-est du Pérou, Yurimaguas, Tarapoto, Moyobamba, Iquitos.

Je travaille également comme esthéticienne dans les villes où je suis et je propose des massages gratuits.
pvtistes : Parlais-tu espagnol avant d’arriver ? Si non, comment as-tu géré la barrière de la langue ?
manon : Mon premier séjour, je ne parlais pas un mot d’espagnol, ça a été compliqué parfois car j’avais envie d’échanger, de m’exprimer mais je ne pouvais pas, ça a été très frustrant. Puis cette année, j’ai suivi des cours d’espagnol à distance avec ma professeure péruvienne d’Arequipa Karla. Les cours m’ont fortement aidé, je suis arrivée cette année en pouvant m’exprimer un vrai bonheur.

PVT Perou

pvtistes : As-tu rencontré des difficultés d’intégration ?
manon : Non, les péruviens sont très accueillants, ils se méfient parfois mais ils sont très accessibles.
pvtistes : Qu’est-ce qui t’as le plus surpris au Pérou en arrivant ?
manon : J’ai commencé par Tarapoto directement, ce qui m’a surpris et j’en rigole encore c’est de voir pour la première fois de ma vie des « motokar ».
pvtistes : Qu’est-ce que tu apprécies le plus au Pérou ? Le moins ?
manon : L’Amazonie péruvienne est juste sublime, les gens, de pouvoir manger local, les fruits, les légumes, le riz… La gastronomie péruvienne est délicieuse, cochon d’inde compris ! La diversité des paysages, du désert à la forêt, en passant par les montagnes.

Le moins, je crois que c’est la ponctualité des Péruviens 😀

PVT Perou

pvtistes : Quel est ton meilleur souvenir jusqu’à présent ?
manon : Le jour où j’ai passé 3 jours à Pacaya Samiria en pleine forêt amazonienne, sans eau et sans électricité, j’ai vu des dauphins roses, anaconda, caïman.. Nous étions seulement 3, mon ami péruvien, le guide et moi. C’était juste un moment magique, un rêve qui s’est réalisé.

Les marchés péruviens toute la journée, l’ambiance agréable et chaleureuse.
pvtistes : Le moins bon ?
manon : Lima, je n’aime pas cette ville gigantesque, les gens ont peur, cette ville n’est pas accueillante.
pvtistes : Quelles sont pour toi les plus grandes différences entre le Pérou et la France ?
manon : Ici au Pérou, les gens vivent. Tous les soirs sur la place il y a des animations où les familles se promènent, les gens se parlent. Le Pérou est vivant et libre. Les Péruviens sont très expressifs, ils font les choses en grand (anniversaire, mariage, deuil…).

En France, les gens ne sortent plus, ils restent chez eux. Il y a beaucoup de contraintes aujourd’hui et je ne me sens plus libre de vivre. Depuis le covid les gens sont devenus méfiants, il n’y a plus de solidarité.

PVT Perou

pvtistes : Es-tu partie seule ? Si oui, comment le vis-tu ?
manon : Oui je suis partie seule, je le vis très bien car ça me pousse à aller vers les gens, vaincre ma timidité.

Il y a des moments difficiles surtout au début, la barrière de la langue, la culture différente…

À chaque moment où j’ai eu besoin d’aide pour prendre un bus par exemple, les gens étaient là et tous très agréables.
pvtistes : Comment tes proches ont réagi à ton départ ?
manon : Ils ont été surpris, ils ont eu peur car ce n’est pas l’Europe, certains ont été très critiques et d’autres très enjoués mais dans l’ensemble j’ai été soutenue.

PVT Perou

pvtistes : As-tu des conseils pour les futurs expatriés ou ceux qui hésitent à se lancer ?
manon : Affrontez vos peurs ! Vous le regretterez sinon. N’ayez pas peur de vous lancer dans cette belle aventure. Ce n’est pas toujours tout rose mais c’est une très belle expérience de vie. Je me sens grandie et très chanceuse de vivre ce que je vis.

Vous n’êtes jamais vraiment seule car sur le groupe pvtistes / Français au Pérou, j’ai échangé avec un autre pvtiste qui est également sur place, nous nous sommes même rencontrés pour échanger sur nos expériences.
pvtistes : Et pour finir, quels sont aujourd’hui tes projets ?
manon : Je retourne en Espagne travailler ensuite mais je compte bien revenir au Pérou !

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs ressentis. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres pvtistes en remplissant ce formulaire.

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés