Mikkira Station (Australie) : un sanctuaire pour les koalas

Article publié le 23-04-2018.

En lisant les récits de Nathan, notre ancien reporter en Australie, et notamment son road trip en Australie Occidentale, je suis tombée sur un élément qui a éveillé ma curiosité. À la fin de sa traversée du Nullarbor, il était allé passer quelques jours à Mikkira Station, en Australie Méridionale (South Australia) avec des koalas. Dans la mesure où j'ai suivi un itinéraire très similaire au sien, je me suis dit que moi aussi, j'aimerais bien voir des koalas.

Mikkira Station, c'est où ?

Mikkira Station se trouve donc en Australie méridionale, et plus précisément dans la Eyre Peninsula, à l'ouest d'Adelaide, à une trentaine de kilomètres au sud de la ville de Port Lincoln. Depuis Adelaide, il faut compter 680 kilomètres et environ 7 h 30 de route.

Si vous souhaitez y aller par vous-même, vous devez obligatoirement disposer d'un véhicule pour vous y rendre, aucun transport public ne se trouve à proximité. La Mikkira Station se trouve au bout d'une route en terre, accessible à tout type de véhicule (pas seulement aux 4x4).

Quand aller à Mikkira Station ?

Attention, Mikkira Station n'est pas ouvert toute l'année. Ils sont fermés entre le 1er décembre et le 1er mars de chaque année en raison du fort risque d'incendie. De même, Mikkira Station peut être fermée s'il fait plus de 30 degrés, là aussi à cause des risques d'incendies. Toutefois, entre le 1er décembre et le 1er mars, il est possible de faire un tour organisé jusqu'à là-bas. Ce tour peut être organisé auprès du Visitor Centre de Port Lincoln.

En dehors des principaux mois d'été et quand la température est au dessus de 30º, il est possible de vous y rendre tout le reste de l'année.

IMG_0124

Un permis est nécessaire

Un permis est nécessaire pour vous rendre à Mikkira Station. Si vous ne souhaitez y passer qu'une journée, cela coûte 15 $ par véhicule. Si vous souhaitez y passer la nuit, comptez 25 dollars par véhicule. Le "permis" est simplement un document à obtenir auprès du Visitor Centre de Port Lincoln (3 Adelaide Place). Si le Visitor Centre est fermé, il est aussi possible d'aller obtenir votre permis à la station Mobil au croisement de Swaffer street et Mortlock Terrace à Port Lincoln.

Vous pouvez sans aucun souci en obtenir un pour le jour même. Il n'est pas nécessaire de réserver en avance. Il y a normalement toujours de la place, puisque le terrain est gigantesque !

IMG_0142

Le camping de Mikkira Station

Mikkira Station est un lieu où il est possible de camper ! Il n'y a pas d'électricité, mais il y a des toilettes "normales" (pas des toilettes sèches) et même une douche chaude ! Il faudra repartir avec vos déchets puisqu'il n'y a pas de poubelles sur place. Notez qu'il n'y a pas non plus de barbecue. Aussi, le réseau téléphonique y est quasi inexistant (sauf dans certains coins, au milieu de nulle part).

IMG_0206-2

Attention à ne pas planter votre tente ou à ne pas garer votre van sous les eucalyptus qui bordent le camping. En effet, les branches de ces arbres peuvent tomber à tout moment sans prévenir.

Que peut-on faire là-bas ?

Profiter de la vie ! L'endroit est très calme, serein et parfait pour tous les voyageurs qui souhaitent se reposer et ne pas faire grand-chose.

IMG_0244

Il y a deux petites balades à faire à Mikkira Station. Une première vous emmène voir des yakka géants, des plantes qu'on retrouve dans d'autres coins d'Australie, mais qui sont ici très grandes. Ça n'est pas la découverte du siècle, mais c'est une petite balade sympa. Une autre balade vous emmène autour de l'ancienne bergerie. Les premiers colons à s'installer ici étaient des bergers et l'espace servait auparavant à l'élevage de moutons. On peut notamment voir des murs de pierre, ainsi qu'une maison laissée un peu en l'état qu'il est possible d'aller explorer (c'est dans son jus....). Sur le chemin, vous pourrez là aussi apercevoir pas mal de koalas.

Mais surtout, on vient ici pour voir des koalas. Et il y en a plusieurs dizaines sur le site au moins. Perchés dans les arbres, il est plutôt aisé de les voir pour peu qu'on soit un peu attentif et qu'on lève la tête. Il ne faut toutefois pas monter dans les arbres (dû au risque de chute, mais aussi parce que c'est le lieu de vie des koalas). Certains se trouvent parfois à hauteur d'homme, inutile de crapahuter en hauteur, au risque de vous mettre en danger ou d'importuner les koalas.

Il suffit de faire le tour des arbres à eucalyptus pour pouvoir apercevoir des koalas, qui sont généralement en train de dormir, perchés sur des branches.

Un bon indice de la présence d'un koala peut aussi être le nombre de déjections présentes sur le sol (ils ne vont pas non plus descendre pour faire leurs besoins). Ils sont un peu plus actifs en début de soirée et au cours de la nuit, et descendent parfois pour se nourrir. Un koala ne se déplace pas non plus des masses, puisqu'ils parcourent en général moins de 100 mètres par jour.

Au cours de vos balades dans le parc, vous pourrez aussi apercevoir des kangourous, des émeus et aussi pas mal d'oiseaux, dont des galahs, en nombre et particulièrement agités.

Une fois la nuit tombée, vous pourrez entendre les grognements des koalas. Ils ressemblent beaucoup à des bruits de sangliers qui feraient une crise d'asthme. Donc ne soyez pas effrayé par ces bruits, ce sont seulement des koalas.

On termine avec quelques photos :

IMG_0358

IMG_0320

IMG_0264

IMG_0158

IMG_0152

IMG_0116

IMG_0110-2

 

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !
Évaluation de l'article
5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

Registration of Canadians Abroad (Working Holiday Visa)

[Interview]

Léo, une expérience en Australie écourtée

[Récit de voyageur]

Je fuis…

[News]

Destination Canada 2019

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre