Travailler à VIA Rail pendant son PVT et traverser le Canada

Article publié le 06-03-2018.

Bonjour, peux-tu nous dire un peu qui tu es ?

Bonjour, je m’appelle Beverly. Je suis originaire de l’Oise, en Picardie, enfin les Hauts-de-France maintenant. J’ai fait mon premier PVT en Australie, en 2010, en tant que jeune fille au pair à Melbourne, puis je suis rentrée en France où j’ai travaillé pendant 5 ans pour une ONG.

L’année dernière, j’ai quitté mon emploi pour voyager pendant 6 mois en Asie du Sud-Est, tout en étant inscrite dans les bassins pour le PVT Canada. J’ai été tirée au sort alors que je me trouvais en Indonésie, à ma plus grande surprise. C’était la troisième année consécutive que je m’inscrivais pour le PVT Canada. Je suis arrivée au Canada, et plus précisément à Vancouver, fin février 2017.

Qu’est ce qui t’as décidé à t’installer en Colombie-Britannique ?

Pourquoi Vancouver ? Bah, ce n’est pas l’une des meilleures villes au monde pour vivre !??!

Je voulais absolument m’installer en région anglophone donc le Québec était proscrit de ma liste, même si j’y avais des contacts et le climat de Vancouver n’est pas aussi difficile que dans le reste du pays.

On doit dealer avec la pluie une bonne partie de l’hiver, mais l’environnement entre océan et montagnes, dans une ville à taille humaine, a eu raison de moi.

Comment s’est passée ta recherche d’emploi ?

Mon objectif pour mon PVT Canada était de trouver le job de mes rêves et de m’installer sur le long terme si la ville me plaisait.

J’ai axé mes recherches dans le secteur du tourisme et du graphisme, les 2 domaines dans lesquels je suis diplômée. Oui rien à voir, mais on ne juge pas :)

Avant d’atterrir à Vancouver, j’avais vu passer une annonce qui me plaisait bien : travailler pour VIA Rail Canada. Je l’ai mise de côté pour postuler à mon arrivée lorsque j’aurais une adresse et un numéro de téléphone. Mes supports de recherches n'ont pas été bien originaux : Craiglist, GotoHR, les groupes Facebook et LinkedIn (qui fonctionne à fond ici).

À mon arrivée, j’avais conscience que ça prendrait un peu de temps de trouver un job qualifié, et je devais être aussi un poil stressée parce que j’ai décidé d’aller déposer mon CV dans des cafés et restaurants. Une après-midi et quelques CV plus tard, j’avais deux entretiens.

Au Canada, les commerces affichent une pancarte "HIRING NOW " sur leur vitrine lorsqu’ils recherchent du personnel.

La même semaine, je postulais pour VIA Rail Canada, la compagnie de transport ferroviaire de personnes. Bon là je vous vois venir, vous pensez que c’est l’équivalent de notre bonne veille SNCF, mais non. Le train, bien qu’il fut le premier moyen de transport pour traverser et développer le Canada, n’a rien à voir avec nos TGV. Ici, il faut 4 jours pour traverser le pays en train, il s’agit donc d’un train couchette, le fameux « Canadien ».

Vous l’aurez probablement compris, j’ai eu le job chez VIA Rail, en tant que Senior Service Attentant.

Tu peux nous parler de la procédure de recrutement à VIA Rail  ?

J’ai postulé en ligne, en remplissant le formulaire et deux jours plus tard, je recevais un coup de fil d’une agence intérim de Montréal qui se charge de la sélection des candidats.

Le premier contact est donc téléphonique. On commence en français puis elle me demande de switcher en anglais pour qu’elle puisse évaluer mon niveau. Ça se passe plutôt bien et à l’issue de la conversation, elle me fixe un rendez-vous physique avec les managers à la station de Vancouver.

L’entretien physique dure une bonne heure et demie, avec fiche de renseignements à remplir + 3 questions auxquelles il faut répondre à l’écrit et en anglais. Cet entretien se fera d’ailleurs tout en anglais.

J’ai appris durant les entretiens qu’il s’agissait d’un poste on call, sans planning, donc. On t’appelle la veille pour le lendemain pour travailler. Il y a aussi une formation de 5 semaines qui est dispensée avant de commencer à travailler à bord du train.

Quelques jours plus tard, on me contacte pour m’annoncer qu’ils souhaitent m’embaucher et donc poursuivre le processus de recrutement qui consiste à tout un tas de paperasse et une visite médicale.

Te voilà donc embauchée en tant que Senior Service Attendant. Ça consiste en quoi comme travail ?

Voici les grands traits de mon job de SSA :

1 - Plusieurs jobs, tu auras. Je m’explique. À chaque départ, l’équipe se réunit pour un briefing, et le briefing commence en choisissant ta position/ton job à bord du train.

À mon niveau, SSA, j’ai le « choix » entre 3 postes :

Au service dans la voiture-restaurant : prise de commande, service, préparation des salades et desserts. Pour ceux qui ont déjà une expérience dans le service, à bord du train c’est assez simple. La seule difficulté est que le train bouge alors l’équilibre est plus qu’important.

Les voitures-revenues (bar, take/out) : ici tu es en charge d’un wagon, c’est comme si tu avais ton petit shop ou ton mini bar. Tu vends des sandwiches, snacks et boissons aux clients qui profitent de la vue à 360° dans le dôme. Tu es donc responsable de la marchandise que tu vends (contrôle des frigos, des dates de péremption, de l’argent, etc.). C’est beaucoup de responsabilités mais c’est fun car tu as le temps de discuter avec les passagers, contrairement à la voiture restaurant.

Les voitures-lits : Welcome on board ! Ton rôle est de préparer les wagons-lits et d’accueillir les passagers. Tu es en charge du bien-être et de la sécurité des passagers. Voyager à bord d’un train pendant plusieurs jours est une expérience à part, il faut donc donner toutes les informations à nos passagers pour qu’ils embrassent leur voyage de la meilleure des façons. Chaque soir, tu dois descendre les lits et chaque matin les refaire. J’espère que la photo ci-dessous sera assez explicite.

pvt-canada-train-lecanadien-

À savoir que d’autres positions existent à bord comme les cuisiniers et chefs en cuisine, les concierges pour la classe Prestige, etc.

Pour ceux qui ont remarqué, j’ai mis le mot « choix » entre guillemets car nous choisissons notre job en fonction de notre ancienneté (seniority, en anglais. Si tu viens travailler au Canada, tu entendras ce mot très souvent).

Vous l’aurez compris, les petits nouveaux n’ont donc pas grand choix. Pour ma part, j’étais l’avant-dernière sur la liste des employés basés à Vancouver et ma saison s’est très bien passée 😉

2 - A disposition, tu seras. Je suis on call, c'est-à-dire que tous les jours, entre 9 et 11 h, VIA Rail peut m’appeler pour me demander de venir travailler le lendemain. Être prévenu 24 heures à l’avance ne permet pas d’organiser quoi que ce soit. Il faut donc être flexible et disponible tout l’été.

3 - 18 heures/jour, tu travailleras. Et oui, nous quittons Vancouver pour nous rendre jusqu'à Winnipeg, soit environ 2 300 km et un trajet de 48 h à bord du Canadien. À Winnipeg, nous passons le relais à l’équipe de Winnipeg, et nous avons quelques heures de sommeil à l’hôtel avant de repartir à Vancouver.

Tu manges à bord du train, tu dors à bord du train, tu vis à bord du train. Bref, si on me demande ce que j’ai fait cet été : j’étais à bord du train !

Difficile de décrire une journée type ou même une semaine type, l’équipe est différente à chaque voyage, de nouveaux passagers, un poste choisi quelques heures avant le départ… ça peut paraître stressant mais je vous assure qu’une fois qu’on a compris comment ça fonctionne, tout roule et c’est même stimulant !

pvt-canada-vancouver-beverly-viarail

Tu as explosé les records, niveau horaires de travail !

On a tous beaucoup travaillé cet été. Une des raisons à cela : le Canada fêtait ses 150 ans au mois de juillet et VIA Rail a lancé une super offre pour les moins de 25 ans. Le mois de juillet a donc été exceptionnel avec de très longs trains et beaucouuuuuup de passagers, notamment en éco, mais les mois suivants n’ont pas été en reste avec de très très bons scores.

Il faut être toujours prêt à partir et ce pour 5 jours. Ça demande quelques ajustements : envoyer des messages à tes colocs pour leur dire qu’ils peuvent manger le délicieux risotto que tu as préparé, et qui est dans le frigo car finalement tu pars à Edmonton ou Winnipeg, alors que tu ne devais travailler que quelques heures à la station.

Tu comprends vite qu’il va être difficile d’organiser quoi que ce soit mais tu laisses place à l’improvisation et aux plans de dernière minute.
J’ai fait le choix de beaucoup travailler pour être libre l’hiver car la saison haute chez VIA Rail court d’avril à octobre. J’ai assez d’économie pour vivre et/ou voyager cet hiver.

thumbnail (4)

Qu’est ce qui t’a le plus plu dans ce travail ?

C’était ma première expérience anglophone. Bon à savoir, les employés à bord doivent être bilingues français/anglais.

J’ai communiqué avec d’innombrables passagers venant du monde entier. Et ce qui rend ce travail aussi intéressant, ce sont ces rencontres, ces passagers avec qui on partage un moment, une expérience unique pour beaucoup.

Ceci est aussi vrai pour les collègues avec qui on passe le plus clair de notre temps. Le travail d’équipe est primordial et salutaire !

Enfin, les paysages extraordinaires que nous traversons sont d’une beauté absolue. C’est probablement ce que je préfère dans le train : contempler le paysage qui défile. Je ne vous raconte pas comment j’étais folle la première fois que j’ai vu un ours noir...

Prendre le Canadien, c’est assister à un lent et doux spectacle par la fenêtre de ta cabine.

pvt-canada-vancouver-viarail

Avec tout ça, tu es prête à resigner pour l’année prochaine ?

Je viens tout juste d’être « laid off », qui signifie mise à pied. Mais dans notre cas, cela veut dire qu’ils n’ont plus besoin de nous durant l’hiver mais qu’ils nous rappelleront dès que la haute saison recommencera. D’ailleurs, pour fêter ça, nous sommes partis avec les collègues à Whistler le temps d’un week-end.

La saison chez VIA Rail va rependre en avril. Entre temps, je ne sais pas encore ce que je vais faire. Entre voyage et saison en station de ski, mon cœur balance.

Je commence aussi à me renseigner sur les démarches de la résidence permanente, car le processus est assez long et même si j’ai encore 1 an et demi devant moi, je ne veux pas me retrouver sans visa après mon PVT. Mon poste chez VIA Rail est qualifié ce qui va m’aider pour rester sur le territoire.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Marie a testé les 101 choses à faire et voir en Nouvelle-Zélande ! Lire son récit

Articles recommandés

Lilou

PVT Argentine : quelques changements !

NicoPitch

Récit de PVTiste : travailler comme musher au Québec (volontariat)

Lilou

Le quota annuel du PVT Mexique augmente (300 places !)

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Super reportage qui donne envie de prendre le train… Même si il est super lents :).
Déjà pris entre Québec et Montréal. C’est plus lent en train quand voiture :)
En tous cas j’espère que tu pourras refaire une saison avec eux et avoir ta R.P
Merci pour ton reportage

{{likesData.comment_71615.likesCount}}

Merci beaucoup! :-)

{{likesData.comment_71631.likesCount}}

Ça fait trop Rêver ! Merci pour ton témoignage

{{likesData.comment_71617.likesCount}}

Le train c’est la vie <3 j'ai hâte de pouvoir prendre le Canadien et L'océan jusqu'à Halifax !!

{{likesData.comment_71633.likesCount}}

Et merci pour ton témoignage !

{{likesData.comment_71634.likesCount}}

Avec plaisir :-)

{{likesData.comment_71647.likesCount}}

Je te le souhaite, c’est un super expérience!

{{likesData.comment_71649.likesCount}}

Merci pour ton témoignage ! Ca donne des idées pour voyager autrement !

{{likesData.comment_71635.likesCount}}

Yeah, le train c’est trop bien pour voyager !

{{likesData.comment_71648.likesCount}}

Merci pour ton super témoignage. Mais ce pendant une petite question. Combien peut on espèrer comme salaire net fin de la période?

Merci d’avance pour ta réponse.
Have a good one!

{{likesData.comment_71658.likesCount}}

Merci beaucoup Yvan.
C’est difficile à dire puisque nous n’avons pas de planning fixe mais je peux t’assurer qu’il y a du travail. Le taux horaire est de 22$, ce qui est Top!

{{likesData.comment_71662.likesCount}}

Ah c’est cool ça! Et t’as eu le job grâce à ton diplôme en tourisme ou grâce à ton niveau d’anglais?

{{likesData.comment_71663.likesCount}}

Les deux j’imagine. Les pré requis sont : être bilingue, avoir de l’expérience en costumer service et en restauration idéalement.

{{likesData.comment_71664.likesCount}}

Wawww

{{likesData.comment_71799.likesCount}}

Bonjour Beverly,
Je m’appelle Dominique, j’ai 32 ans et je vis á Paris.
Je viens de lire ton super parcours qui correspond á celui que je recherche.
Je travaille dans le domaine du tourisme et j’aimerai postuler chez Via rail comme Agent de bord
Tout d’abord j’aimerai savoir ce que tu deviens depuis mars 2018, comment les choses ont évolué pour toi ?
Et par la suite, si on pourrait discuter un peu pour avoir tes conseils pour postuler chez Via rail…
Si tu veux bien, bien sur lol.
Á bientôt

{{likesData.comment_75031.likesCount}}

Salut Dominique,
Merci pour ton message! De mon côté, tout va bien. La saison s’est terminé fin octobre et je viens tout juste d’obetenir ma résidence permanente. 🎉
N’hésites pas m’écrire en privé si tu as des questions. Je répondrais avec plaisir !

{{likesData.comment_75032.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre