Tour de Taiwan à vélo : jours 5, 6 et 7

Article publié le 03-11-2018.

J'ai été invitée par l'Office du Tourisme de Taiwan à venir découvrir le pays de façon un peu originale : à vélo. Pendant 9 jours, j'ai parcouru près de 900 kilomètres tout autour de Taiwan. Ce fut l'occasion pour moi de découvrir que l'île de Taiwan est effectivement bien plus grande qu'on ne le pense souvent et que la diversité de ses paysages en fait une destination idéale pour réaliser un PVT.

Ces premiers jours ont été fantastiques (je parle des deux premières journées ici, et des deux jours suivants par là). Nous avons découvert la partie verte et rurale de Taiwan et nous allons bientôt dépasser la moitié de notre route en remontant le long de la côte Ouest de Taiwan.

Jour nº5 : de Checheng à Kaohsiung - 88 kilomètres

Ce matin, nous nous réveillons dans la petite ville de Checheng. Depuis ma chambre, j'observe la mer de Chine, mais je remarque très vite aux arbres couchés au bord de la plage qu'il y a beaucoup de vent. Ma grand-mère le décrirait comme un "vent à décorner les bœufs". Et une fois sur nos vélos, nous le sentons ce vent. Il descend des montagnes qui se trouvent à l'Est. Je suis régulièrement poussée sur la droite et la lutte avec le vent est compliquée de bon matin. Mais les vues sur la mer sont agréables, il fait un temps superbe et nous sommes ici sur des voies réservées aux cyclistes. Après 4 jours de vélo, nous commençons à avoir une bonne allure. Nous allons plus vite que les premiers jours.

cote-ouest-mer-taiwan-velo

Au moment de la pause déjeuner, nous avons déjà parcouru une bonne cinquantaine de kilomètres. Nous allons pouvoir profiter de la fin de l'après-midi et de la soirée à Kaohsiung, la deuxième plus grande ville du pays. Après 3 jours dans la campagne, nous retrouvons la région urbanisée de Taiwan située à l'Ouest de l'île. L'arrivée à proximité de Kaohsiung est particulièrement impressionnante. Nous passons au milieu d'une imposante zone industrielle. C'est sûr, nous sommes bien sortis de la campagne !

arrivee-kaohsiung

Heureusement, la ville de Kaohsiung n'est pas constituée exclusivement d'énormes zones industrielles. Avant de rejoindre le centre-ville, nous empruntons ainsi une charmante voie réservée aux cyclistes.

Ayant fini tôt notre journée, nous pouvons profiter pleinement de la soirée pour explorer quelques attractions de la ville. À commencer par le Lotus pond. Situé au nord de la ville, on peut y voir différents temples construit directement sur le bassin. Je vous recommande d'y aller de nuit, lorsque les temples sont éclairés. Les petites balades le soir le long du bassin sont particulièrement populaires auprès des Taïwanais.

pagodes-dragon-tigre-lotus-pond

lotus-pond

J'avais déjà eu l'occasion d'aller passer une soirée à Kaohsiung lors d'un précédent séjour à Taïwan. Je me souviens notamment être allée déguster de fabuleux fruits de mer sur l'île de Cijin, à quelques minutes en ferry depuis le quartier de Qianzhen. Cette fois-ci, notre choix s'est plutôt porté sur les marchés de nuit (night-markets) de la ville. Mais nous ne voulions pas n'importe quel night market. Nous avions vu sur Internet que le plus grand night market se trouvait au sud de la ville. Après une bonne demi-heure en taxi (qui n'a pas coûté grand chose), nous arrivons à proximité du night market de Kaisyuan et nous nous apercevons rapidement que c'est l'échec le plus complet. Il n'y a personne ou presque et la quasi totalité des étals sont fermés. Un gentil monsieur nous explique que le night market est actuellement en réfection. Il nous recommande toutefois d'aller voir le marché de nuit se trouvant sur Liuhe Street, plus proche du centre-ville.

night-market

Sur place, nous pouvons déguster des brochettes en tout genre (fruit de mer, viande, légumes), des gaufres, des petits gâteaux fourrés, mais aussi du tofu puant. Oui, oui, c'est son nom (en anglais stinky tofu). Il s'agit de tofu fermenté ayant une odeur extrêmement forte (on le sent à plusieurs mètres aux alentours et si vous en cherchez, vous n'avez qu'à suivre l'odeur). Alors que certain de mes camarades vont explorer la vie nocturne de Kaohsiung et plus particulièrement ses boîtes de nuit, de mon côté, je préfère aller dormir, avant la grande journée qui nous attend demain. De nouveau, nous allons devoir parcourir 125 kilomètres.

Jour 6 - de Kaohsiung à Chiayi - 125 km 

Le trajet le 6e jour n'a qu'un intérêt limité en terme de paysages. Nous alternons entre des villes et des régions agricoles. La petite curiosité de la journée s'avère être des petits magasins sur le bord de la route : des femmes sont habillées avec des robes plutôt courtes et proposent des boissons, des cigarettes, mais surtout du bétel, connu pour ses effets stimulants et coupe-faim. Ces femmes (souvent jeunes, mais pas toujours) sont les restes de ce qu'on appelait auparavant des beautés du bétel (betel nuts beauty).  Autrefois beaucoup plus déshabillées (en sous-vêtement en dentelle et jarretelles), leur activité avait été réglementée par les autorités taïwanaises qui jugeaient que leurs tenues trop affriolantes pouvaient causer des accidents de voiture.
Assises dans leur petite boutique, préparant les noix de bétel pour leurs clients, ces jeunes femmes me font penser aux cafés con piernas au Chili ("café avec les jambes" en français) où le staff est composé de jolies serveuses vêtues de robes ou de jupes courtes, et servant les cafés derrière leur comptoir un peu surélevé. La différence ici est que les Taïwanaises semblent tenir elles-mêmes leur boutique et ne dépendent pas d'un employeur.

tainan-temple-de-confucius

Nous déjeunons dans la ville de Tainan que j'avais déjà visitée lors de mon précédent séjour. Tainan, la plus ancienne ville du pays, est considérée comme la capitale culinaire de Taiwan, et effectivement, on y mange très bien. Vous pouvez y goûter des omelettes aux huîtres, des danzai noodles, de délicieux beignets de crevettes, des palourdes sautées ou encore du poulpe sous toutes ses formes. La ville regorge de night markets, dont l'énorme Wusheng night market situé au nord de la ville où vous passez une soirée culinairement riche et où les cuisines japonaise et chinoise fusionnent pour le plaisir de vos papilles. Tainan est aussi réputée pour ses temples (on en dénombre 300 dans la ville !!). Lors de mon premier séjour, j'avais particulièrement aimé le temple de Confucius (le premier temple dédié à Confucius sur l'île de Taïwan) avec sa magnifique couleur ocre et la tour de Chihkan qui témoigne de la présence hollandaise à Taïwan (pendant une vingtaine d'années au 17e siècle). Un peu plus éloigné du centre-ville, j'avais aussi beaucoup aimé visiter le quartier de Anping, qui compte également de nombreux vestiges coloniaux, et notamment la Anping tree house, une ancienne maison désormais recouverte d'arbres banians.

temple-drone-juan

Dans l'après-midi, nous longeons tout un tas de petits canaux. La côte Ouest est beaucoup plus urbanisée que la côte Est, mais parcourir ces petites pistes cyclables en milieu urbain reste très agréable. En revanche, nous luttons contre le vent qui nous fait face et nous ralentit énormément. Quand je vois ce vent, je me demande ce qui est pire entre les côtes et le plat avec du vent de face. Finalement, peu après avoir parcouru 100 kilomètres, je préfère m'arrêter pour la journée, exténuée par cet après-midi. Mes camarades finiront cette journée peu après la nuit tombée.

canaux-taiwan-a-velo

Jour 7 : Chiayi à Taichung - 105 kilomètres

Pendant la matinée, nous alternons entre des petites villes et des régions agricoles. Les récoltes ont commencé dans cette région et des mini moissonneuses sont à l'œuvre dans les rizières. Nous croisons aussi beaucoup d'élevages de canards sur la route. Même si les montagnes et les paysages de l'est de l'île me manquent déjà, j'imaginais la côte ouest beaucoup plus urbanisée, beaucoup plus bétonnée. Cette partie de l'ouest est certes beaucoup moins sauvage que la côte est, mais l'agriculture et l'aspect rural ont aussi toute leur place dans cette partie de Taiwan.

moissoneuse-tour-taiwan-velo

Dans l'après-midi, nous empruntons le pont Xiluo entre les comtés de Yunlin et Changhua. Ce pont résume un peu la période contemporaine de Taïwan. La construction débuta en 1937, quand Taiwan était encore sous domination japonaise (Taiwan a été japonais pendant 50 ans entre 1895 et 1945). La construction fut interrompue à la suite de l'entrée en guerre du Japon face aux États-Unis en 1941. La construction reprit finalement en 1952, quand le nouveau gouvernement de Taiwan, soutenu par les États-Unis, a pris son autonomie par rapport à la République populaire de Chine. Sa construction, grâce à l'action de ces 3 pays, est symbolisée par la présence des 3 drapeaux à l'entrée du pont. À l'époque de son inauguration, ce pont était le second plus grand pont du monde après celui de San Francisco.

pont-taiwan

Dans l'après-midi, nous remontons tranquillement vers la ville de Taichung. Aujourd'hui, et pour la première fois, j'arrive à rester toute la journée avec le groupe de tête. Je m'accroche à mes camarades comme une moule à son rocher pour garder une bonne allure et me protéger du vent du nord qui continue de nous ralentir. J'ai tenu le rythme, j'ai l'impression que je pourrais continuer à pédaler pendant des semaines...

campagne-taiwan-velo-copie

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Etre cuisinier pendant son PVT : pas de difficultés d’embauche pour Guillaume qui est parti en PVT Australie et Chili ! Voici son histoire...

Articles recommandés

Lilou

PVTistes.net fête son anniversaire : retour sur 10 ans d'existence !

Lilou

Concours YHA Australie : l'avant départ

giraulteme

1, 2, 3 Canada... trois mois à vélo à travers le Canada !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App