Tsukimi, la fête de la mi-automne au Japon

Article publié le 04-10-2017.

Tsukimi Japon

Vous connaissez sans doute le hanami qui est une célébration du printemps, pendant laquelle les Japonais pique-niquent dans les parcs en admirant les fleurs de cerisiers, mais connaissez-vous son petit frère, le tsukimi ? Un peu moins populaire, il est pourtant le pendant du hanami pour l’automne.

N’ayant pas de date fixe (il suit l’ancien calendrier agricole), tsukimi tombe généralement entre la mi-septembre et début octobre.

Origine de cette fête

Alors qu’en Occident, la pleine lune est perçue de façon plutôt négative dans l’imaginaire collectif (loups-garous, folie, insomnie...), il en est tout autre au Japon où elle est associée aux récoltes et au travail. Ainsi, elle permet aux paysans de travailler plus tard dans les champs grâce à sa lumière et de nombreux bébés naissent les nuits de pleine lune car elle donne de la force aux femmes enceintes pour accoucher. Même la princesse Kaguya descend de la lune (bon, Sailor Moon aussi !).
Ainsi, les Japonais aiment beaucoup les soirs de pleine lune et la lune en général. Il y a d’ailleurs 14 mots pour décrire les phases de la lune en japonais, incluant des mots pour décrire le fait que la lune ne soit pas visible le soir de tsukimi, tels que mugetsu (pas de lune) et ugetsu (lune derrière la pluie).

La tradition du tsukimi ou otsukimi (qui signifie "contemplation de la lune", tout comme hanami signifie "contemplation des fleurs") vient de Chine et est devenue très populaire lors de la période Heian, où les aristocrates récitaient des poèmes, jouaient de la musique et buvaient du saké au clair de lune dans les jardins ou sur des barques sur les étangs impériaux à Kyoto. En automne, la moiteur de l’été étant passée, l’air frais et le temps clair permettent de voir la lune sous son plus beau jour. Juste avant la période des récoltes, il est de bonne augure de prendre le temps de contempler et de remercier la lune pour les bénéfices qu’elle apporte.

Mais pourquoi un lapin symbolise-t-il cette fête ?

Quand les Japonais pensent tsukimi, ils pensent tout de suite à un lapin blanc. Cet animal est d’ailleurs le symbole de cette fête. On le trouve partout, sur les décorations, sur les emballages pour les dangos (boulettes à base de mochi, de la pâte de riz), et même sur des kimonos. Mais pourquoi un lapin ?

Tsukimi dangos Japon

Cette association vient d’une légende japonaise : un jour, un dieu descendit sur terre sous l’apparence d’un vieil homme affamé. Dans une forêt, il demanda à plusieurs animaux de lui donner à manger. Tous les animaux lui ramenèrent quelque chose sauf le lapin qui n’était pas capable de chasser. Voulant lui aussi l’aider, le lapin demanda aux autres animaux de dresser un bûcher et offrit sa propre vie pour nourrir le vieil homme.
Le dieu fut très touché et pour récompenser ce lapin si généreux, il le ramena à la vie et l’envoya habiter sur la lune.
Depuis, on peut voir la silhouette d’un lapin occupé à battre du mochi sur la surface de la lune lorsqu’elle est pleine.

Que faire lors du tsukimi ?

Traditionnellement, tsukimi se célèbre plutôt en famille ou entre amis. Quelques évènements sont toutefois organisés dans des temples et jardins publics qui ferment plus tard exceptionnellement.
La coutume veut qu’on décore l’endroit de sa maison d’où l’on peut admirer la lune (la véranda, par exemple) avec des branches de susuki (herbe de la pampa), plante qui symbolise l’automne.
On met également à disposition des tsukimi dangos au nombre de 15 en pyramide en offrande à la lune (on pourra les manger plus tard). D’autres mets de saison sont mangés (ou présentés en offrande) tels que des edamames, des châtaignes, des patates douces et bien sûr du saké (ou du thé).
On peut également manger des tsukimi soba ou udon, qui sont une variante des nouilles en bouillon avec un œuf cru (le jaune représente ainsi la pleine lune).

Tsukimi Udon Japon

Il y a même des tsukimi burgers, auxquels on rajoute aussi un oeuf pour rappeler la lune. Enfin, un peu plus rarement, les Japonais mangent les gâteaux de lune venant de Chine (la Chine et la Corée célèbrent cette fête eux aussi à la même période).

Voici le calendrier les prochaines dates de tsukimi :

  • 4 octobre 2017
  • 24 septembre 2018
  • 13 septembre 2019
  • 1er octobre 2020
  • 21 septembre 2021
  • 10 septembre 2022
  • 29 septembre 2023

Finalement, contrairement au hanami qui est devenu au fil du temps une fête bruyante où l’alcool coule à flot dans des parcs bondés, tsukimi a su garder son esprit originel de contemplation de la nature dans le calme de son foyer. Si vous avez la chance d’y participer, envoyez-nous vos photos !

AUTEUR : Mylène alias meleo33

31 ans

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App